Archive for the don de soi (donner sa vie) Category

Colossiens 3,22-4,1

Posted in ciel (cieux), don de soi (donner sa vie), justice (justification, juste), messie (Christ, envoyé de Dieu), rétribution (couronne de gloire) with tags on 19 septembre 2012 by JL

22 Esclaves, obéissez en tout à vos maîtres d’ici-bas, non d’une obéissance tout extérieure qui cherche à plaire aux hommes, mais en simplicité de cœur, dans la crainte du Maître.

23 Quel que soit votre travail, faites le avec âme, comme pour le Seigneur et non pour des hommes,24 sachant que le Seigneur vous récompensera en vous faisant ses héritiers. C’est le Seigneur Christ que vous servez :25 qui se montre injuste sera certes payé de son injustice, sans qu’il soit fait acception des personnes.
1 Maître, accordez à vos esclaves le juste et l’équitable, sachant que, vous aussi, vous avez un Maître au ciel.
Advertisements

Galates 5,13-26

Posted in adultère (fornication), amour du prochain, bonté divine (Amour), charité (générosité), confiance en Dieu (dans l'Église), convoitise (passions), crucifixion, don de soi (donner sa vie), douceur (tendresse), Esprit-Saint, homme nouveau, idolâtrie, jalousie, joie divine, libération (délivrance), loi, messie (Christ, paix (soulagement), péché originel, porter du fruit, pureté du coeur (purification), royaume de Dieu (des cieux), vanité (futilité), vices with tags on 9 septembre 2012 by JL
Vous en effet, mes frères, vous avez été appelés à la liberté ; seulement, que cette liberté ne se tourne pas en prétexte pour la chair ; mais par la charité mettez-vous au service les uns des autres.14 Car une seule formule contient toute la Loi en sa plénitude : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.15 Mais si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde que vous allez vous entre-détruire.16 Or je dis : laissez-vous mener par l’Esprit et vous ne risquerez pas de satisfaire la convoitise charnelle.17 Car la chair convoite contre l’esprit et l’esprit contre la chair ; il y a entre eux antagonisme, si bien que vous ne faites pas ce que vous voudriez.18 Mais si l’Esprit vous anime, vous n’êtes pas sous la Loi.19 Or on sait bien tout ce que produit la chair : fornication, impureté, débauche,20 idolâtrie, magie, haines, discorde, jalousie, emportements, disputes, dissensions, scissions,21 sentiments d’envie, orgies, ripailles et choses semblables – et je vous préviens, comme je l’ai déjà fait, que ceux qui commettent ces fautes-là n’hériteront pas du Royaume de Dieu. —22 Mais le fruit de l’Esprit est charité, joie, paix, longanimité, serviabilité, bonté, confiance dans les autres,23 douceur, maîtrise de soi : contre de telles choses il n’y a pas de loi.24 Or ceux qui appartiennent au Christ Jésus ont crucifié la chair avec ses passions et ses convoitises.25 Puisque l’Esprit est notre vie, que l’Esprit nous fasse aussi agir.26 Ne cherchons pas la vaine gloire, en nous provoquant les uns les autres, en nous enviant mutuellement.

2 Corinthiens 11,16-33

Posted in adversité (tribulations, épreuve), attributs divins, bénédiction (malédiction), courage (force), don de soi (donner sa vie), Eglise (assemblé, communauté), eternité (vie éternelle), faux prophète, fécondité (prospérité, postérité), jeûne, magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), orgueil (se glorifier), païens (gentils), pauvre (pauvreté en esprit), Père - Fils, persécution, porter sa croix, souffrance (douleur), tomber (succomber, reniement) with tags on 8 septembre 2012 by JL
16 Je le dis de nouveau : que personne ne me prenne pour un insensé ; ou alors, accueillez-moi comme si j’étais un insensé, pour que je puisse à mon tour me vanter un peu.
17 Ce que je vais dire, je ne le dirai pas selon le Seigneur, mais comme un insensé, dans l’assurance d’avoir de quoi me glorifier.18 Puisque tant d’autres se glorifient selon la chair, je vais, moi aussi, me glorifier.19 Vous supportez si volontiers les insensés, vous qui êtes sensés !20 Oui, vous supportez qu’on vous asservisse, qu’on vous dévore, qu’on vous pille, qu’on vous traite avec arrogance, qu’on vous frappe au visage.21 Je le dis à votre honte ; c’est à croire que nous nous sommes montré faible… Mais ce dont on se prévaut – c’est en insensé que je parle –, je puis m’en prévaloir, moi aussi.22 Ils sont Hébreux ? Moi aussi. Ils sont Israélites ? Moi aussi. Ils sont postérité d’Abraham ? Moi aussi.23 Ils sont ministres du Christ ? (Je vais dire une folie ! ) Moi, plus qu’eux. Bien plus par les travaux, bien plus par les emprisonnements, infiniment plus par les coups. Souvent j’ai été à la mort.24 Cinq fois j’ai reçu des Juifs les 39 coups de fouet ;25 trois fois j’ai été battu de verges ; une fois lapidé ; trois fois j’ai fait naufrage. Il m’est arrivé de passer un jour et une nuit dans l’abîme !26 Voyages sans nombre, dangers des rivières, dangers des brigands, dangers de mes compatriotes, dangers des païens, dangers de la ville, dangers du désert, dangers de la mer, dangers des faux frères !27 Labeur et fatigue, veilles fréquentes, faim et soif, jeûnes répétés, froid et nudité !28 Et sans parler du reste, mon obsession quotidienne, le souci de toutes les Eglises !29 Qui est faible, que je ne sois faible ? Qui vient à tomber, qu’un feu ne me brûle ?30 S’il faut se glorifier, c’est de mes faiblesses que je me glorifierai.31 Le Dieu et Père du Seigneur Jésus, qui est béni éternellement, sait que je ne mens pas.32 A Damas, l’ethnarque du roi Arétas faisait garder la ville des Damascéniens pour m’appréhender,33 et c’est par une fenêtre, dans un panier, qu’on me laissa glisser le long de la muraille, et ainsi j’échappai à ses mains

