Archive for the incarnation Category

2 Jean 1,7-11

Posted in antéchrist, bête, foi (adhérence, profession), hérésie (secte), incarnation, inhabitation divine, maison du Seigneur (demeure), messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, Père - Fils, porter du fruit, rétribution (couronne de gloire) with tags on 27 octobre 2012 by JL
C’est que beaucoup de séducteurs se sont répandus dans le monde, qui ne confessent pas Jésus Christ venu dans la chair. Voilà bien le Séducteur, l’Antichrist.8 Ayez les yeux sur vous, pour ne pas perdre le fruit de nos travaux, mais recevoir au contraire une pleine récompense.9 Quiconque va plus avant et ne demeure pas dans la doctrine du Christ ne possède pas Dieu. Celui qui demeure dans la doctrine, c’est lui qui possède et le Père et le Fils.10 Si quelqu’un vient à vous sans apporter cette doctrine, ne le recevez pas chez vous et abstenez-vous de le saluer.11 Celui qui le salue participe à ses oeuvres mauvaises.
Advertisements

1 Jean 4,7-21

Posted in amour du prochain, attestation (testament), attributs divins, bonté divine (Amour), châtiment, commandements, connaissance (intelligence de la foi), crainte de Dieu, divinité du Christ, Esprit-Saint, foi (adhérence, profession), incarnation, inhabitation divine, initiative divine, jugement dernier, messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, Père - Fils, péché, sacrifice (oblation, expiation), sauveur, transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse) with tags on 26 octobre 2012 by JL
Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, puisque l’amour est de Dieu et que quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu.8 Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est Amour.9 En ceci s’est manifesté l’amour de Dieu pour nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde afin que nous vivions par lui.10 En ceci consiste l’amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés et qui a envoyé son Fils en victime de propitiation pour nos péchés.11 Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres.12 Dieu, personne ne l’a jamais contemplé. Si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, en nous son amour est accompli.13 A ceci nous connaissons que nous demeurons en lui et lui en nous : il nous a donné de son Esprit.14 Et nous, nous avons contemplé et nous attestons que le Père a envoyé son Fils comme Sauveur du monde.15 Celui qui confesse que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui et lui en Dieu.16 Et nous, nous avons reconnu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est Amour : celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu et Dieu demeure en lui.17 En ceci consiste la perfection de l’amour en nous : que nous ayons pleine assurance au jour du Jugement, car tel est celui-là, tels aussi nous sommes en ce monde.18 Il n’y a pas de crainte dans l’amour ; au contraire, le parfait amour bannit la crainte, car la crainte implique un châtiment, et celui qui craint n’est point parvenu à la perfection de l’amour.19 Quant à nous, aimons, puisque lui nous a aimés le premier.20 Si quelqu’un dit : « J’aime Dieu » et qu’il déteste son frère, c’est un menteur : celui qui n’aime pas son frère, qu’il voit, ne saurait aimer le Dieu qu’il ne voit pas.21 Oui, voilà le commandement que nous avons reçu de lui : que celui qui aime Dieu aime aussi son frère.

1 Jean 4,1-6

Posted in antéchrist, bête, écouter (voix du Seigneur), connaissance (intelligence de la foi), discernement, faux prophète, foi (adhérence, profession), incarnation, inhabitation divine, messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, parousie (jour du Seigneur), vérité (vrai, véritable) with tags on 26 octobre 2012 by JL
Bien-aimés, ne vous fiez pas à tout esprit, mais éprouvez les esprits pour voir s’ils viennent de Dieu, car beaucoup de faux prophètes sont venus dans le monde.2 A ceci reconnaissez l’esprit de Dieu : tout esprit qui confesse Jésus Christ venu dans la chair est de Dieu ;3 et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n’est pas de Dieu ; c’est là l’esprit de l’Antichrist. Vous avez entendu dire qu’il allait venir ; eh bien ! maintenant, il est déjà dans le monde.4 Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu et vous les avez vaincus. Car Celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde.5 Eux, ils sont du monde ; c’est pourquoi ils parlent d’après le monde et le monde les écoute.6 Nous, nous sommes de Dieu. Qui connaît Dieu nous écoute, qui n’est pas de Dieu ne nous écoute pas. C’est à quoi nous reconnaissons l’esprit de la vérité et l’esprit de l’erreur.

