Archive for the espérance Category

Actes 28,16-31

Posted in écouter (voix du Seigneur), charismes, confiance en Dieu (dans l'Église), conversion (faire retour, repentir), espérance, Esprit-Saint, miracle (guérison, signe), païens (gentils), parole de Dieu (vivante), peuple de Dieu (Israël), piété (impiété, incrédulité), prophétie (oracle), royaume de Dieu (des cieux), salut (rédemption), témoignage (témoin), vérité (vrai, véritable) with tags on 11 novembre 2012 by JL
Quand nous fûmes entrés dans Rome, on permit à Paul de loger en son particulier avec le soldat qui le gardait.17 Trois jours après, il convoqua les notables juifs. Lorsqu’ils furent réunis, il leur dit : « Frères, alors que je n’avais rien fait contre notre peuple ni contre les coutumes des pères, j’ai été arrêté à Jérusalem et livré aux mains des Romains.18 Enquête faite, ceux-ci voulaient me relâcher, parce qu’il n’y avait rien en moi qui méritât la mort.19 Mais comme les Juifs s’y opposaient, j’ai été contraint d’en appeler à César, sans pourtant vouloir accuser en rien ma nation.20 Voilà pourquoi j’ai demandé à vous voir et à vous parler ; car c’est à cause de l’espérance d’Israël que je porte les chaînes que voici. »21 Ils lui répondirent : « Pour notre compte, nous n’avons reçu à ton sujet aucune lettre de Judée, et aucun des frères arrivés ici ne nous a rien communiqué ni appris de fâcheux sur ton compte.22 Mais nous voudrions entendre de ta bouche ce que tu penses ; car pour ce qui est de ce parti-là, nous savons qu’il rencontre partout la contradiction. »23 Ils prirent donc jour avec lui et vinrent en plus grand nombre le trouver en son logis. Dans l’exposé qu’il leur fit, il rendait témoignage du Royaume de Dieu et cherchait à les persuader au sujet de Jésus, en partant de la Loi de Moïse et des Prophètes. Cela dura depuis le matin jusqu’au soir.24 Les uns se laissaient persuader par ses paroles, les autres restaient incrédules.25 Ils se séparaient sans être d’accord entre eux, quand Paul dit ce simple mot : « Elles sont bien vraies les paroles que l’Esprit Saint a dites à vos pères par la bouche du prophète Isaïe :26 Va trouver ce peuple et dis-lui : vous aurez beau écouter, vous ne comprendrez pas ; vous aurez beau regarder, vous ne verrez pas.27 C’est que l’esprit de ce peuple s’est épaissi : ils se sont bouché les oreilles, ils ont fermé les yeux, de peur que leurs yeux ne voient, que leurs oreilles n’entendent, que leur esprit ne comprenne, qu’ils ne se convertissent. Et je les aurais guéris !28 « Sachez-le donc : c’est aux païens qu’a été envoyé ce salut de Dieu. Eux du moins, ils écouteront. »30 Paul demeura deux années entières dans le logis qu’il avait loué. Il recevait tous ceux qui venaient le trouver,31 proclamant le Royaume de Dieu et enseignant ce qui concerne le Seigneur Jésus Christ avec pleine assurance et sans obstacle.