2 Corinthiens 8,1-15

Posted in adversité (tribulations, épreuve), attributs divins, charité (générosité), connaissance (intelligence de la foi), don de soi (donner sa vie), Eglise (assemblé, communauté), foi (adhérence, profession), grâce (rendre grâce), joie divine, kénose (abaissement, cœur brisé), magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), pauvre (pauvreté en esprit), prophétie (oracle), providence (abandon), richesse (danger de la richesse), sainteté (saints), volonté divine with tags on 8 septembre 2012 by JL
Nous vous faisons connaître, frères, la grâce de Dieu qui a été accordée aux Eglises de Macédoine.2 Parmi les nombreuses tribulations qui les ont éprouvées, leur joie surabondante et leur profonde pauvreté ont débordé chez eux en trésors de générosité.3 Selon leurs moyens, je l’atteste, et au-delà de leurs moyens, spontanément,4 ils nous ont demandé avec beaucoup d’insistance la faveur de participer à ce service en faveur des saints.5 Dépassant même nos espérances, ils se sont donnés eux-mêmes, d’abord au Seigneur, puis à nous, par la volonté de Dieu.6 Aussi avons-nous prié Tite de mener encore à bonne fin chez vous cette libéralité, comme il avait commencé.7 Mais, de même que vous excellez en tout, foi, parole, science, empressement de toute nature, charité que nous vous avons communiquée, il vous faut aussi exceller en cette libéralité.8 Ce n’est pas un ordre que je donne ; je veux seulement, par l’empressement des autres, éprouver la sincérité de votre charité.9 Vous connaissez, en effet, la libéralité de notre Seigneur Jésus Christ, qui pour vous s’est fait pauvre, de riche qu’il était, afin de vous enrichir par sa pauvreté.10 C’est un avis que je donne là-dessus ; et c’est ce qui vous convient, à vous qui, dès l’an dernier, avez été les premiers non seulement à entreprendre mais encore à vouloir.11 Maintenant donc achevez votre oeuvre, afin que l’achèvement réponde à l’ardeur du vouloir, selon vos moyens.12 Lorsque l’ardeur y est, on est agréé pour ce qu’on a, il n’est pas question de ce qu’on n’a pas.13 Il ne s’agit point, pour soulager les autres, de vous réduire à la gêne ; ce qu’il faut, c’est l’égalité.14 Dans le cas présent, votre superflu pourvoit à leur dénuement, pour que leur superflu pourvoie aussi à votre dénuement. Ainsi se fera l’égalité,15 selon qu’il est écrit : Celui qui avait beaucoup recueilli n’eut rien de trop, et celui qui avait peu recueilli ne manqua de rien.

2 Corinthiens 5,1-10

Posted in action divine, allégories et analogies, attachement, attributs divins, chemin (voies du Seigneur), ciel (cieux), don de soi (donner sa vie), Esprit-Saint, eternité (vie éternelle), foi (adhérence, profession), grâce (rendre grâce), jugement dernier, maison du Seigneur (demeure), mal (méchanceté, iniquité), mort (source de vie), nudité, passage de la mort, résurrection, rétribution (couronne de gloire), temple de Dieu (sanctuaire, tente), vision béatifique with tags on 6 septembre 2012 by JL
Nous savons en effet que si cette tente – notre maison terrestre – vient à être détruite, nous avons un édifice qui est l’oeuvre de Dieu, une maison éternelle qui n’est pas faite de main d’homme, dans les cieux.2 Aussi gémissons-nous dans cet état, ardemment désireux de revêtir par-dessus l’autre notre habitation céleste,3 si toutefois nous devons être trouvés vêtus, et non pas nus.4 Oui, nous qui sommes dans cette tente, nous gémissons, accablés ; nous ne voudrions pas en effet nous dévêtir, mais nous revêtir par-dessus, afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie.5 Et Celui qui nous a faits pour cela même, c’est Dieu, qui nous a donné les arrhes de l’Esprit.6 Ainsi donc, toujours pleins de hardiesse, et sachant que demeurer dans ce corps, c’est vivre en exil loin du Seigneur,7 car nous cheminons dans la foi, non dans la claire vision…8 Nous sommes donc pleins de hardiesse et préférons quitter ce corps pour aller demeurer auprès du Seigneur.9 Aussi bien, que nous demeurions en ce corps ou que nous le quittions, avons-nous à coeur de lui plaire.10 Car il faut que tous nous soyons mis à découvert devant le tribunal du Christ, pour que chacun recouvre ce qu’il aura fait pendant qu’il était dans son corps, soit en bien, soit en mal.

