Archive for the esclavage (du péché) Category

Actes 7,1-60

Posted in adversité (tribulations, épreuve), alliance (ancienne et nouvelle), ange, attestation (testament), cheminement spirituel, ciel (cieux), déportation, désert, diable (démon, Satan, Lucifer), droite de Dieu, esclavage (du péché), Esprit-Saint, fécondité (prospérité, postérité), fils de l'homme, gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), idolâtrie, justice (justification, juste), libération (délivrance), magistère (ministère, Tradition), maison du Seigneur (demeure), martyr, messie (Christ, envoyé de Dieu), miracle (guérison, signe), opprimé (oppression), pardon (miséricorde, rémission), parole de Dieu (vivante), passage de la mort, péché, persécution, peuple de Dieu (Israël), promesse divine (serment), prophète, prophétie (oracle), pureté du coeur (purification), salut (rédemption), temple de Dieu (sanctuaire, tente), terre promise (repos du Seigneur) with tags on 6 novembre 2012 by JL

Le grand prêtre demanda : « En est-il bien ainsi ? « 2 Il répondit : « Frères et pères, écoutez. Le Dieu de la gloire apparut à notre père Abraham, encore en Mésopotamie avant de s’établir à Harân,3 et lui dit : Quitte ton pays et ta parenté, et va dans le pays que je te montrerai.4 Il quitta alors le pays des Chaldéens pour s’établir à Harân. C’est de là, après la mort de son père, que Dieu le fit passer dans ce pays où vous habitez maintenant.5 Il ne lui donna aucune propriété dans ce pays, pas même de quoi poser le pied, mais il promit de lui en donner la possession, ainsi qu’à sa postérité après lui quoiqu’il n’eût pas d’enfant.6 Et Dieu lui déclara que sa postérité séjournerait en terre étrangère, qu’on la réduirait en servitude et qu’on la maltraiterait durant 400 ans. —7 Mais la nation dont ils auront été les esclaves, je la jugerai, moi, dit Dieu. Après quoi, ils s’en iront et me rendront leur culte en ce lieu même.8 Il lui donna ensuite l’alliance de la circoncision ; c’est ainsi qu’étant devenu père d’Isaac, Abraham le circoncit le huitième jour. Et Isaac fit de même pour Jacob, et Jacob pour les douze patriarches.9 « Les patriarches, jaloux de Joseph, le vendirent pour être emmené en Egypte. Mais Dieu était avec lui :10 il le tira de toutes ses tribulations et lui donna grâce et sagesse devant Pharaon, roi d’Egypte, qui l’établit gouverneur de l’Egypte et de toute sa maison.11 Survinrent alors dans toute l’Egypte et en Canaan famine et grande détresse ; nos pères ne trouvaient rien à manger.12 Apprenant qu’il y avait des vivres en Egypte, Jacob y envoya nos pères une première fois ;13 la deuxième fois, Joseph se fit reconnaître de ses frères, et son origine fut révélée à Pharaon.14 Joseph envoya chercher alors son père Jacob et toute sa parenté, qui comptait 75 personnes.15 Jacob descendit donc en Egypte, et il y mourut, ainsi que nos pères.16 Leurs corps furent transportés à Sichem et déposés dans le tombeau qu’Abraham avait acheté à prix d’argent aux fils d’Emmor, père de Sichem.17 « Comme approchait le temps où devait s’accomplir la promesse que Dieu avait faite solennellement à Abraham, le peuple s’accrut et se multiplia en Egypte,18 jusqu’à l’avènement d’un nouveau roi qui ne se souvint pas de Joseph.19 Usant d’astuce envers notre race, ce roi maltraita nos pères, jusqu’à leur faire exposer leurs nouveau-nés pour qu’ils ne puissent pas vivre.20 C’est à ce moment que naquit Moïse, qui était beau devant Dieu. Il fut nourri trois mois dans la maison de son père ;21 puis, comme il avait été exposé, la fille de Pharaon le recueillit et l’éleva comme son propre fils.22 Ainsi Moïse fut-il instruit dans toute la sagesse des Egyptiens, et il était puissant en paroles et en oeuvres.23 « Comme il atteignait la quarantaine, la pensée lui vint de visiter ses frères, les Israélites.24 Voyant maltraiter l’un d’eux, il prit sa défense et vengea l’opprimé en tuant l’Egyptien.25 Ses frères, supposait-il, comprendraient que c’était Dieu qui, par sa main, leur apportait le salut ; mais ils ne le comprirent pas.26 Le lendemain, il en aperçut qui se battaient, et il voulut les remettre d’accord. Mes amis, leur dit-il, vous êtes frères : pourquoi vous maltraiter l’un l’autre ?27 Alors celui qui maltraitait son compagnon le repoussa