Archive for the monothéisme Category

1 Thimothée 2,1-8

Posted in attributs divins, ciel (cieux), connaissance (intelligence de la foi), douceur (tendresse), foi (adhérence, profession), grâce (rendre grâce), magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), monothéisme, païens (gentils), piété (impiété, incrédulité), prière d'intercession, prière de demande, salut (rédemption), sauveur, témoignage (témoin), unité divine (union, communion), universalité du salut, vérité (vrai, véritable) with tags on 26 septembre 2012 by JL
Je recommande donc, avant tout, qu’on fasse des demandes, des prières, des supplications, des actions de grâces pour tous les hommes,2 pour les rois et tous les dépositaires de l’autorité, afin que nous puissions mener une vie calme et paisible en toute piété et dignité.3 Voilà ce qui est bon et ce qui plaît à Dieu notre Sauveur,4 lui qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité.5 Car Dieu est unique, unique aussi le médiateur entre Dieu et les hommes, le Christ Jésus, homme lui-même,6 qui s’est livré en rançon pour tous. Tel est le témoignage rendu aux temps marqués7 et dont j’ai été établi, moi, héraut et apôtre – je dis vrai, je ne mens pas –, docteur des païens, dans la foi et la vérité.8 Ainsi donc je veux que les hommes prient en tout lieu, élevant vers le ciel des mains pieuses, sans colère ni dispute.
Advertisements

1 Thimothée 1,12-17

Posted in adoration de Dieu, attributs divins, charité (générosité), courage (force), eternité (vie éternelle), foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), Immuabilité divine (incorruptibilité), invisibilité divine, magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), mission (envoyé), monde, monothéisme, pardon (miséricorde, rémission), parole de Dieu (vivante), patience, persécution, prière de louange (cantique), sauveur, unité divine (union, communion) with tags on 26 septembre 2012 by JL
Je rends grâce à celui qui m’a donné la force, le Christ Jésus, notre Seigneur, qui m’a jugé assez fidèle pour m’appeler à son service,13 moi, naguère un blasphémateur, un persécuteur, un insulteur. Mais il m’a été fait miséricorde parce que j’agissais par ignorance, étranger à la foi ;14 et la grâce de notre Seigneur a surabondé avec la foi et la charité qui est dans le Christ Jésus.15 Elle est sûre cette parole et digne d’une entière créance : le Christ Jésus est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis, moi, le premier.16 Et s’il m’a été fait miséricorde, c’est pour qu’en moi, le premier, Jésus Christ manifestât toute sa patience, faisant de moi un exemple pour ceux qui doivent croire en lui en vue de la vie éternelle.17 Au Roi des siècles, Dieu incorruptible, invisible, unique, honneur et gloire dans les siècles des siècles ! Amen.

