Archive for the miracle (guérison, signe) Category

Apocalypse 22,1-5

Posted in adoration de Dieu, agneau de Dieu, ange, arbre de vie, bénédiction (malédiction), eternité (vie éternelle), lumière (lampe), miracle (guérison, signe), païens (gentils), royauté du Christ, source d'eau vive, ténèbre (obscurité), vision béatifique, Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 16 novembre 2012 by JL
Puis l’Ange me montra le fleuve de Vie, limpide comme du cristal, qui jaillissait du trône de Dieu et de l’Agneau.2 Au milieu de la place, de part et d’autre du fleuve, il y a des arbres de Vie qui fructifient douze fois, une fois chaque mois ; et leurs feuilles peuvent guérir les païens.3 De malédiction, il n’y en aura plus ; le trône de Dieu et de l’Agneau sera dressé dans la ville, et les serviteurs de Dieu l’adoreront ;4 ils verront sa face, et son nom sera sur leurs fronts.5 De nuit, il n’y en aura plus ; ils se passeront de lampe ou de soleil pour s’éclairer, car le Seigneur Dieu répandra sur eux sa lumière, et ils régneront pour les siècles des siècles.
Advertisements

Actes 28,16-31

Posted in écouter (voix du Seigneur), charismes, confiance en Dieu (dans l'Église), conversion (faire retour, repentir), espérance, Esprit-Saint, miracle (guérison, signe), païens (gentils), parole de Dieu (vivante), peuple de Dieu (Israël), piété (impiété, incrédulité), prophétie (oracle), royaume de Dieu (des cieux), salut (rédemption), témoignage (témoin), vérité (vrai, véritable) with tags on 11 novembre 2012 by JL
Quand nous fûmes entrés dans Rome, on permit à Paul de loger en son particulier avec le soldat qui le gardait.17 Trois jours après, il convoqua les notables juifs. Lorsqu’ils furent réunis, il leur dit : « Frères, alors que je n’avais rien fait contre notre peuple ni contre les coutumes des pères, j’ai été arrêté à Jérusalem et livré aux mains des Romains.18 Enquête faite, ceux-ci voulaient me relâcher, parce qu’il n’y avait rien en moi qui méritât la mort.19 Mais comme les Juifs s’y opposaient, j’ai été contraint d’en appeler à César, sans pourtant vouloir accuser en rien ma nation.20 Voilà pourquoi j’ai demandé à vous voir et à vous parler ; car c’est à cause de l’espérance d’Israël que je porte les chaînes que voici. »21 Ils lui répondirent : « Pour notre compte, nous n’avons reçu à ton sujet aucune lettre de Judée, et aucun des frères arrivés ici ne nous a rien communiqué ni appris de fâcheux sur ton compte.22 Mais nous voudrions entendre de ta bouche ce que tu penses ; car pour ce qui est de ce parti-là, nous savons qu’il rencontre partout la contradiction. »23 Ils prirent donc jour avec lui et vinrent en plus grand nombre le trouver en son logis. Dans l’exposé qu’il leur fit, il rendait témoignage du Royaume de Dieu et cherchait à les persuader au sujet de Jésus, en partant de la Loi de Moïse et des Prophètes. Cela dura depuis le matin jusqu’au soir.24 Les uns se laissaient persuader par ses paroles, les autres restaient incrédules.25 Ils se séparaient sans être d’accord entre eux, quand Paul dit ce simple mot : « Elles sont bien vraies les paroles que l’Esprit Saint a dites à vos pères par la bouche du prophète Isaïe :26 Va trouver ce peuple et dis-lui : vous aurez beau écouter, vous ne comprendrez pas ; vous aurez beau regarder, vous ne verrez pas.27 C’est que l’esprit de ce peuple s’est épaissi : ils se sont bouché les oreilles, ils ont fermé les yeux, de peur que leurs yeux ne voient, que leurs oreilles n’entendent, que leur esprit ne comprenne, qu’ils ne se convertissent. Et je les aurais guéris !28 « Sachez-le donc : c’est aux païens qu’a été envoyé ce salut de Dieu. Eux du moins, ils écouteront. »30 Paul demeura deux années entières dans le logis qu’il avait loué. Il recevait tous ceux qui venaient le trouver,31 proclamant le Royaume de Dieu et enseignant ce qui concerne le Seigneur Jésus Christ avec pleine assurance et sans obstacle.