Romains 12,1-3

Posted in attributs divins, charismes, culte spirituel, discernement, don de soi (donner sa vie), foi (adhérence, profession), grâce (rendre grâce), homme nouveau, humilité, monde, pardon (miséricorde, rémission), prière d'offrande, sainteté (saints), volonté divine with tags on 15 août 2012 by JL
Je vous exhorte donc, frères, par la miséricorde de Dieu, à offrir vos personnes en hostie vivante, sainte, agréable à Dieu : c’est là le culte spirituel que vous avez à rendre.2 Et ne vous modelez pas sur le monde présent, mais que le renouvellement de votre jugement vous transforme et vous fasse discerner quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, ce qui lui plaît, ce qui est parfait.3 Au nom de la grâce qui m’a été donnée, je le dis à tous et à chacun : ne vous surestimez pas plus qu’il ne faut vous estimer, mais gardez de vous une sage estime, chacun selon le degré de foi que Dieu lui a départi.

Romains 6,1-23

Posted in adultère (fornication), attributs divins, baptême, confiance en Dieu (dans l'Église), convoitise (passions), crucifixion, don de Dieu, don de soi (donner sa vie), eternité (vie éternelle), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), hérésie (secte), homme nouveau, justice (justification, juste), libération (délivrance), loi, messie (Christ, envoyé de Dieu), mort (source de vie), obéissance (désobéissance), passage de la mort, Père - Fils, péché, porter du fruit, prière d'offrande, pureté du coeur (purification), résurrection, sainteté (saints), sanctification (sanctifié), unité divine (union, communion), vices with tags on 1 août 2012 by JL
Que dire alors ? Qu’il nous faut rester dans le péché, pour que la grâce se multiplie ? Certes non !2 Si nous sommes morts au péché, comment continuer de vivre en lui ?3 Ou bien ignorez-vous que, baptisés dans le Christ Jésus, c’est dans sa mort que tous nous avons été baptisés ?4 Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême dans la mort, afin que, comme le Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, nous vivions nous aussi dans une vie nouvelle.5 Car si c’est un même être avec le Christ que nous sommes devenus par une mort semblable à la sienne, nous le serons aussi par une résurrection semblable ;6 comprenons-le, notre vieil homme a été crucifié avec lui, pour que fût réduit à l’impuissance ce corps de péché, afin que nous cessions d’être asservis au péché.7 Car celui qui est mort est affranchi du péché.8 Mais si nous sommes morts avec le Christ, nous croyons que nous vivons aussi avec lui,9 sachant que le Christ une fois ressuscité des morts ne meurt plus, que la mort n’exerce plus de pouvoir sur lui.10 Sa mort fut une mort au péché, une fois pour toutes ; mais sa vie est une vie à Dieu.11 Et vous de même, considérez que vous êtes morts au péché et vivants à Dieu dans le Christ Jésus.12 Que le péché ne règne donc plus dans votre corps mortel de manière à vous plier à ses convoitises.13 Ne faites plus de vos membres des armes d’injustice au service du péché ; mais offrez-vous à Dieu comme des vivants revenus de la mort et faites de vos membres des armes de justice au service de Dieu.14 Car le péché ne dominera pas sur vous : vous n’êtes pas sous la Loi, mais sous la grâce.15 Quoi donc ? Allons-nous pécher parce que nous ne sommes pas sous la Loi, mais sous la grâce ? Certes non !16 Ne savez-vous pas qu’en vous offrant à quelqu’un comme esclaves pour obéir, vous devenez les esclaves du maître à qui vous obéissez, soit du péché pour la mort, soit de l’obéissance pour la justice ?17 Mais grâces soient rendues à Dieu ; jadis esclaves du péché, vous vous êtes soumis cordialement à la règle de doctrine à laquelle vous avez été confiés,18 et, affranchis du péché, vous avez été asservis à la justice. —19 J’emploie une comparaison humaine en raison de votre faiblesse naturelle. — Car si vous avez jadis offert vos membres comme esclaves à l’impureté et au désordre de manière à vous désordonner, offrez-les de même aujourd’hui à la justice pour sanctifier.20 Quand vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l’égard de la justice.21 Quel fruit recueilliez-vous alors d’actions dont aujourd’hui vous rougissez ? Car leur aboutissement, c’est la mort.22 Mais aujourd’hui, libérés du péché et asservis à Dieu, vous fructifiez pour la sainteté, et l’aboutissement, c’est la vie éternelle.23 Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle dans le Christ Jésus notre Seigneur.