Archive for the petit reste Category

Apocalypse 12,7-17

Posted in agneau de Dieu, ange, ciel (cieux), commandements, désert, diable (démon, Satan, Lucifer), eaux innombrables (torrent), joie divine, Marie, messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, parole de Dieu (vivante), péché originel, petit reste, puissance divine, royauté du Christ, sacrifice (oblation, expiation), sang, témoignage (témoin), terre promise (repos du Seigneur) with tags on 14 novembre 2012 by JL
Alors, il y eut une bataille dans le ciel : Michel et ses Anges combattirent le Dragon. Et le Dragon riposta, avec ses Anges,8 mais ils eurent le dessous et furent chassés du ciel.9 On le jeta donc, l’énorme Dragon, l’antique Serpent, le Diable ou le Satan, comme on l’appelle, le séducteur du monde entier, on le jeta sur la terre et ses Anges furent jetés avec lui.10 Et j’entendis une voix clamer dans le ciel : « Désormais, la victoire, la puissance et la royauté sont acquises à notre Dieu, et la domination à son Christ, puisqu’on a jeté bas l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait jour et nuit devant notre Dieu.11 Mais eux l’ont vaincu par le sang de l’Agneau et par la parole dont ils ont témoigné, car ils ont méprisé leur vie jusqu’à mourir.12 Soyez donc dans la joie, vous, les cieux et leurs habitants. Malheur à vous, la terre et la mer, car le Diable est descendu chez vous, frémissant de colère et sachant que ses jours sont comptés. »13 Se voyant rejeté sur la terre, le Dragon se lança à la poursuite de la Femme, la mère de l’enfant mâle.14 Mais elle reçut les deux ailes du grand aigle pour voler au désert jusqu’au refuge où, loin du Serpent, elle doit être nourrie un temps et des temps et la moitié d’un temps.15 Le Serpent vomit alors de sa gueule comme un fleuve d’eau derrière la Femme pour l’entraîner dans ses flots.16 Mais la terre vint au secours de la Femme : ouvrant la bouche, elle engloutit le fleuve vomi par la gueule du Dragon.17 Alors, furieux contre la Femme, le Dragon s’en alla guerroyer contre le reste de ses enfants, ceux qui gardent les commandements de Dieu et possèdent le témoignage de Jésus.
Advertisements

Apocalypse 3,1-6

Posted in ange, conversion (faire retour, repentir), Eglise (assemblé, communauté), parole de Dieu (vivante), passage de la mort, Père - Fils, petit reste, pureté du coeur (purification), rétribution (couronne de gloire), vigilance (veiller) with tags on 11 novembre 2012 by JL
« A l’Ange de l’Eglise de Sardes, écris : Ainsi parle celui qui possède les sept Esprits de Dieu et les sept étoiles. Je connais ta conduite ; tu passes pour vivant, mais tu es mort.2 Réveille-toi, ranime ce qui te reste de vie défaillante ! Non, je n’ai pas trouvé ta vie bien pleine aux yeux de mon Dieu.3 Allons ! rappelle-toi comment tu accueillis la parole ; garde-la et repens-toi. Car si tu ne veilles pas, je viendrai comme un voleur sans que tu saches à quelle heure je te surprendrai.4 A Sardes, néanmoins, quelques-uns des tiens n’ont pas souillé leurs vêtements ; ils m’accompagneront, en blanc, car ils en sont dignes.5 Le vainqueur sera donc revêtu de blanc ; et son nom, je ne l’effacerai pas du livre de vie, mais j’en répondrai devant mon Père et devant ses Anges.6 Celui qui a des oreilles, qu’il entende ce que l’Esprit dit aux Eglises.

