Archive for the onction (oindre) Category

Actes 4,23-37

Posted in attributs divins, ciel (cieux), confiance en Dieu (dans l'Église), Eglise (assemblé, communauté), Esprit-Saint, evangéliser (bonne nouvelle), magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), miracle (guérison, signe), monde, onction (oindre), païens (gentils), parole de Dieu (vivante), persécution, prédestination (prescience), prêtre (ordre de Levi), prière de demande, prière de louange (cantique), puissance divine, résurrection, sagesse, témoignage (témoin), transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse), unité divine (union, communion), vanité (futilité), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 4 novembre 2012 by JL
Une fois relâchés, ils se rendirent auprès des leurs et rapportèrent tout ce que les grands prêtres et les anciens leur avaient dit.24 A ce récit, d’un seul élan, ils élevèrent la voix vers Dieu et dirent : « Maître, c’est toi qui as fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s’y trouve ;25 c’est toi qui as dit par l’Esprit Saint et par la bouche de notre père David, ton serviteur : Pourquoi cette arrogance chez les nations, ces vains projets chez les peuples ?26 Les rois de la terre se sont mis en campagne et les magistrats se sont rassemblés de concert contre le Seigneur et contre son Oint.27 Oui vraiment, ils se sont rassemblés dans cette ville contre ton saint serviteur Jésus, que tu as oint, Hérode et Ponce Pilate avec les nations païennes et les peuples d’Israël,28 pour accomplir tout ce que, dans ta puissance et ta sagesse, tu avais déterminé par avance.29 A présent donc, Seigneur, considère leurs menaces et, afin de permettre à tes serviteurs d’annoncer ta parole en toute assurance,30 étends la main pour opérer des guérisons, signes et prodiges par le nom de ton saint serviteur Jésus. »31 Tandis qu’ils priaient, l’endroit où ils se trouvaient réunis trembla ; tous furent alors remplis du Saint Esprit et se mirent à annoncer la parole de Dieu avec assurance.32 La multitude des croyants n’avait qu’un coeur et qu’une âme. Nul ne disait sien ce qui lui appartenait, mais entre eux tout était commun.33 Avec beaucoup de puissance, les apôtres rendaient témoignage à la résurrection du Seigneur Jésus, et ils jouissaient tous d’une grande faveur.34 Aussi parmi eux nul n’était dans le besoin ; car tous ceux qui possédaient des terres ou des maisons les vendaient, apportaient le prix de la vente35 et le déposaient aux pieds des apôtres. On distribuait alors à chacun suivant ses besoins.36 Joseph, surnommé par les apôtres Barnabé (ce qui veut dire fils d’encouragement), lévite originaire de Chypre,37 possédait un champ ; il le vendit, apporta l’argent et le déposa aux pieds des apôtres.
Advertisements

1 Jean 2,18-29

Posted in antéchrist, bête, apostasie, charismes, connaissance (intelligence de la foi), eternité (vie éternelle), foi (adhérence, profession), homme nouveau, inhabitation divine, justice (justification, juste), mensonge, messie (Christ, envoyé de Dieu), onction (oindre), parousie (jour du Seigneur), Père - Fils, promesse divine (serment), sainteté (saints), unité divine (union, communion), vérité (vrai, véritable) with tags on 26 octobre 2012 by JL