Actes 26,1-32

Posted in ciel (cieux), conversion (faire retour, repentir), diable (démon, Satan, Lucifer), espérance, foi (adhérence, profession), héritage (de Dieu, le nôtre), lumière (lampe), messie (Christ, envoyé de Dieu), païens (gentils), pardon (miséricorde, rémission), péché, persécution, persévérance (constance), prêtre (ordre de Levi), promesse divine (serment), prophète, résurrection, rétribution (couronne de gloire), sainteté (saints), shéol (hades), témoignage (témoin), ténèbre (obscurité), vision (songe, extase), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 10 novembre 2012 by JL
Agrippa dit à Paul : « Tu es autorisé à plaider ta cause. » Alors, étendant la main, Paul présenta sa défense :2 « De tout ce dont me chargent les Juifs, je m’estime heureux, roi Agrippa, d’avoir aujourd’hui à me disculper devant toi,3 d’autant plus que tu es au courant de toutes les coutumes et controverses des Juifs. Aussi, je te prie de m’écouter avec patience.4 « Ce qu’a été ma vie depuis ma jeunesse, comment depuis le début j’ai vécu au sein de ma nation, à Jérusalem même, tous les Juifs le savent.5 Ils me connaissent de longue date et peuvent, s’ils le veulent, témoigner que j’ai vécu suivant le parti le plus strict de notre religion, en Pharisien.6 Maintenant encore, si je suis mis en jugement, c’est à cause de mon espérance en la promesse faite par Dieu à nos pères7 et dont nos douze tribus, dans le culte qu’elles rendent à Dieu avec persévérance, nuit et jour, espèrent atteindre l’accomplissement. C’est pour cette espérance, ô roi, que je suis mis en accusation par les Juifs.8 Pourquoi juge-t-on incroyable parmi vous que Dieu ressuscite les morts ?9 « Pour moi donc, j’avais estimé devoir employer tous les moyens pour combattre le nom de Jésus le Nazôréen.10 Et c’est ce que j’ai fait à Jérusalem ; j’ai moi-même jeté en prison un grand nombre de saints, ayant reçu ce pouvoir des grands prêtres, et quand on les mettait à mort, j’apportais mon suffrage.11 Souvent aussi, parcourant toutes les synagogues, je voulais, par mes sévices, les forcer à blasphémer et, dans l’excès de ma fureur contre eux, je les poursuivais jusque dans les villes étrangères.12 « C’est ainsi que je me rendis à Damas avec pleins pouvoirs et mission des grands prêtres.13 En chemin, vers midi, je vis, ô roi, venant du ciel et plus éclatante que le soleil, une lumière qui resplendit autour de moi et de ceux qui m’accompagnaient.14 Tous nous tombâmes à terre, et j’entendis une voix qui me disait en langue hébraïque : Saoul, Saoul, pourquoi me persécutes-tu ? Il est dur pour toi de regimber contre l’aiguillon.15 Je répondis : Qui es-tu, Seigneur ? Le Seigneur dit : Je suis Jésus, que tu persécutes.16 Mais relève-toi et tiens-toi debout. Car voici pourquoi je te suis apparu : pour t’établir serviteur et témoin de la vision dans laquelle tu viens de me voir et de celles où je me montrerai encore à toi.17 C’est pour cela que je te délivrerai du peuple et des nations païennes, vers lesquelles je t’envoie, moi,18 pour leur ouvrir les yeux, afin qu’elles reviennent des ténèbres à la lumière et de l’empire de Satan à Dieu, et qu’elles obtiennent, par la foi en moi, la rémission de leurs péchés et une part d’héritage avec les sanctifiés.19 « Dès lors, roi Agrippa, je n’ai pas été rebelle à la vision céleste.20 Bien au contraire, aux habitants de Damas d’abord, à Jérusalem et dans tout le pays de Judée, puis aux païens, j’ai prêché qu’il fallait se repentir et revenir à Dieu en faisant des oeuvres qui conviennent au repentir.21 Voilà pourquoi les Juifs, s’étant saisis de moi dans le Temple, essayaient de me tuer.22 Soutenu par la protection de Dieu, j’ai continué jusqu’à ce jour à rendre mon témoignage devant petits et grands, sans jamais rien dire en dehors de ce que les Prophètes et Moïse avaient déclaré devoir arriver :23 que le Christ souffrirait et que, ressuscité le premier d’entre les morts, il annoncerait la lumière au peuple et aux nations païennes. »24 Il en était là de sa défense, quand Festus dit à haute voix : « Tu es fou, Paul ; ton grand savoir te fait perdre la tête. »25 Sur quoi Paul de dire : « Je ne suis pas fou, très excellent Festus, mais je parle un langage de vérité et de bon sens.26 Car il est instruit de ces choses, le roi, auquel je m’adresse en toute assurance, persuadé que rien ne lui en est étranger. Car ce n’est pas dans un coin que cela s’est passé !27 Crois-tu aux prophètes, roi Agrippa ? Je sais que tu y crois. »28 Et le roi Agrippa de répondre à Paul : « Encore un peu et, par tes raisons, tu vas faire de moi un chrétien ! « 29 Et Paul : « Qu’il s’en faille de peu ou de beaucoup, puisse Dieu faire que non seulement toi, mais tous ceux qui m’écoutent aujourd’hui, vous deveniez tels que je suis moi-même, à l’exception des chaînes que voici. »30 Là-dessus le roi se leva, ainsi que le gouverneur, Bérénice et ceux qui étaient assis avec eux.31 En se retirant, ils parlaient entre eux : « Cet homme, disaient-ils, n’a rien fait qui mérite la mort ni les chaînes. »32 Agrippa, lui, dit à Festus : « On aurait pu relâcher cet homme s’il n’en avait appelé à César. »