Actes 28,1-15

Posted in adversité (tribulations, épreuve), courage (force), grâce (rendre grâce), miracle (guérison, signe), prière de guérison with tags on 11 novembre 2012 by JL
Une fois sauvés, nous apprîmes que l’île s’appelait Malte.2 Les indigènes nous traitèrent avec une humanité peu banale. Ils nous accueillirent tous auprès d’un grand feu qu’ils avaient allumé à cause de la pluie qui était survenue et du froid.3 Comme Paul ramassait une brassée de bois sec et la jetait dans le feu, une vipère, que la chaleur en fit sortir, s’accrocha à sa main.4 Quand les indigènes virent la bête suspendue à sa main, ils se dirent entre eux : « Pour sûr, c’est un assassin que cet homme : il vient d’échapper à la mer, et la vengeance divine ne lui permet pas de vivre. »5 Mais lui secoua la bête dans le feu et n’en ressentit aucun mal.6 Ils s’attendaient à le voir enfler ou tomber raide mort. Après avoir attendu longtemps, voyant qu’il ne lui arrivait rien d’anormal, ils changèrent d’avis et se mirent à dire que c’était un dieu.7 Il y avait à proximité de cet endroit un domaine appartenant au Premier de l’île, nommé Publius. Celui-ci nous reçut et nous hébergea complaisamment pendant trois jours.8 Justement le père de Publius, en proie aux fièvres et à la dysenterie, était alité. Paul alla le voir, pria, lui imposa les mains et le guérit.9 Sur quoi, les autres malades de l’île vinrent aussi le trouver et furent guéris.10 Aussi nous comblèrent-ils de toutes sortes de prévenances et, à notre départ, nous pourvurent-ils du nécessaire.11 Au bout de trois mois, nous prîmes la mer sur un navire qui avait hiverné dans l’île ; c’était un bateau alexandrin, à l’enseigne des Dioscures.12 Nous abordâmes à Syracuse et y demeurâmes trois jours.13 De là, en longeant la côte, nous allâmes à Rhegium. Le jour suivant, le vent du Sud se leva, et nous parvenions le surlendemain à Puteoli.14 Y trouvant des frères, nous eûmes la consolation de rester sept jours avec eux. Et c’est ainsi que nous arrivâmes à Rome.15 Les frères de cette ville, informés de notre arrivée, vinrent à notre rencontre jusqu’au Forum d’Appius et aux Trois-Tavernes. En les voyant, Paul rendit grâces à Dieu et reprit courage.

Actes 20,7-12

Posted in âme (demeure de Dieu), eucharistie, miracle (guérison, signe) with tags on 10 novembre 2012 by JL
Le premier jour de la semaine, nous étions réunis pour rompre le pain ; Paul, qui devait partir le lendemain, s'entretenait avec eux. Il prolongea son discours jusqu'au milieu de la nuit.8 Il y avait bon nombre de lampes dans la chambre haute où nous étions réunis.9 Un adolescent, du nom d'Eutyque, qui était assis sur le bord de la fenêtre, se laissa gagner par un profond sommeil, pendant que Paul discourait toujours. Entraîné par le sommeil, il tomba du troisième étage en bas. On le releva mort.10 Paul descendit, se pencha sur lui, le prit dans ses bras et dit : « Ne vous agitez donc pas : son âme est en lui. »11 Puis il remonta, rompit le pain et mangea ; longtemps encore il parla, jusqu'au point du jour. C'est alors qu'il partit.12 Quant au jeune garçon, on le ramena vivant, et ce ne fut pas une petite consolation.