Petits enfants, voici venue la dernière heure. Vous avez ouï dire que l’Antichrist doit venir ; et déjà maintenant beaucoup d’antichrists sont survenus : à quoi nous reconnaissons que la dernière heure est là.19 Ils sont sortis de chez nous, mais ils n’étaient pas des nôtres. S’ils avaient été des nôtres, ils seraient restés avec nous. Mais il fallait que fût démontré que tous n’étaient pas des nôtres.20 Quant à vous, vous avez reçu l’onction venant du Saint, et tous vous possédez la science.21 Je vous ai écrit, non que vous ignoriez la vérité, mais parce que vous la connaissez et qu’aucun mensonge ne provient de la vérité.22 Qui est le menteur, sinon celui qui nie que Jésus soit le Christ ? Le voilà l’Antichrist ! Il nie le Père et le Fils.23 Quiconque nie le Fils ne possède pas non plus le Père. Qui confesse le Fils possède aussi le Père.24 Pour vous, que ce que vous avez entendu dès le début demeure en vous. Si en vous demeure ce que vous avez entendu dès le début, vous aussi, vous demeurerez dans le Fils et dans le Père.25 Or telle est la promesse que lui-même vous a faite : la vie éternelle.26 Voilà ce que j’ai tenu à vous écrire au sujet de ceux qui cherchent à vous égarer.27 Quant à vous, l’onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n’avez pas besoin qu’on vous enseigne. Mais puisque son onction vous instruit de tout, qu’elle est véridique, non mensongère, comme elle vous a instruits, demeurez en lui.28 Oui, maintenant, demeurez en lui, petits enfants, pour que, s’il venait à paraître, nous ayons pleine assurance, et non point la honte de nous trouver loin de lui à son Avènement.29 Si vous savez qu’il est juste, reconnaissez que quiconque pratique la justice est né de lui.

Jacques 5,13-20

Posted in âme (demeure de Dieu), confession, Eglise (assemblé, communauté), foi (adhérence, profession), justice (justification, juste), magistère (ministère, Tradition), miracle (guérison, signe), onction (oindre), pardon (miséricorde, rémission), passage de la mort, patience, péché, porter du fruit, prière d'intercession, prière d'offrande, prière de guérison, prière de louange (cantique), sacrement des malades, sainteté (saints), salut (rédemption), souffrance (douleur), terre promise (repos du Seigneur), vérité (vrai, véritable), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 20 octobre 2012 by JL
Quelqu’un parmi vous souffre-t-il ? Qu’il prie. Quelqu’un est-il joyeux ? Qu’il entonne un cantique. Quelqu’un parmi vous est-il malade ?14 Qu’il appelle les presbytres de l’Eglise et qu’ils prient sur lui après l’avoir oint d’huile au nom du Seigneur.15 La prière de la foi sauvera le patient et le Seigneur le relèvera. S’il a commis des péchés, ils lui seront remis.16 Confessez donc vos péchés les uns aux autres et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La supplication fervente du juste a beaucoup de puissance.17 Elie était un homme semblable à nous : il pria instamment qu’il n’y eût pas de pluie, et il n’y eut pas de pluie sur la terre pendant trois ans et six mois.18 Puis il pria de nouveau : le ciel donna de la pluie et la terre produisit son fruit.19 Mes frères, si quelqu’un parmi vous s’égare loin de la vérité et qu’un autre l’y ramène,20 qu’il le sache : celui qui ramène un pécheur de son égarement sauvera son âme de la mort et couvrira une multitude de péchés.