en disant : Qui t’a établi chef et juge sur nous ?28 Voudrais-tu me tuer comme hier tu as tué l’Egyptien ?29 A ces mots, Moïse s’enfuit et alla se réfugier au pays de Madian, où il eut deux fils.30 « Au bout de 40 ans, un ange lui apparut au désert du mont Sinaï, dans la flamme d’un buisson en feu.31 Moïse était étonné à la vue de cette apparition. Comme il s’avançait pour mieux voir, la voix du Seigneur se fit entendre :32 Je suis le Dieu de tes pères, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Tout tremblant, Moïse n’osait regarder.33 Alors le Seigneur lui dit : Ote les sandales de tes pieds, car l’endroit où tu te tiens est une terre sainte.34 Oui, j’ai vu l’affliction de mon peuple en Egypte, j’ai entendu son gémissement et je suis descendu pour le délivrer. Viens donc, que je t’envoie en Egypte.35 « Ce Moïse qu’ils avaient renié en disant : Qui t’a établi chef et juge ? Voici que Dieu le leur envoyait comme chef et rédempteur, par l’entremise de l’ange qui lui était apparu dans le buisson.36 C’est lui qui les fit sortir, en opérant prodiges et signes au pays d’Egypte, à la mer Rouge et au désert pendant 40 ans.37 C’est lui, Moïse, qui dit aux Israélites : Dieu vous suscitera d’entre vos frères un prophète comme moi.38 C’est lui qui, lors de l’assemblée au désert, était avec l’ange qui lui parlait sur le mont Sinaï, tout en restant avec nos pères, lui qui reçut les paroles de vie pour nous les donner.39 Voilà celui à qui nos pères refusèrent d’obéir. Bien plus, ils le repoussèrent et, retournant de coeur en Egypte,40 ils dirent à Aaron : Fais-nous des dieux qui marchent devant nous ; car ce Moïse qui nous a fait sortir du pays d’Egypte, nous ne savons ce qui lui est arrivé41 Il Fabriquèrent un veau en ces jours-là et offrirent un sacrifice à l’idole, et ils célébraient joyeusement l’oeuvre de leurs mains.42 Alors Dieu se détourna d’eux et les livra au culte de l’armée du ciel, ainsi qu’il est écrit au livre des Prophètes : M’avez-vous donc offert victimes et sacrifices, pendant 40 ans au désert, maison d’Israël ?43 Mais vous avez porté la tente de Moloch et l’étoile du dieu Rephân, les figures que vous aviez faites pour les adorer ; aussi vous déporterai-je par-delà Babylone.44 « Nos pères au désert avaient la Tente du Témoignage, ainsi qu’en avait disposé Celui qui parlait à Moïse, lui enjoignant de la faire suivant le modèle qu’il avait vu.45 Après l’avoir reçue, nos pères l’introduisirent, sous la conduite de Josué, dans le pays conquis sur les nations que Dieu chassa devant eux ; ainsi en fut-il jusqu’aux jours de David.46 Celui-ci trouva grâce devant Dieu et sollicita la faveur de trouver une résidence pour la maison de Jacob.47 Ce fut Salomon toutefois qui lui bâtit une maison.48 Mais le Très-Haut n’habite pas dans des demeures faites de main d’homme ; ainsi le dit le prophète :49 Le ciel est mon trône et la terre l’escabeau de mes pieds : quelle maison me bâtirez-vous, dit le Seigneur, et quel sera le lieu de mon repos ?50 N’est-ce pas ma main qui a fait tout cela ?51 « Nuques raides, oreilles et coeurs incirconcis, toujours vous résistez à l’Esprit Saint ! Tels furent vos pères, tels vous êtes !52 Lequel des prophètes vos pères n’ont-ils point persécuté ? Ils ont tué ceux qui prédisaient la venue du Juste, celui-là même que maintenant vous venez de trahir et d’assassiner,53 vous qui avez reçu la Loi par le ministère des anges et ne l’avez pas observée. »54 A ces mots, leurs coeurs frémissaient de rage, et ils grinçaient des dents contre Etienne.55 Tout rempli de l’Esprit Saint, il fixa son regard vers le ciel ; il vit alors la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu.56 « Ah ! dit-il, je vois les cieux ouverts et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu. »57 Jetant alors de grands cris, ils se bouchèrent les oreilles et, comme un seul homme, se précipitèrent sur lui,58 le poussèrent hors de la ville et se mirent à le lapider. Les témoins avaient déposé leurs vêtements aux pieds d’un jeune homme appelé Saul.59 Et tandis qu’on le lapidait, Etienne faisait cette invocation : « Seigneur Jésus, reçois mon esprit. »60 Puis il fléchit les genoux et dit, dans un grand cri : « Seigneur, ne leur impute pas ce péché. » Et en disant cela, il s’endormit.