Actes 15,1-20

Posted in adultère (fornication), consacré (consécration), conversion (faire retour, repentir), désolation (dévastation, ruine), Eglise (assemblé, communauté), Esprit-Saint, evangéliser (bonne nouvelle), foi (adhérence, profession), grâce (rendre grâce), idolâtrie, initiative divine, joie divine, mettre à l'épreuve (tenter), miracle (guérison, signe), païens (gentils), parole de Dieu (vivante), petit reste, peuple de Dieu (Israël), primauté de Pierre, prophète, prophétie (oracle), pureté du coeur (purification), salut (rédemption), sang, tomber (succomber, reniement), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 10 novembre 2012 by JL
Cependant certaines gens descendus de Judée enseignaient aux frères : « Si vous ne vous faites pas circoncire suivant l’usage qui vient de Moïse, vous ne pouvez être sauvés. »2 Après bien de l’agitation et une discussion assez vive engagée avec eux par Paul et Barnabé, il fut décidé que Paul, Barnabé et quelques autres des leurs monteraient à Jérusalem auprès des apôtres et des anciens pour traiter de ce litige.3 Eux donc, après avoir été escortés par l’Eglise, traversèrent la Phénicie et la Samarie, racontant la conversion des païens, et ils causaient une grande joie à tous les frères.4 Arrivés à Jérusalem, ils furent accueillis par l’Eglise, les apôtres et les anciens, et ils rapportèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux.5 Mais certaines gens du parti des Pharisiens qui étaient devenus croyants intervinrent pour déclarer qu’il fallait circoncire les païens et leur enjoindre d’observer la Loi de Moïse.6 Alors les apôtres et les anciens se réunirent pour examiner cette question.7 Après une longue discussion, Pierre se leva et dit : « Frères, vous le savez : dès les premiers jours, Dieu m’a choisi parmi vous pour que les païens entendent de ma bouche la parole de la Bonne Nouvelle et embrassent la foi.8 Et Dieu, qui connaît les coeurs, a témoigné en leur faveur, en leur donnant l’Esprit Saint tout comme à nous.9 Et il n’a fait aucune distinction entre eux et nous, puisqu’il a purifié leur coeur par la foi.10 Pourquoi donc maintenant tentez-vous Dieu en voulant imposer aux disciples un joug que ni nos pères ni nous-mêmes n’avons eu la force de porter ?11 D’ailleurs, c’est par la grâce du Seigneur Jésus que nous croyons être sauvés, exactement comme eux. »12 Alors toute l’assemblée fit silence. On écoutait Barnabé et Paul exposer tout ce que Dieu avait accompli par eux de signes et prodiges parmi les païens.13 Quand ils eurent cessé de parler, Jacques prit la parole et dit : « Frères, écoutez-moi.14 Syméon a exposé comment, dès le début, Dieu a pris soin de tirer d’entre les païens un peuple réservé à son Nom.15 Ce qui concorde avec les paroles des Prophètes, puisqu’il est écrit :16 Après cela je reviendrai et je relèverai la tente de David qui était tombée ; je relèverai ses ruines et je la redresserai,17 afin que le reste des hommes cherchent le Seigneur, ainsi que toutes les nations qui ont été consacrées à mon Nom, dit le Seigneur qui fait18 connaître ces choses depuis des siècles.19 « C’est pourquoi je juge, moi, qu’il ne faut pas tracasser ceux des païens qui se convertissent à Dieu.20 Qu’on leur mande seulement de s’abstenir de ce qui a été souillé par les idoles, des unions illégitimes, des chairs étouffées et du sang.

