Archive for the prophète Category

Apocalypse 22,6-21

Posted in adoration de Dieu, allégories et analogies, ange, arbre de vie, béatitude, charismes, Eglise (assemblé, communauté), Esprit-Saint, grâce (rendre grâce), idolâtrie, Jérusalem (Sion), mal (méchanceté, iniquité), mission (envoyé), mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), parole de Dieu (vivante), parousie (jour du Seigneur), prophète, prophétie (oracle), pureté du coeur (purification), rétribution (couronne de gloire), sainteté (saints), sanctification (sanctifié), soif de Dieu, source d'eau vive, vérité (vrai, véritable), verbe (logos, alpha et omega), vision (songe, extase) with tags on 16 novembre 2012 by JL

Puis il me dit : « Ces paroles sont certaines et vraies ; le Seigneur Dieu, qui inspire les prophètes, a envoyé son Ange pour montrer à ses serviteurs ce qui doit arriver bientôt.7 Voici que mon retour est proche ! Heureux celui qui garde les paroles prophétiques de ce livre. »8 C'est moi, Jean, qui voyais et entendais tout cela ; une fois les paroles et les visions achevées, je tombai aux pieds de l'Ange qui m'avait tout montré, pour l'adorer.9 Mais lui me dit : « Non, attention, je suis un serviteur comme toi et tes frères les prophètes et ceux qui gardent les paroles de ce livre ; c'est Dieu qu'il faut adorer. »10 Il me dit encore : « Ne tiens pas secrètes les paroles prophétiques de ce livre, car le Temps est proche.11 Que le pécheur pèche encore, et que l'homme souillé se souille encore ; que l'homme de bien vive encore dans le bien, et que le saint se sanctifie encore.12 Voici que mon retour est proche, et j'apporte avec moi le salaire que je vais payer à chacun, en proportion de son travail.13 Je suis l'Alpha et l'Oméga, le Premier et le Dernier, le Principe et la Fin.14 Heureux ceux qui lavent leurs robes ; ils pourront disposer de l'arbre de Vie, et pénétrer dans la Cité, par les portes.15 Dehors les chiens, les sorciers, les impurs, les assassins, les idolâtres et tous ceux qui se plaisent à faire le mal ! « 16 Moi, Jésus, j'ai envoyé mon Ange publier chez vous ces révélations concernant les Eglises. Je suis le rejeton de la race de David, l'Etoile radieuse du matin.17 L'Esprit et l'Epouse disent : « Viens !  » Que celui qui entend dise : « Viens !  » Et que l'homme assoiffé s'approche, que l'homme de désir reçoive l'eau de la vie, gratuitement.18 Je déclare, moi, à quiconque écoute les paroles prophétiques de ce livre : « Qui oserait y faire des surcharges, Dieu le chargera de tous les fléaux décrits dans ce livre !19 Et qui oserait retrancher aux paroles de ce livre prophétique, Dieu retranchera son lot de l'arbre de Vie et de la Cité sainte, décrits dans ce livre ! « 20 Le garant de ces révélations l'affirme : « Oui, mon retour est proche !  » Amen, viens, Seigneur Jésus !21 Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec tous ! Amen.

 