Actes 24,1-27

Posted in chemin (voies du Seigneur), conscience (examen), espérance, foi (adhérence, profession), grâce (rendre grâce), justice (justification, juste), messie (Christ, envoyé de Dieu), mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), offrande, persécution, prêtre (ordre de Levi), prophétie (oracle), résurrection with tags on 10 novembre 2012 by JL
Cinq jours plus tard, le grand prêtre Ananie descendit avec quelques anciens et un avocat, un certain Tertullus, et, devant le gouverneur, ils se constituèrent accusateurs de Paul.2 Celui-ci fut appelé, et Tertullus entama l’accusation en ces termes : « La paix profonde dont nous jouissons grâce à toi et les réformes dont cette nation est redevable à ta providence,3 en tout et partout nous les accueillons, très excellent Félix, avec toutes sortes d’actions de grâces.4 Mais pour ne pas t’importuner davantage, je te prie de nous écouter un instant avec la bienveillance qui te caractérise.5 Cet homme, nous l’avons constaté, est une peste : il suscite des désordres chez tous les Juifs du monde entier, et c’est un meneur du parti des Nazôréens.6 Il a même tenté de profaner le Temple, et nous l’avons alors arrêté.8 C’est par lui que tu pourras toi-même, en l’interrogeant, t’assurer du bien-fondé de toutes nos accusations contre lui. »9 Les Juifs l’appuyèrent, assurant qu’il en était bien ainsi.10 Alors, le gouverneur lui ayant fait signe de parler, Paul répondit : « Voilà, je le sais, de nombreuses années que tu as cette nation sous ta juridiction ; aussi est-ce avec confiance que je plaiderai ma cause.11 Tu peux t’en assurer : il n’y a pas plus de douze jours que je suis monté en pèlerinage à Jérusalem,12 et, ni dans le Temple, ni dans les synagogues, ni par la ville, on ne m’a trouvé en discussion avec quelqu’un ou en train d’ameuter la foule.13 Ils ne peuvent pas davantage te prouver ce dont ils m’accusent maintenant.14 « Je t’avoue pourtant ceci : c’est suivant la Voie, qualifiée par eux de parti, que je sers le Dieu de mes pères, gardant ma foi à tout ce qu’il y a dans la Loi et à ce qui est écrit dans les Prophètes,15 ayant en Dieu l’espérance, comme ceux-ci l’ont eux-mêmes, qu’il y aura une résurrection des justes et des pécheurs.16 C’est pourquoi, moi aussi, je m’applique à avoir sans cesse une conscience irréprochable devant Dieu et devant les hommes.17 « Au bout de bien des années, je suis venu apporter des aumônes à ma nation et présenter des offrandes :18 c’est ainsi qu’ils m’ont trouvé dans le Temple ; je m’étais purifié et ne provoquais ni attroupement ni tumulte.19 Mais quelques Juifs d’Asie… c’est eux qui auraient dû se présenter devant toi et m’accuser, s’ils avaient quelque chose contre moi !20 Que ceux-ci du moins disent, eux, de quel délit ils m’ont trouvé coupable lorsque j’ai comparu devant le Sanhédrin !21 A moins qu’il ne s’agisse de cette seule parole que j’ai criée, debout au milieu d’eux : C’est à cause de la résurrection des morts que je suis mis aujourd’hui en jugement devant vous. »22 Félix, qui était fort exactement informé de ce qui concerne la Voie, les ajourna en disant : « Dès que le tribun Lysias sera descendu, je statuerai sur votre affaire. »23 Il prescrivit au centurion de garder Paul prisonnier, mais de lui laisser quelques facilités et de n’empêcher aucun des siens de lui rendre service.24 Quelques jours plus tard, Félix vint avec sa femme Drusille, qui était juive. Il envoya chercher Paul et l’écouta parler de la foi au Christ Jésus.25 Mais comme il se mettait à discourir sur la justice, la continence, le jugement à venir, Félix prit peur et répondit : « Pour le moment, tu peux aller. Je te rappellerai à la première occasion. »26 Il espérait par ailleurs que Paul lui donnerait de l’argent ; aussi l’envoyait-il assez souvent chercher pour converser avec lui.27 Après deux années révolues, Félix reçut pour successeur Porcius Festus. Voulant faire plaisir aux Juifs, Félix laissa Paul en captivité.