Romains 9,1-33

Posted in allégories et analogies, anathème, attributs divins, bénédiction (malédiction), buter (pierre d'achoppement), colère de Dieu, conscience (examen), divinité du Christ, elu (élection divine), enfant de Dieu (adoption divine), enfer (damnation, perdition), Esprit-Saint, fécondité (prospérité, postérité), foi (adhérence, profession), fondement (pierre d'angle), gloire de Dieu (glorifier), initiative divine, Jérusalem (Sion), justice (justification, juste), loi, messie (Christ, envoyé de Dieu), païens (gentils), pardon (miséricorde, rémission), parole de Dieu (vivante), petit reste, peuple de Dieu (Israël), promesse divine (serment), prophétie (oracle), puissance divine, richesse (danger de la richesse), salut (rédemption), souffrance (douleur), témoignage (témoin), tristesse, volonté divine with tags on 11 août 2012 by JL
Je dis la vérité dans le Christ, je ne mens point — ma conscience m’en rend témoignage dans l’Esprit Saint –,2 j’éprouve une grande tristesse et une douleur incessante en mon coeur.3 Car je souhaiterais d’être moi-même anathème, séparé du Christ, pour mes frères, ceux de ma race selon la chair,4 eux qui sont Israélites, à qui appartiennent l’adoption filiale, la gloire, les alliances, la législation, le culte, les promesses5 et aussi les patriarches, et de qui le Christ est issu selon la chair, lequel est au-dessus de tout, Dieu béni éternellement ! Amen.6 Non certes que la parole de Dieu ait failli. Car tous les descendants d’Israël ne sont pas Israël.7 De même que, pour être postérité d’Abraham, tous ne sont pas ses enfants ; mais c’est par Isaac qu’une descendance portera ton nom,8 ce qui signifie : ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont enfants de Dieu, seuls comptent comme postérité les enfants de la promesse.9 Voici en effet les termes de la promesse : Vers cette époque je viendrai et Sara aura un fils.10 Mieux encore, Rébecca avait conçu d’un seul homme, Isaac notre père :11 or, avant la naissance des enfants, quand ils n’avaient fait ni bien ni mal, pour que s’affirmât la liberté de l’élection divine,12 qui dépend de celui qui appelle et non des oeuvres, il lui fut dit : L’aîné servira le cadet,13 selon qu’il est écrit : J’ai aimé Jacob et j’ai haï Esaü.14 Qu’est-ce à dire ? Dieu serait-il injuste ? Certes non !15 Car il dit à Moïse : Je fais miséricorde à qui je fais miséricorde et j’ai pitié de qui j’ai pitié.16 Il n’est donc pas question de l’homme qui veut ou qui court, mais de Dieu qui fait miséricorde.17 Car l’Ecriture dit au Pharaon : Je t’ai suscité à dessein pour montrer en toi ma puissance et pour qu’on célèbre mon nom par toute la terre.18 Ainsi donc il fait miséricorde à qui il veut, et il endurcit qui il veut.19 Tu vas donc me dire : Qu’a-t-il encore à blâmer ? Qui résiste en effet à sa volonté ?20 O homme ! vraiment, qui es-tu pour disputer avec Dieu ? L’oeuvre va-t-elle dire à celui qui l’a modelée : Pourquoi m’as-tu faite ainsi ?21 Le potier n’est-il pas maître de son argile pour fabriquer de la même pâte un vase de luxe ou un vase ordinaire ?22 Eh bien ! si Dieu, voulant manifester sa colère et faire connaître sa puissance, a supporté avec beaucoup de longanimité des vases de colère devenus dignes de perdition,23 dans le dessein de manifester la richesse de sa gloire envers des vases de miséricorde qu’il a d’avance préparés pour la gloire,24 envers nous qu’il a appelés non seulement d’entre les Juifs mais encore d’entre les païens…25 C’est bien ce qu’il dit en Osée : J’appellerai mon peuple celui qui n’était pas mon peuple, et bien-aimée celle qui n’était pas la bien-aimée.26 Et au lieu même où on leur avait dit : « Vous n’êtes pas mon peuple », on les appellera fils du Dieu vivant.27 Et Isaïe s’écrie en faveur d’Israël : Quand le nombre des fils d’Israël serait comme le sable de la mer, le reste sera sauvé :28 car sans retard ni reprise le Seigneur accomplira sa parole sur la terre.29 Et comme l’avait prédit Isaïe : Si le Seigneur Sabaot ne nous avait laissé un germe, nous serions devenus comme Sodome, assimilés à Gomorrhe.30 Que conclure ? Que des païens qui ne poursuivaient pas de justice ont atteint une justice, la justice de la foi,31 tandis qu’Israël qui poursuivait une loi de justice, n’a pas atteint la Loi.32 Pourquoi ? Parce que, au lieu de recourir à la foi, ils comptaient sur les oeuvres. Ils ont buté contre la pierre d’achoppement,33 comme il est écrit : Voici que je pose en Sion une pierre d’achoppement et un rocher qui fait tomber ; mais qui croit en lui ne sera pas confondu.
 

