Archive for the mystère (plan de Dieu, Voie, révélation) Category

Apocalypse 22,6-21

Posted in adoration de Dieu, allégories et analogies, ange, arbre de vie, béatitude, charismes, Eglise (assemblé, communauté), Esprit-Saint, grâce (rendre grâce), idolâtrie, Jérusalem (Sion), mal (méchanceté, iniquité), mission (envoyé), mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), parole de Dieu (vivante), parousie (jour du Seigneur), prophète, prophétie (oracle), pureté du coeur (purification), rétribution (couronne de gloire), sainteté (saints), sanctification (sanctifié), soif de Dieu, source d'eau vive, vérité (vrai, véritable), verbe (logos, alpha et omega), vision (songe, extase) with tags on 16 novembre 2012 by JL

Puis il me dit : « Ces paroles sont certaines et vraies ; le Seigneur Dieu, qui inspire les prophètes, a envoyé son Ange pour montrer à ses serviteurs ce qui doit arriver bientôt.7 Voici que mon retour est proche ! Heureux celui qui garde les paroles prophétiques de ce livre. »8 C'est moi, Jean, qui voyais et entendais tout cela ; une fois les paroles et les visions achevées, je tombai aux pieds de l'Ange qui m'avait tout montré, pour l'adorer.9 Mais lui me dit : « Non, attention, je suis un serviteur comme toi et tes frères les prophètes et ceux qui gardent les paroles de ce livre ; c'est Dieu qu'il faut adorer. »10 Il me dit encore : « Ne tiens pas secrètes les paroles prophétiques de ce livre, car le Temps est proche.11 Que le pécheur pèche encore, et que l'homme souillé se souille encore ; que l'homme de bien vive encore dans le bien, et que le saint se sanctifie encore.12 Voici que mon retour est proche, et j'apporte avec moi le salaire que je vais payer à chacun, en proportion de son travail.13 Je suis l'Alpha et l'Oméga, le Premier et le Dernier, le Principe et la Fin.14 Heureux ceux qui lavent leurs robes ; ils pourront disposer de l'arbre de Vie, et pénétrer dans la Cité, par les portes.15 Dehors les chiens, les sorciers, les impurs, les assassins, les idolâtres et tous ceux qui se plaisent à faire le mal ! « 16 Moi, Jésus, j'ai envoyé mon Ange publier chez vous ces révélations concernant les Eglises. Je suis le rejeton de la race de David, l'Etoile radieuse du matin.17 L'Esprit et l'Epouse disent : « Viens !  » Que celui qui entend dise : « Viens !  » Et que l'homme assoiffé s'approche, que l'homme de désir reçoive l'eau de la vie, gratuitement.18 Je déclare, moi, à quiconque écoute les paroles prophétiques de ce livre : « Qui oserait y faire des surcharges, Dieu le chargera de tous les fléaux décrits dans ce livre !19 Et qui oserait retrancher aux paroles de ce livre prophétique, Dieu retranchera son lot de l'arbre de Vie et de la Cité sainte, décrits dans ce livre ! « 20 Le garant de ces révélations l'affirme : « Oui, mon retour est proche !  » Amen, viens, Seigneur Jésus !21 Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec tous ! Amen.

 

