Archive for the temple de Dieu (sanctuaire, tente) Category

Apocalypse 21,9-27

Posted in abomination (profanation), agneau de Dieu, allégories et analogies, ange, ciel (cieux), Eglise (assemblé, communauté), gloire de Dieu (glorifier), Jérusalem (Sion), lumière (lampe), mal (méchanceté, iniquité), montagne du Seigneur (théophanie), peuple de Dieu (Israël), pureté du coeur (purification), purgatoire, ténèbre (obscurité), temple de Dieu (sanctuaire, tente), unité divine (union, communion) with tags on 16 novembre 2012 by JL
Alors, l’un des sept Anges aux sept coupes remplies des sept derniers fléaux s’en vint me dire : « Viens, que je te montre la Fiancée, l’Epouse de l’Agneau. »10 Il me transporta donc en esprit sur une montagne de grande hauteur, et me montra la Cité sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel, de chez Dieu,11 avec en elle la gloire de Dieu. Elle resplendit telle une pierre très précieuse, comme une pierre de jaspe cristallin.12 Elle est munie d’un rempart de grande hauteur pourvu de douze portes près desquelles y a douze Anges et des noms inscrits, ceux des douze tribus des fils d’Israël ;13 à l’orient, trois portes ; au nord, trois portes ; au midi, trois portes ; à l’occident, trois portes.14 Le rempart de la ville repose sur douze assises portant chacune le nom de l’un des douze apôtres de l’Agneau.15 Celui qui me parlait tenait une mesure, un roseau d’or, pour mesurer la ville, ses portes et son rempart ;16 cette ville dessine un carré : sa longueur égale sa largeur. Il la mesura donc à l’aide du roseau, soit 12.000 stades ; longueur, largeur et hauteur y sont égales.17 Puis il en mesura le rempart, soit 144 coudées. – L’Ange mesurait d’après une mesure humaine. —18 Ce rempart est construit en jaspe, et la ville est de l’or pur, comme du cristal bien pur.19 Les assises de son rempart sont rehaussées de pierreries de toute sorte : la première assise est de jaspe, la deuxième de saphir, la troisième de calcédoine, la quatrième d’émeraude,20 la cinquième de sardoine, la sixième de cornaline, la septième de chrysolithe, la huitième de béryl, la neuvième de topaze, la dixième de chrysoprase, la onzième d’hyacinthe, la douzième d’améthyste.21 Et les douze portes sont douze perles, chaque porte formée d’une seule perle ; et la place de la ville est de l’or pur, transparent comme du cristal.22 De temple, je n’en vis point en elle ; c’est que le Seigneur, le Dieu Maître-de-tout, est son temple, ainsi que l’Agneau.23 La ville peut se passer de l’éclat du soleil et de celui de la lune, car la gloire de Dieu l’a illuminée, et l’Agneau lui tient lieu de flambeau.24 Les nations marcheront à sa lumière, et les rois de la terre viendront lui porter leurs trésors.25 Ses portes resteront ouvertes le jour – car il n’y aura pas de nuit —26 et l’on viendra lui porter les trésors et le faste des nations.27 Rien de souillé n’y pourra pénétrer, ni ceux qui commettent l’abomination et le mal, mais seulement ceux qui sont inscrits dans le livre de vie de l’Agneau.

Apocalypse 16,1-21

Posted in ange, antéchrist, bête, applanir les montagnes (collines), attributs divins, autel, béatitude, blasphème, châtiment, ciel (cieux), colère de Dieu, conversion (faire retour, repentir), diable (démon, Satan, Lucifer), eaux innombrables (torrent), enfer (damnation, perdition), faux prophète, gloire de Dieu (glorifier), justice (justification, juste), nudité, parousie (jour du Seigneur), sacrifice (oblation, expiation), sainteté (saints), sang, ténèbre (obscurité), temple de Dieu (sanctuaire, tente), terre promise (repos du Seigneur), vérité (vrai, véritable), vigilance (veiller), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 15 novembre 2012 by JL
Et j’entendis une voix qui, du temple, criait aux sept Anges : « Allez, répandez sur la terre les sept coupes de la colère de Dieu. »2 Et le premier s’en alla répandre sa coupe sur la terre ; alors, ce fut un ulcère mauvais et pernicieux sur les gens qui portaient la marque de la Bête et se prosternaient devant son image.3 Et le deuxième répandit sa coupe dans la mer ; alors, ce fut du sang – on aurait dit un meurtre ! – et tout être vivant mourut dans la mer.4 Et le troisième répandit sa coupe dans les fleuves et les sources ; alors, ce fut du sang.5 Et j’entendis l’Ange des eaux qui disait : « Tu es juste, Il est et Il était, le Saint, d’avoir ainsi châtié ;6 c’est le sang des saints et des prophètes qu’ils ont versé, c’est donc du sang que tu leur as fait boire, ils le méritent ! « 7 Et j’entendis l’autel dire : « Oui, Seigneur, Dieu Maître-de-tout, tes châtiments sont vrais et justes. »8 Et le quatrième répandit sa coupe sur le soleil ; alors, il lui fut donné de brûler les hommes par le feu,9 et les hommes furent brûlés par une chaleur torride. Mais, loin de se repentir en rendant gloire à Dieu, ils blasphémèrent le nom du Dieu qui détenait en son pouvoir de tels fléaux.10 Et le cinquième répandit sa coupe sur le trône de la Bête, alors, son royaume devint ténèbres, et l’on se mordait la langue de douleur.11 Mais, loin de se repentir de leurs agissements, les hommes blasphémèrent le Dieu du ciel sous le coup des douleurs et des plaies.12 Et le sixième répandit sa coupe sur le grand fleuve Euphrate ; alors, ses eaux tarirent, livrant passage aux rois de l’Orient.13 Puis, de la gueule du Dragon, et de la gueule de la Bête, et de la gueule du faux prophète, je vis surgir trois esprits impurs, comme des grenouilles —14 et de fait, ce sont des esprits démoniaques, des faiseurs de prodiges, qui s’en vont rassembler les rois du monde entier pour la guerre, pour le grand Jour du Dieu Maître-de-tout.15 (Voici que je viens comme un voleur : heureux celui qui veille et garde ses vêtements pour ne pas aller nu et laisser voir sa honte.)16 Ils les rassemblèrent au lieu dit, en hébreu, Harmagedôn.17 Et le septième répandit sa coupe dans l’air ; alors, partant du temple, une voix clama : « C’en est fait ! « 18 Et ce furent des éclairs et des voix et des tonnerres, avec un violent tremblement de terre ; non, depuis qu’il y a des hommes sur la terre, jamais on n’avait vu pareil tremblement de terre, aussi violent !19 La Grande Cité se scinda en trois parties, et les cités des nations croulèrent ; et Babylone la Grande, Dieu s’en souvint pour lui donner la coupe où bouillonne le vin de sa colère.20 Alors, toute île prit la fuite, et les montagnes disparurent.21 Et des grêlons énormes – près de 80 livres ! – s’abattirent du ciel sur les hommes. Et les hommes blasphémèrent Dieu, à cause de cette grêle désastreuse ; oui, elle est bien cause d’un effrayant désastre.

Apocalypse 15,1-8

Posted in agneau de Dieu, allégories et analogies, ange, antéchrist, bête, attributs divins, chemin (voies du Seigneur), ciel (cieux), colère de Dieu, colonne de nuée et de feu, crainte de Dieu, eternité (vie éternelle), gloire de Dieu (glorifier), païens (gentils), prière de louange (cantique), puissance divine, purgatoire, royauté du Christ, sainteté (saints), témoignage (témoin), temple de Dieu (sanctuaire, tente), vengeance, vision (songe, extase), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 14 novembre 2012 by JL
Puis je vis dans le ciel encore un signe, grand et merveilleux : sept Anges, portant sept fléaux, les derniers puisqu’ils doivent consommer la colère de Dieu.2 Et je vis comme une mer de cristal mêlée de feu, et ceux qui ont triomphé de la Bête, de son image et du chiffre de son nom, debout près de cette mer de cristal. S’accompagnant sur les harpes de Dieu,3 ils chantent le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique de l’Agneau : « Grandes et merveilleuses sont tes oeuvres, Seigneur, Dieu Maître-de-tout ; justes et droites sont tes voies, ô Roi des nations.4 Qui ne craindrait, Seigneur, et ne glorifierait ton nom ? Car seul tu es saint ; et tous les païens viendront se prosterner devant toi, parce que tu as fait éclater tes vengeances. »5 Après quoi, ma vision se poursuivit. Au ciel s’ouvrit le temple, la Tente du Témoignage,6 d’où sortirent les sept Anges aux sept fléaux, vêtus de robes de lin pur, éblouissantes, serrées à la taille par des ceintures en or.7 Puis, l’un des quatre Vivants remit aux sept Anges sept coupes en or remplies de la colère du Dieu qui vit pour les siècles des siècles.8 Et le temple se remplit d’une fumée produite par la gloire de Dieu et par sa puissance, en sorte que nul ne put y pénétrer jusqu’à la consommation des sept fléaux des sept Anges.

Apocalypse 14,14-20

Posted in allégories et analogies, ange, autel, ciel (cieux), colère de Dieu, couronnement d'épine, fils de l'homme, jugement, jugement dernier, moissonner (récolte), parousie (jour du Seigneur), passage de la mort, purgatoire, royauté du Christ, sang, temple de Dieu (sanctuaire, tente), terre promise (repos du Seigneur), vigne with tags on 14 novembre 2012 by JL
Et voici qu’apparut à mes yeux une nuée blanche et sur la nuée était assis comme un Fils d’homme, ayant sur la tête une couronne d’or et dans la main une faucille aiguisée.15 Puis un autre Ange sortit du temple et cria d’une voix puissante à celui qui était assis sur la nuée : « Jette ta faucille et moissonne, car c’est l’heure de moissonner, la moisson de la terre est mûre. »16 Alors celui qui était assis sur la nuée jeta sa faucille sur la terre, et la terre fut moissonnée.17 Puis un autre Ange sortit du temple, au ciel, tenant également une faucille aiguisée.18 Et un autre Ange sortit de l’autel – l’Ange préposé au feu – et cria d’une voix puissante à celui qui tenait la faucille : « Jette ta faucille aiguisée, vendange les grappes dans la vigne de la terre, car ses raisins sont mûrs. »19 L’Ange alors jeta sa faucille sur la terre, il en vendangea la vigne et versa le tout dans la cuve de la colère de Dieu, cuve immense !20 Puis on la foula hors de la ville, et il en coula du sang qui monta jusqu’au mors des chevaux sur une étendue de mille stades.

Apocalypse 11,14-19

Posted in adoration de Dieu, alliance (ancienne et nouvelle), ange, ciel (cieux), crainte de Dieu, enfer (damnation, perdition), eternité (vie éternelle), grâce (rendre grâce), jugement dernier, messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, mort (source de vie), parousie (jour du Seigneur), passage de la mort, prophète, puissance divine, rétribution (couronne de gloire), royaume de Dieu (des cieux), royauté du Christ, sainteté (saints), temple de Dieu (sanctuaire, tente), terre promise (repos du Seigneur), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 13 novembre 2012 by JL
Le deuxième « Malheur » a passé, voici que le troisième accourt !15 Et le septième Ange sonna… Alors, au ciel, des voix clamèrent : « La royauté du monde est acquise à notre Seigneur ainsi qu’à son Christ ; il régnera dans les siècles des siècles. »16 Et les 24 Vieillards qui sont assis devant Dieu, sur leurs sièges, se prosternèrent pour adorer Dieu en disant :17 « Nous te rendons grâce, Seigneur, Dieu Maître-de-tout, Il est et Il était, parce que tu as pris en main ton immense puissance pour établir ton règne.18 Les nations s’étaient mises en fureur ; mais voici ta fureur à toi, et le temps pour les morts d’être jugés ; le temps de récompenser tes serviteurs les prophètes, les saints, et ceux qui craignent ton nom, petits et grands, et de perdre ceux qui perdent la terre. »19 Alors s’ouvrit le temple de Dieu, dans le ciel, et son arche d’alliance apparut, dans le temple ; puis ce furent des éclairs et des voix et des tonnerres et un tremblement de terre, et la grêle tombait dru…