Mathieu 24,1-36

Posted in abomination (profanation), allégories et analogies, ange, antéchrist, bête, apostasie, attestation (testament), ciel (cieux), désolation (dévastation, ruine), elu (élection divine), evangéliser (bonne nouvelle), faux prophète, fils de l'homme, gloire de Dieu (glorifier), iles lointaines (nations étrangères), lumière (lampe), mal (méchanceté, iniquité), messie (Christ, envoyé de Dieu), miracle (guérison, signe), monde, paraboles, parole de Dieu (vivante), parousie (jour du Seigneur), Père - Fils, persécution, petit reste, prophétie (oracle), puissance divine, salut (rédemption), souffrance (douleur), témoignage (témoin), ténèbre (obscurité), temple de Dieu (sanctuaire, tente), terre promise (repos du Seigneur), tomber (succomber, reniement), transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse), vérité (vrai, véritable), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 29 mai 2012 by JL

1 Comme Jésus sortait du Temple et s’en allait, ses disciples s’approchèrent pour lui faire voir les constructions du Temple.2 Mais il leur répondit : « Vous voyez tout cela, n’est-ce pas ? En vérité je vous le dis, il ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit jetée bas. »3 Et, comme il était assis sur le mont des Oliviers, les disciples s’approchèrent de lui, en particulier, et demandèrent : « Dis-nous quand cela aura lieu, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde. »4 Et Jésus leur répondit : « Prenez garde qu’on ne vous abuse.5 Car il en viendra beaucoup sous mon nom, qui diront : C’est moi le Christ, et ils abuseront bien des gens.6 Vous aurez aussi à entendre parler de guerres et de rumeurs de guerres ; voyez, ne vous alarmez pas : car il faut que cela arrive, mais ce n’est pas encore la fin.7 On se dressera, en effet, nation contre nation et royaume contre royaume. Il y aura par endroits des famines et des tremblements de terre.8 Et tout cela ne fera que commencer les douleurs de l’enfantement.9 « Alors on vous livrera aux tourments et on vous tuera ; vous serez haïs de toutes les nations à cause de mon nom.10 Et alors beaucoup succomberont ; ce seront des trahisons et des haines intestines.11 Des faux prophètes surgiront nombreux et abuseront bien des gens.12 Par suite de l’iniquité croissante, l’amour se refroidira chez le grand nombre.13 Mais celui qui aura tenu bon jusqu’au bout, celui-là sera sauvé.14 « Cette Bonne Nouvelle du Royaume sera proclamée dans le monde entier, en témoignage à la face de toutes les nations. Et alors viendra la fin.15 « Lors donc que vous verrez l’abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, installée dans le saint lieu (que le lecteur comprenne ! )16 alors que ceux qui seront en Judée s’enfuient dans les montagnes,17 que celui qui sera sur la terrasse ne descende pas dans sa maison pour prendre ses affaires,18 et que celui qui sera aux champs ne retourne pas en arrière pour prendre son manteau !19 Malheur à celles qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là !20 Priez pour que votre fuite ne tombe pas en hiver, ni un sabbat.21 Car il y aura alors une grande tribulation, telle qu’il n’y en a pas eu depuis le commencement du monde jusqu’à ce jour, et qu’il n’y en aura jamais plus.22 Et si ces jours-là n’avaient été abrégés, nul n’aurait eu la vie sauve ; mais à cause des élus, ils seront abrégés, ces jours-là.23 « Alors si quelqu’un vous dit : Voici : le Christ est ici ! ou bien : Il est là ! , n’en croyez rien.24 Il surgira, en effet, des faux Christs et des faux prophètes, qui produiront de grands signes et des prodiges, au point d’abuser, s’il était possible, même les élus.25 Voici que je vous ai prévenus.26 « Si donc on vous dit : Le voici au désert, n’y allez pas ; Le voici dans les retraites, n’en croyez rien.27 Comme l’éclair, en effet, part du levant et brille jusqu’au couchant, ainsi en sera-t-il de l’avènement du Fils de l’homme.28 Où que soit le cadavre, là se rassembleront les vautours.29 « Aussitôt après la tribulation de ces jours-là, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées.30 Et alors apparaîtra dans le ciel le signe du Fils de l’homme ; et alors toutes les races de la terre se frapperont la poitrine ; et l’on verra le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et grande gloire.31 Et il enverra ses anges avec une trompette sonore, pour rassembler ses élus des quatre vents, des extrémités des cieux à leurs extrémités.32 « Du figuier apprenez cette parabole. Dès que sa ramure devient flexible et que ses feuilles poussent, vous comprenez que l’été est proche.33 Ainsi vous, lorsque vous verrez tout cela, comprenez qu’Il est proche, aux portes.34 En vérité je vous le dis, cette génération ne passera pas que tout cela ne soit arrivé.35 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.36 Quant à la date de ce jour, et à l’heure, personne ne les connaît, ni les anges des cieux, ni le Fils, personne que le Père, seul.