Apocalypse 17,1-18

Posted in abîme, abomination (profanation), agneau de Dieu, ange, antéchrist, bête, eaux innombrables (torrent), fidélité, jugement dernier, martyr, monde, mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), nudité, parole de Dieu (vivante), prédestination (prescience), prophétie (oracle), pur et impur (souillure), royauté du Christ, sainteté (saints), sang, terre promise (repos du Seigneur), transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse) with tags on 15 novembre 2012 by JL
Alors l’un des sept Anges aux sept coupes s’en vint me dire : « Viens, que je te montre le jugement de la Prostituée fameuse, assise au bord des grandes eaux ;2 c’est avec elle qu’ont forniqué les rois de la terre, et les habitants de la terre se sont saoulés du vin de sa prostitution. »3 Il me transporta au désert, en esprit. Et je vis une femme, assise sur une Bête écarlate couverte de titres blasphématoires et portant sept têtes et dix cornes.4 La femme, vêtue de pourpre et d’écarlate, étincelait d’or, de pierres précieuses et de perles ; elle tenait à la main une coupe en or, remplie d’abominations et des souillures de sa prostitution.5 Sur son front, un nom était inscrit – un mystère ! – « Babylone la Grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre.6 Et sous mes yeux, la femme se saoulait du sang des saints et du sang des martyrs de Jésus. A sa vue, je fus bien stupéfait ;7 mais l’Ange me dit : « Pourquoi t’étonner ? Je vais te dire, moi, le mystère de la femme et de la Bête qui la porte, aux sept têtes et aux dix cornes.8 « Cette Bête-là, elle était et elle n’est plus ; elle va remonter de l’Abîme, mais pour s’en aller à sa perte ; et les habitants de la terre, dont le nom ne fut pas inscrit dès l’origine du monde dans le livre de vie, s’émerveilleront au spectacle de la Bête, de ce qu’elle était, n’est plus, et reparaîtra.9 C’est ici qu’il faut un esprit doué de finesse ! Les sept têtes, ce sont sept collines sur lesquelles la femme est assise. « Ce sont aussi sept rois,10 dont cinq ont passé, l’un vit, et le dernier n’est pas encore venu ; une fois là, il faut qu’il demeure un peu.11 Quant à la Bête qui était et n’est plus, elle-même fait le huitième, l’un des sept cependant ; il s’en va à sa perte.12 Et ces dix cornes-là, ce sont dix rois ; ils n’ont pas encore reçu de royauté, ils recevront un pouvoir royal, pour une heure seulement, avec la Bête.13 Ils sont tous d’accord pour remettre à la Bête leur puissance et leur pouvoir.14 Ils mèneront campagne contre l’Agneau, et l’Agneau les vaincra, car il est Seigneur des seigneurs et Roi des rois, avec les siens : les appelés, les choisis, les fidèles.15 « Et ces eaux-là, poursuivit l’Ange, où la Prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations et des langues.16 Mais ces dix cornes-là et la Bête, ils vont prendre en haine la Prostituée, ils la dépouilleront de ses vêtements, toute nue, ils en mangeront la chair, ils la consumeront par le feu ;17 car Dieu leur a inspiré la résolution de réaliser son propre dessein, de se mettre d’accord pour remettre leur pouvoir royal à la Bête, jusqu’à l’accomplissement des paroles de Dieu.18 Et cette femme-là, c’est la Grande Cité, celle qui règne sur les rois de la terre. »

Apocalypse 10,1-11

Posted in allégories et analogies, ange, charismes, ciel (cieux), création (créateur), eternité (vie éternelle), mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), parole de Dieu (vivante), prophète, verbe (logos, alpha et omega) with tags on 13 novembre 2012 by JL
Je vis ensuite un autre Ange, puissant, descendre du ciel enveloppé d'une nuée, un arc-en-ciel au-dessus de la tête, le visage comme le soleil et les jambes comme des colonnes de feu.2 Il tenait en sa main un petit livre ouvert. Il posa le pied droit sur la mer, le gauche sur la terre,3 et il poussa une puissante clameur pareille au rugissement du lion. Après quoi, les sept tonnerres firent retentir leurs voix.4 Quand les sept tonnerres eurent parlé, j'allais écrire mais j'entendis du ciel une voix me dire : « Tiens secrètes les paroles des sept tonnerres et ne les écris pas. »5 Alors l'Ange que j'avais vu, debout sur la mer et la terre, leva la main droite au ciel6 et jura par Celui qui vit dans les siècles des siècles, qui créa le ciel et tout ce qu'il contient, la terre et tout ce qu'elle contient, la mer et tout ce qu'elle contient : « Plus de délai !7 Mais aux jours où l'on entendra le septième Ange, quand il sonnera de la trompette, alors sera consommé le mystère de Dieu, selon la bonne nouvelle qu'il en a donnée à ses serviteurs les prophètes. »8 Puis la voix du ciel, que j'avais entendue, me parla de nouveau : « Va prendre le petit livre ouvert dans la main de l'Ange debout sur la mer et sur la terre. »9 Je m'en fus alors prier l'Ange de me donner le petit livre ; et lui me dit : tiens, mange-le ; il te remplira les entrailles d'amertume, mais en ta bouche il aura la douceur du miel. »10 « Je pris le petit livre de la main de l'Ange et l'avalai ; dans ma bouche, il avait la douceur du miel, mais quand je l'eus mangé, il remplit mes entrailles d'amertume.11 Alors on me dit : « Il te faut de nouveau prophétiser contre une foule de peuples, de nations, de langues et de rois. »

