Archive for the peuple de Dieu (Israël) Category

Apocalypse 21,9-27

Posted in abomination (profanation), agneau de Dieu, allégories et analogies, ange, ciel (cieux), Eglise (assemblé, communauté), gloire de Dieu (glorifier), Jérusalem (Sion), lumière (lampe), mal (méchanceté, iniquité), montagne du Seigneur (théophanie), peuple de Dieu (Israël), pureté du coeur (purification), purgatoire, ténèbre (obscurité), temple de Dieu (sanctuaire, tente), unité divine (union, communion) with tags on 16 novembre 2012 by JL
Alors, l’un des sept Anges aux sept coupes remplies des sept derniers fléaux s’en vint me dire : « Viens, que je te montre la Fiancée, l’Epouse de l’Agneau. »10 Il me transporta donc en esprit sur une montagne de grande hauteur, et me montra la Cité sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel, de chez Dieu,11 avec en elle la gloire de Dieu. Elle resplendit telle une pierre très précieuse, comme une pierre de jaspe cristallin.12 Elle est munie d’un rempart de grande hauteur pourvu de douze portes près desquelles y a douze Anges et des noms inscrits, ceux des douze tribus des fils d’Israël ;13 à l’orient, trois portes ; au nord, trois portes ; au midi, trois portes ; à l’occident, trois portes.14 Le rempart de la ville repose sur douze assises portant chacune le nom de l’un des douze apôtres de l’Agneau.15 Celui qui me parlait tenait une mesure, un roseau d’or, pour mesurer la ville, ses portes et son rempart ;16 cette ville dessine un carré : sa longueur égale sa largeur. Il la mesura donc à l’aide du roseau, soit 12.000 stades ; longueur, largeur et hauteur y sont égales.17 Puis il en mesura le rempart, soit 144 coudées. – L’Ange mesurait d’après une mesure humaine. —18 Ce rempart est construit en jaspe, et la ville est de l’or pur, comme du cristal bien pur.19 Les assises de son rempart sont rehaussées de pierreries de toute sorte : la première assise est de jaspe, la deuxième de saphir, la troisième de calcédoine, la quatrième d’émeraude,20 la cinquième de sardoine, la sixième de cornaline, la septième de chrysolithe, la huitième de béryl, la neuvième de topaze, la dixième de chrysoprase, la onzième d’hyacinthe, la douzième d’améthyste.21 Et les douze portes sont douze perles, chaque porte formée d’une seule perle ; et la place de la ville est de l’or pur, transparent comme du cristal.22 De temple, je n’en vis point en elle ; c’est que le Seigneur, le Dieu Maître-de-tout, est son temple, ainsi que l’Agneau.23 La ville peut se passer de l’éclat du soleil et de celui de la lune, car la gloire de Dieu l’a illuminée, et l’Agneau lui tient lieu de flambeau.24 Les nations marcheront à sa lumière, et les rois de la terre viendront lui porter leurs trésors.25 Ses portes resteront ouvertes le jour – car il n’y aura pas de nuit —26 et l’on viendra lui porter les trésors et le faste des nations.27 Rien de souillé n’y pourra pénétrer, ni ceux qui commettent l’abomination et le mal, mais seulement ceux qui sont inscrits dans le livre de vie de l’Agneau.
Advertisements

Apocalypse 21,1-8

Posted in âme (demeure de Dieu), ciel (cieux), Eglise (assemblé, communauté), enfant de Dieu (adoption divine), enfer (damnation, perdition), idolâtrie, inhabitation divine, Jérusalem (Sion), maison du Seigneur (demeure), mensonge, monde, parole de Dieu (vivante), peuple de Dieu (Israël), pur et impur (souillure), rétribution (couronne de gloire), royauté du Christ, soif de Dieu, source d'eau vive, terre promise (repos du Seigneur), tristesse, unité divine (union, communion), vérité (vrai, véritable), verbe (logos, alpha et omega) with tags on 16 novembre 2012 by JL
Puis je vis un ciel nouveau, une terre nouvelle – car le premier ciel et la première terre ont disparu, et de mer, il n’y en a plus.2 Et je vis la Cité sainte, Jérusalem nouvelle, qui descendait du ciel, de chez Dieu ; elle s’est faite belle, comme une jeune mariée parée pour son époux.3 J’entendis alors une voix clamer, du trône : « Voici la demeure de Dieu avec les hommes. Il aura sa demeure avec eux ; ils seront son peuple, et lui, Dieu-avec-eux, sera leur Dieu.4 Il essuiera toute larme de leurs yeux : de mort, il n’y en aura plus ; de pleur, de cri et de peine, il n’y en aura plus, car l’ancien monde s’en est allé. »5 Alors, Celui qui siège sur le trône déclara : « Voici, je fais l’univers nouveau. » Puis il ajouta : « Ecris : Ces paroles sont certaines et vraies. »6 « C’en est fait, me dit-il encore, je suis l’Alpha et l’Oméga, le Principe et la Fin ; celui qui a soif, moi, je lui donnerai de la source de vie, gratuitement.7 Telle sera la part du vainqueur ; et je serai son Dieu, et lui sera mon fils.8 Mais les lâches, les renégats, les dépravés, les assassins, les impurs, les sorciers, les idolâtres, bref, tous les hommes de mensonge, leur lot se trouve dans l’étang brûlant de feu et de soufre : c’est la seconde mort. »