 

2 Pierre 2,1-22

Posted in abîme, adultère (fornication), adversité (tribulations, épreuve), ange, attributs divins, âme (demeure de Dieu), blasphème, chemin (voies du Seigneur), commandements, convoitise (passions), déluge, diable (démon, Satan, Lucifer), droiture, enfer (damnation, perdition), esclavage (du péché), faux prophète, gloire de Dieu (glorifier), hérésie (secte), jugement dernier, justice (justification, juste), libération (délivrance), messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, péché, péché originel, piété (impiété, incrédulité), pur et impur (souillure), reniement (rejet, mépris), sauveur, ténèbre (obscurité), vérité (vrai, véritable), vices with tags on 25 octobre 2012 by JL
Il y a eu de faux prophètes dans le peuple, comme il y aura aussi parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses et qui, reniant le Maître qui les a rachetés, attireront sur eux-mêmes une prompte perdition.2 Beaucoup suivront leurs débauches, et la voie de la vérité sera blasphémée, à cause d’eux.3 Par cupidité, au moyen de paroles trompeuses, ils trafiqueront de vous, eux dont le jugement depuis longtemps n’est pas inactif et dont la perdition ne sommeille pas.4 Car si Dieu n’a pas épargné les Anges qui avaient péché, mais les a mis dans le Tartare et livrés aux abîmes de ténèbres, où ils sont réservés pour le Jugement ;5 s’il n’a pas épargné l’ancien monde, tout en préservant huit personnes dont Noé, héraut de justice, tandis qu’il amenait le Déluge sur un monde d’impies ;6 si, à titre d’exemple pour les impies à venir, il a mis en cendres et condamné à la destruction les villes de Sodome et de Gomorrhe,7 s’il a délivré Lot, le juste, qu’affligeait la conduite débauchée de ces hommes criminels –8 car ce juste qui habitait au milieu d’eux torturait jour après jour son âme de juste à cause des oeuvres iniques qu’il voyait et entendait -,9 c’est que le Seigneur sait délivrer de l’épreuve les hommes pieux et garder les hommes impies pour les châtier au jour du Jugement,10 surtout ceux qui, par convoitise impure, suivent la chair et méprisent la Seigneurie. Audacieux, arrogants, ils ne craignent pas de blasphémer les Gloires,11 alors que les Anges, quoique supérieurs en force et en puissance, ne portent pas contre elles devant le Seigneur de jugement calomnieux.12 Mais eux sont comme des animaux sans raison, voués par nature à être pris et détruits ; blasphémant ce qu’ils ignorent, de la même destruction ils seront détruits eux aussi,13 subissant l’injustice comme salaire de l’injustice. Ils estiment délices la volupté du jour, hommes souillés et flétris, ils mettent leur volupté à vous tromper, en faisant bonne chère avec vous.14 Ils ont les yeux pleins d’adultère et insatiables de péché, ils allèchent les âmes mal affermies, ils ont le coeur exercé à la cupidité, êtres maudits !15 Après avoir quitté la voie droite, ils se sont égarés en suivant la voie de Balaam, fils de Bosor, qui chérit un salaire d’injustice16 mais qui fut repris de son méfait. Une monture sans voix, avec une voix humaine, arrêta la démence du prophète.17 Ce sont des fontaines sans eau et des nuages poussés par un tourbillon ; l’obscurité des ténèbres leur est réservée.18 Avec des discours gonflés de vide, ils allèchent, par les désirs charnels, par les débauches, ceux qui venaient à peine de fuir les gens qui passent leur vie dans l’égarement.19 Ils leur promettent la liberté, mais ils sont eux-mêmes esclaves de la corruption, car on est esclave de ce qui vous domine.20 En effet, si, après avoir fui les souillures du monde par la connaissance du Seigneur et Sauveur Jésus Christ, ils s’y engagent de nouveau et sont dominés, leur dernière condition est devenue pire que la première.21 Car mieux valait pour eux n’avoir pas connu la voie de la justice, que de l’avoir connue pour se détourner du saint commandement qui leur avait été transmis.22 Il leur est arrivé ce que dit le véridique proverbe : Le chien est retourné à son propre vomissement, et : « La truie à peine lavée se roule dans le bourbier. »