Apocalypse 1,1-3

Posted in ange, attestation (testament), béatitude, charismes, mission (envoyé), mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), parole de Dieu (vivante), prophétie (oracle), témoignage (témoin), vision (songe, extase) with tags on 11 novembre 2012 by JL
Révélation de Jésus Christ : Dieu la lui donna pour montrer à ses serviteurs ce qui doit arriver bientôt ; Il envoya son Ange pour la faire connaître à Jean son serviteur,2 lequel a attesté la Parole de Dieu et le témoignage de Jésus Christ : toutes ses visions.3 Heureux le lecteur et les auditeurs de ces paroles prophétiques s’ils en retiennent le contenu, car le Temps est proche.

Actes 24,1-27

Posted in chemin (voies du Seigneur), conscience (examen), espérance, foi (adhérence, profession), grâce (rendre grâce), justice (justification, juste), messie (Christ, envoyé de Dieu), mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), offrande, persécution, prêtre (ordre de Levi), prophétie (oracle), résurrection with tags on 10 novembre 2012 by JL
Cinq jours plus tard, le grand prêtre Ananie descendit avec quelques anciens et un avocat, un certain Tertullus, et, devant le gouverneur, ils se constituèrent accusateurs de Paul.2 Celui-ci fut appelé, et Tertullus entama l’accusation en ces termes : « La paix profonde dont nous jouissons grâce à toi et les réformes dont cette nation est redevable à ta providence,3 en tout et partout nous les accueillons, très excellent Félix, avec toutes sortes d’actions de grâces.4 Mais pour ne pas t’importuner davantage, je te prie de nous écouter un instant avec la bienveillance qui te caractérise.5 Cet homme, nous l’avons constaté, est une peste : il suscite des désordres chez tous les Juifs du monde entier, et c’est un meneur du parti des Nazôréens.6 Il a même tenté de profaner le Temple, et nous l’avons alors arrêté.8 C’est par lui que tu pourras toi-même, en l’interrogeant, t’assurer du bien-fondé de toutes nos accusations contre lui. »9 Les Juifs l’appuyèrent, assurant qu’il en était bien ainsi.10 Alors, le gouverneur lui ayant fait signe de parler, Paul répondit : « Voilà, je le sais, de nombreuses années que tu as cette nation sous ta juridiction ; aussi est-ce avec confiance que je plaiderai ma cause.11 Tu peux t’en assurer : il n’y a pas plus de douze jours que je suis monté en pèlerinage à Jérusalem,12 et, ni dans le Temple, ni dans les synagogues, ni par la ville, on ne m’a trouvé en discussion avec quelqu’un ou en train d’ameuter la foule.13 Ils ne peuvent pas davantage te prouver ce dont ils m’accusent maintenant.14 « Je t’avoue pourtant ceci : c’est suivant la Voie, qualifiée par eux de parti, que je sers le Dieu de mes pères, gardant ma foi à tout ce qu’il y a dans la Loi et à ce qui est écrit dans les Prophètes,15 ayant en Dieu l’espérance, comme ceux-ci l’ont eux-mêmes, qu’il y aura une résurrection des justes et des pécheurs.16 C’est pourquoi, moi aussi, je m’applique à avoir sans cesse une conscience irréprochable devant Dieu et devant les hommes.17 « Au bout de bien des années, je suis venu apporter des aumônes à ma nation et présenter des offrandes :18 c’est ainsi qu’ils m’ont trouvé dans le Temple ; je m’étais purifié et ne provoquais ni attroupement ni tumulte.19 Mais quelques Juifs d’Asie… c’est eux qui auraient dû se présenter devant toi et m’accuser, s’ils avaient quelque chose contre moi !20 Que ceux-ci du moins disent, eux, de quel délit ils m’ont trouvé coupable lorsque j’ai comparu devant le Sanhédrin !21 A moins qu’il ne s’agisse de cette seule parole que j’ai criée, debout au milieu d’eux : C’est à cause de la résurrection des morts que je suis mis aujourd’hui en jugement devant vous. »22 Félix, qui était fort exactement informé de ce qui concerne la Voie, les ajourna en disant : « Dès que le tribun Lysias sera descendu, je statuerai sur votre affaire. »23 Il prescrivit au centurion de garder Paul prisonnier, mais de lui laisser quelques facilités et de n’empêcher aucun des siens de lui rendre service.24 Quelques jours plus tard, Félix vint avec sa femme Drusille, qui était juive. Il envoya chercher Paul et l’écouta parler de la foi au Christ Jésus.25 Mais comme il se mettait à discourir sur la justice, la continence, le jugement à venir, Félix prit peur et répondit : « Pour le moment, tu peux aller. Je te rappellerai à la première occasion. »26 Il espérait par ailleurs que Paul lui donnerait de l’argent ; aussi l’envoyait-il assez souvent chercher pour converser avec lui.27 Après deux années révolues, Félix reçut pour successeur Porcius Festus. Voulant faire plaisir aux Juifs, Félix laissa Paul en captivité.