Hébreux 1,1-14

Posted in adoration de Dieu, ange, attributs divins, ciel (cieux), création (créateur), divinité du Christ, droite de Dieu, eternité (vie éternelle), gloire de Dieu (glorifier), héritage (de Dieu, le nôtre), Immuabilité divine (incorruptibilité), joie divine, justice (justification, juste), magistère (ministère, Tradition), mission (envoyé), monde, omniscience divine (prescience), onction (oindre), parole de Dieu (vivante), Père - Fils, péché, péché originel, piété (impiété, incrédulité), premier-né (prémisse), prophète, puissance divine, pureté du coeur (purification), royauté du Christ, salut (rédemption), transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse), verbe (logos, alpha et omega), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 1 octobre 2012 by JL
Après avoir, à maintes reprises et sous maintes formes, parlé jadis aux Pères par les prophètes, Dieu,2 en ces jours qui sont les derniers, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par qui aussi il a fait les siècles.3 Resplendissement de sa gloire, effigie de sa substance, ce Fils qui soutient l’univers par sa parole puissante, ayant accompli la purification des péchés, s’est assis à la droite de la Majesté dans les hauteurs,4 devenu d’autant supérieur aux anges que le nom qu’il a reçu en héritage est incomparable au leur.5 Auquel des anges, en effet, Dieu a-t-il jamais dit : Tu es mon Fils, moi, aujourd’hui, je t’ai engendré ? Et encore : Je serai pour lui un père, et lui sera pour moi un fils.6 Et de nouveau, lorsqu’il introduit le Premier-né dans le monde, il dit : Que tous les anges de Dieu l’adorent.7 Tandis qu’il s’exprime ainsi en s’adressant aux anges : Il fait de ses anges des vents, de ses serviteur une flamme ardente,8 il dit à son Fils : Ton trône, ô Dieu, subsiste dans les siècles des siècles, et : le sceptre de droiture est le sceptre de sa royauté.9 Tu as aimé la justice et tu as haï l’impiété. C’est pourquoi, Dieu, ton Dieu t’a oint d’une huile d’allégresse de préférence à tes compagnons.10 Et encore : C’est toi, Seigneur, qui aux origines fondas la terre, et les cieux sont l’ouvrage de tes mains.11 Eux périront, mais toi tu demeures, et tous ils vieilliront comme un vêtement.12 Comme un manteau tu les rouleras, comme un vêtement, et ils seront changés. Mais toi, tu es le même et tes années ne s’achèveront point.13 Et auquel des anges a-t-il jamais dit : Assieds-toi à ma droite jusqu’à ce que je place tes ennemis comme un escabeau sous tes pieds ?14 Est-ce que tous ne sont pas des esprits chargés d’un ministère, envoyés en service pour ceux qui doivent hériter du salut ?

2 Corinthiens 1, 15-22

Posted in attributs divins, divinité du Christ, envoyé de Dieu), Esprit-Saint, evangéliser (bonne nouvelle), fidélité, foi (adhérence, gloire de Dieu (glorifier), joie divine, messie (Christ, onction (oindre), profession), promesse divine (serment), pureté du coeur (purification), vérité (vrai, véritable) with tags on 29 août 2012 by JL

15 Fort de cette assurance, je voulais d’abord aller chez vous pour que vous receviez une nouvelle grâce,
16 puis, en passant par chez vous, me rendre en Macédoine, enfin revenir de Macédoine chez vous, et recevoir votre aide pour aller en Judée.
17 Vouloir cela, était-ce faire preuve de légèreté ? Ou bien mes projets ne sont-ils que des projets purement humains, si bien qu’il y aurait chez moi en même temps le « oui » et le « non » ?

Aussi vrai que Dieu est fidèle, notre langage avec vous n’est pas oui et non.19 Car le Fils de Dieu, le Christ Jésus, que nous avons prêché parmi vous, Silvain, Timothée et moi, n’a pas été oui et non ; il n’y a eu que oui en lui.20 Toutes les promesses de Dieu ont en effet leur oui en lui ; aussi bien est-ce par lui que nous disons l' »Amen » à Dieu pour sa gloire.21 Et Celui qui nous affermit avec vous dans le Christ et qui nous a donné l’onction, c’est Dieu,22 Lui qui nous a aussi marqués d’un sceau et a mis dans nos coeurs les arrhes de l’Esprit.23 Quant à moi, j’en prends Dieu à témoin sur ma vie : c’est pour vous ménager que je ne suis pas encore revenu à Corinthe.
24 Il ne s’agit pas pour nous d’exercer un pouvoir sur votre foi, mais de contribuer à votre joie, car, par la foi, vous tenez bon.

