Archive for the porter sa croix Category

Galates 6,1-10

Posted in amour du prochain, attributs divins, charismes, charité (générosité), conscience (examen), consolation, disciple, douceur (tendresse), eternité (vie éternelle), foi (adhérence, profession), loi, messie (Christ, envoyé de Dieu), moissonner (récolte), parole de Dieu (vivante), porter sa croix, semer (cultiver), tentation (filet) with tags on 9 septembre 2012 by JL
Frères, même dans le cas où quelqu’un serait pris en faute, vous les spirituels, rétablissez-le en esprit de douceur, te surveillant toi-même, car tu pourrais bien toi aussi être tenté.2 Portez les fardeaux les uns des autres et accomplissez ainsi la Loi du Christ.3 Car si quelqu’un estime être quelque chose alors qu’il n’est rien, il se fait illusion.4 Que chacun examine sa propre conduite et alors il trouvera en soi seul et non dans les autres l’occasion de se glorifier ;5 car tout homme devra porter sa charge personnelle.6 Que le disciple fasse part de toute sorte de biens à celui qui lui enseigne la parole.7 Ne vous y trompez pas ; on ne se moque pas de Dieu. Car ce que l’on sème, on le récolte :8 qui sème dans sa chair, récoltera de la chair la corruption ; qui sème dans l’esprit, récoltera de l’esprit la vie éternelle.9 Ne nous lassons pas de faire le bien ; en son temps viendra la récolte, si nous ne nous relâchons pas.10 Ainsi donc, tant que nous en avons l’occasion, pratiquons le bien à l’égard de tous et surtout de nos frères dans la foi.

2 Corinthiens 11,16-33

Posted in adversité (tribulations, épreuve), attributs divins, bénédiction (malédiction), courage (force), don de soi (donner sa vie), Eglise (assemblé, communauté), eternité (vie éternelle), faux prophète, fécondité (prospérité, postérité), jeûne, magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), orgueil (se glorifier), païens (gentils), pauvre (pauvreté en esprit), Père - Fils, persécution, porter sa croix, souffrance (douleur), tomber (succomber, reniement) with tags on 8 septembre 2012 by JL
16 Je le dis de nouveau : que personne ne me prenne pour un insensé ; ou alors, accueillez-moi comme si j’étais un insensé, pour que je puisse à mon tour me vanter un peu.
17 Ce que je vais dire, je ne le dirai pas selon le Seigneur, mais comme un insensé, dans l’assurance d’avoir de quoi me glorifier.18 Puisque tant d’autres se glorifient selon la chair, je vais, moi aussi, me glorifier.19 Vous supportez si volontiers les insensés, vous qui êtes sensés !20 Oui, vous supportez qu’on vous asservisse, qu’on vous dévore, qu’on vous pille, qu’on vous traite avec arrogance, qu’on vous frappe au visage.21 Je le dis à votre honte ; c’est à croire que nous nous sommes montré faible… Mais ce dont on se prévaut – c’est en insensé que je parle –, je puis m’en prévaloir, moi aussi.22 Ils sont Hébreux ? Moi aussi. Ils sont Israélites ? Moi aussi. Ils sont postérité d’Abraham ? Moi aussi.23 Ils sont ministres du Christ ? (Je vais dire une folie ! ) Moi, plus qu’eux. Bien plus par les travaux, bien plus par les emprisonnements, infiniment plus par les coups. Souvent j’ai été à la mort.24 Cinq fois j’ai reçu des Juifs les 39 coups de fouet ;25 trois fois j’ai été battu de verges ; une fois lapidé ; trois fois j’ai fait naufrage. Il m’est arrivé de passer un jour et une nuit dans l’abîme !26 Voyages sans nombre, dangers des rivières, dangers des brigands, dangers de mes compatriotes, dangers des païens, dangers de la ville, dangers du désert, dangers de la mer, dangers des faux frères !27 Labeur et fatigue, veilles fréquentes, faim et soif, jeûnes répétés, froid et nudité !28 Et sans parler du reste, mon obsession quotidienne, le souci de toutes les Eglises !29 Qui est faible, que je ne sois faible ? Qui vient à tomber, qu’un feu ne me brûle ?30 S’il faut se glorifier, c’est de mes faiblesses que je me glorifierai.31 Le Dieu et Père du Seigneur Jésus, qui est béni éternellement, sait que je ne mens pas.32 A Damas, l’ethnarque du roi Arétas faisait garder la ville des Damascéniens pour m’appréhender,33 et c’est par une fenêtre, dans un panier, qu’on me laissa glisser le long de la muraille, et ainsi j’échappai à ses mains