Actes 22,1-30

Posted in baptême, ciel (cieux), justice (justification, juste), lumière (lampe), martyr, mission (envoyé), mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), païens (gentils), péché, persécution, prédestination (prescience), prêtre (ordre de Levi), pureté du coeur (purification), sang, témoignage (témoin), vision (songe, extase), volonté divine, Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 10 novembre 2012 by JL
« Frères et pères, écoutez ce que j’ai maintenant à vous dire pour ma défense. »2 Quand ils entendirent qu’il s’adressait à eux en langue hébraïque, leur silence se fit plus profond. Il poursuivit :3 « Je suis Juif. Né à Tarse en Cilicie, j’ai cependant été élevé ici dans cette ville, et c’est aux pieds de Gamaliel que j’ai été formé à l’exacte observance de la Loi de nos pères, et j’étais rempli du zèle de Dieu, comme vous l’êtes tous aujourd’hui.4 J’ai persécuté à mort cette Voie, chargeant de chaînes et jetant en prison hommes et femmes,5 comme le grand prêtre m’en est témoin, ainsi que tout le collège des anciens. J’avais même reçu d’eux des lettres pour les frères de Damas, et je m’y rendais en vue d’amener ceux de là-bas enchaînés à Jérusalem pour y être châtiés.6 « Je faisais route et j’approchais de Damas, quand tout à coup, vers midi, une grande lumière venue du ciel m’enveloppa de son éclat.7 Je tombai sur le sol et j’entendis une voix qui me disait : Saoul, Saoul, pourquoi me persécutes-tu ?8 Je répondis : Qui es-tu, Seigneur ? Il me dit alors : Je suis Jésus le Nazôréen, que tu persécutes.9 Ceux qui étaient avec moi virent bien la lumière, mais ils n’entendirent pas la voix de celui qui me parlait.10 Je repris : Que dois-je faire, Seigneur ? Le Seigneur me dit : Relève-toi. Va à Damas. Là on te dira tout ce qu’il t’est prescrit de faire.11 Mais comme je n’y voyais plus à cause de l’éclat de cette lumière, c’est conduit par la main de mes compagnons que j’arrivai à Damas.12 « Il y avait là un certain Ananie, homme dévot selon la Loi et jouissant du bon témoignage de tous les Juifs de la ville ;13 il vint me trouver et, une fois près de moi, me dit : Saoul, mon frère, recouvre la vue. Et moi, au même instant, je pus le voir.14 Il dit alors : Le Dieu de nos pères t’a prédestiné à connaître sa volonté, à voir le Juste et à entendre la voix sortie de sa bouche ;15 car pour lui tu dois être témoin devant tous les hommes de ce que tu as vu et entendu.16 Pourquoi tarder encore ? Allons ! Reçois le baptême et purifie-toi de tes péchés en invoquant son nom.17 « De retour à Jérusalem, il m’est arrivé, un jour que je priais dans le Temple, de tomber en extase.18 Je vis le Seigneur, qui me dit : Hâte-toi, sors vite de Jérusalem, car ils n’accueilleront pas ton témoignage à mon sujet. —19 Seigneur, répondis-je, ils savent pourtant bien que, de synagogue en synagogue, je faisais jeter en prison et battre de verges ceux qui croient en toi ;20 et quand on répandait le sang d’Etienne, ton témoin, j’étais là, moi aussi, d’accord avec ceux qui le tuaient, et je gardais leurs vêtements »21 Il me dit alors : Va ; c’est au loin, vers les païens, que moi, je veux t’envoyer. »22 Jusque-là on l’écoutait. Mais à ces mots, on se mit à crier : « Otez de la terre un pareil individu ! Il n’est pas digne de vivre. »23 On vociférait, on jetait ses vêtements, on lançait de la poussière en l’air.24 Le tribun le fit alors introduire dans la forteresse et ordonna de lui donner la question par le fouet, afin de savoir pour quel motif on criait ainsi contre lui.25 Quand on l’eut attaché avec les courroies, Paul dit au centurion de service : « Un citoyen romain, et qui n’a même pas été jugé, vous est-il permis de lui appliquer le fouet ? « 26 A ces mots, le centurion alla trouver le tribun pour le prévenir : « Que vas-tu faire ? Cet homme est citoyen romain. »27 Le tribun vint donc demander à Paul : « Dis-moi, tu es citoyen romain ?  » – « Oui », répondit-il.28 Le tribun reprit : « Moi, il m’a fallu une forte somme pour acheter ce droit de cité » – « Et moi, dit Paul, je l’ai de naissance. »29 Aussitôt donc, ceux qui allaient le mettre à la question s’écartèrent de lui et le tribun lui-même eut peur, sachant que c’était un citoyen romain qu’il avait chargé de chaînes.30 Le lendemain, voulant savoir de quoi les Juifs l’accusaient au juste, il le fit détacher et ordonna aux grands prêtres ainsi qu’à tout le Sanhédrin de se réunir ; puis il amena Paul et le fit comparaître devant eux.