Apocalypse 18,1-24

Posted in ange, ciel (cieux), convoitise (passions), désolation (dévastation, ruine), diable (démon, Satan, Lucifer), joie divine, jugement, lumière (lampe), mal (méchanceté, iniquité), passage de la mort, péché, pénitence (deuil, mettre le sac), peuple de Dieu (Israël), porter du fruit, prière de louange (cantique), prophète, purgatoire, sacrifice (oblation, expiation), sainteté (saints), sang, terre promise (repos du Seigneur) with tags on 15 novembre 2012 by JL
Après quoi, je vis descendre du ciel un autre Ange, ayant un grand pouvoir, et la terre fut illuminée de sa splendeur.2 Il s’écria d’une voix puissante : « Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la Grande ; elle s’est changée en demeure de démons, en repaire pour toutes sortes d’esprits impurs, en repaire pour toutes sortes d’oiseaux impurs et dégoûtants.3 Car au vin de ses prostitutions se sont abreuvées toutes les nations, et les rois de la terre ont forniqué avec elle, et les trafiquants de la terre se sont enrichis de son luxe effréné. »4 Puis j’entendis une autre voix qui disait, du ciel : « Sortez, ô mon peuple, quittez-la, de peur que, solidaires de ses fautes, vous n’ayez à pâtir de ses plaies !5 Car ses péchés se sont amoncelés jusqu’au ciel, et Dieu s’est souvenu de ses iniquités.6 Payez-la de sa propre monnaie ! Rendez-lui au double de ses forfaits ! Dans la coupe de ses mixtures, mélangez une double dose !7 A la mesure de son faste et de son luxe, donnez-lui tourments et malheurs ! Je trône en reine, se dit-elle, et je ne suis pas veuve, et jamais je ne verrai le deuil…8 Voilà pourquoi, en un seul jour, des plaies vont fondre sur elle : peste, deuil et famine ; elle sera consumée par le feu. Car il est puissant le Seigneur Dieu qui l’a condamnée. »9 Ils pleureront, ils se lamenteront sur elle, les rois de la terre, les compagnons de sa vie lascive et fastueuse, quand ils verront la fumée de ses flammes,10 retenus à distance par peur de son supplice : « Hélas, hélas ! Immense cité, ô Babylone, cité puissante, car une heure a suffi pour que tu sois jugée ! « 11 Ils pleurent et se désolent sur elle, les trafiquants de la terre ; les cargaisons de leurs navires, nul désormais ne les achète !12 Cargaisons d’or et d’argent, de pierres précieuses et de perles, de lin et de pourpre, de soie et d’écarlate ; et les bois de thuya, et les objets d’ivoire, et les objets de bois précieux, de bronze, de fer ou de marbre ;13 le cinnamome, l’amome et les parfums, la myrrhe et l’encens, le vin et l’huile, la farine et le blé, les bestiaux et les moutons, les chevaux et les chars, les esclaves et la marchandise humaine…14 Et les fruits mûrs, que convoitait ton âme, s’en sont allés, loin de toi ; et tout le luxe et la splendeur, c’est à jamais fini pour toi, sans retour !15 Les trafiquants qu’elle enrichit de ce commerce se tiendront à distance, par peur de son supplice, pleurant et gémissant :16 « Hélas, hélas ! Immense cité, vêtue de lin, de pourpre et d’écarlate, parée d’or, de pierres précieuses et de perles,17 car une heure a suffi pour ruiner tout ce luxe !  » Capitaines et gens qui font le cabotage, matelots et tous ceux qui vivent de la mer, se tinrent à distance18 et criaient, regardant la fumée de ses flammes : « Qui donc était semblable à l’immense cité ? « 19 Et jetant la poussière sur leur tête, ils s’écriaient, pleurant et gémissant : « Hélas, hélas ! Immense cité, dont la vie luxueuse enrichissait tous les patrons des navires de mer, car une heure a suffi pour consommer sa ruine ! « 20 O ciel, sois dans l’allégresse sur elle, et vous, saints, apôtres et prophètes, car Dieu, en la condamnant, a jugé votre cause.21 Un Ange puissant prit alors une pierre, comme une grosse meule, et la jeta dans la mer en disant : « Ainsi, d’un coup, on jettera Babylone, la grande cité, on ne la verra jamais plus… »22 Le chant des harpistes et des trouvères et des joueurs de flûte ou de trompette chez toi ne s’entendra jamais plus ; les artisans de tout métier chez toi ne se verront jamais plus ; et la voix de la meule chez toi ne s’entendra jamais plus ;23 la lumière de la lampe chez toi ne brillera jamais plus ; la voix du jeune époux et de l’épousée chez toi ne s’entendra jamais plus. Car tes marchands étaient les princes de la terre, et tes sortilèges ont fourvoyé tous les peuples ;24 et c’est en elle que l’on a vu le sang des prophètes et des saints, et de tous ceux qui furent égorgés sur la terre.