2 Pierre 1,1-11

Posted in amour du prochain, attributs divins, aveuglement, charité (générosité), connaissance (intelligence de la foi), convoitise (passions), courage (force), divinité du Christ, elu (élection divine), esclavage (du péché), eternité (vie éternelle), foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), justice (justification, juste), messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, paix (soulagement), péché originel, persévérance (constance), piété (impiété, incrédulité), porter du fruit, promesse divine (serment), puissance divine, pureté du coeur (purification), royaume de Dieu (des cieux), sauveur, ténèbre (obscurité), tomber (succomber, reniement), unité divine (union, communion), vertus with tags on 24 octobre 2012 by JL
Syméon Pierre, serviteur et apôtre de Jésus Christ, à ceux qui ont reçu par la justice de notre Dieu et Sauveur Jésus Christ une foi d’un aussi grand prix que la nôtre,2 à vous grâce et paix en abondance, par la connaissance de notre Seigneur !3 Car sa divine puissance nous a donné tout ce qui concerne la vie et la piété : elle nous a fait connaître Celui qui nous a appelés par sa propre gloire et vertu.4 Par elles, les précieuses, les plus grandes promesses nous ont été données, afin que vous deveniez ainsi participants de la divine nature, vous étant arrachés à la corruption qui est dans le monde, dans la convoitise.5 Pour cette même raison, apportez encore tout votre zèle à joindre à votre foi la vertu, à la vertu la connaissance,6 à la connaissance la tempérance, à la tempérance la constance, à la constance la piété,7 à la piété l’amour fraternel, à l’amour fraternel la charité.8 En effet, si ces choses vous appartiennent et qu’elles abondent, elles ne vous laisseront pas sans activité, ni sans fruit pour la connaissance de notre Seigneur Jésus Christ.9 Celui qui ne les possède pas, c’est un aveugle, un myope ; il oublie qu’il a été purifié de ses anciens péchés.10 Ayez donc d’autant plus de zèle, frères, pour affermir votre vocation et votre élection. Ce faisant, pas de danger que vous tombiez jamais.11 Car c’est ainsi que vous sera largement accordée par surcroît l’entrée dans le Royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ.