Actes 19,1-20

Posted in chemin (voies du Seigneur), diable (démon, Satan, Lucifer), disciple, gloire de Dieu (glorifier), miracle (guérison, signe), mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), parole de Dieu (vivante), piété (impiété, incrédulité), posession diabolique, prêtre (ordre de Levi), royaume de Dieu (des cieux), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 10 novembre 2012 by JL
Paul se rendit à la synagogue et, pendant trois mois, y parla avec assurance. Il entretenait ses auditeurs du Royaume de Dieu et cherchait à les persuader.9 Certains cependant, endurcis et incrédules, décriaient la Voie devant l’assistance. Il rompit alors avec eux et prit à part les disciples. Chaque jour, il les entretenait dans l’école de Tyrannos.10 Il en fut ainsi deux années durant, en sorte que tous les habitants de l’Asie, Juifs et Grecs, purent entendre la parole du Seigneur.11 Dieu opérait par les mains de Paul des miracles peu banals,12 à tel point qu’il suffisait d’appliquer sur les malades des mouchoirs ou des linges qui avaient touché son corps : alors les maladies les quittaient et les esprits mauvais s’en allaient.13 Or quelques exorcistes juifs ambulants s’essayèrent à prononcer, eux aussi, le nom du Seigneur Jésus sur ceux qui avaient des esprits mauvais. Ils disaient : « Je vous adjure par ce Jésus que Paul proclame. »14 Il y avait sept fils de Scéva, un grand prêtre juif, qui agissaient de la sorte.15 Mais l’esprit mauvais leur répliqua : « Jésus, je le connais, et Paul, je sais qui c’est. Mais vous autres, qui êtes-vous ? « 16 Et se jetant sur eux, l’homme possédé de l’esprit mauvais les maîtrisa les uns et les autres et les malmena si bien que c’est nus et couverts de blessures qu’ils s’échappèrent de cette maison.17 Tous les habitants d’Ephèse, Juifs et Grecs, surent la chose. La crainte alors s’empara de tous et le nom du Seigneur Jésus fut glorifié.18 Beaucoup de ceux qui étaient devenus croyants venaient faire leurs aveux et dévoiler leurs pratiques.19 Bon nombre de ceux qui s’étaient adonnés à la magie apportaient leurs livres et les brûlaient en présence de tous. On en estima la valeur : cela faisait 50.000 pièces d’argent.20 Ainsi la parole du Seigneur croissait et s’affermissait puissamment.