1 Jean 3,4-15

Posted in amour du prochain, diable (démon, Satan, Lucifer), eternité (vie éternelle), homme nouveau, incarnation, inhabitation divine, justice (justification, juste), mal (méchanceté, iniquité), monde, péché, salut (rédemption), transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse) with tags on 26 octobre 2012 by JL
Quiconque commet le péché commet aussi l’iniquité, car le péché est l’iniquité.5 Or vous savez que celui-là s’est manifesté pour ôter les péchés et qu’il n’y a pas de péché en lui.6 Quiconque demeure en lui ne pèche pas. Quiconque pèche ne l’a vu ni connu.7 Petits enfants, que personne ne vous égare. Celui qui pratique la justice est juste comme celui-là est juste.8 Celui qui commet le péché est du diable, car le diable est pécheur dès l’origine. C’est pour détruire les oeuvres du diable que le Fils de Dieu est apparu.9 Quiconque est né de Dieu ne commet pas le péché parce que sa semence demeure en lui ; il ne peut pécher, étant né de Dieu.10 A ceci sont reconnaissables les enfants de Dieu et les enfants du diable : quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu, ni celui qui n’aime pas son frère.11 Car tel est le message que vous avez entendu dès le début : nous devons nous aimer les uns les autres,12 loin d’imiter Caïn, qui, étant du Mauvais, égorgea son frère. Et pourquoi l’égorgea-t-il ? Parce que ses oeuvres étaient mauvaises, tandis que celles de son frère étaient justes.13 Ne vous étonnez pas, frères, si le monde vous hait.14 Nous savons, nous, que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons nos frères. Celui qui n’aime pas demeure dans la mort.15 Quiconque hait son frère est un homicide ; or vous savez qu’aucun homicide n’a la vie éternelle demeurant en lui.

1 Jean 1,1-10

Posted in attributs divins, confession, eternité (vie éternelle), fidélité, humanité du Christ, incarnation, joie divine, justice (justification, juste), lumière (lampe), mal (méchanceté, iniquité), messie (Christ, envoyé de Dieu), pardon (miséricorde, rémission), parole de Dieu (vivante), Père - Fils, péché, péché originel, pureté du coeur (purification), sacrifice (oblation, expiation), sang, témoignage (témoin), ténèbre (obscurité), transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse), unité divine (union, communion), vérité (vrai, véritable), verbe (logos, alpha et omega) with tags on 25 octobre 2012 by JL
Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé, ce que nos mains ont touché du Verbe de vie ; –2 car la Vie s’est manifestée : nous l’avons vue, nous en rendons témoignage et nous vous annonçons cette Vie éternelle, qui était tournée vers le Père et qui nous est apparue –3 ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons, afin que vous aussi soyez en communion avec nous. Quant à notre communion, elle est avec le Père et avec son Fils Jésus Christ.4 Tout ceci, nous vous l’écrivons pour que notre joie soit complète.5 Or voici le message que nous avons entendu de lui et que nous vous annonçons : Dieu est Lumière, en lui point de ténèbres.6 Si nous disons que nous sommes en communion avec lui alors que nous marchons dans les ténèbres, nous mentons, nous ne faisons pas la vérité.7 Mais si nous marchons dans la lumière comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus, son Fils, nous purifie de tout péché.8 Si nous disons : « Nous n’avons pas de péché », nous nous abusons, la vérité n’est pas en nous.9 Si nous confessons nos péchés, lui, fidèle et juste, pardonnera nos péchés et nous purifiera de toute iniquité.10 Si nous disons : « Nous n’avons pas péché », nous faisons de lui un menteur, et sa parole n’est pas en nous.