Apocalypse 7,1-9

Posted in ange, attributs divins, bénédiction (malédiction), peuple de Dieu (Israël), terre promise (repos du Seigneur) with tags on 13 novembre 2012 by JL
Après quoi je vis quatre Anges, debout aux quatre coins de la terre, retenant les quatre vents de la terre pour qu’il ne soufflât point de vent, ni sur la terre, ni sur la mer, ni sur aucun arbre.2 Puis je vis un autre Ange monter de l’orient, portant le sceau du Dieu vivant ; il cria d’une voix puissante aux quatre Anges auxquels il fut donné de malmener la terre et la mer :3 « Attendez, pour malmener la terre et la mer et les arbres, que nous ayons marqué au front les serviteurs de notre Dieu. »4 Et j’appris combien furent alors marqués du sceau : 144.000 de toutes les tribus des fils d’Israël.5 De la tribu de Juda, 12.000 furent marqués ; de la tribu de Ruben, 12.000 ; de la tribu de Gad, 12.000 ;6 de la tribu d’Aser, 12.000 ; de la tribu de Nephtali, 12.000 ; de la tribu de Manassé, 12.000 ;7 de la tribu de Siméon, 12.000 ; de la tribu de Lévi, 12.000 ; de la tribu d’Issachar, 12.000 ;8 de la tribu de Zabulon, 12.000 ; de la tribu de Joseph, 12.000 ; de la tribu de Benjamin, 12.000 furent marqués.

Apocalypse 2,12-17

Posted in adultère (fornication), ange, conversion (faire retour, repentir), courage (force), diable (démon, Satan, Lucifer), Eglise (assemblé, communauté), Esprit-Saint, fidélité, foi (adhérence, profession), hérésie (secte), idolâtrie, manne (pain quotidien), peuple de Dieu (Israël), rétribution (couronne de gloire), témoignage (témoin), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 11 novembre 2012 by JL
« A l’Ange de l’Eglise de Pergame, écris : Ainsi parle celui qui possède l’épée acérée à double tranchant.13 Je sais où tu demeures : là est le trône de Satan. Mais tu tiens ferme à mon nom et tu n’as pas renié ma foi, même aux jours d’Antipas, mon témoin fidèle, qui fut mis à mort chez vous, là où demeure Satan.14 Mais j’ai contre toi quelque grief : tu en as là qui tiennent la doctrine de Balaam ; il incitait Balaq à tendre un piège aux fils d’Israël pour qu’ils mangent des viandes immolées aux idoles et se prostituent.15 Ainsi, chez toi aussi, il en est qui tiennent la doctrine des Nicolaïtes.16 Allons ! repens-toi, sinon je vais bientôt venir à toi pour combattre ces gens avec l’épée de ma bouche.17 Celui qui a des oreilles, qu’il entende ce que l’Esprit dit aux Eglises : au vainqueur, je donnerai de la manne cachée et je lui donnerai aussi un caillou blanc, un caillou portant gravé un nom nouveau que nul ne connaît, hormis celui qui le reçoit.

