Archive for the fondement (pierre d’angle) Category

Actes 4,1-22

Posted in adversité (tribulations, épreuve), allégories et analogies, charismes, ciel (cieux), crucifixion, Eglise (assemblé, communauté), Esprit-Saint, foi (adhérence, profession), fondement (pierre d'angle), gloire de Dieu (glorifier), messie (Christ, envoyé de Dieu), miracle (guérison, signe), parole de Dieu (vivante), persécution, prêtre (ordre de Levi), primauté de Pierre, résurrection, salut (rédemption), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 4 novembre 2012 by JL
Ils parlaient encore au peuple quand survinrent les prêtres, le commandant du Temple et les Sadducéens,2 contrariés de les voir enseigner le peuple et annoncer en la personne de Jésus la résurrection des morts.3 Ils mirent la main sur eux et les emprisonnèrent jusqu’au lendemain, car déjà le soir tombait.4 Cependant beaucoup de ceux qui avaient entendu la parole embrassèrent la foi, et le nombre des fidèles, en ne comptant que les hommes, fut d’environ 5.000.5 Le lendemain les chefs des Juifs, les anciens et les scribes se rassemblèrent à Jérusalem.6 Il y avait là Anne le grand prêtre, Caïphe, Jonathan, Alexandre et tous les membres des familles pontificales.7 Ils firent comparaître les apôtres et se mirent à les questionner : « Par quel pouvoir ou par quel nom avez-vous fait cela, vous autres ? « 8 Alors Pierre, rempli de l’Esprit Saint, leur dit : « Chefs du peuple et anciens,9 puisqu’aujourd’hui nous avons à répondre en justice du bien fait à un infirme et du moyen par lequel il a été guéri,10 sachez-le bien, vous tous, ainsi que tout le peuple d’Israël : c’est par le nom de Jésus Christ le Nazôréen, celui que vous, vous avez crucifié, et que Dieu a ressuscité des morts, c’est par son nom et par nul autre que cet homme se présente guéri devant vous.11 C’est lui la pierre que vous, les bâtisseurs, avez dédaignée, et qui est devenue la pierre d’angle.12 Car il n’y a pas sous le ciel d’autre nom donné aux hommes, par lequel nous devions être sauvés. »13 Considérant l’assurance de Pierre et de Jean et se rendant compte que c’étaient des gens sans instruction ni culture, les sanhédrites étaient dans l’étonnement. Ils reconnaissaient bien en eux ceux qui étaient avec Jésus ;14 en même temps ils voyaient, debout auprès d’eux, l’homme qui avait été guéri ; aussi n’avaient-ils rien à répliquer.15 Ils les firent alors sortir du Sanhédrin et se mirent à délibérer entre eux.16 Ils disaient : « Qu’allons-nous faire à ces gens-là ? Qu’un signe notoire ait été opéré par eux, c’est trop clair pour tous les habitants de Jérusalem, et nous ne pouvons le nier.17 Mais pour que cela ne se répande pas davantage dans le peuple, empêchons-les par des menaces de parler désormais à qui que ce soit en ce nom-là. »18 Ils les rappelèrent donc et leur défendirent de souffler mot et d’enseigner au nom de Jésus.19 Mais Pierre et Jean de leur rétorquer : « S’il est juste aux yeux de Dieu de vous obéir plutôt qu’à Dieu, à vous d’en juger.20 Nous ne pouvons pas, quant à nous, ne pas publier ce que nous avons vu et entendu. »21 Cependant, après de nouvelles menaces, ils les relâchèrent, ne voyant pas comment les punir, à cause du peuple : car tout le monde glorifiait Dieu de ce qui s’était passé.22 L’homme guéri miraculeusement avait en effet plus de 40 ans.