Apocalypse 11,1-13

Posted in abîme, adoration de Dieu, antéchrist, bête, autel, charismes, ciel (cieux), diable (démon, Satan, Lucifer), eaux innombrables (torrent), eternité (vie éternelle), gloire de Dieu (glorifier), Jérusalem (Sion), mission (envoyé), païens (gentils), pénitence (deuil, mettre le sac), prophète, résurrection, sang, témoignage (témoin), temple de Dieu (sanctuaire, tente), terre promise (repos du Seigneur) with tags on 13 novembre 2012 by JL
Puis on me donna un roseau, une sorte de baguette, en me disant : « Lève-toi pour mesurer le Temple de Dieu, l’autel et les adorateurs qui s’y trouvent ;2 quant au parvis extérieur du Temple, laisse-le, ne le mesure pas, car on l’a donné aux païens : ils fouleront la Ville Sainte durant 42 mois.3 Mais je donnerai à mes deux témoins de prophétiser pendant 1.260 jours, revêtus de sacs. »4 Ce sont les deux oliviers et les deux flambeaux qui se tiennent devant le Maître de la terre.5 Si l’on s’avisait de les malmener, un feu jaillirait de leur bouche pour dévorer leurs ennemis ; oui, qui s’aviserait de les malmener, c’est ainsi qu’il lui faudrait périr.6 Ils ont pouvoir de clore le ciel afin que nulle pluie ne tombe durant le temps de leur mission ; ils ont aussi pouvoir sur les eaux, de les changer en sang, et pouvoir de frapper la terre de mille fléaux, aussi souvent qu’ils le voudront.7 Mais quand ils auront fini de rendre témoignage, la Bête qui surgit de l’Abîme viendra guerroyer contre eux, les vaincre et les tuer.8 Et leurs cadavres, sur la place de la Grande Cité, Sodome ou Egypte comme on l’appelle symboliquement, là où leur Seigneur aussi fut crucifié,9 leurs cadavres demeurent exposés aux regards des peuples, des races, des langues et des nations, durant trois jours et demi, sans qu’il soit permis de les mettre au tombeau.10 Les habitants de la terre s’en réjouissent et s’en félicitent ; ils échangent des présents, car ces deux prophètes leur avaient causé bien des tourments.11 Mais, passés les trois jours et demi, Dieu leur infusa un souffle de vie qui les remit sur pieds, au grand effroi de ceux qui les regardaient.12 J’entendis alors une voix puissante leur crier du ciel : « Montez ici !  » Ils montèrent donc au ciel dans la nuée, aux yeux de leurs ennemis.13 A cette heure-là, il se fit un violent tremblement de terre, et le dixième de la ville croula, et dans le cataclysme périrent 7.000 personnes. Les survivants, saisis d’effroi, rendirent gloire au Dieu du ciel.

Apocalypse 7,9-17

Posted in adoration de Dieu, adversité (tribulations, épreuve), agneau de Dieu, allégories et analogies, ange, attributs divins, bon pasteur, consolation, eternité (vie éternelle), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), prière de louange (cantique), puissance divine, pureté du coeur (purification), sagesse, sainteté (saints), salut (rédemption), sang, source d'eau vive, temple de Dieu (sanctuaire, tente) with tags on 13 novembre 2012 by JL
Après quoi, voici qu’apparut à mes yeux une foule immense, que nul ne pouvait dénombrer, de toute nation, race, peuple et langue ; debout devant le trône et devant l’Agneau, vêtus de robes blanches, des palmes à la main,10 ils crient d’une voix puissante : « Le salut à notre Dieu, qui siège sur le trône, ainsi qu’à l’Agneau ! « 11 Et tous les Anges en cercle autour du trône, des Vieillards et des quatre Vivants, se prosternèrent devant le trône, la face contre terre, pour adorer Dieu ;12 ils disaient : « Amen ! Louange, gloire, sagesse, action de grâces, honneur, puissance et force à notre Dieu pour les siècles des siècles ! Amen ! « 13 L’un des Vieillards prit alors la parole et me dit : « Ces gens vêtus de robes blanches, qui sont-ils et d’où viennent-ils ? « 14 Et moi de répondre : « Monseigneur, c’est toi qui le sais. » Il reprit : « Ce sont ceux qui viennent de la grande épreuve : ils ont lavé leurs robes et les ont blanchies dans le sang de l’Agneau.15 C’est pourquoi ils sont devant le trône de Dieu, le servant jour et nuit dans son temple ; et Celui qui siège sur le trône étendra sur eux sa tente.16 Jamais plus ils ne souffriront de la faim ni de la soif ; jamais plus ils ne seront accablés ni par le soleil, ni par aucun vent brûlant.17 Car l’Agneau qui se tient au milieu du trône sera leur pasteur et les conduira aux sources des eaux de la vie. Et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux. »

Apocalypse 3,7-13

Posted in adversité (tribulations, épreuve), ange, attributs divins, ciel (cieux), courage (force), diable (démon, Satan, Lucifer), Eglise (assemblé, communauté), Esprit-Saint, Jérusalem (Sion), mettre à l'épreuve (tenter), monde, parole de Dieu (vivante), parousie (jour du Seigneur), passage de la mort, persévérance (constance), rétribution (couronne de gloire), sainteté (saints), temple de Dieu (sanctuaire, tente), terre promise (repos du Seigneur), vérité (vrai, véritable), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 11 novembre 2012 by JL
« A l’Ange de l’Eglise de Philadelphie, écris : Ainsi parle le Saint, le Vrai, celui qui détient la clef de David : s’il ouvre, nul ne fermera, et s’il ferme, nul n’ouvrira.8 Je connais ta conduite : voici, j’ai ouvert devant toi une porte que nul ne peut fermer, et, disposant pourtant de peu de puissance, tu as gardé ma parole sans renier mon nom.9 Voici, je forcerai ceux de la Synagogue de Satan – ils usurpent la qualité de Juifs, les menteurs –, oui, je les forcerai à venir se prosterner devant tes pieds, à reconnaître que je t’ai aimé.10 Puisque tu as gardé ma consigne de constance, à mon tour je te garderai de l’heure de l’épreuve qui va fondre sur le monde entier pour éprouver les habitants de la terre.11 Mon retour est proche : tiens ferme ce que tu as, pour que nul ne ravisse ta couronne.12 Le vainqueur, je le ferai colonne dans le temple de mon Dieu ; il n’en sortira plus jamais et je graverai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la Cité de mon Dieu, la nouvelle Jérusalem qui descend du Ciel, de chez mon Dieu, et le nom nouveau que je porte.13 Celui qui a des oreilles, qu’il entende ce que l’Esprit dit aux Eglises.

Actes 7,1-60

Posted in adversité (tribulations, épreuve), alliance (ancienne et nouvelle), ange, attestation (testament), cheminement spirituel, ciel (cieux), déportation, désert, diable (démon, Satan, Lucifer), droite de Dieu, esclavage (du péché), Esprit-Saint, fécondité (prospérité, postérité), fils de l'homme, gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), idolâtrie, justice (justification, juste), libération (délivrance), magistère (ministère, Tradition), maison du Seigneur (demeure), martyr, messie (Christ, envoyé de Dieu), miracle (guérison, signe), opprimé (oppression), pardon (miséricorde, rémission), parole de Dieu (vivante), passage de la mort, péché, persécution, peuple de Dieu (Israël), promesse divine (serment), prophète, prophétie (oracle), pureté du coeur (purification), salut (rédemption), temple de Dieu (sanctuaire, tente), terre promise (repos du Seigneur) with tags on 6 novembre 2012 by JL

Le grand prêtre demanda : « En est-il bien ainsi ? « 2 Il répondit : « Frères et pères, écoutez. Le Dieu de la gloire apparut à notre père Abraham, encore en Mésopotamie avant de s’établir à Harân,3 et lui dit : Quitte ton pays et ta parenté, et va dans le pays que je te montrerai.4 Il quitta alors le pays des Chaldéens pour s’établir à Harân. C’est de là, après la mort de son père, que Dieu le fit passer dans ce pays où vous habitez maintenant.5 Il ne lui donna aucune propriété dans ce pays, pas même de quoi poser le pied, mais il promit de lui en donner la possession, ainsi qu’à sa postérité après lui quoiqu’il n’eût pas d’enfant.6 Et Dieu lui déclara que sa postérité séjournerait en terre étrangère, qu’on la réduirait en servitude et qu’on la maltraiterait durant 400 ans. —7 Mais la nation dont ils auront été les esclaves, je la jugerai, moi, dit Dieu. Après quoi, ils s’en iront et me rendront leur culte en ce lieu même.8 Il lui donna ensuite l’alliance de la circoncision ; c’est ainsi qu’étant devenu père d’Isaac, Abraham le circoncit le huitième jour. Et Isaac fit de même pour Jacob, et Jacob pour les douze patriarches.9 « Les patriarches, jaloux de Joseph, le vendirent pour être emmené en Egypte. Mais Dieu était avec lui :10 il le tira de toutes ses tribulations et lui donna grâce et sagesse devant Pharaon, roi d’Egypte, qui l’établit gouverneur de l’Egypte et de toute sa maison.11 Survinrent alors dans toute l’Egypte et en Canaan famine et grande détresse ; nos pères ne trouvaient rien à manger.12 Apprenant qu’il y avait des vivres en Egypte, Jacob y envoya nos pères une première fois ;13 la deuxième fois, Joseph se fit reconnaître de ses frères, et son origine fut révélée à Pharaon.14 Joseph envoya chercher alors son père Jacob et toute sa parenté, qui comptait 75 personnes.15 Jacob descendit donc en Egypte, et il y mourut, ainsi que nos pères.16 Leurs corps furent transportés à Sichem et déposés dans le tombeau qu’Abraham avait acheté à prix d’argent aux fils d’Emmor, père de Sichem.17 « Comme approchait le temps où devait s’accomplir la promesse que Dieu avait faite solennellement à Abraham, le peuple s’accrut et se multiplia en Egypte,18 jusqu’à l’avènement d’un nouveau roi qui ne se souvint pas de Joseph.19 Usant d’astuce envers notre race, ce roi maltraita nos pères, jusqu’à leur faire exposer leurs nouveau-nés pour qu’ils ne puissent pas vivre.20 C’est à ce moment que naquit Moïse, qui était beau devant Dieu. Il fut nourri trois mois dans la maison de son père ;21 puis, comme il avait été exposé, la fille de Pharaon le recueillit et l’éleva comme son propre fils.22 Ainsi Moïse fut-il instruit dans toute la sagesse des Egyptiens, et il était puissant en paroles et en oeuvres.23 « Comme il atteignait la quarantaine, la pensée lui vint de visiter ses frères, les Israélites.24 Voyant maltraiter l’un d’eux, il prit sa défense et vengea l’opprimé en tuant l’Egyptien.25 Ses frères, supposait-il, comprendraient que c’était Dieu qui, par sa main, leur apportait le salut ; mais ils ne le comprirent pas.26 Le lendemain, il en aperçut qui se battaient, et il voulut les remettre d’accord. Mes amis, leur dit-il, vous êtes frères : pourquoi vous maltraiter l’un l’autre ?27 Alors celui qui maltraitait son compagnon le repoussa en disant : Qui t’a établi chef et juge sur nous ?28 Voudrais-tu me tuer comme hier tu as tué l’Egyptien ?29 A ces mots, Moïse s’enfuit et alla se réfugier au pays de Madian, où il eut deux fils.30 « Au bout de 40 ans, un ange lui apparut au désert du mont Sinaï, dans la flamme d’un buisson en feu.31 Moïse était étonné à la vue de cette apparition. Comme il s’avançait pour mieux voir, la voix du Seigneur se fit entendre :32 Je suis le Dieu de tes pères, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Tout tremblant, Moïse n’osait regarder.33 Alors le Seigneur lui dit : Ote les sandales de tes pieds, car l’endroit où tu te tiens est une terre sainte.34 Oui, j’ai vu l’affliction de mon peuple en Egypte, j’ai entendu son gémissement et je suis descendu pour le délivrer. Viens donc, que je t’envoie en Egypte.35 « Ce Moïse qu’ils avaient renié en disant : Qui t’a établi chef et juge ? Voici que Dieu le leur envoyait comme chef et rédempteur, par l’entremise de l’ange qui lui était apparu dans le buisson.36 C’est lui qui les fit sortir, en opérant prodiges et signes au pays d’Egypte, à la mer Rouge et au désert pendant 40 ans.37 C’est lui, Moïse, qui dit aux Israélites : Dieu vous suscitera d’entre vos frères un prophète comme moi.38 C’est lui qui, lors de l’assemblée au désert, était avec l’ange qui lui parlait sur le mont Sinaï, tout en restant avec nos pères, lui qui reçut les paroles de vie pour nous les donner.39 Voilà celui à qui nos pères refusèrent d’obéir. Bien plus, ils le repoussèrent et, retournant de coeur en Egypte,40 ils dirent à Aaron : Fais-nous des dieux qui marchent devant nous ; car ce Moïse qui nous a fait sortir du pays d’Egypte, nous ne savons ce qui lui est arrivé41 Il Fabriquèrent un veau en ces jours-là et offrirent un sacrifice à l’idole, et ils célébraient joyeusement l’oeuvre de leurs mains.42 Alors Dieu se détourna d’eux et les livra au culte de l’armée du ciel, ainsi qu’il est écrit au livre des Prophètes : M’avez-vous donc offert victimes et sacrifices, pendant 40 ans au désert, maison d’Israël ?43 Mais vous avez porté la tente de Moloch et l’étoile du dieu Rephân, les figures que vous aviez faites pour les adorer ; aussi vous déporterai-je par-delà Babylone.44 « Nos pères au désert avaient la Tente du Témoignage, ainsi qu’en avait disposé Celui qui parlait à Moïse, lui enjoignant de la faire suivant le modèle qu’il avait vu.45 Après l’avoir reçue, nos pères l’introduisirent, sous la conduite de Josué, dans le pays conquis sur les nations que Dieu chassa devant eux ; ainsi en fut-il jusqu’aux jours de David.46 Celui-ci trouva grâce devant Dieu et sollicita la faveur de trouver une résidence pour la maison de Jacob.47 Ce fut Salomon toutefois qui lui bâtit une maison.48 Mais le Très-Haut n’habite pas dans des demeures faites de main d’homme ; ainsi le dit le prophète :49 Le ciel est mon trône et la terre l’escabeau de mes pieds : quelle maison me bâtirez-vous, dit le Seigneur, et quel sera le lieu de mon repos ?50 N’est-ce pas ma main qui a fait tout cela ?51 « Nuques raides, oreilles et coeurs incirconcis, toujours vous résistez à l’Esprit Saint ! Tels furent vos pères, tels vous êtes !52 Lequel des prophètes vos pères n’ont-ils point persécuté ? Ils ont tué ceux qui prédisaient la venue du Juste, celui-là même que maintenant vous venez de trahir et d’assassiner,53 vous qui avez reçu la Loi par le ministère des anges et ne l’avez pas observée. »54 A ces mots, leurs coeurs frémissaient de rage, et ils grinçaient des dents contre Etienne.55 Tout rempli de l’Esprit Saint, il fixa son regard vers le ciel ; il vit alors la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu.56 « Ah ! dit-il, je vois les cieux ouverts et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu. »57 Jetant alors de grands cris, ils se bouchèrent les oreilles et, comme un seul homme, se précipitèrent sur lui,58 le poussèrent hors de la ville et se mirent à le lapider. Les témoins avaient déposé leurs vêtements aux pieds d’un jeune homme appelé Saul.59 Et tandis qu’on le lapidait, Etienne faisait cette invocation : « Seigneur Jésus, reçois mon esprit. »60 Puis il fléchit les genoux et dit, dans un grand cri : « Seigneur, ne leur impute pas ce péché. » Et en disant cela, il s’endormit.