1 Corinthiens 1,18-31

Posted in attributs divins, connaissance (intelligence de la foi), crucifixion, elu (élection divine), justice (justification, juste), messie (Christ, envoyé de Dieu), miracle (guérison, signe), monde, orgueil (se glorifier), païens (gentils), porter sa croix, prophétie (oracle), puissance divine, reniement (rejet, mépris), sagesse, sainteté (saints), salut (rédemption), sanctification (sanctifié) with tags on 17 août 2012 by JL
Le langage de la croix, en effet, est folie pour ceux qui se perdent, mais pour ceux qui se sauvent, pour nous, il est puissance de Dieu.19 Car il est écrit : Je détruirai la sagesse des sages, et l’intelligence des intelligents je la rejetterai.20 Où est-il, le sage ? Où est-il, l’homme cultivé ? Où est-il, le raisonneur de ce siècle ? Dieu n’a-t-il pas frappé de folie la sagesse du monde ?21 Puisqu’en effet le monde, par le moyen de la sagesse, n’a pas reconnu Dieu dans la sagesse de Dieu, c’est par la folie du message qu’il a plu à Dieu de sauver les croyants.22 Alors que les Juifs demandent des signes et que les Grecs sont en quête de sagesse,23 nous proclamons, nous, un Christ crucifié, scandale pour les Juifs et folie pour les païens,24 mais pour ceux qui sont appelés, Juifs et Grecs, c’est le Christ, puissance de Dieu et sagesse de Dieu.25 Car ce qui est folie de Dieu est plus sage que les hommes, et ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes.26 Aussi bien, frères, considérez votre appel : il n’y a pas beaucoup de sages selon la chair, pas beaucoup de puissants, pas beaucoup de gens bien nés.27 Mais ce qu’il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour confondre les sages ; ce qu’il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour confondre ce qui est fort ;28 ce qui dans le monde est sans naissance et ce que l’on méprise, voilà ce que Dieu a choisi ; ce qui n’est pas, pour réduire à rien ce qui est,29 afin qu’aucune chair n’aille se glorifier devant Dieu.30 Car c’est par Lui que vous êtes dans le Christ Jésus qui est devenu pour nous sagesse venant de Dieu, justice, sanctification et rédemption,31 afin que, comme il est écrit, celui qui se glorifie, qu’il se glorifie dans le Seigneur.

Luc 23,13-48

Posted in alliance (ancienne et nouvelle), applanir les montagnes (collines), ciel (cieux), confiance en Dieu (dans l'Église), crainte de Dieu, crucifixion, elu (élection divine), eternité (vie éternelle), faire mémoire, gloire de Dieu (glorifier), Jérusalem (Sion), justice (justification, juste), mal (méchanceté, iniquité), messie (Christ, envoyé de Dieu), pardon (miséricorde, rémission), parousie (jour du Seigneur), Père - Fils, persécution, porter sa croix, prêtre (ordre de Levi), prière de Jésus, prière de louange (cantique), prophétie (oracle), royaume de Dieu (des cieux), royauté du Christ, salut (rédemption), ténèbre (obscurité), temple de Dieu (sanctuaire, tente), vérité (vrai, véritable) with tags on 14 juillet 2012 by JL
Ayant convoqué les grands prêtres, les chefs et le peuple, Pilate14 leur dit : « Vous m’avez présenté cet homme comme détournant le peuple, et voici que moi je l’ai interrogé devant vous, et je n’ai trouvé en cet homme aucun motif de condamnation pour ce dont vous l’accusez.15 Hérode non plus d’ailleurs, puisqu’il l’a renvoyé devant nous. Vous le voyez ; cet homme n’a rien fait qui mérite la mort.16 Je le relâcherai donc, après l’avoir châtié. »18 Mais eux se mirent à pousser des cris tous ensemble : « A mort cet homme ! Et relâche-nous Barabbas. »19 Ce dernier avait été jeté en prison pour une sédition survenue dans la ville et pour meurtre.20 De nouveau Pilate, qui voulait relâcher Jésus, leur adressa la parole.21 Mais eux répondaient en criant : « Crucifie-le ! crucifie-le ! « 22 Pour la troisième fois, il leur dit : « Quel mal a donc fait cet homme ? Je n’ai trouvé en lui aucun motif de condamnation à mort ; je le relâcherai donc, après l’avoir châtié. »23 Mais eux insistaient à grands cris, demandant qu’il fût crucifié ; et leurs clameurs gagnaient en violence.24 Et Pilate prononça qu’il fût fait droit à leur demande.25 Il relâcha celui qui avait été jeté en prison pour sédition et meurtre, celui qu’ils réclamaient. Quant à Jésus, il le livra à leur bon plaisir.26 Quand ils l’emmenèrent, ils mirent la main sur un certain Simon de Cyrène qui revenait des champs, et le chargèrent de la croix pour la porter derrière Jésus.27 Une grande masse du peuple le suivait, ainsi que des femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur lui.28 Mais, se retournant vers elles, Jésus dit : « Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi ! pleurez plutôt sur vous-mêmes et sur vos enfants !29 Car voici venir des jours où l’on dira : Heureuses les femmes stériles, les entrailles qui n’ont pas enfanté, et les seins qui n’ont pas nourri !30 Alors on se mettra à dire aux montagnes : Tombez sur nous ! et aux collines : Couvrez-nous !31 Car si l’on traite ainsi le bois vert, qu’adviendra-t-il du sec ? « 32 On emmenait encore deux malfaiteurs pour être exécutés avec lui.33 Lorsqu’ils furent arrivés au lieu appelé Crâne, ils l’y crucifièrent ainsi que les malfaiteurs, l’un à droite et l’autre à gauche.34 Et Jésus disait : « Père, pardonne-leur : ils ne savent ce qu’ils font. » Puis, se partageant ses vêtements, ils tirèrent au sort.35 Le peuple se tenait là, à regarder. Les chefs, eux, se moquaient : « Il en a sauvé d’autres, disaient-ils ; qu’il se sauve lui-même, s’il est le Christ de Dieu, l’Elu ! « 36 Les soldats aussi se gaussèrent de lui : s’approchant pour lui présenter du vinaigre,37 ils disaient : « Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même ! « 38 Il y avait aussi une inscription au-dessus de lui : « Celui-ci est le roi des Juifs. »39 L’un des malfaiteurs suspendus à la croix l’injuriait : « N’es-tu pas le Christ ? Sauve-toi toi même, et nous aussi. »40 Mais l’autre, le reprenant, déclara : « Tu n’as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine !41 Pour nous, c’est justice, nous payons nos actes ; mais lui n’a rien fait de mal. »42 Et il disait : « Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume. »43 Et il lui dit : « En vérité, je te le dis, aujourd’hui tu seras avec moi dans le Paradis. »44 C’était déjà environ la sixième heure quand, le soleil s’éclipsant, l’obscurité se fit sur la terre entière, jusqu’à la neuvième heure.45 Le voile du Sanctuaire se déchira par le milieu,46 et, jetant un grand cri, Jésus dit : « Père, en tes mains je remets mon esprit. » Ayant dit cela, il expira.47 Voyant ce qui était arrivé, le centenier glorifiait Dieu, en disant : « Sûrement, cet homme était un juste ! « 48 Et toutes les foules qui s’étaient rassemblées pour ce spectacle, voyant ce qui était arrivé, s’en retournaient en se frappant la poitrine.