1 Pierre 2,4-10

Posted in buter (pierre d'achoppement), confiance en Dieu (dans l'Église), Eglise (assemblé, communauté), elu (élection divine), fondement (pierre d'angle), Jérusalem (Sion), lumière (lampe), messie (Christ, envoyé de Dieu), pardon (miséricorde, rémission), parole de Dieu (vivante), peuple de Dieu (Israël), piété (impiété, incrédulité), prédestination (prescience), prière d'offrande, prière de louange (cantique), reniement (rejet, mépris), sacerdoce baptismal, sacrifice (oblation, expiation), sainteté (saints), ténèbre (obscurité) with tags on 23 octobre 2012 by JL
Approchez-vous de lui, la pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie, précieuse auprès de Dieu.5 Vous-mêmes, comme pierres vivantes, prêtez-vous à l’édification d’un édifice spirituel, pour un sacerdoce saint, en vue d’offrir des sacrifices spirituels, agréables à Dieu par Jésus Christ.6 Car il y a dans l’Ecriture : Voici que je pose en Sion une pierre angulaire, choisie, précieuse, et celui qui se confie en elle ne sera pas confondu.7 A vous donc, les croyants, l’honneur, mais pour les incrédules, la pierre qu’ont rejetée les constructeurs, celle-là est devenue la tête de l’angle,8 une pierre d’achoppement et un rocher qui fait tomber. Ils s’y heurtent parce qu’ils ne croient pas à la Parole ; c’est bien à cela qu’ils ont été destinés.9 Mais vous, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, pour proclamer les louanges de Celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière,10 vous qui jadis n’étiez pas un peuple et qui êtes maintenant le Peuple de Dieu, qui n’obteniez pas miséricorde et qui maintenant avez obtenu miséricorde.

