Archive for the prière de guérison Category

Actes 28,1-15

Posted in adversité (tribulations, épreuve), courage (force), grâce (rendre grâce), miracle (guérison, signe), prière de guérison with tags on 11 novembre 2012 by JL
Une fois sauvés, nous apprîmes que l’île s’appelait Malte.2 Les indigènes nous traitèrent avec une humanité peu banale. Ils nous accueillirent tous auprès d’un grand feu qu’ils avaient allumé à cause de la pluie qui était survenue et du froid.3 Comme Paul ramassait une brassée de bois sec et la jetait dans le feu, une vipère, que la chaleur en fit sortir, s’accrocha à sa main.4 Quand les indigènes virent la bête suspendue à sa main, ils se dirent entre eux : « Pour sûr, c’est un assassin que cet homme : il vient d’échapper à la mer, et la vengeance divine ne lui permet pas de vivre. »5 Mais lui secoua la bête dans le feu et n’en ressentit aucun mal.6 Ils s’attendaient à le voir enfler ou tomber raide mort. Après avoir attendu longtemps, voyant qu’il ne lui arrivait rien d’anormal, ils changèrent d’avis et se mirent à dire que c’était un dieu.7 Il y avait à proximité de cet endroit un domaine appartenant au Premier de l’île, nommé Publius. Celui-ci nous reçut et nous hébergea complaisamment pendant trois jours.8 Justement le père de Publius, en proie aux fièvres et à la dysenterie, était alité. Paul alla le voir, pria, lui imposa les mains et le guérit.9 Sur quoi, les autres malades de l’île vinrent aussi le trouver et furent guéris.10 Aussi nous comblèrent-ils de toutes sortes de prévenances et, à notre départ, nous pourvurent-ils du nécessaire.11 Au bout de trois mois, nous prîmes la mer sur un navire qui avait hiverné dans l’île ; c’était un bateau alexandrin, à l’enseigne des Dioscures.12 Nous abordâmes à Syracuse et y demeurâmes trois jours.13 De là, en longeant la côte, nous allâmes à Rhegium. Le jour suivant, le vent du Sud se leva, et nous parvenions le surlendemain à Puteoli.14 Y trouvant des frères, nous eûmes la consolation de rester sept jours avec eux. Et c’est ainsi que nous arrivâmes à Rome.15 Les frères de cette ville, informés de notre arrivée, vinrent à notre rencontre jusqu’au Forum d’Appius et aux Trois-Tavernes. En les voyant, Paul rendit grâces à Dieu et reprit courage.

Jacques 5,13-20

Posted in âme (demeure de Dieu), confession, Eglise (assemblé, communauté), foi (adhérence, profession), justice (justification, juste), magistère (ministère, Tradition), miracle (guérison, signe), onction (oindre), pardon (miséricorde, rémission), passage de la mort, patience, péché, porter du fruit, prière d'intercession, prière d'offrande, prière de guérison, prière de louange (cantique), sacrement des malades, sainteté (saints), salut (rédemption), souffrance (douleur), terre promise (repos du Seigneur), vérité (vrai, véritable), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 20 octobre 2012 by JL
Quelqu’un parmi vous souffre-t-il ? Qu’il prie. Quelqu’un est-il joyeux ? Qu’il entonne un cantique. Quelqu’un parmi vous est-il malade ?14 Qu’il appelle les presbytres de l’Eglise et qu’ils prient sur lui après l’avoir oint d’huile au nom du Seigneur.15 La prière de la foi sauvera le patient et le Seigneur le relèvera. S’il a commis des péchés, ils lui seront remis.16 Confessez donc vos péchés les uns aux autres et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La supplication fervente du juste a beaucoup de puissance.17 Elie était un homme semblable à nous : il pria instamment qu’il n’y eût pas de pluie, et il n’y eut pas de pluie sur la terre pendant trois ans et six mois.18 Puis il pria de nouveau : le ciel donna de la pluie et la terre produisit son fruit.19 Mes frères, si quelqu’un parmi vous s’égare loin de la vérité et qu’un autre l’y ramène,20 qu’il le sache : celui qui ramène un pécheur de son égarement sauvera son âme de la mort et couvrira une multitude de péchés.