Apocalypse 18,1-24

Posted in ange, ciel (cieux), convoitise (passions), désolation (dévastation, ruine), diable (démon, Satan, Lucifer), joie divine, jugement, lumière (lampe), mal (méchanceté, iniquité), passage de la mort, péché, pénitence (deuil, mettre le sac), peuple de Dieu (Israël), porter du fruit, prière de louange (cantique), prophète, purgatoire, sacrifice (oblation, expiation), sainteté (saints), sang, terre promise (repos du Seigneur) with tags on 15 novembre 2012 by JL
Après quoi, je vis descendre du ciel un autre Ange, ayant un grand pouvoir, et la terre fut illuminée de sa splendeur.2 Il s’écria d’une voix puissante : « Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la Grande ; elle s’est changée en demeure de démons, en repaire pour toutes sortes d’esprits impurs, en repaire pour toutes sortes d’oiseaux impurs et dégoûtants.3 Car au vin de ses prostitutions se sont abreuvées toutes les nations, et les rois de la terre ont forniqué avec elle, et les trafiquants de la terre se sont enrichis de son luxe effréné. »4 Puis j’entendis une autre voix qui disait, du ciel : « Sortez, ô mon peuple, quittez-la, de peur que, solidaires de ses fautes, vous n’ayez à pâtir de ses plaies !5 Car ses péchés se sont amoncelés jusqu’au ciel, et Dieu s’est souvenu de ses iniquités.6 Payez-la de sa propre monnaie ! Rendez-lui au double de ses forfaits ! Dans la coupe de ses mixtures, mélangez une double dose !7 A la mesure de son faste et de son luxe, donnez-lui tourments et malheurs ! Je trône en reine, se dit-elle, et je ne suis pas veuve, et jamais je ne verrai le deuil…8 Voilà pourquoi, en un seul jour, des plaies vont fondre sur elle : peste, deuil et famine ; elle sera consumée par le feu. Car il est puissant le Seigneur Dieu qui l’a condamnée. »9 Ils pleureront, ils se lamenteront sur elle, les rois de la terre, les compagnons de sa vie lascive et fastueuse, quand ils verront la fumée de ses flammes,10 retenus à distance par peur de son supplice : « Hélas, hélas ! Immense cité, ô Babylone, cité puissante, car une heure a suffi pour que tu sois jugée ! « 11 Ils pleurent et se désolent sur elle, les trafiquants de la terre ; les cargaisons de leurs navires, nul désormais ne les achète !12 Cargaisons d’or et d’argent, de pierres précieuses et de perles, de lin et de pourpre, de soie et d’écarlate ; et les bois de thuya, et les objets d’ivoire, et les objets de bois précieux, de bronze, de fer ou de marbre ;13 le cinnamome, l’amome et les parfums, la myrrhe et l’encens, le vin et l’huile, la farine et le blé, les bestiaux et les moutons, les chevaux et les chars, les esclaves et la marchandise humaine…14 Et les fruits mûrs, que convoitait ton âme, s’en sont allés, loin de toi ; et tout le luxe et la splendeur, c’est à jamais fini pour toi, sans retour !15 Les trafiquants qu’elle enrichit de ce commerce se tiendront à distance, par peur de son supplice, pleurant et gémissant :16 « Hélas, hélas ! Immense cité, vêtue de lin, de pourpre et d’écarlate, parée d’or, de pierres précieuses et de perles,17 car une heure a suffi pour ruiner tout ce luxe !  » Capitaines et gens qui font le cabotage, matelots et tous ceux qui vivent de la mer, se tinrent à distance18 et criaient, regardant la fumée de ses flammes : « Qui donc était semblable à l’immense cité ? « 19 Et jetant la poussière sur leur tête, ils s’écriaient, pleurant et gémissant : « Hélas, hélas ! Immense cité, dont la vie luxueuse enrichissait tous les patrons des navires de mer, car une heure a suffi pour consommer sa ruine ! « 20 O ciel, sois dans l’allégresse sur elle, et vous, saints, apôtres et prophètes, car Dieu, en la condamnant, a jugé votre cause.21 Un Ange puissant prit alors une pierre, comme une grosse meule, et la jeta dans la mer en disant : « Ainsi, d’un coup, on jettera Babylone, la grande cité, on ne la verra jamais plus… »22 Le chant des harpistes et des trouvères et des joueurs de flûte ou de trompette chez toi ne s’entendra jamais plus ; les artisans de tout métier chez toi ne se verront jamais plus ; et la voix de la meule chez toi ne s’entendra jamais plus ;23 la lumière de la lampe chez toi ne brillera jamais plus ; la voix du jeune époux et de l’épousée chez toi ne s’entendra jamais plus. Car tes marchands étaient les princes de la terre, et tes sortilèges ont fourvoyé tous les peuples ;24 et c’est en elle que l’on a vu le sang des prophètes et des saints, et de tous ceux qui furent égorgés sur la terre.