Hébreux 11,1-40

Posted in bénédiction (malédiction), crainte de Dieu, création (créateur), esclavage (du péché), eternité (vie éternelle), fécondité (prospérité, postérité), fidélité, foi (adhérence, profession), fondement (pierre d'angle), héritage (de Dieu, le nôtre), iles lointaines (nations étrangères), invisibilité divine, justice (justification, juste), mettre à l'épreuve (tenter), monde, offrande, parole de Dieu (vivante), péché, peuple de Dieu (Israël), premier-né (prémisse), promesse divine (serment), prophète, résurrection, rétribution (couronne de gloire), richesse (danger de la richesse), sacrifice (oblation, expiation), sang, témoignage (témoin), terre promise (repos du Seigneur), transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse), verbe (logos, alpha et omega) with tags on 16 octobre 2012 by JL
Or la foi est la garantie des biens que l’on espère, la preuve des réalités qu’on ne voit pas.2 C’est elle qui a valu aux anciens un bon témoignage.3 Par la foi, nous comprenons que les mondes ont été formés par une parole de Dieu, de sorte que ce que l’on voit provient de ce qui n’est pas apparent.4 Par la foi, Abel offrit à Dieu un sacrifice de plus grande valeur que celui de Caïn ; aussi fut-il proclamé juste, Dieu ayant rendu témoignage à ses dons, et par elle aussi, bien que mort, il parle encore.5 Par la foi, Hénoch fut enlevé, en sorte qu’il ne vit pas la mort, et on ne le trouva plus, parce que Dieu l’avait enlevé. Avant son enlèvement, en effet, il lui est rendu témoignage qu’il avait plu à Dieu.6 Or sans la foi il est impossible de lui plaire. Car celui qui s’approche de Dieu doit croire qu’il existe et qu’il se fait le rémunérateur de ceux qui le cherchent.7 Par la foi, Noé, divinement averti de ce qui n’était pas encore visible, saisi d’une crainte religieuse, construisit une arche pour sauver sa famille. Par la foi, il condamna le monde et il devint héritier de la justice qui s’obtient par la foi.8 Par la foi, Abraham obéit à l’appel de partir vers un pays qu’il devait recevoir en héritage, et il partit ne sachant où il allait.9 Par la foi, il vint séjourner dans la Terre promise comme en un pays étranger, y vivant sous des tentes, ainsi qu’Isaac et Jacob, héritiers avec lui de la même promesse.10 C’est qu’il attendait la ville pourvue de fondations dont Dieu est l’architecte et le constructeur.11 Par la foi, Sara, elle aussi, reçut la vertu de concevoir, et cela en dépit de son âge avancé, parce qu’elle estima fidèle celui qui avait promis.12 C’est bien pour cela que d’un seul homme, et déjà marqué par la mort, naquirent des descendants comparables par leur nombre aux étoiles du ciel et aux grains de sable sur le rivage de la mer, innombrables…13 C’est dans la foi qu’ils moururent tous sans avoir reçu l’objet des promesses, mais ils l’ont vu et salué de loin, et ils ont confessé qu’ils étaient étrangers et voyageurs sur la terre.14 Ceux qui parlent ainsi font voir clairement qu’ils sont à la recherche d’une patrie.15 Et s’ils avaient pensé à celle d’où ils étaient sortis, ils auraient eu le temps d’y retourner.16 Or, en fait, ils aspirent à une patrie meilleure, c’est-à-dire céleste. C’est pourquoi, Dieu n’a pas honte de s’appeler leur Dieu ; il leur a préparé, en effet, une ville…17 Par la foi, Abraham, mis à l’épreuve, a offert Isaac, et c’est son fils unique qu’il offrait en sacrifice, lui qui était le dépositaire des promesses,18 lui à qui il avait été dit : C’est par Isaac que tu auras une postérité.19 Dieu, pensait-il, est capable même de ressusciter les morts ; c’est pour cela qu’il recouvra son fils, et ce fut un symbole.20 Par la foi encore, Isaac donna à Jacob et à Esaü des bénédictions assurant l’avenir.21 Par la foi, Jacob mourant bénit chacun des fils de Joseph et il se prosterna appuyé sur l’extrémité de son bâton.22 Par la foi, Joseph, proche de sa fin, évoqua l’exode des fils d’Israël et donna des ordres au sujet de ses restes.23 Par la foi, Moïse, à sa naissance fut caché par ses parents pendant trois mois, parce qu’ils virent que le petit enfant était beau et ils ne craignirent pas l’édit du roi.24 Par la foi, Moïse, devenu grand, refusa d’être appelé fils d’une fille d’un Pharaon,25 aimant mieux être maltraité avec le peuple de Dieu que de connaître la jouissance éphémère du péché,26 estimant comme une richesse supérieure aux trésors de l’Egypte l’opprobre du Christ. Il avait, en effet, les yeux fixés sur la récompense.27 Par la foi, il quitta l’Egypte sans craindre la fureur du roi : comme s’il voyait l’Invisible, il tint ferme.28 Par la foi, il célébra la Pâque et fit l’aspersion du sang, afin que l’Exterminateur ne touchât point les premiers-nés d’Israël.29 Par la foi, ils traversèrent la mer Rouge comme une terre sèche, tandis que les Egyptiens, ayant essayé le passage, furent engloutis.30 Par la foi, les murs de Jéricho tombèrent, quand on en eut fait le tour pendant sept jours.31 Par la foi, Rahab la prostituée ne périt pas avec les incrédules, parce qu’elle avait accueilli pacifiquement les éclaireurs.32 Et que dirai-je encore ? Car le temps me manquerait si je racontais ce qui concerne Gédéon, Baraq, Samson, Jephté, David, ainsi que Samuel et les Prophètes,33 eux qui, grâce à la foi, soumirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent l’accomplissement des promesses, fermèrent la gueule des lions,34 éteignirent la violence du feu, échappèrent au tranchant du glaive, furent rendus vigoureux, de malades qu’ils étaient, montrèrent de la vaillance à la guerre, refoulèrent les invasions étrangères.35 Des femmes ont recouvré leurs morts par la résurrection. Les uns se sont laissé torturer, refusant leur délivrance afin d’obtenir une meilleure résurrection.36 D’autres subirent l’épreuve des dérisions et des fouets, et même celle des chaînes et de la prison.37 Ils ont été lapidés, sciés, ils ont péri par le glaive, ils sont allés çà et là, sous des peaux de moutons et des toisons de chèvres, dénués, opprimés, maltraités,38 eux dont le monde était indigne, errant dans les déserts, les montagnes, les cavernes, les antres de la terre.39 Et tous ceux-là, bien qu’ils aient reçu un bon témoignage à cause de leur foi, ne bénéficièrent pas de la promesse :40 c’est que Dieu prévoyait pour nous un sort meilleur, et ils ne devaient pas parvenir sans nous à la perfection.