Luc 14,25-27

Posted in ascèse, disciple, porter sa croix, renoncement, suivre Jésus with tags on 8 juillet 2012 by JL
25 De grandes foules faisaient route avec Jésus ; il se retourna et leur dit : 26 « Si quelqu’un vient à moi sans haïr son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, ses soeurs, et jusqu’à sa propre vie, il ne peut être mon disciple.27 Quiconque ne porte pas sa croix et ne vient pas derrière moi ne peut être mon disciple.

Luc 9,23-36

Posted in ange, ascèse, écouter (voix du Seigneur), cheminement spirituel, colonne de nuée et de feu, désolation (dévastation, ruine), divinité du Christ, don de soi (donner sa vie), elu (élection divine), fils de l'homme, gloire de Dieu (glorifier), monde, montagne du Seigneur (théophanie), parole de Dieu (vivante), parousie (jour du Seigneur), Père - Fils, porter sa croix, prière de Jésus, prophète, renoncement, richesse (danger de la richesse), royaume de Dieu (des cieux), sainteté (saints), salut (rédemption), suivre Jésus, transfiguration, vanité (futilité), vérité (vrai, véritable) with tags on 1 juillet 2012 by JL
Et il disait à tous : « Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il se renie lui-même, qu’il se charge de sa croix chaque jour, et qu’il me suive.24 Qui veut en effet sauver sa vie la perdra, mais qui perdra sa vie à cause de moi, celui-là la sauvera.25 Que sert donc à l’homme de gagner le monde entier, s’il se perd ou se ruine lui-même ?26 Car celui qui aura rougi de moi et de mes paroles, de celui-là le Fils de l’homme rougira, lorsqu’il viendra dans sa gloire et dans celle du Père et des saints anges.27 « Je vous le dis vraiment, il en est de présents ici même qui ne goûteront pas la mort, avant d’avoir vu le Royaume de Dieu. »28 Or il advint, environ huit jours après ces paroles, que, prenant avec lui Pierre, Jean et Jacques, il gravit la montagne pour prier.29 Et il advint, comme il priait, que l’aspect de son visage devint autre, et son vêtement, d’une blancheur fulgurante.30 Et voici que deux hommes s’entretenaient avec lui : c’étaient Moïse et Elie31 qui, apparus en gloire, parlaient de son départ, qu’il allait accomplir à Jérusalem.32 Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil. S’étant bien réveillés, ils virent sa gloire et les deux hommes qui se tenaient avec lui.33 Et il advint, comme ceux-ci se séparaient de lui, que Pierre dit à Jésus : « Maître, il est heureux que nous soyons ici ; faisons donc trois tentes, une pour toi, une pour Moïse et une pour Elie » : il ne savait ce qu’il disait.34 Et pendant qu’il disait cela, survint une nuée qui les prenait sous son ombre et ils furent saisis de peur en entrant dans la nuée.35 Et une voix partit de la nuée, qui disait : « Celui-ci est mon Fils, l’Elu, écoutez-le. »36 Et quand la voix eut retenti, Jésus se trouva seul. Pour eux, ils gardèrent le silence et ne rapportèrent rien à personne, en ces jours-là, de ce qu’ils avaient vu.