Ephésiens 4,1-16

Posted in amour du prochain, ascension (retour au Père), baptême, bon pasteur, bonté divine (Amour), charismes, charité (générosité), ciel (cieux), connaissance (intelligence de la foi), courage (force), divinité du Christ, don de Dieu, douceur (tendresse), Eglise (assemblé, communauté), espérance, Esprit-Saint, evangéliser (bonne nouvelle), foi (adhérence, profession), hérésie (secte), homme nouveau, humilité, inhabitation divine, magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), monothéisme, omniscience divine (prescience), paix (soulagement), passage de la mort, patience, Père - Fils, prophète, sainteté (saints), shéol (hades), terre promise (repos du Seigneur), transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse), unité divine (union, communion), vérité (vrai, véritable), vertus with tags on 12 septembre 2012 by JL
Je vous exhorte donc, moi le prisonnier dans le Seigneur, à mener une vie digne de l’appel que vous avez reçu :2 en toute humilité, douceur et patience, supportez-vous les uns les autres avec charité ;3 appliquez-vous à conserver l’unité de l’Esprit par ce lien qu’est la paix.4 Il n’y a qu’un Corps et qu’un Esprit, comme il n’y a qu’une espérance au terme de l’appel que vous avez reçu ;5 un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême ;6 un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, par tous et en tous.7 Cependant chacun de nous a reçu sa part de la faveur divine selon que le Christ a mesuré ses dons.8 C’est pourquoi l’on dit : Montant dans les hauteurs il a emmené des captifs, il a donné des dons aux hommes.9 « Il est monté », qu’est-ce à dire, sinon qu’il est aussi descendu dans les régions inférieures de la terre ?10 Et celui qui est descendu, c’est le même qui est aussi monté au-dessus de tous les cieux, afin de remplir toutes choses.11 C’est lui encore qui « a donné » aux uns d’être apôtres, à d’autres d’être prophètes, ou encore évangélistes, ou bien pasteurs et docteurs,12 organisant ainsi les saints pour l’oeuvre du ministère, en vue de la construction du Corps du Christ,13 au terme de laquelle nous devons parvenir, tous ensemble, à ne faire plus qu’un dans la foi et la connaissance du Fils de Dieu, et à constituer cet Homme parfait, dans la force de l’âge, qui réalise la plénitude du Christ.14 Ainsi nous ne serons plus des enfants, nous ne nous laisserons plus ballotter et emporter à tout vent de la doctrine, au gré de l’imposture des hommes et de leur astuce à fourvoyer dans l’erreur.15 Mais, vivant selon la vérité et dans la charité, nous grandirons de toutes manières vers Celui qui est la Tête, le Christ,16 dont le Corps tout entier reçoit concorde et cohésion par toutes sortes de jointures qui le nourrissent et l’actionnent selon le rôle de chaque partie, opérant ainsi sa croissance et se construisant lui-même, dans la charité.

1 Corinthien 8,1-13

Posted in attributs divins, bonté divine (Amour), charité (générosité), conscience (examen), création (créateur), idolâtrie, messie (Christ, envoyé de Dieu), monothéisme, orgueil (se glorifier), Père - Fils, péché, témoignage (témoin), verbe (logos, alpha et omega) with tags on 19 août 2012 by JL
Pour ce qui est des viandes immolées aux idoles, nous avons tous la science, c’est entendu. Mais la science enfle ; c’est la charité qui édifie.2 Si quelqu’un s’imagine connaître quelque chose, il ne connaît pas encore comme il faut connaître ;3 mais si quelqu’un aime Dieu, celui-là est connu de lui.4 Donc, pour ce qui est de manger des viandes immolées aux idoles, nous savons qu’une idole n’est rien dans le monde et qu’il n’est de Dieu que le Dieu unique.5 Car, bien qu’il y ait, soit au ciel, soit sur la terre, de prétendus dieux – et de fait il y a quantité de dieux et quantité de seigneurs –,6 pour nous en tout cas, il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui tout vient et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus Christ, par qui tout existe et par qui nous sommes.7 Mais tous n’ont pas la science. Certains, par suite de leur fréquentation encore récente des idoles, mangent les viandes immolées comme telles, et leur conscience, qui est faible, s’en trouve souillée.8 Ce n’est pas un aliment, certes, qui nous rapprochera de Dieu. Si nous n’en mangeons pas, nous n’avons rien de moins ; et si nous en mangeons, nous n’avons rien de plus.9 Mais prenez garde que cette liberté dont vous usez ne devienne pour les faibles occasions de chute.10 Si en effet quelqu’un te voit, toi qui as la science, attablé dans un temple d’idoles, sa conscience à lui qui est faible ne va-t-elle pas se croire autorisée à manger des viandes immolées aux idoles ?11 Et ta science alors va faire périr le faible, ce frère pour qui le Christ est mort !12 En péchant ainsi contre vos frères, en blessant leur conscience, qui est faible, c’est contre le Christ que vous péchez.13 C’est pourquoi, si un aliment doit causer la chute de mon frère, je me passerai de viande à tout jamais, afin de ne pas causer la chute de mon frère.