2 Corinthiens 2,19-21

Posted in allégories et analogies, attributs divins, cheminement spirituel, elu (élection divine), fondement (pierre d'angle), maison du Seigneur (demeure), mal (méchanceté, iniquité), parole de Dieu (vivante), sainteté (saints), sanctification (sanctifié), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 29 septembre 2012 by JL
Cependant les solides fondations posées par Dieu tiennent bon, marquées du sceau de ces paroles : Le Seigneur connaît les siens, et : Qu’il évite l’iniquité, celui qui prononce le nom du Seigneur.20 Dans une grande maison, il n’y a pas seulement des vases d’or et d’argent ; il en est aussi de bois et d’argile. Les uns sont réservés aux usages nobles, les autres aux usages vulgaires.21 Si donc quelqu’un se préserve des fautes dont je parle, il sera un vase noble, sanctifié, utile au Maître, propre à toute oeuvre bonne.

Ephésiens 2,1-22

Posted in allégories et analogies, alliance (ancienne et nouvelle), attributs divins, bonté divine (Amour), charismes, ciel (cieux), circoncision, colère de Dieu, convoitise (passions), crucifixion, diable (démon, Satan, Lucifer), don de Dieu, Eglise (assemblé, communauté), enfant de Dieu (adoption divine), espérance, Esprit-Saint, foi (adhérence, profession), fondement (pierre d'angle), grâce (rendre grâce), homme nouveau, inhabitation divine, initiative divine, loi, magistère (ministère, Tradition), maison du Seigneur (demeure), messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, orgueil (se glorifier), païens (gentils), paix (soulagement), pardon (miséricorde, rémission), Père - Fils, péché, péché originel, peuple de Dieu (Israël), prédestination (prescience), promesse divine (serment), prophète, providence (abandon), résurrection, richesse (danger de la richesse), sainteté (saints), salut (rédemption), sang, shéol (hades), temple de Dieu (sanctuaire, tente) with tags on 11 septembre 2012 by JL
Et vous qui étiez morts par suite des fautes et des péchés2 dans lesquels vous avez vécu jadis, selon le cours de ce monde, selon le Prince de l’empire de l’air, cet Esprit qui poursuit son oeuvre en ceux qui résistent…3 Nous tous d’ailleurs, nous fûmes jadis de ceux-là, vivant selon nos convoitises charnelles, servant les caprices de la chair et des pensées coupables, si bien que nous étions par nature voués à la colère tout comme les autres…4 Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont Il nous a aimés,5 alors que nous étions morts par suite de nos fautes, nous a fait revivre avec le Christ – c’est par grâce que vous êtes sauvés ! —6 avec lui Il nous a ressuscités et fait asseoir aux cieux, dans le Christ Jésus.7 Il a voulu par là démontrer dans les siècles à venir l’extraordinaire richesse de sa grâce, par sa bonté pour nous dans le Christ Jésus.8 Car c’est bien par la grâce que vous êtes sauvés, moyennant la foi. Ce salut ne vient pas de vous, il est un don de Dieu ;9 il ne vient pas des oeuvres, car nul ne doit pouvoir se glorifier.10 Nous sommes en effet son ouvrage, créés dans le Christ Jésus en vue des bonnes oeuvres que Dieu a préparées d’avance pour que nous les pratiquions.11 Rappelez-vous donc qu’autrefois, vous les païens – qui étiez tels dans la chair, vous qui étiez appelés « prépuce » par ceux qui s’appellent « circoncision »,… d’une opération pratiquée dans la chair ! —12 rappelez-vous qu’en ce temps-là vous étiez sans Christ, exclus de la cité d’Israël, étrangers aux alliances de la Promesse, n’ayant ni espérance ni Dieu en ce monde !13 Or voici qu’à présent, dans le Christ Jésus, vous qui jadis étiez loin, vous êtes devenus proches, grâce au sang du Christ.14 Car c’est lui qui est notre paix, lui qui des deux peuples n’en a fait qu’un, détruisant la barrière qui les séparait, supprimant en sa chair la haine,15 cette Loi des préceptes avec ses ordonnances, pour créer en sa personne les deux en un seul Homme Nouveau, faire la paix,16 et les réconcilier avec Dieu, tous deux en un seul Corps, par la Croix : en sa personne il a tué la Haine.17 Alors il est venu proclamer la paix, paix pour vous qui étiez loin et paix pour ceux qui étaient proches :18 par lui nous avons en effet, tous deux en un seul Esprit, libre accès auprès du Père.19 Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers ni des hôtes ; vous êtes concitoyens des saints, vous êtes de la maison de Dieu.20 Car la construction que vous êtes a pour fondations les apôtres et prophètes, et pour pierre d’angle le Christ Jésus lui-même.21 En lui toute construction s’ajuste et grandit en un temple saint, dans le Seigneur ;22 en lui, vous aussi, vous êtes intégrés à la construction pour devenir une demeure de Dieu, dans l’Esprit.