Actes 23,1-10

Posted in ange, conscience (examen), espérance, persécution, prêtre (ordre de Levi), prophétie (oracle), résurrection with tags on 10 novembre 2012 by JL
Fixant du regard le Sanhédrin, Paul dit : « Frères, c’est tout à fait en bonne conscience que je me suis conduit devant Dieu jusqu’à ce jour. »2 Mais le grand prêtre Ananie ordonna à ses assistants de le frapper sur la bouche.3 Alors Paul lui dit : « C’est Dieu qui te frappera, toi, muraille blanchie ! Eh quoi ! Tu sièges pour me juger d’après la Loi, et, au mépris de la Loi, tu ordonnes de me frapper ! « 4 Les assistants lui dirent : « C’est le grand prêtre de Dieu que tu insultes ? « 5 Paul répondit : « Je ne savais pas, frères, que ce fût le grand prêtre. Car il est écrit : Tu ne maudiras pas le chef de ton peuple. »6 Paul savait qu’il y avait là d’un côté le parti des Sadducéens, de l’autre celui des Pharisiens. Il s’écria donc dans le Sanhédrin : « Frères, je suis, moi, Pharisien, fils de Pharisiens. C’est pour notre espérance, la résurrection des morts, que je suis mis en jugement. »7 A peine eut-il dit cela qu’un conflit se produisit entre Pharisiens et Sadducéens, et l’assemblée se divisa.8 Les Sadducéens disent en effet qu’il n’y a ni résurrection, ni ange, ni esprit, tandis que les Pharisiens professent l’un et l’autre.9 Il se fit donc une grande clameur. Quelques scribes du parti des Pharisiens se levèrent et protestèrent énergiquement : « Nous ne trouvons rien de mal en cet homme. Et si un esprit lui avait parlé ? Ou un ange ? « 10 La dispute devenait de plus en plus vive. Le tribun, craignant qu’ils ne missent Paul en pièces, fit descendre la troupe pour l’enlever du milieu d’eux et le ramener à la forteresse.

Actes 2,22-43

Posted in amour du prochain, ascension (retour au Père), attestation (testament), attributs divins, âme (demeure de Dieu), écouter (voix du Seigneur), baptême, charismes, chemin (voies du Seigneur), ciel (cieux), comment prier, conversion (faire retour, repentir), crucifixion, divinité du Christ, droite de Dieu, espérance, Esprit-Saint, eucharistie, fidélité, inhabitation divine, initiative divine, joie divine, libération (délivrance), magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), miracle (guérison, signe), omniscience divine (prescience), pardon (miséricorde, rémission), parole de Dieu (vivante), passage de la mort, Père - Fils, péché, pentecôte, promesse divine (serment), prophète, prophétie (oracle), résurrection, royauté du Christ, sang, shéol (hades), témoignage (témoin), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 4 novembre 2012 by JL
« Hommes d’Israël, écoutez ces paroles. Jésus le Nazôréen, cet homme que Dieu a accrédité auprès de vous par les miracles, prodiges et signes qu’il a opérés par lui au milieu de vous, ainsi que vous le savez vous-mêmes,23 cet homme qui avait été livré selon le dessein bien arrêté et la prescience de Dieu, vous l’avez pris et fait mourir en le clouant à la croix par la main des impies,24 mais Dieu l’a ressuscité, le délivrant des affres de l’Hadès. Aussi bien n’était-il pas possible qu’il fût retenu en son pouvoir ;25 car David dit à son sujet : Je voyais sans cesse le Seigneur devant moi, car il est à ma droite, pour que je ne vacille pas.26 Aussi mon coeur s’est-il réjoui et ma langue a-t-elle jubilé ; ma chair elle-même reposera dans l’espérance27 que tu n’abandonneras pas mon âme à l’Hadès et ne laisseras pas ton Saint voir la corruption.28 Tu m’as fait connaître des chemins de vie, tu me rempliras de joie en ta présence.29 « Frères, il est permis de vous le dire en toute assurance : le patriarche David est mort et a été enseveli, et son tombeau est encore aujourd’hui parmi nous.30 Mais comme il était prophète et savait que Dieu lui avait juré par serment de faire asseoir sur son trône un descendant de son sang,31 il a vu d’avance et annoncé la résurrection du Christ qui, en effet, n’a pas été abandonné à l’Hadès, et dont la chair n’a pas vu la corruption :32 Dieu l’a ressuscité, ce Jésus ; nous en sommes tous témoins.33 Et maintenant, exalté par la droite de Dieu, il a reçu du Père l’Esprit Saint, objet de la promesse, et l’a répandu. C’est là ce que vous voyez et entendez.34 Car David, lui, n’est pas monté aux cieux ; or il dit lui-même : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Siège à ma droite,35 jusqu’à ce que j’aie fait de tes ennemis un escabeau pour tes pieds.36 « Que toute la maison d’Israël le sache donc avec certitude : Dieu l’a fait Seigneur et Christ, ce Jésus que vous, vous avez crucifié. »37 D’entendre cela, ils eurent le coeur transpercé, et ils dirent à Pierre et aux apôtres : « Frères, que devons-nous faire ? « 38 Pierre leur répondit : « Repentez-vous, et que chacun de vous se fasse baptiser au nom de Jésus Christ pour la rémission de ses péchés, et vous recevrez alors le don du Saint Esprit.39 Car c’est pour vous qu’est la promesse, ainsi que pour vos enfants et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. »40 Par beaucoup d’autres paroles encore, il les adjurait et les exhortait : « Sauvez-vous, disait-il, de cette génération dévoyée. »41 Eux donc, accueillant sa parole, se firent baptiser. Il s’adjoignit ce jour-là environ 3.000 âmes.42 Ils se montraient assidus à l’enseignement des apôtres, fidèles à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières.43 La crainte s’emparait de tous les esprits : nombreux étaient les prodiges et signes accomplis par les apôtres.