Marc 12,28-34

Posted in adoration de Dieu, amour du prochain, ascèse, attributs divins, âme (demeure de Dieu), cheminement spirituel, commandements, connaissance (intelligence de la foi), courage (force), monothéisme, peuple de Dieu (Israël), pureté du coeur (purification), royaume de Dieu (des cieux), sacrifice (oblation, expiation) with tags on 25 juin 2012 by JL

Un scribe qui les avait entendus discuter, voyant qu’il leur avait bien répondu, s’avança et lui demanda : « Quel est le premier de tous les commandements ? « 29 Jésus répondit : « Le premier c’est : Ecoute, Israël, le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur,30 et tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.31 Voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »32 Le scribe lui dit : « Fort bien, Maître, tu as eu raison de dire qu’Il est unique et qu’il n’y en a pas d’autre que Lui ;33 l’aimer de tout son coeur, de toute son intelligence et de toute sa force, et aimer le prochain comme soi-même, vaut mieux que tous les holocaustes et tous les sacrifices. »34 Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque pleine de sens, lui dit : « Tu n’es pas loin du Royaume de Dieu. » Et nul n’osait plus l’interroger.

Jean 5,31-47

Posted in allégories et analogies, attestation (testament), attributs divins, foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), jugement, lumière (lampe), maison du Seigneur (demeure), messie (Christ, envoyé de Dieu), monothéisme, parole de Dieu (vivante), Père - Fils, prophétie (oracle), salut (rédemption), Trinité, vérité (vrai, véritable), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) on 27 avril 2012 by JL

31 Si je me rends témoignage à moi-même, mon témoignage n’est pas valable.32 Un autre témoigne de moi, et je sais qu’il est valable le témoignage qu’il me rend.33 Vous avez envoyé trouver Jean et il a rendu témoignage à la vérité.34 Non que je relève du témoignage d’un homme ; si j’en parle, c’est pour votre salut.35 Celui-là était la lampe qui brûle et qui luit, et vous avez voulu vous réjouir une heure à sa lumière.36 Mais j’ai plus grand que le témoignage de Jean : les oeuvres que le Père m’a donné à mener à bonne fin, ces oeuvres mêmes que je fais me rendent témoignage que le Père m’envoie.37 Et le Père qui m’a envoyé, lui, me rend témoignage. Vous n’avez jamais entendu sa voix, vous n’avez jamais vu sa face,38 et sa parole, vous ne l’avez pas à demeure en vous, puisque vous ne croyez pas celui qu’il a envoyé.39 Vous scrutez les Ecritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle, et ce sont elles qui me rendent témoignage,40 et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie !41 De la gloire, je n’en reçois pas qui vienne des hommes ;42 mais je vous connais : vous n’avez pas en vous l’amour de Dieu ;43 je viens au nom de mon Père et vous ne m’accueillez pas ; qu’un autre vienne en son propre nom, celui-là, vous l’accueillerez.44 Comment pouvez-vous croire, vous qui recevez votre gloire les uns des autres, et ne cherchez pas la gloire qui vient du Dieu unique.45 Ne pensez pas que je vous accuserai auprès du Père. Votre accusateur, c’est Moïse, en qui vous avez mis votre espoir.46 Car si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi, car c’est de moi qu’il a écrit.47 Mais si vous ne croyez pas à ses écrits, comment croirez-vous à mes paroles ? « 

Jean 5,17-47

Posted in attestation (testament), attributs divins, autorité du Christ, écouter (voix du Seigneur), bonté divine (Amour), création (créateur), divinité du Christ, eternité (vie éternelle), face de Dieu, fils de l'homme, foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), jugement, jugement dernier, justice (justification, juste), lumière (lampe), maison du Seigneur (demeure), mal (méchanceté, iniquité), messie (Christ, envoyé de Dieu), monothéisme, mort (source de vie), parole de Dieu (vivante), Père - Fils, prophétie (oracle), résurrection, sabbat, salut (rédemption), shéol (hades), témoignage (témoin), Trinité, unité divine (union, communion), vérité (vrai, véritable), volonté divine, Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 27 avril 2012 by JL