 

Hébreux 13,8-15

Posted in adversité (tribulations, épreuve), autel, crucifixion, discernement, foi (adhérence, profession), grâce (rendre grâce), hérésie (secte), Jérusalem (Sion), messie (Christ, envoyé de Dieu), péché, peuple de Dieu (Israël), porter du fruit, prêtre (ordre de Levi), prière d'offrande, prière de louange (cantique), pureté du coeur (purification), sacrifice (oblation, expiation), sainteté (saints), sanctification (sanctifié), sang, suivre Jésus, témoignage (témoin), temple de Dieu (sanctuaire, tente), verbe (logos, alpha et omega), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 16 octobre 2012 by JL
Jésus Christ est le même hier et aujourd’hui, il le sera à jamais.9 Ne vous laissez pas égarer par des doctrines diverses et étrangères : car il est bon que le coeur soit affermi par la grâce, non par des aliments qui n’ont été d’aucun profit à ceux qui en usèrent.10 Nous avons un autel dont les desservants de la Tente n’ont pas le droit de se nourrir.11 Ces animaux, en effet, dont le grand prêtre porte le sang dans le sanctuaire pour l’expiation du péché, leurs corps sont brûlés en dehors du camp.12 C’est pourquoi Jésus lui aussi, pour sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert hors de la porte.13 Par conséquent, pour aller à lui sortons en dehors du camp, en portant son opprobre.14 Car nous n’avons pas ici-bas de cité permanente, mais nous recherchons celle de l’avenir.15 Par lui, offrons à Dieu un sacrifice de louange en tout temps, c’est-à-dire le fruit de lèvres qui confessent son nom.

Hébreux 10,19-31

Posted in abomination (profanation), alliance (ancienne et nouvelle), amour du prochain, apostasie, attestation (testament), attributs divins, charité (générosité), châtiment, chemin (voies du Seigneur), connaissance (intelligence de la foi), conscience (examen), divinité du Christ, Eglise (assemblé, communauté), enfer (damnation, perdition), espérance, Esprit-Saint, eucharistie, fidélité, foi (adhérence, profession), grâce (rendre grâce), jugement, jugement dernier, kénose (abaissement, cœur brisé), maison du Seigneur (demeure), mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), parousie (jour du Seigneur), péché, peuple de Dieu (Israël), prêtre (sacerdoce), pur et impur (souillure), pureté du coeur (purification), purgatoire, rétribution (couronne de gloire), royauté du Christ, sacrifice (oblation, expiation), sanctification (sanctifié), sang, temple de Dieu (sanctuaire, tente), vérité (vrai, véritable), vengeance with tags on 6 octobre 2012 by JL
Ayant donc, frères, l’assurance voulue pour l’accès au sanctuaire par le sang de Jésus,20 par cette voie qu’il a inaugurée pour nous, récente et vivante, à travers le voile – c’est-à-dire sa chair –,21 et un prêtre souverain à la tête de la maison de Dieu,22 approchons-nous avec un coeur sincère, dans la plénitude de la foi, les coeurs nettoyés de toutes les souillures d’une conscience mauvaise et le corps lavé d’une eau pure.23 Gardons indéfectible la confession de l’espérance, car celui qui a promis est fidèle,24 et faisons attention les uns aux autres pour nous stimuler dans la charité et les oeuvres bonnes ;25 ne désertez pas votre propre assemblée, comme quelques-uns ont coutume de le faire, mais encouragez-vous mutuellement, et d’autant plus que vous voyez approcher le Jour.26 Car si nous péchons volontairement, après avoir reçu la connaissance de la vérité, il n’y a plus de sacrifice pour les péchés.27 Il y a, au contraire, une perspective redoutable, celle du jugement et d’un courroux de feu qui doit dévorer les rebelles.28 Quelqu’un rejette-t-il la Loi de Moïse ? Impitoyablement il est mis à mort sur la déposition de deux ou trois témoins.29 D’un châtiment combien plus grave sera jugé digne, ne pensez-vous pas, celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, tenu pour profane le sang de l’alliance dans lequel il a été sanctifié, et outragé l’Esprit de la grâce ?30 Nous connaissons, en effet, celui qui a dit : A moi la vengeance. C’est moi qui rétribuerai. Et encore : Le Seigneur jugera son peuple.31 Oh ! chose effroyable que de tomber aux mains du Dieu vivant !

Hébreux 9,1-28

Posted in adoration de Dieu, allégories et analogies, alliance (ancienne et nouvelle), ange, attestation (testament), autel, chemin (voies du Seigneur), ciel (cieux), conscience (examen), culte spirituel, divinité du Christ, elu (élection divine), encens (odeur agréable à Dieu), espérance, Esprit-Saint, eternité (vie éternelle), héritage (de Dieu, le nôtre), jugement dernier, magistère (ministère, Tradition), manne (pain quotidien), messie (Christ, envoyé de Dieu), mort (source de vie), offrande, pardon (miséricorde, rémission), passage de la mort, péché, peuple de Dieu (Israël), prêtre (sacerdoce), prière d'intercession, promesse divine (serment), pureté du coeur (purification), sacrifice (oblation, expiation), sainteté (saints), salut (rédemption), sanctification (sanctifié), sang, sauveur, temple de Dieu (sanctuaire, tente), transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse) with tags on 5 octobre 2012 by JL
La première alliance, elle aussi, avait donc des institutions cultuelles ainsi qu’un sanctuaire, celui de ce monde.2 Une tente, en effet – la tente antérieure – avait été dressée ; là se trouvaient le chandelier, la table, et l’exposition des pains ; c’est celle qui est appelée : le Saint.3 Puis, derrière le second voile était une tente appelée Saint des Saints,4 comportant un autel des parfums en or et l’arche de l’alliance entièrement recouverte d’or, dans laquelle se trouvaient une urne d’or contenant la manne, le rameau d’Aaron qui avait poussé, et les tables de l’alliance ;5 puis au-dessus, les chérubins de gloire couvrant d’ombre le propitiatoire. Ce n’est pas le moment de parler de tout cela en détail.6 Tout étant ainsi disposé, les prêtres entrent en tout temps dans la première tente pour s’acquitter du service cultuel.7 Dans la seconde, au contraire, seul le grand prêtre pénètre, et une seule fois par an, non sans s’être muni de sang qu’il offre pour ses manquements et ceux du peuple.8 L’Esprit Saint montre ainsi que la voie du sanctuaire n’est pas ouverte, tant que la première Tente subsiste.9 C’est là une figure pour la période actuelle ; sous son régime on offre des dons et des sacrifices, qui n’ont pas le pouvoir de rendre parfait l’adorateur en sa conscience ;10 ce sont des règles pour la chair, ne concernant que les aliments, les boissons, diverses ablutions, et imposées seulement jusqu’au temps de la réforme.11 Le Christ, lui, survenu comme grand prêtre des biens à venir, traversant la tente plus grande et plus parfaite qui n’est pas faite de main d’homme, c’est-à-dire qui n’est pas de cette création,12 entra une fois pour toutes dans le sanctuaire, non pas avec du sang de boucs et de jeunes taureaux, mais avec son propre sang, nous ayant acquis une rédemption éternelle.13 Si en effet du sang de boucs et de taureaux et de la cendre de génisse, dont on asperge ceux qui sont souillés, les sanctifient en leur procurant la pureté de la chair,14 combien plus le sang du Christ, qui par un Esprit éternel s’est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il notre conscience des oeuvres mortes pour que nous rendions un culte au Dieu vivant.15 Voilà pourquoi il est médiateur d’une nouvelle alliance, afin que, sa mort ayant eu lieu pour racheter les transgressions de la première alliance, ceux qui sont appelés reçoivent l’héritage éternel promis.16 Car là où il y a testament, il est nécessaire que la mort du testateur soit constatée.17 Un testament, en effet, n’est valide qu’à la suite du décès, puisqu’il n’entre jamais en vigueur tant que vit le testateur.18 De là vient que même la première alliance n’a pas été inaugurée sans effusion de sang.19 Effectivement, lorsque Moïse eut promulgué au peuple entier chaque prescription selon la teneur de la Loi, il prit le sang des jeunes taureaux et des boucs, avec de l’eau, de la laine écarlate et de l’hysope, et il aspergea le livre lui-même et tout le peuple20 en disant : Ceci est le sang de l’alliance que Dieu a prescrite pour vous.21 Puis, de la même manière, il aspergea de sang la Tente et tous les objets du culte.22 D’ailleurs, selon la Loi, presque tout est purifié par le sang, et sans effusion de sang il n’y a point de rémission.23 Il est donc nécessaire, d’une part que les copies des réalités célestes soient purifiées de cette manière, d’autre part que les réalités célestes elles-mêmes le soient aussi, mais par des sacrifices plus excellents que ceux d’ici-bas.24 Ce n’est pas, en effet, dans un sanctuaire fait de main d’homme, dans une image de l’authentique, que le Christ est entré, mais dans le ciel lui-même, afin de paraître maintenant devant la face de Dieu en notre faveur.25 Ce n’est pas non plus pour s’offrir lui-même à plusieurs reprises, comme fait le grand prêtre qui entre chaque année dans le sanctuaire avec un sang qui n’est pas le sien,26 car alors il aurait dû souffrir plusieurs fois depuis la fondation du monde. Or c’est maintenant, une fois pour toutes, à la fin des temps, qu’il s’est manifesté pour abolir le péché par son sacrifice.27 Et comme les hommes ne meurent qu’une fois, après quoi il y a un jugement,28 ainsi le Christ, après s’être offert une seule fois pour enlever les péchés d’un grand nombre, apparaîtra une seconde fois – hors du péché – à ceux qui l’attendent, pour leur donner le salut.