1 Jean 3,1-3

Posted in bonté divine (Amour), enfant de Dieu (adoption divine), espérance, monde, Père - Fils, pureté du coeur (purification), vision béatifique with tags on 26 octobre 2012 by JL
Voyez quelle manifestation d’amour le Père nous a donnée pour que nous soyons appelés enfants de Dieu. Et nous le sommes ! Si le monde ne nous connaît pas, c’est qu’il ne l’a pas connu.2 Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté. Nous savons que lors de cette manifestation nous lui serons semblables, parce que nous le verrons tel qu’il est.3 Quiconque a cette espérance en lui se rend pur comme celui-là est pur.

1 Pierre 3,8-17

Posted in amour du prochain, attributs divins, béatitude, bénédiction (malédiction), calomnie (médisance, langue), compassion (réconfort), conscience (examen), douceur (tendresse), espérance, humilité, justice (justification, juste), mal (méchanceté, iniquité), messie (Christ, envoyé de Dieu), paix (soulagement), pardon (miséricorde, rémission), prière de louange (cantique), pureté du coeur (purification), sanctification (sanctifié), souffrance (douleur), unité divine (union, communion), volonté divine with tags on 24 octobre 2012 by JL
Enfin, vous tous, en esprit d’union, dans la compassion, l’amour fraternel, la miséricorde, l’esprit d’humilité,9 ne rendez pas mal pour mal, insulte pour insulte. Bénissez, au contraire, car c’est à cela que vous avez été appelés, afin d’hériter la bénédiction.10 Qui veut, en effet, aimer la vie et voir des jours heureux doit garder sa langue du mal et ses lèvres des paroles fourbes,11 s’éloigner du mal et faire le bien, chercher la paix et la poursuivre.12 Car le Seigneur a les yeux sur les justes et tend l’oreille à leur prière, mais le Seigneur tourne sa face contre ceux qui font le mal.13 Et qui vous ferait du mal, si vous devenez zélés pour le bien ?14 Heureux d’ailleurs quand vous souffririez pour la justice ! N’ayez d’eux aucune crainte et ne soyez pas troublés.15 Au contraire, sanctifiez dans vos coeurs le Seigneur Christ, toujours prêts à la défense contre quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous.16 Mais que ce soit avec douceur et respect, en possession d’une bonne conscience, afin que, sur le point même où l’on vous calomnie, soient confondus ceux qui décrient votre bonne conduite dans le Christ.17 Car mieux vaudrait souffrir en faisant le bien, si telle était la volonté de Dieu, qu’en faisant le mal.