Apocalypse 11,14-19

Posted in adoration de Dieu, alliance (ancienne et nouvelle), ange, ciel (cieux), crainte de Dieu, enfer (damnation, perdition), eternité (vie éternelle), grâce (rendre grâce), jugement dernier, messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, mort (source de vie), parousie (jour du Seigneur), passage de la mort, prophète, puissance divine, rétribution (couronne de gloire), royaume de Dieu (des cieux), royauté du Christ, sainteté (saints), temple de Dieu (sanctuaire, tente), terre promise (repos du Seigneur), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 13 novembre 2012 by JL
Le deuxième « Malheur » a passé, voici que le troisième accourt !15 Et le septième Ange sonna… Alors, au ciel, des voix clamèrent : « La royauté du monde est acquise à notre Seigneur ainsi qu’à son Christ ; il régnera dans les siècles des siècles. »16 Et les 24 Vieillards qui sont assis devant Dieu, sur leurs sièges, se prosternèrent pour adorer Dieu en disant :17 « Nous te rendons grâce, Seigneur, Dieu Maître-de-tout, Il est et Il était, parce que tu as pris en main ton immense puissance pour établir ton règne.18 Les nations s’étaient mises en fureur ; mais voici ta fureur à toi, et le temps pour les morts d’être jugés ; le temps de récompenser tes serviteurs les prophètes, les saints, et ceux qui craignent ton nom, petits et grands, et de perdre ceux qui perdent la terre. »19 Alors s’ouvrit le temple de Dieu, dans le ciel, et son arche d’alliance apparut, dans le temple ; puis ce furent des éclairs et des voix et des tonnerres et un tremblement de terre, et la grêle tombait dru…

Apocalypse 11,1-13

Posted in abîme, adoration de Dieu, antéchrist, bête, autel, charismes, ciel (cieux), diable (démon, Satan, Lucifer), eaux innombrables (torrent), eternité (vie éternelle), gloire de Dieu (glorifier), Jérusalem (Sion), mission (envoyé), païens (gentils), pénitence (deuil, mettre le sac), prophète, résurrection, sang, témoignage (témoin), temple de Dieu (sanctuaire, tente), terre promise (repos du Seigneur) with tags on 13 novembre 2012 by JL
Puis on me donna un roseau, une sorte de baguette, en me disant : « Lève-toi pour mesurer le Temple de Dieu, l’autel et les adorateurs qui s’y trouvent ;2 quant au parvis extérieur du Temple, laisse-le, ne le mesure pas, car on l’a donné aux païens : ils fouleront la Ville Sainte durant 42 mois.3 Mais je donnerai à mes deux témoins de prophétiser pendant 1.260 jours, revêtus de sacs. »4 Ce sont les deux oliviers et les deux flambeaux qui se tiennent devant le Maître de la terre.5 Si l’on s’avisait de les malmener, un feu jaillirait de leur bouche pour dévorer leurs ennemis ; oui, qui s’aviserait de les malmener, c’est ainsi qu’il lui faudrait périr.6 Ils ont pouvoir de clore le ciel afin que nulle pluie ne tombe durant le temps de leur mission ; ils ont aussi pouvoir sur les eaux, de les changer en sang, et pouvoir de frapper la terre de mille fléaux, aussi souvent qu’ils le voudront.7 Mais quand ils auront fini de rendre témoignage, la Bête qui surgit de l’Abîme viendra guerroyer contre eux, les vaincre et les tuer.8 Et leurs cadavres, sur la place de la Grande Cité, Sodome ou Egypte comme on l’appelle symboliquement, là où leur Seigneur aussi fut crucifié,9 leurs cadavres demeurent exposés aux regards des peuples, des races, des langues et des nations, durant trois jours et demi, sans qu’il soit permis de les mettre au tombeau.10 Les habitants de la terre s’en réjouissent et s’en félicitent ; ils échangent des présents, car ces deux prophètes leur avaient causé bien des tourments.11 Mais, passés les trois jours et demi, Dieu leur infusa un souffle de vie qui les remit sur pieds, au grand effroi de ceux qui les regardaient.12 J’entendis alors une voix puissante leur crier du ciel : « Montez ici !  » Ils montèrent donc au ciel dans la nuée, aux yeux de leurs ennemis.13 A cette heure-là, il se fit un violent tremblement de terre, et le dixième de la ville croula, et dans le cataclysme périrent 7.000 personnes. Les survivants, saisis d’effroi, rendirent gloire au Dieu du ciel.