1 Corinthiens 3,1-16

Posted in allégories et analogies, attributs divins, discernement, don de Dieu, Eglise (assemblé, communauté), evangéliser (bonne nouvelle), foi (adhérence, profession), fondement (pierre d'angle), grâce (rendre grâce), initiative divine, jalousie, magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), passage de la mort, purgatoire, rétribution (couronne de gloire), salut (rédemption) with tags on 17 août 2012 by JL
Pour moi, frères, je n’ai pu vous parler comme à des hommes spirituels, mais comme à des êtres de chair, comme à de petits enfants dans le Christ.2 C’est du lait que je vous ai donné à boire, non une nourriture solide ; vous ne pouviez encore la supporter. Mais vous ne le pouvez pas davantage maintenant,3 car vous êtes encore charnels. Du moment qu’il y a parmi vous jalousie et dispute, n’êtes-vous pas charnels et votre conduite n’est-elle pas tout humaine ?4 Lorsque vous dites, l’un : « Moi, je suis à Paul », et l’autre : « Moi, à Apollos », n’est-ce pas là bien humain ?5 Qu’est-ce donc qu’Apollos ? Et qu’est-ce que Paul ? Des serviteurs par qui vous avez embrassé la foi, et chacun d’eux selon ce que le Seigneur lui a donné.6 Moi, j’ai planté, Apollos a arrosé ; mais c’est Dieu qui donnait la croissance.7 Ainsi donc, ni celui qui plante n’est quelque chose, ni celui qui arrose, mais celui qui donne la croissance : Dieu.8 Celui qui plante et celui qui arrose ne font qu’un, mais chacun recevra son propre salaire selon son propre labeur.9 Car nous sommes les coopérateurs de Dieu ; vous êtes le champ de Dieu, l’édifice de Dieu.10 Selon la grâce de Dieu qui m’a été accordée, tel un bon architecte, j’ai posé le fondement. Un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il y bâtit.11 De fondement, en effet, nul n’en peut poser d’autre que celui qui s’y trouve, c’est-à-dire Jésus Christ.12 Que si sur ce fondement on bâtit avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, de la paille,13 l’oeuvre de chacun deviendra manifeste ; le Jour, en effet, la fera connaître, car il doit se révéler dans le feu, et c’est ce feu qui éprouvera la qualité de l’oeuvre de chacun.14 Si l’oeuvre bâtie sur le fondement subsiste, l’ouvrier recevra une récompense ;15 si son oeuvre est consumée, il en subira la perte ; quant à lui, il sera sauvé, mais comme à travers le feu.

Romains 15,19-21

Posted in evangéliser (bonne nouvelle), fondement (pierre d'angle), magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), prophétie (oracle), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 16 août 2012 by JL
ainsi, depuis Jérusalem en rayonnant jusqu’à l’Illyrie, j’ai procuré l’accomplissement de l’Evangile du Christ,20 tenant de la sorte à honneur de limiter cet apostolat aux régions où l’on n’avait pas invoqué le nom du Christ, pour ne point bâtir sur des fondations posées par autrui21 et me conformer à ce qui est écrit : Ceux à qui on ne l’avait pas annoncé le verront et ceux qui n’en avaient pas entendu parler comprendront.