Hébreux 8,1-13

Posted in alliance (ancienne et nouvelle), attributs divins, âme (demeure de Dieu), ciel (cieux), connaissance (intelligence de la foi), divinité du Christ, droite de Dieu, inhabitation divine, magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), montagne du Seigneur (théophanie), offrande, pardon (miséricorde, rémission), péché, peuple de Dieu (Israël), prêtre (ordre de Levi), prêtre (sacerdoce), promesse divine (serment), pureté du coeur (purification), royaume de Dieu (des cieux), sacrifice (oblation, expiation), temple de Dieu (sanctuaire, tente), tomber (succomber, reniement), unité divine (union, communion), vérité (vrai, véritable) with tags on 5 octobre 2012 by JL
Le point capital de nos propos est que nous avons un pareil grand prêtre qui s’est assis à la droite du trône de la Majesté dans les cieux,2 ministre du sanctuaire et de la Tente, la vraie, celle que le Seigneur, non un homme, a dressée.3 Tout grand prêtre, en effet, est établi pour offrir des dons et des sacrifices ; d’où la nécessité pour lui aussi d’avoir quelque chose à offrir.4 A la vérité, si Jésus était sur terre, il ne serait pas même prêtre, puisqu’il y en a qui offrent les dons, conformément à la Loi ;5 ceux-là assurent le service d’une copie et d’une ombre des réalités célestes, ainsi que Moïse, quand il eut à construire la Tente, en fut divinement averti : Vois, est-il dit en effet, tu feras tout d’après le modèle qui t’a été montré sur la montagne.6 Mais à présent, le Christ a obtenu un ministère d’autant plus élevé que meilleure est l’alliance dont il est le médiateur, et fondée sur de meilleures promesses.7 Car si cette première alliance avait été irréprochable, il n’y aurait pas eu lieu de lui en substituer une seconde.8 C’est en effet en les blâmant que Dieu déclare : Voici que des jours viennent, dit le Seigneur, et je conclurai avec la maison d’Israël et la maison de Juda une alliance nouvelle,9 non pas comme l’alliance que je fis avec leurs pères, au jour où je pris leur main pour les tirer du pays d’Egypte. Puisqu’eux-mêmes ne sont pas demeurés dans mon alliance, moi aussi je les ai négligés, dit le Seigneur.10 Voici l’alliance que je contracterai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, dit le Seigneur : Je mettrai mes lois dans leur pensée, je les graverai dans leur coeur, et je serai leur Dieu et ils seront mon peuple.11 Personne n’aura plus à instruire son concitoyen, ni personne son frère, en disant : « Connais le Seigneur », puisque tous me connaîtront, du petit jusqu’au grand.12 Car je pardonnerai leurs torts, et de leurs péchés je n’aurai plus souvenance.13 En disant : alliance nouvelle, il rend vieille la première. Or ce qui est vieilli et vétuste est près de disparaître.

2 Thessaloniciens 2,1-12

Posted in antéchrist, bête, apostasie, diable (démon, Satan, Lucifer), discernement, enfer (damnation, perdition), idolâtrie, mal (méchanceté, iniquité), mensonge, messie (Christ, envoyé de Dieu), miracle (guérison, signe), mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), parousie (jour du Seigneur), piété (impiété, incrédulité), prédestination (prescience), prudence, salut (rédemption), temple de Dieu (sanctuaire, tente), vérité (vrai, véritable), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 21 septembre 2012 by JL
Nous vous le demandons, frères, à propos de la Venue de notre Seigneur Jésus Christ et de notre rassemblement auprès de lui,2 ne vous laissez pas trop vite mettre hors de sens ni alarmer par des manifestations de l’Esprit, des paroles ou des lettres données comme venant de nous, et qui vous feraient penser que le jour du Seigneur est déjà là.3 Que personne ne vous abuse d’aucune manière. Auparavant doit venir l’apostasie et se révéler l’Homme impie, l’Etre perdu,4 l’Adversaire, celui qui s’élève au-dessus de tout ce qui porte le nom de Dieu ou reçoit un culte, allant jusqu’à s’asseoir en personne dans le sanctuaire de Dieu, se produisant lui-même comme Dieu.5 Vous vous rappelez, n’est-ce pas, que quand j’étais encore près de vous je vous disais cela.6 Et vous savez ce qui le retient maintenant, de façon qu’il ne se révèle qu’à son moment.7 Dès maintenant, oui, le mystère de l’impiété est à l’oeuvre. Mais que seulement celui qui le retient soit d’abord écarté.8 Alors l’Impie se révélera, et le Seigneur le fera disparaître par le souffle de sa bouche, l’anéantira par la manifestation de sa Venue.9 Sa venue à lui, l’Impie, aura été marquée, par l’influence de Satan, de toute espèce d’oeuvres de puissance, de signes et de prodiges mensongers,10 comme de toutes les tromperies du mal, à l’adresse de ceux qui sont voués à la perdition pour n’avoir pas accueilli l’amour de la vérité qui leur aurait valu d’être sauvés.11 Voilà pourquoi Dieu leur envoie une influence qui les égare, qui les pousse à croire le mensonge,12 en sorte que soient condamnés tous ceux qui auront refusé de croire la vérité et pris parti pour le mal.

Ephésiens 2,1-22

Posted in allégories et analogies, alliance (ancienne et nouvelle), attributs divins, bonté divine (Amour), charismes, ciel (cieux), circoncision, colère de Dieu, convoitise (passions), crucifixion, diable (démon, Satan, Lucifer), don de Dieu, Eglise (assemblé, communauté), enfant de Dieu (adoption divine), espérance, Esprit-Saint, foi (adhérence, profession), fondement (pierre d'angle), grâce (rendre grâce), homme nouveau, inhabitation divine, initiative divine, loi, magistère (ministère, Tradition), maison du Seigneur (demeure), messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, orgueil (se glorifier), païens (gentils), paix (soulagement), pardon (miséricorde, rémission), Père - Fils, péché, péché originel, peuple de Dieu (Israël), prédestination (prescience), promesse divine (serment), prophète, providence (abandon), résurrection, richesse (danger de la richesse), sainteté (saints), salut (rédemption), sang, shéol (hades), temple de Dieu (sanctuaire, tente) with tags on 11 septembre 2012 by JL
Et vous qui étiez morts par suite des fautes et des péchés2 dans lesquels vous avez vécu jadis, selon le cours de ce monde, selon le Prince de l’empire de l’air, cet Esprit qui poursuit son oeuvre en ceux qui résistent…3 Nous tous d’ailleurs, nous fûmes jadis de ceux-là, vivant selon nos convoitises charnelles, servant les caprices de la chair et des pensées coupables, si bien que nous étions par nature voués à la colère tout comme les autres…4 Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont Il nous a aimés,5 alors que nous étions morts par suite de nos fautes, nous a fait revivre avec le Christ – c’est par grâce que vous êtes sauvés ! —6 avec lui Il nous a ressuscités et fait asseoir aux cieux, dans le Christ Jésus.7 Il a voulu par là démontrer dans les siècles à venir l’extraordinaire richesse de sa grâce, par sa bonté pour nous dans le Christ Jésus.8 Car c’est bien par la grâce que vous êtes sauvés, moyennant la foi. Ce salut ne vient pas de vous, il est un don de Dieu ;9 il ne vient pas des oeuvres, car nul ne doit pouvoir se glorifier.10 Nous sommes en effet son ouvrage, créés dans le Christ Jésus en vue des bonnes oeuvres que Dieu a préparées d’avance pour que nous les pratiquions.11 Rappelez-vous donc qu’autrefois, vous les païens – qui étiez tels dans la chair, vous qui étiez appelés « prépuce » par ceux qui s’appellent « circoncision »,… d’une opération pratiquée dans la chair ! —12 rappelez-vous qu’en ce temps-là vous étiez sans Christ, exclus de la cité d’Israël, étrangers aux alliances de la Promesse, n’ayant ni espérance ni Dieu en ce monde !13 Or voici qu’à présent, dans le Christ Jésus, vous qui jadis étiez loin, vous êtes devenus proches, grâce au sang du Christ.14 Car c’est lui qui est notre paix, lui qui des deux peuples n’en a fait qu’un, détruisant la barrière qui les séparait, supprimant en sa chair la haine,15 cette Loi des préceptes avec ses ordonnances, pour créer en sa personne les deux en un seul Homme Nouveau, faire la paix,16 et les réconcilier avec Dieu, tous deux en un seul Corps, par la Croix : en sa personne il a tué la Haine.17 Alors il est venu proclamer la paix, paix pour vous qui étiez loin et paix pour ceux qui étaient proches :18 par lui nous avons en effet, tous deux en un seul Esprit, libre accès auprès du Père.19 Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers ni des hôtes ; vous êtes concitoyens des saints, vous êtes de la maison de Dieu.20 Car la construction que vous êtes a pour fondations les apôtres et prophètes, et pour pierre d’angle le Christ Jésus lui-même.21 En lui toute construction s’ajuste et grandit en un temple saint, dans le Seigneur ;22 en lui, vous aussi, vous êtes intégrés à la construction pour devenir une demeure de Dieu, dans l’Esprit.

2 Corinthiens 6,12-18

Posted in allégories et analogies, ascèse, attributs divins, diable (démon, Satan, Lucifer), fidélité, idolâtrie, inhabitation divine, justice (justification, juste), lumière (lampe), monde, omniscience divine (prescience), Père - Fils, peuple de Dieu (Israël), piété (impiété, incrédulité), puissance divine, pur et impur (souillure), ténèbre (obscurité), temple de Dieu (sanctuaire, tente), unité divine (union, communion) with tags on 7 septembre 2012 by JL
Nous vous avons parlé en toute liberté, Corinthiens ; notre coeur s’est grand ouvert.12 Vous n’êtes pas à l’étroit chez nous ; c’est dans vos coeurs que vous êtes à l’étroit.13 Payez-nous donc de retour ; je vous parle comme à mes enfants, ouvrez tout grand votre coeur, vous aussi.14 Ne formez pas d’attelage disparate avec des infidèles. Quel rapport en effet entre la justice et l’impiété ? Quelle union entre la lumière et les ténèbres ?15 Quelle entente entre le Christ et Béliar ? Quelle association entre le fidèle et l’infidèle ?16 Quel accord entre le temple de Dieu et les idoles ? Or c’est nous qui sommes le temple du Dieu vivant, ainsi que Dieu l’a dit : J’habiterai au milieu d’eux et j’y marcherai ; je serai leur Dieu et ils seront mon peuple.17 Sortez donc du milieu de ces gens-là et tenez-vous à l’écart, dit le Seigneur. Ne touchez rien d’impur, et moi, je vous accueillerai.18 Je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur tout-puissant.

2 Corinthiens 5,1-10

Posted in action divine, allégories et analogies, attachement, attributs divins, chemin (voies du Seigneur), ciel (cieux), don de soi (donner sa vie), Esprit-Saint, eternité (vie éternelle), foi (adhérence, profession), grâce (rendre grâce), jugement dernier, maison du Seigneur (demeure), mal (méchanceté, iniquité), mort (source de vie), nudité, passage de la mort, résurrection, rétribution (couronne de gloire), temple de Dieu (sanctuaire, tente), vision béatifique with tags on 6 septembre 2012 by JL
Nous savons en effet que si cette tente – notre maison terrestre – vient à être détruite, nous avons un édifice qui est l’oeuvre de Dieu, une maison éternelle qui n’est pas faite de main d’homme, dans les cieux.2 Aussi gémissons-nous dans cet état, ardemment désireux de revêtir par-dessus l’autre notre habitation céleste,3 si toutefois nous devons être trouvés vêtus, et non pas nus.4 Oui, nous qui sommes dans cette tente, nous gémissons, accablés ; nous ne voudrions pas en effet nous dévêtir, mais nous revêtir par-dessus, afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie.5 Et Celui qui nous a faits pour cela même, c’est Dieu, qui nous a donné les arrhes de l’Esprit.6 Ainsi donc, toujours pleins de hardiesse, et sachant que demeurer dans ce corps, c’est vivre en exil loin du Seigneur,7 car nous cheminons dans la foi, non dans la claire vision…8 Nous sommes donc pleins de hardiesse et préférons quitter ce corps pour aller demeurer auprès du Seigneur.9 Aussi bien, que nous demeurions en ce corps ou que nous le quittions, avons-nous à coeur de lui plaire.10 Car il faut que tous nous soyons mis à découvert devant le tribunal du Christ, pour que chacun recouvre ce qu’il aura fait pendant qu’il était dans son corps, soit en bien, soit en mal.