Apocalypse 10,1-11

Posted in allégories et analogies, ange, charismes, ciel (cieux), création (créateur), eternité (vie éternelle), mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), parole de Dieu (vivante), prophète, verbe (logos, alpha et omega) with tags on 13 novembre 2012 by JL
Je vis ensuite un autre Ange, puissant, descendre du ciel enveloppé d'une nuée, un arc-en-ciel au-dessus de la tête, le visage comme le soleil et les jambes comme des colonnes de feu.2 Il tenait en sa main un petit livre ouvert. Il posa le pied droit sur la mer, le gauche sur la terre,3 et il poussa une puissante clameur pareille au rugissement du lion. Après quoi, les sept tonnerres firent retentir leurs voix.4 Quand les sept tonnerres eurent parlé, j'allais écrire mais j'entendis du ciel une voix me dire : « Tiens secrètes les paroles des sept tonnerres et ne les écris pas. »5 Alors l'Ange que j'avais vu, debout sur la mer et la terre, leva la main droite au ciel6 et jura par Celui qui vit dans les siècles des siècles, qui créa le ciel et tout ce qu'il contient, la terre et tout ce qu'elle contient, la mer et tout ce qu'elle contient : « Plus de délai !7 Mais aux jours où l'on entendra le septième Ange, quand il sonnera de la trompette, alors sera consommé le mystère de Dieu, selon la bonne nouvelle qu'il en a donnée à ses serviteurs les prophètes. »8 Puis la voix du ciel, que j'avais entendue, me parla de nouveau : « Va prendre le petit livre ouvert dans la main de l'Ange debout sur la mer et sur la terre. »9 Je m'en fus alors prier l'Ange de me donner le petit livre ; et lui me dit : tiens, mange-le ; il te remplira les entrailles d'amertume, mais en ta bouche il aura la douceur du miel. »10 « Je pris le petit livre de la main de l'Ange et l'avalai ; dans ma bouche, il avait la douceur du miel, mais quand je l'eus mangé, il remplit mes entrailles d'amertume.11 Alors on me dit : « Il te faut de nouveau prophétiser contre une foule de peuples, de nations, de langues et de rois. »