Actes 19,23-40

Posted in chemin (voies du Seigneur), idolâtrie, mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), persécution with tags on 10 novembre 2012 by JL
Vers ce temps-là, un tumulte assez grave se produisit à propos de la Voie.24 Un certain Démétrius, qui était orfèvre et fabriquait des temples d'Artémis en argent, procurait ainsi aux artisans beaucoup de travail.25 Il les réunit, ainsi que les ouvriers des métiers similaires, et leur dit : « Mes amis, c'est à cette industrie, vous le savez, que nous devons notre bien-être.26 Or, vous le voyez et l'entendez dire, non seulement à Ephèse, mais dans presque toute l'Asie, ce Paul, par ses raisons, a entraîné à sa suite une foule considérable, en affirmant qu'ils ne sont pas dieux, ceux qui sont sortis de la main des hommes.27 Cela risque non seulement de jeter le discrédit sur notre profession, mais encore de faire compter pour rien le sanctuaire même de la grande déesse Artémis, pour finir par dépouiller de son prestige celle que révèrent toute l'Asie et le monde entier. »28 A ces mots, remplis de colère, ils se mirent à crier : « Grande est l'Artémis des Ephésiens ! « 29 Le désordre gagna la ville entière. On se précipita en masse au théâtre, y entraînant les Macédoniens Gaïus et Aristarque, compagnons de voyage de Paul.30 Paul, lui, voulait se présenter devant l'assemblée du peuple, mais les disciples l'en empêchèrent.31 Quelques asiarques même, qui l'avaient en amitié, le firent instamment prier de ne pas s'exposer en allant au théâtre.32 Les uns criaient une chose, les autres une autre. L'assemblée était en pleine confusion, et la plupart ne savaient même pas pourquoi on s'était réuni.33 Des gens de la foule persuadèrent Alexandre, que les Juifs poussaient en avant. Alexandre, ayant fait signe de la main, voulait s'expliquer devant le peuple.34 Mais quand on eut reconnu que c'était un Juif, tous se mirent à crier d'une seule voix, pendant près de deux heures : « Grande est l'Artémis des Ephésiens ! « 35 Enfin le chancelier calma la foule et dit : « Ephésiens, quel homme au monde ignore que la ville d'Ephèse est la gardienne du temple de la grande Artémis et de sa statue tombée du ciel ?36 Cela étant donc sans conteste, il faut vous tenir tranquilles et ne rien faire d'inconsidéré.37 Vous avez amené ces hommes : ils ne sont coupables ni de sacrilège ni de blasphème envers notre déesse.38 Que si Démétrius et les artisans qui sont avec lui ont des griefs contre quelqu'un, il y a des audiences, il y a des proconsuls : qu'ils portent plainte.39 Et si vous avez quelque autre affaire à débattre, on la résoudra dans l'assemblée régulière.40 Aussi bien risquons-nous d'être accusés de sédition pour ce qui s'est passé aujourd'hui, vu qu'il n'existe aucun motif qui nous permette de justifier cet attroupement. » Et sur ces mots, il congédia l'assemblée.