1 Corinthiens 6,12-20

Posted in adultère (fornication), attributs divins, Esprit-Saint, gloire de Dieu (glorifier), messie (Christ, envoyé de Dieu), péché, prière de louange (cantique), puissance divine, résurrection, salut (rédemption), temple de Dieu (sanctuaire, tente), unité divine (union, communion) with tags on 19 août 2012 by JL
Tout m’est permis » ; mais tout n’est pas profitable. « Tout m’est permis » ; mais je ne me laisserai, moi, dominer par rien.13 Les aliments sont pour le ventre et le ventre pour les aliments, et Dieu détruira ceux-ci comme celui-là. Mais le corps n’est pas pour la fornication ; il est pour le Seigneur, et le Seigneur pour le corps.14 Et Dieu, qui a ressuscité le Seigneur, nous ressuscitera, nous aussi, par sa puissance.15 Ne savez-vous pas que vos corps sont des membres du Christ ? Et j’irais prendre les membres du Christ pour en faire des membres de prostituée ! Jamais de la vie !16 Ou bien ne savez-vous pas que celui qui s’unit à la prostituée n’est avec elle qu’un seul corps ? Car il est dit : Les deux ne seront qu’une seule chair.17 Celui qui s’unit au Seigneur, au contraire, n’est avec lui qu’un seul esprit.18 Fuyez la fornication ! Tout péché que l’homme peut commettre est extérieur à son corps ; celui qui fornique, lui, pèche contre son propre corps.19 Ou bien ne savez-vous pas que votre corps est un temple du Saint Esprit, qui est en vous et que vous tenez de Dieu ? Et que vous ne vous appartenez pas ?20 Vous avez été bel et bien achetés ! Glorifiez donc Dieu dans votre corps.

1 Corinthiens 3, 16-17

Posted in allégories et analogies, attributs divins, Esprit-Saint, inhabitation divine, temple de Dieu (sanctuaire, tente) with tags on 17 août 2012 by JL
Ne savez-vous pas que vous êtes un temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ?17 Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, celui-là, Dieu le détruira. Car le temple de Dieu est sacré, et ce temple, c’est vous.

Luc 23,13-48

Posted in alliance (ancienne et nouvelle), applanir les montagnes (collines), ciel (cieux), confiance en Dieu (dans l'Église), crainte de Dieu, crucifixion, elu (élection divine), eternité (vie éternelle), faire mémoire, gloire de Dieu (glorifier), Jérusalem (Sion), justice (justification, juste), mal (méchanceté, iniquité), messie (Christ, envoyé de Dieu), pardon (miséricorde, rémission), parousie (jour du Seigneur), Père - Fils, persécution, porter sa croix, prêtre (ordre de Levi), prière de Jésus, prière de louange (cantique), prophétie (oracle), royaume de Dieu (des cieux), royauté du Christ, salut (rédemption), ténèbre (obscurité), temple de Dieu (sanctuaire, tente), vérité (vrai, véritable) with tags on 14 juillet 2012 by JL
Ayant convoqué les grands prêtres, les chefs et le peuple, Pilate14 leur dit : « Vous m’avez présenté cet homme comme détournant le peuple, et voici que moi je l’ai interrogé devant vous, et je n’ai trouvé en cet homme aucun motif de condamnation pour ce dont vous l’accusez.15 Hérode non plus d’ailleurs, puisqu’il l’a renvoyé devant nous. Vous le voyez ; cet homme n’a rien fait qui mérite la mort.16 Je le relâcherai donc, après l’avoir châtié. »18 Mais eux se mirent à pousser des cris tous ensemble : « A mort cet homme ! Et relâche-nous Barabbas. »19 Ce dernier avait été jeté en prison pour une sédition survenue dans la ville et pour meurtre.20 De nouveau Pilate, qui voulait relâcher Jésus, leur adressa la parole.21 Mais eux répondaient en criant : « Crucifie-le ! crucifie-le ! « 22 Pour la troisième fois, il leur dit : « Quel mal a donc fait cet homme ? Je n’ai trouvé en lui aucun motif de condamnation à mort ; je le relâcherai donc, après l’avoir châtié. »23 Mais eux insistaient à grands cris, demandant qu’il fût crucifié ; et leurs clameurs gagnaient en violence.24 Et Pilate prononça qu’il fût fait droit à leur demande.25 Il relâcha celui qui avait été jeté en prison pour sédition et meurtre, celui qu’ils réclamaient. Quant à Jésus, il le livra à leur bon plaisir.26 Quand ils l’emmenèrent, ils mirent la main sur un certain Simon de Cyrène qui revenait des champs, et le chargèrent de la croix pour la porter derrière Jésus.27 Une grande masse du peuple le suivait, ainsi que des femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur lui.28 Mais, se retournant vers elles, Jésus dit : « Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi ! pleurez plutôt sur vous-mêmes et sur vos enfants !29 Car voici venir des jours où l’on dira : Heureuses les femmes stériles, les entrailles qui n’ont pas enfanté, et les seins qui n’ont pas nourri !30 Alors on se mettra à dire aux montagnes : Tombez sur nous ! et aux collines : Couvrez-nous !31 Car si l’on traite ainsi le bois vert, qu’adviendra-t-il du sec ? « 32 On emmenait encore deux malfaiteurs pour être exécutés avec lui.33 Lorsqu’ils furent arrivés au lieu appelé Crâne, ils l’y crucifièrent ainsi que les malfaiteurs, l’un à droite et l’autre à gauche.34 Et Jésus disait : « Père, pardonne-leur : ils ne savent ce qu’ils font. » Puis, se partageant ses vêtements, ils tirèrent au sort.35 Le peuple se tenait là, à regarder. Les chefs, eux, se moquaient : « Il en a sauvé d’autres, disaient-ils ; qu’il se sauve lui-même, s’il est le Christ de Dieu, l’Elu ! « 36 Les soldats aussi se gaussèrent de lui : s’approchant pour lui présenter du vinaigre,37 ils disaient : « Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même ! « 38 Il y avait aussi une inscription au-dessus de lui : « Celui-ci est le roi des Juifs. »39 L’un des malfaiteurs suspendus à la croix l’injuriait : « N’es-tu pas le Christ ? Sauve-toi toi même, et nous aussi. »40 Mais l’autre, le reprenant, déclara : « Tu n’as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine !41 Pour nous, c’est justice, nous payons nos actes ; mais lui n’a rien fait de mal. »42 Et il disait : « Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume. »43 Et il lui dit : « En vérité, je te le dis, aujourd’hui tu seras avec moi dans le Paradis. »44 C’était déjà environ la sixième heure quand, le soleil s’éclipsant, l’obscurité se fit sur la terre entière, jusqu’à la neuvième heure.45 Le voile du Sanctuaire se déchira par le milieu,46 et, jetant un grand cri, Jésus dit : « Père, en tes mains je remets mon esprit. » Ayant dit cela, il expira.47 Voyant ce qui était arrivé, le centenier glorifiait Dieu, en disant : « Sûrement, cet homme était un juste ! « 48 Et toutes les foules qui s’étaient rassemblées pour ce spectacle, voyant ce qui était arrivé, s’en retournaient en se frappant la poitrine.

Luc 21,5-36

Posted in adultère (fornication), allégories et analogies, ciel (cieux), colère de Dieu, colonne de nuée et de feu, comment prier, courage (force), déportation, désolation (dévastation, ruine), détresse (désespoir, angoisse), dureté du coeur (endurcissement), Esprit-Saint, fils de l'homme, gloire de Dieu (glorifier), Jérusalem (Sion), jugement dernier, libération (délivrance), miracle (guérison, signe), monde, offrande, païens (gentils), paraboles, parole de Dieu (vivante), parousie (jour du Seigneur), passage de la mort, persécution, persévérance (constance), peuple de Dieu (Israël), prière de libération, prophétie (oracle), puissance divine, royaume de Dieu (des cieux), sagesse, salut (rédemption), suivre Jésus, témoignage (témoin), temple de Dieu (sanctuaire, tente), terre promise (repos du Seigneur), vérité (vrai, véritable), vengeance, vices, vigilance (veiller), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 12 juillet 2012 by JL
Comme certains disaient du Temple qu’il était orné de belles pierres et d’offrandes votives, il dit :6 « De ce que vous contemplez, viendront des jours où il ne restera pas pierre sur pierre qui ne soit jetée bas. »7 Ils l’interrogèrent alors en disant : « Maître, quand donc cela aura-t-il lieu, et quel sera le signe que cela est sur le point d’arriver ? « 8 Il dit : « Prenez garde de vous laisser abuser, car il en viendra beaucoup sous mon nom, qui diront : C’est moi ! et Le temps est tout proche. N’allez pas à leur suite.9 Lorsque vous entendrez parler de guerres et de désordres, ne vous effrayez pas ; car il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas de sitôt la fin. »10 Alors il leur disait : « On se dressera nation contre nation et royaume contre royaume.11 Il y aura de grands tremblements de terre et, par endroits, des pestes et des famines ; il y aura aussi des phénomènes terribles et, venant du ciel, de grands signes.12 « Mais, avant tout cela, on portera les mains sur vous, on vous persécutera, on vous livrera aux synagogues et aux prisons, on vous traduira devant des rois et des gouverneurs à cause de mon Nom,13 et cela aboutira pour vous au témoignage.14 Mettez-vous donc bien dans l’esprit que vous n’avez pas à préparer d’avance votre défense :15 car moi je vous donnerai un langage et une sagesse, à quoi nul de vos adversaires ne pourra résister ni contredire.16 Vous serez livrés même par vos père et mère, vos frères, vos proches et vos amis ; on fera mourir plusieurs d’entre vous,17 et vous serez haïs de tous à cause de mon nom.18 Mais pas un cheveu de votre tête ne se perdra.19 C’est par votre constance que vous sauverez vos vies !20 « Mais lorsque vous verrez Jérusalem investie par des armées, alors comprenez que sa dévastation est toute proche.21 Alors, que ceux qui seront en Judée s’enfuient dans les montagnes, que ceux qui seront à l’intérieur de la ville s’en éloignent, et que ceux qui seront dans les campagnes n’y entrent pas ;22 car ce seront des jours de vengeance, où devra s’accomplir tout ce qui a été écrit.23 Malheur à celles qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là ! « Car il y aura grande détresse sur la terre et colère contre ce peuple.24 Ils tomberont sous le tranchant du glaive et ils seront emmenés captifs dans toutes les nations, et Jérusalem sera foulée aux pieds par des païens jusqu’à ce que soient accomplis les temps des païens.25 « Et il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur la terre, les nations seront dans l’angoisse, inquiètes du fracas de la mer et des flots ;26 des hommes défailliront de frayeur, dans l’attente de ce qui menace le monde habité, car les puissances des cieux seront ébranlées.27 Et alors on verra le Fils de l’homme venant dans une nuée avec puissance et grande gloire.28 Quand cela commencera d’arriver, redressez-vous et relevez la tête, parce que votre délivrance est proche. »29 Et il leur dit une parabole : « Voyez le figuier et les autres arbres.30 Dès qu’ils bourgeonnent, vous comprenez de vous-mêmes, en les regardant, que désormais l’été est proche.31 Ainsi vous, lorsque vous verrez cela arriver, comprenez que le Royaume de Dieu est proche.32 En vérité, je vous le dis, cette génération ne passera pas que tout ne soit arrivé.33 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.34 « Tenez-vous sur vos gardes, de peur que vos coeurs ne s’appesantissent dans la débauche, l’ivrognerie, les soucis de la vie, et que ce Jour-là ne fonde soudain sur vous35 comme un filet ; car il s’abattra sur tous ceux qui habitent la surface de toute la terre.36 Veillez donc et priez en tout temps, afin d’avoir la force d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de vous tenir debout devant le Fils de l’homme. »

Luc 19,41-48

Posted in âme (demeure de Dieu), écouter (voix du Seigneur), charismes, comment prier, humanité du Christ, Jérusalem (Sion), libération (délivrance), maison du Seigneur (demeure), paix (soulagement), parousie (jour du Seigneur), passage de la mort, prêtre (ordre de Levi), prophétie (oracle), reniement (rejet, mépris), temple de Dieu (sanctuaire, tente) with tags on 10 juillet 2012 by JL
Quand il fut proche, à la vue de la ville, il pleura sur elle,42 en disant : « Ah ! si en ce jour tu avais compris, toi aussi, le message de paix ! Mais non, il est demeuré caché à tes yeux.43 Oui, des jours viendront sur toi, où tes ennemis t’environneront de retranchements, t’investiront, te presseront de toute part.44 Ils t’écraseront sur le sol, toi et tes enfants au milieu de toi, et ils ne laisseront pas en toi pierre sur pierre, parce que tu n’as pas reconnu le temps où tu fus visitée ! « 45 Puis, entré dans le Temple, il se mit à chasser les vendeurs,46 en leur disant : « Il est écrit : Ma maison sera une maison de prière. Mais vous, vous en avez fait un repaire de brigands !  » 47 Et il était chaque jour dans le Temple pour enseigner. Les grands prêtres et les scribes, ainsi que les notables, cherchaient à le faire mourir,
48 mais ils ne trouvaient pas ce qu’ils pourraient faire ; en effet, le peuple tout entier, suspendu à ses lèvres, l’écoutait.
 