Actes 26,1-32

Posted in ciel (cieux), conversion (faire retour, repentir), diable (démon, Satan, Lucifer), espérance, foi (adhérence, profession), héritage (de Dieu, le nôtre), lumière (lampe), messie (Christ, envoyé de Dieu), païens (gentils), pardon (miséricorde, rémission), péché, persécution, persévérance (constance), prêtre (ordre de Levi), promesse divine (serment), prophète, résurrection, rétribution (couronne de gloire), sainteté (saints), shéol (hades), témoignage (témoin), ténèbre (obscurité), vision (songe, extase), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 10 novembre 2012 by JL
Agrippa dit à Paul : « Tu es autorisé à plaider ta cause. » Alors, étendant la main, Paul présenta sa défense :2 « De tout ce dont me chargent les Juifs, je m’estime heureux, roi Agrippa, d’avoir aujourd’hui à me disculper devant toi,3 d’autant plus que tu es au courant de toutes les coutumes et controverses des Juifs. Aussi, je te prie de m’écouter avec patience.4 « Ce qu’a été ma vie depuis ma jeunesse, comment depuis le début j’ai vécu au sein de ma nation, à Jérusalem même, tous les Juifs le savent.5 Ils me connaissent de longue date et peuvent, s’ils le veulent, témoigner que j’ai vécu suivant le parti le plus strict de notre religion, en Pharisien.6 Maintenant encore, si je suis mis en jugement, c’est à cause de mon espérance en la promesse faite par Dieu à nos pères7 et dont nos douze tribus, dans le culte qu’elles rendent à Dieu avec persévérance, nuit et jour, espèrent atteindre l’accomplissement. C’est pour cette espérance, ô roi, que je suis mis en accusation par les Juifs.8 Pourquoi juge-t-on incroyable parmi vous que Dieu ressuscite les morts ?9 « Pour moi donc, j’avais estimé devoir employer tous les moyens pour combattre le nom de Jésus le Nazôréen.10 Et c’est ce que j’ai fait à Jérusalem ; j’ai moi-même jeté en prison un grand nombre de saints, ayant reçu ce pouvoir des grands prêtres, et quand on les mettait à mort, j’apportais mon suffrage.11 Souvent aussi, parcourant toutes les synagogues, je voulais, par mes sévices, les forcer à blasphémer et, dans l’excès de ma fureur contre eux, je les poursuivais jusque dans les villes étrangères.12 « C’est ainsi que je me rendis à Damas avec pleins pouvoirs et mission des grands prêtres.13 En chemin, vers midi, je vis, ô roi, venant du ciel et plus éclatante que le soleil, une lumière qui resplendit autour de moi et de ceux qui m’accompagnaient.14 Tous nous tombâmes à terre, et j’entendis une voix qui me disait en langue hébraïque : Saoul, Saoul, pourquoi me persécutes-tu ? Il est dur pour toi de regimber contre l’aiguillon.15 Je répondis : Qui es-tu, Seigneur ? Le Seigneur dit : Je suis Jésus, que tu persécutes.16 Mais relève-toi et tiens-toi debout. Car voici pourquoi je te suis apparu : pour t’établir serviteur et témoin de la vision dans laquelle tu viens de me voir et de celles où je me montrerai encore à toi.17 C’est pour cela que je te délivrerai du peuple et des nations païennes, vers lesquelles je t’envoie, moi,18 pour leur ouvrir les yeux, afin qu’elles reviennent des ténèbres à la lumière et de l’empire de Satan à Dieu, et qu’elles obtiennent, par la foi en moi, la rémission de leurs péchés et une part d’héritage avec les sanctifiés.19 « Dès lors, roi Agrippa, je n’ai pas été rebelle à la vision céleste.20 Bien au contraire, aux habitants de Damas d’abord, à Jérusalem et dans tout le pays de Judée, puis aux païens, j’ai prêché qu’il fallait se repentir et revenir à Dieu en faisant des oeuvres qui conviennent au repentir.21 Voilà pourquoi les Juifs, s’étant saisis de moi dans le Temple, essayaient de me tuer.22 Soutenu par la protection de Dieu, j’ai continué jusqu’à ce jour à rendre mon témoignage devant petits et grands, sans jamais rien dire en dehors de ce que les Prophètes et Moïse avaient déclaré devoir arriver :23 que le Christ souffrirait et que, ressuscité le premier d’entre les morts, il annoncerait la lumière au peuple et aux nations païennes. »24 Il en était là de sa défense, quand Festus dit à haute voix : « Tu es fou, Paul ; ton grand savoir te fait perdre la tête. »25 Sur quoi Paul de dire : « Je ne suis pas fou, très excellent Festus, mais je parle un langage de vérité et de bon sens.26 Car il est instruit de ces choses, le roi, auquel je m’adresse en toute assurance, persuadé que rien ne lui en est étranger. Car ce n’est pas dans un coin que cela s’est passé !27 Crois-tu aux prophètes, roi Agrippa ? Je sais que tu y crois. »28 Et le roi Agrippa de répondre à Paul : « Encore un peu et, par tes raisons, tu vas faire de moi un chrétien ! « 29 Et Paul : « Qu’il s’en faille de peu ou de beaucoup, puisse Dieu faire que non seulement toi, mais tous ceux qui m’écoutent aujourd’hui, vous deveniez tels que je suis moi-même, à l’exception des chaînes que voici. »30 Là-dessus le roi se leva, ainsi que le gouverneur, Bérénice et ceux qui étaient assis avec eux.31 En se retirant, ils parlaient entre eux : « Cet homme, disaient-ils, n’a rien fait qui mérite la mort ni les chaînes. »32 Agrippa, lui, dit à Festus : « On aurait pu relâcher cet homme s’il n’en avait appelé à César. »