Actes 28,16-31

Posted in écouter (voix du Seigneur), charismes, confiance en Dieu (dans l'Église), conversion (faire retour, repentir), espérance, Esprit-Saint, miracle (guérison, signe), païens (gentils), parole de Dieu (vivante), peuple de Dieu (Israël), piété (impiété, incrédulité), prophétie (oracle), royaume de Dieu (des cieux), salut (rédemption), témoignage (témoin), vérité (vrai, véritable) with tags on 11 novembre 2012 by JL
Quand nous fûmes entrés dans Rome, on permit à Paul de loger en son particulier avec le soldat qui le gardait.17 Trois jours après, il convoqua les notables juifs. Lorsqu’ils furent réunis, il leur dit : « Frères, alors que je n’avais rien fait contre notre peuple ni contre les coutumes des pères, j’ai été arrêté à Jérusalem et livré aux mains des Romains.18 Enquête faite, ceux-ci voulaient me relâcher, parce qu’il n’y avait rien en moi qui méritât la mort.19 Mais comme les Juifs s’y opposaient, j’ai été contraint d’en appeler à César, sans pourtant vouloir accuser en rien ma nation.20 Voilà pourquoi j’ai demandé à vous voir et à vous parler ; car c’est à cause de l’espérance d’Israël que je porte les chaînes que voici. »21 Ils lui répondirent : « Pour notre compte, nous n’avons reçu à ton sujet aucune lettre de Judée, et aucun des frères arrivés ici ne nous a rien communiqué ni appris de fâcheux sur ton compte.22 Mais nous voudrions entendre de ta bouche ce que tu penses ; car pour ce qui est de ce parti-là, nous savons qu’il rencontre partout la contradiction. »23 Ils prirent donc jour avec lui et vinrent en plus grand nombre le trouver en son logis. Dans l’exposé qu’il leur fit, il rendait témoignage du Royaume de Dieu et cherchait à les persuader au sujet de Jésus, en partant de la Loi de Moïse et des Prophètes. Cela dura depuis le matin jusqu’au soir.24 Les uns se laissaient persuader par ses paroles, les autres restaient incrédules.25 Ils se séparaient sans être d’accord entre eux, quand Paul dit ce simple mot : « Elles sont bien vraies les paroles que l’Esprit Saint a dites à vos pères par la bouche du prophète Isaïe :26 Va trouver ce peuple et dis-lui : vous aurez beau écouter, vous ne comprendrez pas ; vous aurez beau regarder, vous ne verrez pas.27 C’est que l’esprit de ce peuple s’est épaissi : ils se sont bouché les oreilles, ils ont fermé les yeux, de peur que leurs yeux ne voient, que leurs oreilles n’entendent, que leur esprit ne comprenne, qu’ils ne se convertissent. Et je les aurais guéris !28 « Sachez-le donc : c’est aux païens qu’a été envoyé ce salut de Dieu. Eux du moins, ils écouteront. »30 Paul demeura deux années entières dans le logis qu’il avait loué. Il recevait tous ceux qui venaient le trouver,31 proclamant le Royaume de Dieu et enseignant ce qui concerne le Seigneur Jésus Christ avec pleine assurance et sans obstacle.

Actes 18,4-18

Posted in adoration de Dieu, baptême, charismes, courage (force), evangéliser (bonne nouvelle), foi (adhérence, profession), messie (Christ, envoyé de Dieu), païens (gentils), parole de Dieu (vivante), peuple de Dieu (Israël), pur et impur (souillure), sabbat, sang, vision (songe, extase) with tags on 10 novembre 2012 by JL
Chaque sabbat, il discourait à la synagogue et s’efforçait de persuader Juifs et Grecs.5 Quand Silas et Timothée furent arrivés de Macédoine, Paul se consacra tout entier à la parole, attestant aux Juifs que Jésus est le Christ.6 Mais devant leur opposition et leurs paroles blasphématoires, il secoua ses vêtements et leur dit : « Que votre sang retombe sur votre tête ! Pour moi, je suis pur, et désormais c’est aux païens que j’irai. »7 Alors, se retirant de là, Paul se rendit chez un certain Justus, homme adorant Dieu, dont la maison était contiguë à la synagogue.8 Crispus, le chef de synagogue, crut au Seigneur avec tous les siens. Beaucoup de Corinthiens qui entendaient Paul embrassaient également la foi et se faisaient baptiser.9 Une nuit, dans une vision, le Seigneur dit à Paul : « Sois sans crainte. Continue de parler, ne te tais pas.10 Car je suis avec toi, et personne ne mettra sur toi la main pour te faire du mal, parce que j’ai à moi un peuple nombreux dans cette ville. »11 Il séjourna là un an et six mois, enseignant aux gens la parole de Dieu.12 Alors que Gallion était proconsul d’Achaïe, les Juifs se soulevèrent d’un commun accord contre Paul et l’amenèrent devant le tribunal13 en disant : « Cet individu cherche à persuader les gens d’adorer Dieu d’une manière contraire à la Loi. »14 Paul allait ouvrir la bouche, quand Gallion dit aux Juifs : « S’il était question de quelque délit ou méfait, j’accueillerais, Juifs, votre plainte, comme de raison.15 Mais puisqu’il s’agit de contestations sur des mots et des noms et sur votre propre Loi, à vous de voir ! Etre juge, moi, en ces matières, je m’y refuse. »16 Et il les renvoya du tribunal.17 Tous alors se saisirent de Sosthène, le chef de synagogue, et, devant le tribunal, se mirent à le battre. Et de tout cela Gallion n’avait cure.18 Paul resta encore un certain temps à Corinthe, puis il prit congé des frères et s’embarqua pour la Syrie.