1 Corinthiens 12,1-31

Posted in anathème, attributs divins, baptême, charismes, chemin (voies du Seigneur), connaissance (intelligence de la foi), discernement, Eglise (assemblé, communauté), Esprit-Saint, foi (adhérence, profession), idolâtrie, magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), miracle (guérison, signe), païens (gentils), prière de guérison, prophète, prophétie (oracle), royauté du Christ, sagesse, souffrance (douleur), Trinité, unité divine (union, communion) with tags on 23 août 2012 by JL
Pour ce qui est des dons spirituels, frères, je ne veux pas vous voir dans l’ignorance.2 Quand vous étiez païens, vous le savez, vous étiez entraînés irrésistiblement vers les idoles muettes.3 C’est pourquoi, je vous le déclare : personne, parlant avec l’Esprit de Dieu, ne dit : « Anathème à Jésus », et nul ne peut dire : « Jésus est Seigneur », s’il n’est avec l’Esprit Saint.4 Il y a, certes, diversité de dons spirituels, mais c’est le même Esprit ;5 diversité de ministères, mais c’est le même Seigneur ;6 diversité d’opérations, mais c’est le même Dieu qui opère tout en tous.7 A chacun la manifestation de l’Esprit est donnée en vue du bien commun.8 A l’un, c’est un discours de sagesse qui est donné par l’Esprit ; à tel autre un discours de science, selon le même Esprit ;9 à un autre la foi, dans le même Esprit ; à tel autre les dons de guérisons, dans l’unique Esprit ;10 à tel autre la puissance d’opérer des miracles ; à tel autre la prophétie ; à tel autre le discernement des esprits ; à un autre les diversités de langues, à tel autre le don de les interpréter.11 Mais tout cela, c’est l’unique et même Esprit qui l’opère, distribuant ses dons à chacun en particulier comme il l’entend.12 De même, en effet, que le corps est un, tout en ayant plusieurs membres, et que tous les membres du corps, en dépit de leur pluralité, ne forment qu’un seul corps, ainsi en est-il du Christ.13 Aussi bien est-ce en un seul Esprit que nous tous avons été baptisés en un seul corps, Juifs ou Grecs, esclaves ou hommes libres, et tous nous avons été abreuvés d’un seul Esprit.14 Aussi bien le corps n’est-il pas un seul membre, mais plusieurs.15 Si le pied disait : « Parce que je ne suis pas la main, je ne suis pas du corps », il n’en serait pas moins du corps pour cela.16 Et si l’oreille disait : « Parce que je ne suis pas l’oeil, je ne suis pas du corps », elle n’en serait pas moins du corps pour cela.17 Si tout le corps était oeil, où serait l’ouïe ? Si tout était oreille, où serait l’odorat ?18 Mais, de fait, Dieu a placé les membres, et chacun d’eux dans le corps, selon qu’il a voulu.19 Si le tout était un seul membre, où serait le corps ?20 Mais, de fait, il y a plusieurs membres, et cependant un seul corps.21 L’oeil ne peut donc dire à la main : « Je n’ai pas besoin de toi », ni la tête à son tour dire aux pieds : « Je n’ai pas besoin de vous. »22 Bien plus, les membres du corps qui sont tenus pour plus faibles sont nécessaires ;23 et ceux que nous tenons pour les moins honorables du corps sont ceux-là mêmes que nous entourons de plus d’honneur, et ce que nous avons d’indécent, on le traite avec le plus de décence ;24 ce que nous avons de décent n’en a pas besoin. Mais Dieu a disposé le corps de manière à donner davantage d’honneur à ce qui en manque,25 pour qu’il n’y ait point de division dans le corps, mais qu’au contraire les membres se témoignent une mutuelle sollicitude.26 Un membre souffre-t-il ? Tous les membres souffrent avec lui. Un membre est-il à l’honneur ? Tous les membres se réjouissent avec lui.27 Or vous êtes, vous, le corps du Christ, et membres chacun pour sa part.28 Et ceux que Dieu a établis dans l’Eglise sont premièrement les apôtres, deuxièmement les prophètes, troisièmement les docteurs… Puis il y a les miracles, puis les dons de guérisons, d’assistance, de gouvernement, les diversités de langues.29 Tous sont-ils apôtres ? Tous prophètes ? Tous docteurs ? Tous font-ils des miracles ?30 Tous ont-ils des dons de guérisons ? Tous parlent-ils en langues ? Tous interprètent-ils ?31 Aspirez aux dons supérieurs. Et je vais encore vous montrer une voie qui les dépasse toutes.