Luc 4,14-30

Posted in charismes, chemin (voies du Seigneur), consacré (consécration), Esprit-Saint, evangéliser (bonne nouvelle), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), libération (délivrance), messie (Christ, envoyé de Dieu), onction (oindre), opprimé (oppression), parole de Dieu (vivante), pauvre (pauvreté en esprit), prophète, prophétie (oracle), sabbat, témoignage (témoin), vérité (vrai, véritable) with tags on 27 juin 2012 by JL

Jésus retourna en Galilée, avec la puissance de l’Esprit, et une rumeur se répandit par toute la région à son sujet.15 Il enseignait dans leurs synagogues, glorifié par tous.16 Il vint à Nazara où il avait été élevé, entra, selon sa coutume le jour du sabbat, dans la synagogue, et se leva pour faire la lecture.17 On lui remit le livre du prophète Isaïe et, déroulant le livre, il trouva le passage où il était écrit :18 L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a consacré par l’onction, pour porter la bonne nouvelle aux pauvres. Il m’a envoyé annoncer aux captifs la délivrance et aux aveugles le retour à la vue, renvoyer en liberté les opprimés,19 proclamer une année de grâce du Seigneur.20 Il replia le livre, le rendit au servant et s’assit. Tous dans la synagogue tenaient les yeux fixés sur lui.21 Alors il se mit à leur dire : « Aujourd’hui s’accomplit à vos oreilles ce passage de l’Ecriture. »22 Et tous lui rendaient témoignage et étaient en admiration devant les paroles pleines de grâce qui sortaient de sa bouche. Et ils disaient : « N’est-il pas le fils de Joseph, celui-là ? « 23 Et il leur dit : « A coup sûr, vous allez me citer ce dicton : Médecin, guéris-toi toi-même. Tout ce qu’on nous a dit être arrivé à Capharnaüm, fais-le de même ici dans ta patrie. »24 Et il dit : « En vérité, je vous le dis, aucun prophète n’est bien reçu dans sa patrie.25 « Assurément, je vous le dis, il y avait beaucoup de veuves en Israël aux jours d’Elie, lorsque le ciel fut fermé pour trois ans et six mois, quand survint une grande famine sur tout le pays ;26 et ce n’est à aucune d’elles que fut envoyé Elie, mais bien à une veuve de Sarepta, au pays de Sidon.27 Il y avait aussi beaucoup de lépreux en Israël au temps du prophète Elisée ; et aucun d’eux ne fut purifié, mais bien Naaman, le Syrien. »28 Entendant cela, tous dans la synagogue furent remplis de fureur.29 Et, se levant, ils le poussèrent hors de la ville et le menèrent jusqu’à un escarpement de la colline sur laquelle leur ville était bâtie, pour l’en précipiter.30 Mais lui, passant au milieu d’eux, allait son chemin…

Marc 6,7-13

Posted in attestation (testament), écouter (voix du Seigneur), conversion (faire retour, repentir), diable (démon, Satan, Lucifer), Eglise (assemblé, communauté), evangéliser (bonne nouvelle), libération (délivrance), magistère (ministère, Tradition), miracle (guérison, signe), mission (envoyé), onction (oindre), posession diabolique with tags on 23 juin 2012 by JL

Il appelle à lui les Douze et il se mit à les envoyer en mission deux à deux, en leur donnant pouvoir sur les esprits impurs.8 Et il leur prescrivit de ne rien prendre pour la route qu’un bâton seulement, ni pain, ni besace, ni menue monnaie pour la ceinture,9 mais : « Allez chaussés de sandales et ne mettez pas deux tuniques. »10 Et il leur disait : « Où que vous entriez dans une maison, demeurez-y jusqu’à ce que vous partiez de là.11 Et si un endroit ne vous accueille pas et qu’on ne vous écoute pas, sortez de là et secouez la poussière qui est sous vos pieds, en témoignage contre eux. »12 Etant partis, ils prêchèrent qu’on se repentît ;13 et ils chassaient beaucoup de démons et faisaient des onctions d’huile à de nombreux infirmes et les guérissaient.