Luc 16,1-12

Posted in allégories et analogies, eternité (vie éternelle), fidélité, jugement, lumière (lampe), monde, richesse (danger de la richesse), temple de Dieu (sanctuaire, tente), vérité (vrai, véritable) with tags on 9 juillet 2012 by JL
Il disait encore à ses disciples : « Il était un homme riche qui avait un intendant, et celui-ci lui fut dénoncé comme dilapidant ses biens.2 Il le fit appeler et lui dit : Qu’est-ce que j’entends dire de toi ? Rends compte de ta gestion, car tu ne peux plus gérer mes biens désormais.3 L’intendant se dit en lui-même : Que vais-je faire, puisque mon maître me retire la gérance ? Piocher ? Je n’en ai pas la force ; mendier ? J’aurai honte…4 Ah ! je sais ce que je vais faire, pour qu’une fois relevé de ma gérance, il y en ait qui m’accueillent chez eux.5 « Et, faisant venir un à un les débiteurs de son maître, il dit au premier : Combien dois-tu à mon maître ? —6 Cent barils d’huile, lui dit-il. Il lui dit : Prends ton billet, assieds-toi et écris vite 50.7 Puis il dit à un autre : Et toi, combien dois-tu ? – Cent mesures de blé, dit-il. Il lui dit : Prends ton billet, et écris 80.8 « Et le maître loua cet intendant malhonnête d’avoir agi de façon avisée. Car les fils de ce monde-ci sont plus avisés envers leurs propres congénères que les fils de la lumière.9 « Eh bien ! moi je vous dis : faites-vous des amis avec le malhonnête Argent, afin qu’au jour où il viendra à manquer, ceux-ci vous accueillent dans les tentes éternelles.10 Qui est fidèle en très peu de chose est fidèle aussi en beaucoup, et qui est malhonnête en très peu est malhonnête aussi en beaucoup.11 Si donc vous ne vous êtes pas montrés fidèles pour le malhonnête Argent, qui vous confiera le vrai bien ?12 Et si vous ne vous êtes pas montrés fidèles pour le bien étranger, qui vous donnera le vôtre ?

Luc 2,39-52

Posted in attributs divins, connaissance (intelligence de la foi), fidélité, grâce (rendre grâce), humanité du Christ, loi, maison du Seigneur (demeure), Marie, parole de Dieu (vivante), Père - Fils, pureté du coeur (purification), sagesse, science divine et infuse, temple de Dieu (sanctuaire, tente) with tags on 26 juin 2012 by JL

Et quand ils eurent accompli tout ce qui était conforme à la Loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, à Nazareth, leur ville.40 Cependant l’enfant grandissait, se fortifiait et se remplissait de sagesse. Et la grâce de Dieu était sur lui.41 Ses parents se rendaient chaque année à Jérusalem pour la fête de la Pâque.42 Et lorsqu’il eut douze ans, ils y montèrent, comme c’était la coutume pour la fête.43 Une fois les jours écoulés, alors qu’ils s’en retournaient, l’enfant Jésus resta à Jérusalem à l’insu de ses parents.44 Le croyant dans la caravane, ils firent une journée de chemin, puis ils se mirent à le rechercher parmi leurs parents et connaissances.45 Ne l’ayant pas trouvé, ils revinrent, toujours à sa recherche, à Jérusalem.46 Et il advint, au bout de trois jours, qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les interrogeant ;47 et tous ceux qui l’entendaient étaient stupéfaits de son intelligence et de ses réponses.48 A sa vue, ils furent saisis d’émotion, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois ! ton père et moi, nous te cherchons, angoissés. »49 Et il leur dit : « Pourquoi donc me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas que je dois être dans la maison de mon Père ? « 50 Mais eux ne comprirent pas la parole qu’il venait de leur dire.51 Il redescendit alors avec eux et revint à Nazareth ; et il leur était soumis. Et sa mère gardait fidèlement toutes ces choses en son coeur.52 Quant à Jésus, il croissait en sagesse, en taille et en grâce devant Dieu et devant les hommes.

Marc 15,15-41

Posted in attestation (testament), couronnement d'épine, crucifixion, détresse (désespoir, angoisse), divinité du Christ, fils de l'homme, flagellation, humanité du Christ, kénose (abaissement, cœur brisé), messie (Christ, envoyé de Dieu), peuple de Dieu (Israël), porter sa croix, prêtre (ordre de Levi), prophétie (oracle), reniement (rejet, mépris), royauté du Christ, salut (rédemption), ténèbre (obscurité), temple de Dieu (sanctuaire, tente), vérité (vrai, véritable) with tags on 25 juin 2012 by JL

Pilate alors, voulant contenter la foule, leur relâcha Barabbas et, après avoir fait flageller Jésus, il le livra pour être crucifié.16 Les soldats l’emmenèrent à l’intérieur du palais, qui est le Prétoire, et ils convoquent toute la cohorte.17 Ils le revêtent de pourpre, puis, ayant tressé une couronne d’épines, ils la lui mettent.18 Et ils se mirent à le saluer : « Salut, roi des Juifs ! « 19 Et ils lui frappaient la tête avec un roseau et ils lui crachaient dessus, et ils ployaient le genou devant lui pour lui rendre hommage.20 Puis, quand ils se furent moqués de lui, ils lui ôtèrent la pourpre et lui remirent ses vêtements. Ils le mènent dehors afin de le crucifier.21 Et ils requièrent, pour porter sa croix, Simon de Cyrène, le père d’Alexandre et de Rufus, qui passait par là, revenant des champs.22 Et ils amènent Jésus au lieu dit Golgotha, ce qui se traduit lieu du Crâne.23 Et ils lui donnaient du vin parfumé de myrrhe, mais il n’en prit pas.24 Puis ils le crucifient et se partagent ses vêtements en tirant au sort ce qui reviendrait à chacun.25 C’était la troisième heure quand ils le crucifièrent.26 L’inscription qui indiquait le motif de sa condamnation était libellée : « Le roi des Juifs. »27 Et avec lui ils crucifient deux brigands, l’un à sa droite, l’autre à sa gauche.29 Les passants l’injuriaient en hochant la tête et disant : « Hé ! toi qui détruis le Sanctuaire et le rebâtis en trois jours,30 sauve-toi toi-même en descendant de la croix ! « 31 Pareillement les grands prêtres se gaussaient entre eux avec les scribes et disaient : « Il en a sauvé d’autres et il ne peut se sauver lui-même !32 Que le Christ, le Roi d’Israël, descende maintenant de la croix, pour que nous voyions et que nous croyions !  » Même ceux qui étaient crucifiés avec lui l’outrageaient.33 Quand il fut la sixième heure, l’obscurité se fit sur la terre entière jusqu’à la neuvième heure.34 Et à la neuvième heure Jésus clama en un grand cri : « Elôï, Elôï, lema sabachthani », ce qui se traduit : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? « 35 Certains des assistants disaient en l’entendant : « Voilà qu’il appelle Elie ! « 36 Quelqu’un courut tremper une éponge dans du vinaigre et, l’ayant mise au bout d’un roseau, il lui donnait à boire en disant : « Laissez ! que nous voyions si Elie va venir le descendre ! « 37 Or Jésus, jetant un grand cri, expira.38 Et le voile du Sanctuaire se déchira en deux, du haut en bas.39 Voyant qu’il avait ainsi expiré, le centurion, qui se tenait en face de lui, s’écria : « Vraiment cet homme était fils de Dieu ! « 40 Il y avait aussi des femmes qui regardaient à distance, entre autres Marie de Magdala, Marie mère de Jacques le petit et de Joset, et Salomé,41 qui le suivaient et le servaient lorsqu’il était en Galilée ; beaucoup d’autres encore qui étaient montées avec lui à Jérusalem.

Marc 14,42-59

Posted in attestation (testament), calomnie (médisance, langue), parole de Dieu (vivante), prêtre (ordre de Levi), prophétie (oracle), reniement (rejet, mépris), témoignage (témoin), temple de Dieu (sanctuaire, tente), tomber (succomber, reniement) with tags on 25 juin 2012 by JL

42Levez-vous ! Allons ! Voici qu’il est proche, celui qui me livre. »

43 Jésus parlait encore quand Judas, l’un des Douze, arriva et avec lui une foule armée d’épées et de bâtons, envoyée par les grands prêtres, les scribes et les anciens.

44 Or, celui qui le livrait leur avait donné un signe convenu : « Celui que j’embrasserai, c’est lui : arrêtez-le, et emmenez-le sous bonne garde. »

45 À peine arrivé, Judas, s’approchant de Jésus, lui dit : « Rabbi ! » Et il l’embrassa.

46 Les autres mirent la main sur lui et l’arrêtèrent.

47 Or un de ceux qui étaient là tira son épée, frappa le serviteur du grand prêtre et lui trancha l’oreille.

48 Alors Jésus leur déclara : « Suis-je donc un bandit, pour que vous soyez venus vous saisir de moi, avec des épées et des bâtons ?

49 Chaque jour, j’étais auprès de vous dans le Temple en train d’enseigner, et vous ne m’avez pas arrêté. Mais c’est pour que les Écritures s’accomplissent. »

50 Les disciples l’abandonnèrent et s’enfuirent tous.

51 Or, un jeune homme suivait Jésus ; il n’avait pour tout vêtement qu’un drap. On essaya de l’arrêter.

52 Mais lui, lâchant le drap, s’enfuit tout nu.

53 Ils emmenèrent Jésus chez le grand prêtre. Ils se rassemblèrent tous, les grands prêtres, les anciens et les scribes.

54 Pierre avait suivi Jésus à distance, jusqu’à l’intérieur du palais du grand prêtre, et là, assis avec les gardes, il se chauffait près du feu.

55 Les grands prêtres et tout le Conseil suprême cherchaient un témoignage contre Jésus pour le faire mettre à mort, et ils n’en trouvaient pas.

56 De fait, beaucoup portaient de faux témoignages contre Jésus, et ces témoignages ne concordaient pas.

57 Quelques-uns se levèrent pour porter contre lui ce faux témoignage :

58 « Nous l’avons entendu dire : “Je détruirai ce sanctuaire fait de main d’homme, et en trois jours j’en rebâtirai un autre qui ne sera pas fait de main d’homme.” »

59 Et même sur ce point, leurs témoignages n’étaient pas concordants.

 

Marc 13,1-37

Posted in abomination (profanation), adversité (tribulations, épreuve), allégories et analogies, ange, attributs divins, ciel (cieux), colonne de nuée et de feu, création (créateur), désolation (dévastation, ruine), elu (élection divine), Esprit-Saint, evangéliser (bonne nouvelle), faux prophète, fils de l'homme, gloire de Dieu (glorifier), iles lointaines (nations étrangères), miracle (guérison, signe), paraboles, parole de Dieu (vivante), parousie (jour du Seigneur), passage de la mort, Père - Fils, persécution, prophétie (oracle), puissance divine, salut (rédemption), souffrance (douleur), suivre Jésus, témoignage (témoin), ténèbre (obscurité), temple de Dieu (sanctuaire, tente), terre promise (repos du Seigneur), transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse), vérité (vrai, véritable), vigilance (veiller), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 25 juin 2012 by JL