Luc 18,35-43

Posted in foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), miracle (guérison, signe), prière de guérison, prière de louange (cantique), salut (rédemption), suivre Jésus with tags on 10 juillet 2012 by JL
Or il advint, comme il approchait de Jéricho, qu’un aveugle était assis au bord du chemin et mendiait.36 Entendant une foule marcher, il s’enquérait de ce que cela pouvait être.37 On lui annonça que c’était Jésus le Nazôréen qui passait.38 Alors il s’écria : « Jésus, Fils de David, aie pitié de moi ! « 39 Ceux qui marchaient en tête le rabrouaient pour le faire taire, mais lui criait de plus belle : « Fils de David, aie pitié de moi ! « 40 Jésus s’arrêta et ordonna de le lui amener. Quand il fut près, il lui demanda :41 « Que veux-tu que je fasse pour toi » – « Seigneur, dit-il, que je recouvre la vue ! « 42 Jésus lui dit : « Recouvre la vue ; ta foi t’a sauvé. »43 Et à l’instant même il recouvra la vue, et il le suivait en glorifiant Dieu. Et tout le peuple, voyant cela, célébra les louanges de Dieu.

Luc 17,11-19

Posted in foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), gratitude, miracle (guérison, signe), prêtre (ordre de Levi), prière de guérison, prière de louange (cantique), salut (rédemption) with tags on 9 juillet 2012 by JL
Et il advint, comme il faisait route vers Jérusalem, qu’il passa aux confins de la Samarie et de la Galilée.12 A son entrée dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre et s’arrêtèrent à distance ;13 ils élevèrent la voix et dirent : « Jésus, Maître, aie pitié de nous. »14 A cette vue, il leur dit : « Allez vous montrer aux prêtres. » Et il advint, comme ils y allaient, qu’ils furent purifiés.15 L’un d’entre eux, voyant qu’il avait été purifié, revint sur ses pas en glorifiant Dieu à haute voix16 et tomba sur la face aux pieds de Jésus, en le remerciant. Et c’était un Samaritain.17 Prenant la parole, Jésus dit : « Est-ce que les dix n’ont pas été purifiés ? Les neuf autres, où sont-ils ?18 Il ne s’est trouvé, pour revenir rendre gloire à Dieu, que cet étranger ! « 19 Et il lui dit : « Relève-toi, va ; ta foi t’a sauvé. »

Luc 9,37-43

Posted in attributs divins, diable (démon, Satan, Lucifer), humanité du Christ, miracle (guérison, signe), prière de guérison, puissance divine with tags on 1 juillet 2012 by JL
Or il advint, le jour suivant, à leur descente de la montagne, qu’une foule nombreuse vint au-devant de lui.38 Et voici qu’un homme de la foule s’écria : « Maître, je te prie de jeter les yeux sur mon fils, car c’est mon unique enfant.39 Et voilà qu’un esprit s’en empare, et soudain il crie, le secoue avec violence et le fait écumer ; et ce n’est qu’à grand-peine qu’il s’en éloigne, le laissant tout brisé.40 J’ai prié tes disciples de l’expulser, mais ils ne l’ont pu » —41 « Engeance incrédule et pervertie, répondit Jésus, jusques à quand serai-je auprès de vous et vous supporterai-je ? Amène ici ton fils. »42 Celui-ci ne faisait qu’approcher, quand le démon le jeta à terre et le secoua violemment. Mais Jésus menaça l’esprit impur, guérit l’enfant et le remit à son père.43 Et tous étaient frappés de la grandeur de Dieu.

Luc 7,1-10

Posted in foi (adhérence, profession), humanité du Christ, humilité, miracle (guérison, signe), prière de guérison with tags on 28 juin 2012 by JL

Après qu’il eut fini de faire entendre au peuple toutes ses paroles, il entra dans Capharnaüm.2 Or un centurion avait, malade et sur le point de mourir, un esclave qui lui était cher.3 Ayant entendu parler de Jésus, il envoya vers lui quelques-uns des anciens des Juifs, pour le prier de venir sauver son esclave.4 Arrivés auprès de Jésus, ils le suppliaient instamment : « Il est digne, disaient-ils, que tu lui accordes cela ;5 il aime en effet notre nation, et c’est lui qui nous a bâti la synagogue. »6 Jésus faisait route avec eux, et déjà il n’était plus loin de la maison, quand le centurion envoya des amis pour lui dire : « Seigneur, ne te dérange pas davantage, car je ne mérite pas que tu entres sous mon toit ;7 aussi bien ne me suis-je pas jugé digne de venir te trouver. Mais dis un mot et que mon enfant soit guéri.8 Car moi, qui n’ai rang que de subalterne, j’ai sous moi des soldats, et je dis à l’un : Va ! et il va, et à un autre : Viens ! et il vient, et à mon esclave : Fais ceci ! et il le fait. »9 En entendant ces paroles, Jésus l’admira et, se retournant, il dit à la foule qui le suivait : « Je vous le dis : pas même en Israël je n’ai trouvé une telle foi. »10 Et, de retour à la maison, les envoyés trouvèrent l’esclave en parfaite santé.