Hébreux 11,1-40

Posted in bénédiction (malédiction), crainte de Dieu, création (créateur), esclavage (du péché), eternité (vie éternelle), fécondité (prospérité, postérité), fidélité, foi (adhérence, profession), fondement (pierre d'angle), héritage (de Dieu, le nôtre), iles lointaines (nations étrangères), invisibilité divine, justice (justification, juste), mettre à l'épreuve (tenter), monde, offrande, parole de Dieu (vivante), péché, peuple de Dieu (Israël), premier-né (prémisse), promesse divine (serment), prophète, résurrection, rétribution (couronne de gloire), richesse (danger de la richesse), sacrifice (oblation, expiation), sang, témoignage (témoin), terre promise (repos du Seigneur), transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse), verbe (logos, alpha et omega) with tags on 16 octobre 2012 by JL
Or la foi est la garantie des biens que l’on espère, la preuve des réalités qu’on ne voit pas.2 C’est elle qui a valu aux anciens un bon témoignage.3 Par la foi, nous comprenons que les mondes ont été formés par une parole de Dieu, de sorte que ce que l’on voit provient de ce qui n’est pas apparent.4 Par la foi, Abel offrit à Dieu un sacrifice de plus grande valeur que celui de Caïn ; aussi fut-il proclamé juste, Dieu ayant rendu témoignage à ses dons, et par elle aussi, bien que mort, il parle encore.5 Par la foi, Hénoch fut enlevé, en sorte qu’il ne vit pas la mort, et on ne le trouva plus, parce que Dieu l’avait enlevé. Avant son enlèvement, en effet, il lui est rendu témoignage qu’il avait plu à Dieu.6 Or sans la foi il est impossible de lui plaire. Car celui qui s’approche de Dieu doit croire qu’il existe et qu’il se fait le rémunérateur de ceux qui le cherchent.7 Par la foi, Noé, divinement averti de ce qui n’était pas encore visible, saisi d’une crainte religieuse, construisit une arche pour sauver sa famille. Par la foi, il condamna le monde et il devint héritier de la justice qui s’obtient par la foi.8 Par la foi, Abraham obéit à l’appel de partir vers un pays qu’il devait recevoir en héritage, et il partit ne sachant où il allait.9 Par la foi, il vint séjourner dans la Terre promise comme en un pays étranger, y vivant sous des tentes, ainsi qu’Isaac et Jacob, héritiers avec lui de la même promesse.10 C’est qu’il attendait la ville pourvue de fondations dont Dieu est l’architecte et le constructeur.11 Par la foi, Sara, elle aussi, reçut la vertu de concevoir, et cela en dépit de son âge avancé, parce qu’elle estima fidèle celui qui avait promis.12 C’est bien pour cela que d’un seul homme, et déjà marqué par la mort, naquirent des descendants comparables par leur nombre aux étoiles du ciel et aux grains de sable sur le rivage de la mer, innombrables…13 C’est dans la foi qu’ils moururent tous sans avoir reçu l’objet des promesses, mais ils l’ont vu et salué de loin, et ils ont confessé qu’ils étaient étrangers et voyageurs sur la terre.14 Ceux qui parlent ainsi font voir clairement qu’ils sont à la recherche d’une patrie.15 Et s’ils avaient pensé à celle d’où ils étaient sortis, ils auraient eu le temps d’y retourner.16 Or, en fait, ils aspirent à une patrie meilleure, c’est-à-dire céleste. C’est pourquoi, Dieu n’a pas honte de s’appeler leur Dieu ; il leur a préparé, en effet, une ville…17 Par la foi, Abraham, mis à l’épreuve, a offert Isaac, et c’est son fils unique qu’il offrait en sacrifice, lui qui était le dépositaire des promesses,18 lui à qui il avait été dit : C’est par Isaac que tu auras une postérité.19 Dieu, pensait-il, est capable même de ressusciter les morts ; c’est pour cela qu’il recouvra son fils, et ce fut un symbole.20 Par la foi encore, Isaac donna à Jacob et à Esaü des bénédictions