Comme il s’en allait hors du Temple, un de ses disciples lui dit : « Maître, regarde, quelles pierres ! quelles constructions ! « 2 Et Jésus lui dit : « Tu vois ces grandes constructions ? Il n’en restera pas pierre sur pierre qui ne soit jetée bas. »3 Et comme il était assis sur le mont des Oliviers en face du Temple, Pierre, Jacques, Jean et André l’interrogeaient en particulier :4 « Dis-nous quand cela aura lieu et quel sera le signe que tout cela va finir ? « 5 Alors Jésus se mit à leur dire : « Prenez garde qu’on ne vous abuse.6 Il en viendra beaucoup sous mon nom, qui diront : C’est moi, et ils abuseront bien des gens.7 Lorsque vous entendrez parler de guerres et de rumeurs de guerres, ne vous alarmez pas : il faut que cela arrive, mais ce ne sera pas encore la fin.8 On se dressera, en effet, nation contre nation et royaume contre royaume. Il y aura par endroits des tremblements de terre, il y aura des famines. Ce sera le commencement des douleurs de l’enfantement.9 « Soyez sur vos gardes. On vous livrera aux sanhédrins, vous serez battus de verges dans les synagogues et vous comparaîtrez devant des gouverneurs et des rois, à cause de moi, pour rendre témoignage en face d’eux.10 Il faut d’abord que l’Evangile soit proclamé à toutes les nations.11 « Et quand on vous emmènera pour vous livrer, ne vous préoccupez pas de ce que vous direz, mais dites ce qui vous sera donné sur le moment : car ce n’est pas vous qui parlerez, mais l’Esprit Saint.12 Le frère livrera son frère à la mort, et le père son enfant ; les enfants se dresseront contre leurs parents et les feront mourir.13 Et vous serez haïs de tous à cause de mon nom, mais celui qui aura tenu bon jusqu’au bout, celui-là sera sauvé.14 « Lorsque vous verrez l’abomination de la désolation installée là où elle ne doit pas être (que le lecteur comprenne ! ) alors que ceux qui seront en Judée s’enfuient dans les montagnes,15 que celui qui sera sur la terrasse ne descende pas pour rentrer dans sa maison et prendre ses affaires ;16 et que celui qui sera aux champs ne retourne pas en arrière pour prendre son manteau !17 Malheur à celles qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là !18 Priez pour que cela ne tombe pas en hiver.19 Car en ces jours-là il y aura une tribulation telle qu’il n’y en a pas eu de pareille depuis le commencement de la création qu’a créée Dieu jusqu’à ce jour, et qu’il n’y en aura jamais plus.20 Et si le Seigneur n’avait abrégé ces jours, nul n’aurait eu la vie sauve ; mais à cause des élus qu’il a choisis, il a abrégé ces jours.21 Alors si quelqu’un vous dit : Voici : le Christ est ici ! , Voici : il est là ! , n’en croyez rien.22 Il surgira, en effet, des faux Christs et des faux prophètes qui opéreront des signes et des prodiges pour abuser, s’il était possible, les élus.23 Pour vous, soyez en garde : je vous ai prévenus de tout.24 Mais en ces jours-là, après cette tribulation, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière,25 les étoiles se mettront à tomber du ciel et les puissances qui sont dans les cieux seront ébranlées.26 Et alors on verra le Fils de l’homme venant dans des nuées avec grande puissance et gloire.27 Et alors il enverra les anges pour rassembler ses élus, des quatre vents, de l’extrémité de la terre à l’extrémité du ciel.28 « Du figuier apprenez cette parabole. Dès que sa ramure devient flexible et que ses feuilles poussent, vous comprenez que l’été est proche.29 Ainsi vous, lorsque vous verrez cela arriver, comprenez qu’Il est proche, aux portes.30 En vérité je vous le dis, cette génération ne passera pas que tout cela ne soit arrivé.31 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.32 « Quant à la date de ce jour, ou à l’heure, personne ne les connaît, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, personne que le Père.33 « Soyez sur vos gardes, veillez, car vous ne savez pas quand ce sera le moment.34 Il en sera comme d’un homme parti en voyage : il a quitté sa maison, donné pouvoir à ses serviteurs, à chacun sa tâche, et au portier il a recommandé de veiller.35 Veillez donc, car vous ne savez pas quand le maître de la maison va venir, le soir, à minuit, au chant du coq ou le matin,36 de peur que, venant à l’improviste, il ne vous trouve endormis.37 Et ce que je vous dis à vous, je le dis à tous : veillez ! « 

Marc 11,15-18

Posted in charismes, comment prier, humanité du Christ, maison du Seigneur (demeure), persécution, prêtre (ordre de Levi), prophétie (oracle), temple de Dieu (sanctuaire, tente) with tags on 25 juin 2012 by JL

Ils arrivent à Jérusalem. Etant entré dans le Temple, il se mit à chasser les vendeurs et les acheteurs qui s’y trouvaient : il culbuta les tables des changeurs et les sièges des marchands de colombes,16 et il ne laissait personne transporter d’objet à travers le Temple.17 Et il les enseignait et leur disait : « N’est-il pas écrit : Ma maison sera appelée une maison de prière pour toutes les nations ? Mais vous, vous en avez fait un repaire de brigands ! « 18 Cela vint aux oreilles des grands prêtres et des scribes et ils cherchaient comment le faire périr ; car ils le craignaient, parce que tout le peuple était ravi de son enseignement.

Mathieu 27,26-60

Posted in attestation (testament), confiance en Dieu (dans l'Église), couronnement d'épine, crucifixion, détresse (désespoir, angoisse), divinité du Christ, flagellation, foi (adhérence, profession), humanité du Christ, kénose (abaissement, cœur brisé), libération (délivrance), mal (méchanceté, iniquité), passage de la mort, peuple de Dieu (Israël), porter sa croix, prêtre (ordre de Levi), résurrection, reniement (rejet, mépris), royauté du Christ, sainteté (saints), salut (rédemption), ténèbre (obscurité), temple de Dieu (sanctuaire, tente), tomber (succomber, reniement), vérité (vrai, véritable) with tags on 30 mai 2012 by JL

quant à Jésus, après l’avoir fait flageller, il le livra pour être crucifié.27 Alors les soldats du gouverneur prirent avec eux Jésus dans le Prétoire et ameutèrent sur lui toute la cohorte.28 L’ayant dévêtu, ils lui mirent une chlamyde écarlate,29 puis, ayant tressé une couronne avec des épines, ils la placèrent sur sa tête, avec un roseau dans sa main droite. Et, s’agenouillant devant lui, ils se moquèrent de lui en disant : « Salut, roi des Juifs ! « 30 et, crachant sur lui, ils prenaient le roseau et en frappaient sa tête.31 Puis, quand ils se furent moqués de lui, ils lui ôtèrent la chlamyde, lui remirent ses vêtements et l’emmenèrent pour le crucifier.32 En sortant, ils trouvèrent un homme de Cyrène, nommé Simon, et le requirent pour porter sa croix.33 Arrivés à un lieu dit Golgotha, c’est-à-dire lieu dit du Crâne,34 ils lui donnèrent à boire du vin mêlé de fiel ; il en goûta et n’en voulut point boire.35 Quand ils l’eurent crucifié, ils se partagèrent ses vêtements en tirant au sort.36 Puis, s’étant assis, ils restaient là à le garder.37 Ils placèrent aussi au-dessus de sa tête le motif de sa condamnation ainsi libellé : « Celui-ci est Jésus, le roi des Juifs. »38 Alors sont crucifiés avec lui deux brigands, l’un à droite et l’autre à gauche.39 Les passants l’injuriaient en hochant la tête40 et disant : « Toi qui détruis le Sanctuaire et en trois jours le rebâtis, sauve-toi toi-même, si tu es fils de Dieu, et descends de la croix ! « 41 Pareillement les grands prêtres se gaussaient et disaient avec les scribes et les anciens :42 « Il en a sauvé d’autres et il ne peut se sauver lui-même ! Il est roi d’Israël : qu’il descende maintenant de la croix et nous croirons en lui !43 Il a compté sur Dieu ; que Dieu le délivre maintenant, s’il s’intéresse à lui ! Il a bien dit : Je suis fils de Dieu ! « 44 Même les brigands crucifiés avec lui l’outrageaient de la sorte.45 A partir de la sixième heure, l’obscurité se fit sur toute la terre, jusqu’à la neuvième heure.46 Et vers la neuvième heure, Jésus clama en un grand cri : « Eli, Eli, lema sabachtani », c’est-à-dire : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? « 47 Certains de ceux qui se tenaient là disaient en l’entendant : « Il appelle Elie, celui-ci ! « 48 Et aussitôt l’un d’eux courut prendre une éponge qu’il imbiba de vinaigre et, l’ayant mise au bout d’un roseau, il lui donnait à boire.49 Mais les autres lui dirent : « Laisse ! que nous voyions si Elie va venir le sauver ! « 50 Or Jésus, poussant de nouveau un grand cri, rendit l’esprit.51 Et voilà que le voile du Sanctuaire se déchira en deux, du haut en bas ; la terre trembla, les rochers se fendirent,52 les tombeaux s’ouvrirent et de nombreux corps de saints trépassés ressuscitèrent :53 ils sortirent des tombeaux après sa résurrection, entrèrent dans la Ville sainte et se firent voir à bien des gens.54 Quant au centurion et aux hommes qui avec lui gardaient Jésus, à la vue du séisme et de ce qui se passait, ils furent saisis d’une grande frayeur et dirent : « Vraiment celui-ci était fils de Dieu ! « 55 Il y avait là de nombreuses femmes qui regardaient à distance, celles-là même qui avaient suivi Jésus depuis la Galilée et le servaient,56 entre autres Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques et de Joseph, et la mère des fils de Zébédée. 57 Comme il se faisait tard, arriva un homme riche, originaire d’Arimathie, qui s’appelait Joseph, et qui était devenu, lui aussi, disciple de Jésus.
58 Il alla trouver Pilate pour demander le corps de Jésus. Alors Pilate ordonna qu’on le lui remette.
59 Prenant le corps, Joseph l’enveloppa dans un linceul immaculé, 60 et le déposa dans le tombeau neuf qu’il s’était fait creuser dans le roc. Puis il roula une grande pierre à l’entrée du tombeau et s’en alla.

Mathieu 26,57-68

Posted in attestation (testament), blasphème, ciel (cieux), colonne de nuée et de feu, divinité du Christ, droite de Dieu, fils de l'homme, mal (méchanceté, iniquité), messie (Christ, envoyé de Dieu), parousie (jour du Seigneur), persécution, prêtre (ordre de Levi), prophète, puissance divine, temple de Dieu (sanctuaire, tente) with tags on 30 mai 2012 by JL

57 Ceux qui avaient arrêté Jésus l’amenèrent devant Caïphe, le grand prêtre, chez qui s’étaient réunis les scribes et les anciens.
58 Quant à Pierre, il le suivait à distance, jusqu’au palais du grand prêtre ; il entra dans la cour et s’assit avec les serviteurs pour voir comment cela finirait. 59 Or, les grands prêtres et le Sanhédrin tout entier cherchaient un faux témoignage contre Jésus, en vue de le faire mourir ;60 et ils n’en trouvèrent pas, bien que des faux témoins se fussent présentés en grand nombre. Finalement il s’en présenta deux,61 qui déclarèrent : « Cet homme a dit : Je puis détruire le Sanctuaire de Dieu et le rebâtir en trois jours. »62 Se levant alors, le Grand Prêtre lui dit : « Tu ne réponds rien ? Qu’est-ce que ces gens attestent contre toi ? « 63 Mais Jésus se taisait. Le Grand Prêtre lui dit : « Je t’adjure par le Dieu Vivant de nous dire si tu es le Christ, le Fils de Dieu » —64 « Tu l’as dit, lui dit Jésus. D’ailleurs je vous le déclare : dorénavant, vous verrez le Fils de l’homme siégeant à droite de la Puissance et venant sur les nuées du ciel. »65 Alors le Grand Prêtre déchira ses vêtements en disant : « Il a blasphémé ! qu’avons-nous encore besoin de témoins ? Là, vous venez d’entendre le blasphème !66 Qu’en pensez-vous ?  » Ils répondirent : « Il est passible de mort. »67 Alors ils lui crachèrent au visage et le giflèrent ; d’autres lui donnèrent des coups 68 en disant : « Fais-nous le prophète, ô Christ ! Qui t’a frappé ? »

Mathieu 24,1-36

Posted in abomination (profanation), allégories et analogies, ange, antéchrist, bête, apostasie, attestation (testament), ciel (cieux), désolation (dévastation, ruine), elu (élection divine), evangéliser (bonne nouvelle), faux prophète, fils de l'homme, gloire de Dieu (glorifier), iles lointaines (nations étrangères), lumière (lampe), mal (méchanceté, iniquité), messie (Christ, envoyé de Dieu), miracle (guérison, signe), monde, paraboles, parole de Dieu (vivante), parousie (jour du Seigneur), Père - Fils, persécution, petit reste, prophétie (oracle), puissance divine, salut (rédemption), souffrance (douleur), témoignage (témoin), ténèbre (obscurité), temple de Dieu (sanctuaire, tente), terre promise (repos du Seigneur), tomber (succomber, reniement), transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse), vérité (vrai, véritable), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 29 mai 2012 by JL