Mais il leur répondit : « Mon Père est à l’oeuvre jusqu’à présent et j’oeuvre moi aussi. »18 Aussi les Juifs n’en cherchaient que davantage à le tuer, puisque, non content de violer le sabbat, il appelait encore Dieu son propre Père, se faisant égal à Dieu.19 Jésus reprit donc la parole et leur dit : « En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, qu’il ne le voie faire au Père ; ce que fait celui-ci, le Fils le fait pareillement.20 Car le Père aime le Fils, et lui montre tout ce qu’il fait ; et il lui montrera des oeuvres plus grandes que celles-ci, à vous en stupéfier.21 Comme le Père en effet ressuscite les morts et leur redonne vie, ainsi le Fils donne vie à qui il veut.22 Car le Père ne juge personne ; il a donné au Fils le jugement tout entier,23 afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Qui n’honore pas le Fils n’honore pas le Père qui l’a envoyé.24 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole et croit à celui qui m’a envoyé a la vie éternelle et ne vient pas en jugement, mais il est passé de la mort à la vie.25 En vérité, en vérité, je vous le dis, l’heure vient – et c’est maintenant – où les morts entendront la voix du Fils de Dieu, et ceux qui l’auront entendue vivront.26 Comme le Père en effet a la vie en lui-même, de même a-t-il donné au Fils d’avoir aussi la vie en lui-même27 et il lui a donné pouvoir d’exercer le jugement parce qu’il est Fils d’homme.28 N’en soyez pas étonnés, car elle vient, l’heure où tous ceux qui sont dans les tombeaux entendront sa voix29 et sortiront : ceux qui auront fait le bien, pour une résurrection de vie, ceux qui auront fait le mal, pour une résurrection de jugement.30 Je ne puis rien faire de moi-même. Je juge selon ce que j’entends : et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé.

31 Si c’est moi qui me rends témoignage, mon témoignage n’est pas vrai ;
32 c’est un autre qui me rend témoignage, et je sais que le témoignage qu’il me rend est vrai.
33 Vous avez envoyé une délégation auprès de Jean le Baptiste, et il a rendu témoignage à la vérité.
34 Moi, ce n’est pas d’un homme que je reçois le témoignage, mais je parle ainsi pour que vous soyez sauvés.
35 Jean était la lampe qui brûle et qui brille, et vous avez voulu vous réjouir un moment à sa lumière.
36 Mais j’ai pour moi un témoignage plus grand que celui de Jean : ce sont les œuvres que le Père m’a donné d’accomplir ; les œuvres mêmes que je fais témoignent que le Père m’a envoyé.
37 Et le Père qui m’a envoyé, lui, m’a rendu témoignage. Vous n’avez jamais entendu sa voix, vous n’avez jamais vu sa face,
38 et vous ne laissez pas sa parole demeurer en vous, puisque vous ne croyez pas en celui que le Père a envoyé.
39 Vous scrutez les Écritures parce que vous pensez y trouver la vie éternelle ; or, ce sont les Écritures qui me rendent témoignage,
40 et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie !
41 La gloire, je ne la reçois pas des hommes ;
42 d’ailleurs je vous connais : vous n’avez pas en vous l’amour de Dieu.
43 Moi, je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas ; qu’un autre vienne en son propre nom, celui-là, vous le recevrez !
44 Comment pourriez-vous croire, vous qui recevez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez pas la gloire qui vient du Dieu unique ?
45 Ne pensez pas que c’est moi qui vous accuserai devant le Père. Votre accusateur, c’est Moïse, en qui vous avez mis votre espérance.
46 Si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi, car c’est à mon sujet qu’il a écrit.
47 Mais si vous ne croyez pas ses écrits, comment croirez-vous mes paroles ? »