2 Pierre 1,16-21

Posted in attributs divins, charismes, ciel (cieux), Esprit-Saint, gloire de Dieu (glorifier), incarnation, lumière (lampe), messie (Christ, envoyé de Dieu), montagne du Seigneur (théophanie), parole de Dieu (vivante), parousie (jour du Seigneur), Père - Fils, prophétie (oracle), puissance divine, témoignage (témoin), ténèbre (obscurité), transfiguration, volonté divine with tags on 25 octobre 2012 by JL
Car ce n’est pas en suivant des fables sophistiquées que nous vous avons fait connaître la puissance et l’Avènement de notre Seigneur Jésus Christ, mais après avoir été témoins oculaires de sa majesté.17 Il reçut en effet de Dieu le Père honneur et gloire, lorsque la Gloire pleine de majesté lui transmit une telle parole : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute ma faveur. »18 Cette voix, nous, nous l’avons entendue ; elle venait du Ciel, nous étions avec lui sur la montagne sainte.19 Ainsi nous tenons plus ferme la parole prophétique : vous faites bien de la regarder, comme une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour commence à poindre et que l’astre du matin se lève dans vos coeurs.20 Avant tout, sachez-le : aucune prophétie d’Ecriture n’est objet d’explication personnelle ;21 ce n’est pas d’une volonté humaine qu’est jamais venue une prophétie, c’est poussés par l’Esprit Saint que des hommes ont parlé de la part de Dieu.

Hébreux 10,1-18

Posted in alliance (ancienne et nouvelle), attestation (testament), conscience (examen), divinité du Christ, droite de Dieu, Esprit-Saint, faire mémoire, incarnation, inhabitation divine, loi, messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, pardon (miséricorde, rémission), parole de Dieu (vivante), péché, prêtre (ordre de Levi), prêtre (sacerdoce), pureté du coeur (purification), sacrifice (oblation, expiation), sainteté (saints), salut (rédemption), sanctification (sanctifié), sang, volonté divine with tags on 6 octobre 2012 by JL
N’ayant, en effet, que l’ombre des biens à venir, non la substance même des réalités, la Loi est absolument impuissante, avec ces sacrifices, toujours les mêmes, que l’on offre perpétuellement d’année en année, à rendre parfaits ceux qui s’approchent de Dieu.2 Autrement, n’aurait-on pas cessé de les offrir puisque les officiants de ce culte, purifiés une fois pour toutes, n’auraient plus conscience d’aucun péché ?3 Bien au contraire, par ces sacrifices eux-mêmes, on rappelle chaque année le souvenir des péchés.4 En effet, du sang de taureaux et de boucs est impuissant à enlever des péchés.5 C’est pourquoi, en entrant dans le monde, le Christ dit : Tu n’as voulu ni sacrifice ni oblation ; mais tu m’as façonné un corps.6 Tu n’as agréé ni holocaustes ni sacrifices pour les péchés.7 Alors j’ai dit : Voici, je viens, car c’est de moi qu’il est question dans le rouleau du livre, pour faire, ô Dieu, ta volonté.8 Il commence par dire : Sacrifices, oblations, holocaustes, sacrifices pour les péchés, tu ne les as pas voulus ni agréés – et cependant ils sont offerts d’après la Loi –,9 alors il déclare : Voici, je viens pour faire ta volonté. Il abroge le premier régime pour fonder le second.10 Et c’est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés par l’oblation du corps de Jésus Christ, une fois pour toutes.11 Tandis que tout prêtre se tient debout chaque jour, officiant et offrant maintes fois les mêmes sacrifices, qui sont absolument impuissants à enlever des péchés,12 lui au contraire, ayant offert pour les péchés un unique sacrifice, il s’est assis pour toujours à la droite de Dieu,13 attendant désormais que ses ennemis soient placés comme un escabeau sous ses pieds.14 Car par une oblation unique il a rendu parfaits pour toujours ceux qu’il sanctifie.15 Or l’Esprit Saint lui aussi nous l’atteste ; car après avoir déclaré :16 Telle est l’alliance que je contracterai avec eux après ces jours-là, le Seigneur dit : Je mettrai mes lois dans leur coeur et je les graverai dans leur pensée.17 Ni de leurs péchés, ni de leurs offenses, je ne me souviendrai plus.18 Or là où les péchés sont remis, il n’y a plus d’oblation pour le péché.