1 Comme Jésus sortait du Temple et s’en allait, ses disciples s’approchèrent pour lui faire voir les constructions du Temple.2 Mais il leur répondit : « Vous voyez tout cela, n’est-ce pas ? En vérité je vous le dis, il ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit jetée bas. »3 Et, comme il était assis sur le mont des Oliviers, les disciples s’approchèrent de lui, en particulier, et demandèrent : « Dis-nous quand cela aura lieu, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde. »4 Et Jésus leur répondit : « Prenez garde qu’on ne vous abuse.5 Car il en viendra beaucoup sous mon nom, qui diront : C’est moi le Christ, et ils abuseront bien des gens.6 Vous aurez aussi à entendre parler de guerres et de rumeurs de guerres ; voyez, ne vous alarmez pas : car il faut que cela arrive, mais ce n’est pas encore la fin.7 On se dressera, en effet, nation contre nation et royaume contre royaume. Il y aura par endroits des famines et des tremblements de terre.8 Et tout cela ne fera que commencer les douleurs de l’enfantement.9 « Alors on vous livrera aux tourments et on vous tuera ; vous serez haïs de toutes les nations à cause de mon nom.10 Et alors beaucoup succomberont ; ce seront des trahisons et des haines intestines.11 Des faux prophètes surgiront nombreux et abuseront bien des gens.12 Par suite de l’iniquité croissante, l’amour se refroidira chez le grand nombre.13 Mais celui qui aura tenu bon jusqu’au bout, celui-là sera sauvé.14 « Cette Bonne Nouvelle du Royaume sera proclamée dans le monde entier, en témoignage à la face de toutes les nations. Et alors viendra la fin.15 « Lors donc que vous verrez l’abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, installée dans le saint lieu (que le lecteur comprenne ! )16 alors que ceux qui seront en Judée s’enfuient dans les montagnes,17 que celui qui sera sur la terrasse ne descende pas dans sa maison pour prendre ses affaires,18 et que celui qui sera aux champs ne retourne pas en arrière pour prendre son manteau !19 Malheur à celles qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là !20 Priez pour que votre fuite ne tombe pas en hiver, ni un sabbat.21 Car il y aura alors une grande tribulation, telle qu’il n’y en a pas eu depuis le commencement du monde jusqu’à ce jour, et qu’il n’y en aura jamais plus.22 Et si ces jours-là n’avaient été abrégés, nul n’aurait eu la vie sauve ; mais à cause des élus, ils seront abrégés, ces jours-là.23 « Alors si quelqu’un vous dit : Voici : le Christ est ici ! ou bien : Il est là ! , n’en croyez rien.24 Il surgira, en effet, des faux Christs et des faux prophètes, qui produiront de grands signes et des prodiges, au point d’abuser, s’il était possible, même les élus.25 Voici que je vous ai prévenus.26 « Si donc on vous dit : Le voici au désert, n’y allez pas ; Le voici dans les retraites, n’en croyez rien.27 Comme l’éclair, en effet, part du levant et brille jusqu’au couchant, ainsi en sera-t-il de l’avènement du Fils de l’homme.28 Où que soit le cadavre, là se rassembleront les vautours.29 « Aussitôt après la tribulation de ces jours-là, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées.30 Et alors apparaîtra dans le ciel le signe du Fils de l’homme ; et alors toutes les races de la terre se frapperont la poitrine ; et l’on verra le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et grande gloire.31 Et il enverra ses anges avec une trompette sonore, pour rassembler ses élus des quatre vents, des extrémités des cieux à leurs extrémités.32 « Du figuier apprenez cette parabole. Dès que sa ramure devient flexible et que ses feuilles poussent, vous comprenez que l’été est proche.33 Ainsi vous, lorsque vous verrez tout cela, comprenez qu’Il est proche, aux portes.34 En vérité je vous le dis, cette génération ne passera pas que tout cela ne soit arrivé.35 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.36 Quant à la date de ce jour, et à l’heure, personne ne les connaît, ni les anges des cieux, ni le Fils, personne que le Père, seul.

Mathieu 23,13-36

Posted in autel, aveuglement, bénédiction (malédiction), blasphème, ciel (cieux), enfer (damnation, perdition), foi (adhérence, profession), justice (justification, juste), loi, mal (méchanceté, iniquité), offrande, pardon (miséricorde, rémission), phariséisme, prophète, pureté du coeur (purification), royaume de Dieu (des cieux), sang, temple de Dieu (sanctuaire, tente), terre promise (repos du Seigneur) with tags on 28 mai 2012 by JL

« Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, qui fermez aux hommes le Royaume des Cieux ! Vous n’entrez certes pas vous-mêmes, et vous ne laissez même pas entrer ceux qui le voudraient.15 « Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, qui parcourez mers et continents pour gagner un prosélyte, et, quand vous l’avez gagné, vous le rendez digne de la géhenne deux fois plus que vous !16 « Malheur à vous, guides aveugles, qui dites : Si l’on jure par le sanctuaire, cela ne compte pas ; mais si l’on jure par l’or du sanctuaire, on est tenu.17 Insensés et aveugles ! quel est donc le plus digne, l’or ou le sanctuaire qui a rendu cet or sacré ?18 Vous dites encore : Si l’on jure par l’autel, cela ne compte pas ; mais si l’on jure par l’offrande qui est dessus, on est tenu.19 Aveugles ! quel est donc le plus digne, l’offrande ou l’autel qui rend cette offrande sacrée ?20 Aussi bien, jurer par l’autel, c’est jurer par lui et par tout ce qui est dessus ;21 jurer par le sanctuaire, c’est jurer par lui et par Celui qui l’habite ;22 jurer par le ciel, c’est jurer par le trône de Dieu et par Celui qui y siège.23 « Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, qui acquittez la dîme de la menthe, du fenouil et du cumin, après avoir négligé les points les plus graves de la Loi, la justice, la miséricorde et la bonne foi ; c’est ceci qu’il fallait pratiquer, sans négliger cela.24 Guides aveugles, qui arrêtez au filtre le moustique et engloutissez le chameau.25 « Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, qui purifiez l’extérieur de la coupe et de l’écuelle, quand l’intérieur en est rempli par rapine et intempérance !26 Pharisien aveugle ! purifie d’abord l’intérieur de la coupe et de l’écuelle, afin que l’extérieur aussi devienne pur.27 « Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, qui ressemblez à des sépulcres blanchis : au-dehors ils ont belle apparence, mais au-dedans ils sont pleins d’ossements de morts et de toute pourriture ;28 vous de même, au-dehors vous offrez aux yeux des hommes l’apparence de justes, mais au-dedans vous êtes pleins d’hypocrisie et d’iniquité.29 « Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, qui bâtissez les sépulcres des prophètes et décorez les tombeaux des justes,30 tout en disant : Si nous avions vécu du temps de nos pères, nous ne nous serions pas joints à eux pour verser le sang des prophètes.31 Ainsi, vous en témoignez contre vous-mêmes, vous êtes les fils de ceux qui ont assassiné les prophètes !32 Eh bien ! vous, comblez la mesure de vos pères !

33 Serpents, engeance de vipères, comment éviteriez-vous d’être condamnés à la géhenne ?
34 C’est pourquoi, voici que moi, j’envoie vers vous des prophètes, des sages et des scribes ; vous tuerez et crucifierez les uns, vous en flagellerez d’autres dans vos synagogues, vous les poursuivrez de ville en ville ;
35 ainsi, sur vous retombera tout le sang des justes qui a été versé sur la terre, depuis le sang d’Abel le juste jusqu’au sang de Zacharie, fils de Barachie, que vous avez assassiné entre le sanctuaire et l’autel.
36 Amen, je vous le dis : tout cela viendra sur cette génération.

Matthieu 21,1-13

Posted in bénédiction (malédiction), ciel (cieux), maison du Seigneur (demeure), messie (Christ, envoyé de Dieu), mission (envoyé), parole de Dieu (vivante), peuple de Dieu (Israël), prière de louange (cantique), prophétie (oracle), royauté du Christ, temple de Dieu (sanctuaire, tente), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 28 mai 2012 by JL

01Jésus et ses disciples, approchant de Jérusalem, arrivèrent en vue de Bethphagé, sur les pentes du mont des Oliviers. Alors Jésus envoya deux disciples

02 en leur disant : « Allez au village qui est en face de vous ; vous trouverez aussitôt une ânesse attachée et son petit avec elle. Détachez-les et amenez-les moi.

03 Et si l’on vous dit quelque chose, vous répondrez : “Le Seigneur en a besoin”. Et aussitôt on les laissera partir. »

04 Cela est arrivé pour que soit accomplie la parole prononcée par le prophète :

05 Dites à la fille de Sion : Voici ton roi qui vient vers toi, plein de douceur, monté sur une ânesse et un petit âne, le petit d’une bête de somme.

06 Les disciples partirent et firent ce que Jésus leur avait ordonné.

07 Ils amenèrent l’ânesse et son petit, disposèrent sur eux leurs manteaux, et Jésus s’assit dessus.

08 Dans la foule, la plupart étendirent leurs manteaux sur le chemin ; d’autres coupaient des branches aux arbres et en jonchaient la route.

09 Les foules qui marchaient devant Jésus et celles qui suivaient criaient : « Hosanna au fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! »

10 Comme Jésus entrait à Jérusalem, toute la ville fut en proie à l’agitation, et disait : « Qui est cet homme ? »

11 Et les foules répondaient : « C’est le prophète Jésus, de Nazareth en Galilée. »

12 Jésus entra dans le Temple, et il expulsa tous ceux qui vendaient et achetaient dans le Temple ; il renversa les comptoirs des changeurs et les sièges des marchands de colombes.

13 Il leur dit : « Il est écrit : Ma maison sera appelée maison de prière. Or vous, vous en faites une caverne de bandits. »

Mathieu 12,1-8

Posted in autorité du Christ, fils de l'homme, loi, offrande, pardon (miséricorde, rémission), phariséisme, prêtre (ordre de Levi), sabbat, sacrifice (oblation, expiation), temple de Dieu (sanctuaire, tente) with tags on 17 mai 2012 by JL
01 En ce temps-là, un jour de sabbat, Jésus vint à passer à travers les champs de blé, ; ses disciples eurent faim et ils se mirent à arracher des épis et à les manger.
02 Voyant cela, les pharisiens lui dirent : « Voilà que tes disciples font ce qu’il n’est pas permis de faire le jour du sabbat ! »
03 Mais il leur dit : « N’avez-vous pas lu ce que fit David, quand il eut faim, lui et ceux qui l’accompagnaient ?
04 Il entra dans la maison de Dieu, et ils mangèrent les pains de l’offrande ; or, ni lui ni les autres n’avaient le droit d’en manger, mais seulement les prêtres.
05 Ou bien encore, n’avez-vous pas lu dans la Loi que le jour du sabbat, les prêtres, dans le Temple, manquent au repos du sabbat sans commettre de faute ?
06 Or, je vous le dis : il y a ici plus grand que le Temple.
07 Si vous aviez compris ce que signifie : Je veux la miséricorde, non le sacrifice,
08 vous n’auriez pas condamné ceux qui n’ont pas commis de faute. En effet, le Fils de l’homme est maître du sabbat. »

Jean 2,12-25

Posted in âme (demeure de Dieu), disciple, foi (adhérence, profession), maison du Seigneur (demeure), miracle (guérison, signe), omniscience divine (prescience), parole de Dieu (vivante), passage de la mort, Père - Fils, prophétie (oracle), résurrection, shéol (hades), témoignage (témoin), temple de Dieu (sanctuaire, tente), Trinité, Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 20 avril 2012 by JL
12 Après cela, il descendit à Capharnaüm avec sa mère, ses frères et ses disciples, et ils demeurèrent là-bas quelques jours.
13 Comme la Pâque juive était proche, Jésus monta à Jérusalem.
14 Dans le Temple, il trouva installés les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs.
15 Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs,
16 et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce. »
17 Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit : L’amour de ta maison fera mon tourment.
18 Des Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ? »
19 Jésus leur répondit : « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. »
20 Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relèverais ! »
21 Mais lui parlait du sanctuaire de son corps.
22 Aussi, quand il se réveilla d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite.
23 Pendant qu’il était à Jérusalem pour la fête de la Pâque, beaucoup crurent en son nom, à la vue des signes qu’il accomplissait.
24 Jésus, lui, ne se fiait pas à eux, parce qu’il les connaissait tous
25 et n’avait besoin d’aucun témoignage sur l’homme ; lui-même, en effet, connaissait ce qu’il y a dans l’homme.