Actes 15,1-20

Posted in adultère (fornication), consacré (consécration), conversion (faire retour, repentir), désolation (dévastation, ruine), Eglise (assemblé, communauté), Esprit-Saint, evangéliser (bonne nouvelle), foi (adhérence, profession), grâce (rendre grâce), idolâtrie, initiative divine, joie divine, mettre à l'épreuve (tenter), miracle (guérison, signe), païens (gentils), parole de Dieu (vivante), petit reste, peuple de Dieu (Israël), primauté de Pierre, prophète, prophétie (oracle), pureté du coeur (purification), salut (rédemption), sang, tomber (succomber, reniement), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 10 novembre 2012 by JL
Cependant certaines gens descendus de Judée enseignaient aux frères : « Si vous ne vous faites pas circoncire suivant l’usage qui vient de Moïse, vous ne pouvez être sauvés. »2 Après bien de l’agitation et une discussion assez vive engagée avec eux par Paul et Barnabé, il fut décidé que Paul, Barnabé et quelques autres des leurs monteraient à Jérusalem auprès des apôtres et des anciens pour traiter de ce litige.3 Eux donc, après avoir été escortés par l’Eglise, traversèrent la Phénicie et la Samarie, racontant la conversion des païens, et ils causaient une grande joie à tous les frères.4 Arrivés à Jérusalem, ils furent accueillis par l’Eglise, les apôtres et les anciens, et ils rapportèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux.5 Mais certaines gens du parti des Pharisiens qui étaient devenus croyants intervinrent pour déclarer qu’il fallait circoncire les païens et leur enjoindre d’observer la Loi de Moïse.6 Alors les apôtres et les anciens se réunirent pour examiner cette question.7 Après une longue discussion, Pierre se leva et dit : « Frères, vous le savez : dès les premiers jours, Dieu m’a choisi parmi vous pour que les païens entendent de ma bouche la parole de la Bonne Nouvelle et embrassent la foi.8 Et Dieu, qui connaît les coeurs, a témoigné en leur faveur, en leur donnant l’Esprit Saint tout comme à nous.9 Et il n’a fait aucune distinction entre eux et nous, puisqu’il a purifié leur coeur par la foi.10 Pourquoi donc maintenant tentez-vous Dieu en voulant imposer aux disciples un joug que ni nos pères ni nous-mêmes n’avons eu la force de porter ?11 D’ailleurs, c’est par la grâce du Seigneur Jésus que nous croyons être sauvés, exactement comme eux. »12 Alors toute l’assemblée fit silence. On écoutait Barnabé et Paul exposer tout ce que Dieu avait accompli par eux de signes et prodiges parmi les païens.13 Quand ils eurent cessé de parler, Jacques prit la parole et dit : « Frères, écoutez-moi.14 Syméon a exposé comment, dès le début, Dieu a pris soin de tirer d’entre les païens un peuple réservé à son Nom.15 Ce qui concorde avec les paroles des Prophètes, puisqu’il est écrit :16 Après cela je reviendrai et je relèverai la tente de David qui était tombée ; je relèverai ses ruines et je la redresserai,17 afin que le reste des hommes cherchent le Seigneur, ainsi que toutes les nations qui ont été consacrées à mon Nom, dit le Seigneur qui fait18 connaître ces choses depuis des siècles.19 « C’est pourquoi je juge, moi, qu’il ne faut pas tracasser ceux des païens qui se convertissent à Dieu.20 Qu’on leur mande seulement de s’abstenir de ce qui a été souillé par les idoles, des unions illégitimes, des chairs étouffées et du sang.

Actes 14,8-20

Posted in chemin (voies du Seigneur), ciel (cieux), création (créateur), foi (adhérence, profession), idolâtrie, miracle (guérison, signe), persécution, sacrifice (oblation, expiation) with tags on 9 novembre 2012 by JL
Il y avait là, assis, un homme perclus des pieds ; impotent de naissance, il n’avait jamais marché.9 Il écouta Paul discourir. Celui-ci, arrêtant sur lui son regard et voyant qu’il avait la foi pour être guéri,10 dit d’une voix forte : « Lève-toi, tiens-toi droit sur tes pieds !  » Il se dressa d’un bond : il marchait.11 A la vue de ce que Paul venait de faire, la foule s’écria, en lycaonien : « Les dieux, sous forme humaine, sont descendus parmi nous ! « 12 Ils appelaient Barnabé Zeus et Paul Hermès, puisque c’était lui qui portait la parole.13 Les prêtres du Zeus-de-devant-la-ville amenèrent au portail des taureaux ornés de guirlandes, et ils se disposaient, de concert avec la foule, à offrir un sacrifice.14 Informés de la chose, les apôtres Barnabé et Paul déchirèrent leurs vêtements et se précipitèrent vers la foule en criant :15 « Amis, que faites-vous là ? Nous aussi, nous sommes des hommes, soumis au même sort que vous, des hommes qui vous annoncent d’abandonner toutes ces vaines idoles pour vous tourner vers le Dieu vivant qui a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s’y trouve.16 Dans les générations passées, il a laissé toutes les nations suivre leurs voies ;17 il n’a pas manqué pour autant de se rendre témoignage par ses bienfaits, vous dispensant du ciel pluies et saisons fertiles, rassasiant vos coeurs de nourriture et de félicité… »18 C’est à peine s’ils réussirent par ces paroles à empêcher la foule de leur offrir un sacrifice.19 Survinrent alors d’Antioche et d’Iconium des Juifs qui gagnèrent les foules. On lapida Paul et on le traîna hors de la ville, le croyant mort.20 Mais, comme les disciples faisaient cercle autour de lui, il se releva et rentra dans la ville.