Marc 15,15-41

Posted in attestation (testament), couronnement d'épine, crucifixion, détresse (désespoir, angoisse), divinité du Christ, fils de l'homme, flagellation, humanité du Christ, kénose (abaissement, cœur brisé), messie (Christ, envoyé de Dieu), peuple de Dieu (Israël), porter sa croix, prêtre (ordre de Levi), prophétie (oracle), reniement (rejet, mépris), royauté du Christ, salut (rédemption), ténèbre (obscurité), temple de Dieu (sanctuaire, tente), vérité (vrai, véritable) with tags on 25 juin 2012 by JL

Pilate alors, voulant contenter la foule, leur relâcha Barabbas et, après avoir fait flageller Jésus, il le livra pour être crucifié.16 Les soldats l’emmenèrent à l’intérieur du palais, qui est le Prétoire, et ils convoquent toute la cohorte.17 Ils le revêtent de pourpre, puis, ayant tressé une couronne d’épines, ils la lui mettent.18 Et ils se mirent à le saluer : « Salut, roi des Juifs ! « 19 Et ils lui frappaient la tête avec un roseau et ils lui crachaient dessus, et ils ployaient le genou devant lui pour lui rendre hommage.20 Puis, quand ils se furent moqués de lui, ils lui ôtèrent la pourpre et lui remirent ses vêtements. Ils le mènent dehors afin de le crucifier.21 Et ils requièrent, pour porter sa croix, Simon de Cyrène, le père d’Alexandre et de Rufus, qui passait par là, revenant des champs.22 Et ils amènent Jésus au lieu dit Golgotha, ce qui se traduit lieu du Crâne.23 Et ils lui donnaient du vin parfumé de myrrhe, mais il n’en prit pas.24 Puis ils le crucifient et se partagent ses vêtements en tirant au sort ce qui reviendrait à chacun.25 C’était la troisième heure quand ils le crucifièrent.26 L’inscription qui indiquait le motif de sa condamnation était libellée : « Le roi des Juifs. »27 Et avec lui ils crucifient deux brigands, l’un à sa droite, l’autre à sa gauche.29 Les passants l’injuriaient en hochant la tête et disant : « Hé ! toi qui détruis le Sanctuaire et le rebâtis en trois jours,30 sauve-toi toi-même en descendant de la croix ! « 31 Pareillement les grands prêtres se gaussaient entre eux avec les scribes et disaient : « Il en a sauvé d’autres et il ne peut se sauver lui-même !32 Que le Christ, le Roi d’Israël, descende maintenant de la croix, pour que nous voyions et que nous croyions !  » Même ceux qui étaient crucifiés avec lui l’outrageaient.33 Quand il fut la sixième heure, l’obscurité se fit sur la terre entière jusqu’à la neuvième heure.34 Et à la neuvième heure Jésus clama en un grand cri : « Elôï, Elôï, lema sabachthani », ce qui se traduit : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? « 35 Certains des assistants disaient en l’entendant : « Voilà qu’il appelle Elie ! « 36 Quelqu’un courut tremper une éponge dans du vinaigre et, l’ayant mise au bout d’un roseau, il lui donnait à boire en disant : « Laissez ! que nous voyions si Elie va venir le descendre ! « 37 Or Jésus, jetant un grand cri, expira.38 Et le voile du Sanctuaire se déchira en deux, du haut en bas.39 Voyant qu’il avait ainsi expiré, le centurion, qui se tenait en face de lui, s’écria : « Vraiment cet homme était fils de Dieu ! « 40 Il y avait aussi des femmes qui regardaient à distance, entre autres Marie de Magdala, Marie mère de Jacques le petit et de Joset, et Salomé,41 qui le suivaient et le servaient lorsqu’il était en Galilée ; beaucoup d’autres encore qui étaient montées avec lui à Jérusalem.