Actes 21,1-17

Posted in charismes, disciple, Esprit-Saint, martyr, païens (gentils), prophète, prophétie (oracle), providence (abandon), volonté divine with tags on 10 novembre 2012 by JL
Lorsque, nous étant arrachés à eux, nous eûmes gagné le large, nous cinglâmes droit sur Cos ; le lendemain nous atteignîmes Rhodes, et de là Patara.2 Ayant trouvé un navire en partance pour la Phénicie, nous y montâmes et partîmes.3 Arrivés en vue de Chypre, nous la laissâmes à gauche pour voguer vers la Syrie, et nous abordâmes à Tyr, car c’est là que le bateau devait décharger sa cargaison.4 Ayant découvert les disciples, nous restâmes là sept jours. Poussés par l’Esprit, ils disaient à Paul de ne pas monter à Jérusalem.5 Mais, notre séjour achevé, nous partîmes. Nous marchions, escortés de tous, y compris femmes et enfants. Hors de la ville, nous nous mîmes à genoux sur la grève pour prier.6 Puis, ayant fait nos adieux, nous montâmes sur le navire. Ces gens s’en retournèrent alors chez eux.7 Et nous, achevant la traversée, nous nous rendîmes de Tyr à Ptolémaïs. Après avoir salué les frères et être restés un jour avec eux,8 nous repartîmes le lendemain pour gagner Césarée. Descendus chez Philippe l’évangéliste, qui était un des Sept, nous demeurâmes chez lui.9 Il avait quatre filles vierges qui prophétisaient.10 Comme nous passions là plusieurs jours, un prophète du nom d’Agabus descendit de Judée.11 Il vint nous trouver et, prenant la ceinture de Paul, il s’en lia les pieds et les mains en disant : « Voici ce que dit l’Esprit Saint : L’homme auquel appartient cette ceinture, les Juifs le lieront comme ceci à Jérusalem, et ils le livreront aux mains des païens. »12 A ces paroles, nous nous mîmes, avec ceux de l’endroit, à supplier Paul de ne pas monter à Jérusalem.13 Alors il répondit : « Qu’avez-vous à pleurer et à me briser le coeur ? Je suis prêt, moi, non seulement à me laisser lier, mais encore à mourir à Jérusalem pour le nom du Seigneur Jésus. »14 Comme il n’y avait pas moyen de le persuader, nous cessâmes nos instances, disant : « Que la volonté du Seigneur se fasse ! « 15 Après ces quelques jours, ayant achevé nos préparatifs, nous montâmes à Jérusalem.16 Des disciples de Césarée nous accompagnèrent et nous menèrent loger chez un certain Mnason, de Chypre, disciple des premiers jours.17 A notre arrivée à Jérusalem, les frères nous reçurent avec joie.