assurant l’avenir.21 Par la foi, Jacob mourant bénit chacun des fils de Joseph et il se prosterna appuyé sur l’extrémité de son bâton.22 Par la foi, Joseph, proche de sa fin, évoqua l’exode des fils d’Israël et donna des ordres au sujet de ses restes.23 Par la foi, Moïse, à sa naissance fut caché par ses parents pendant trois mois, parce qu’ils virent que le petit enfant était beau et ils ne craignirent pas l’édit du roi.24 Par la foi, Moïse, devenu grand, refusa d’être appelé fils d’une fille d’un Pharaon,25 aimant mieux être maltraité avec le peuple de Dieu que de connaître la jouissance éphémère du péché,26 estimant comme une richesse supérieure aux trésors de l’Egypte l’opprobre du Christ. Il avait, en effet, les yeux fixés sur la récompense.27 Par la foi, il quitta l’Egypte sans craindre la fureur du roi : comme s’il voyait l’Invisible, il tint ferme.28 Par la foi, il célébra la Pâque et fit l’aspersion du sang, afin que l’Exterminateur ne touchât point les premiers-nés d’Israël.29 Par la foi, ils traversèrent la mer Rouge comme une terre sèche, tandis que les Egyptiens, ayant essayé le passage, furent engloutis.30 Par la foi, les murs de Jéricho tombèrent, quand on en eut fait le tour pendant sept jours.31 Par la foi, Rahab la prostituée ne périt pas avec les incrédules, parce qu’elle avait accueilli pacifiquement les éclaireurs.32 Et que dirai-je encore ? Car le temps me manquerait si je racontais ce qui concerne Gédéon, Baraq, Samson, Jephté, David, ainsi que Samuel et les Prophètes,33 eux qui, grâce à la foi, soumirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent l’accomplissement des promesses, fermèrent la gueule des lions,34 éteignirent la violence du feu, échappèrent au tranchant du glaive, furent rendus vigoureux, de malades qu’ils étaient, montrèrent de la vaillance à la guerre, refoulèrent les invasions étrangères.35 Des femmes ont recouvré leurs morts par la résurrection. Les uns se sont laissé torturer, refusant leur délivrance afin d’obtenir une meilleure résurrection.36 D’autres subirent l’épreuve des dérisions et des fouets, et même celle des chaînes et de la prison.37 Ils ont été lapidés, sciés, ils ont péri par le glaive, ils sont allés çà et là, sous des peaux de moutons et des toisons de chèvres, dénués, opprimés, maltraités,38 eux dont le monde était indigne, errant dans les déserts, les montagnes, les cavernes, les antres de la terre.39 Et tous ceux-là, bien qu’ils aient reçu un bon témoignage à cause de leur foi, ne bénéficièrent pas de la promesse :40 c’est que Dieu prévoyait pour nous un sort meilleur, et ils ne devaient pas parvenir sans nous à la perfection.

Hébreux 2,1-18

Posted in adversité (tribulations, épreuve), ange, attachement, attestation (testament), attributs divins, charismes, ciel (cieux), confiance en Dieu (dans l'Église), création (créateur), crucifixion, diable (démon, Satan, Lucifer), enfant de Dieu (adoption divine), esclavage (du péché), Esprit-Saint, evangéliser (bonne nouvelle), faire mémoire, fidélité, fils de l'homme, foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), humanité du Christ, kénose (abaissement, cœur brisé), libération (délivrance), messie (Christ, envoyé de Dieu), miracle (guérison, signe), monde, mort (source de vie), pardon (miséricorde, rémission), parole de Dieu (vivante), passage de la mort, péché, peuple de Dieu (Israël), prêtre (sacerdoce), prière d'offrande, prière de louange (cantique), prophétie (oracle), puissance divine, rétribution (couronne de gloire), royauté du Christ, sainteté (saints), salut (rédemption), sanctification (sanctifié), sang, souffrance (douleur), témoignage (témoin), vérité (vrai, véritable), verbe (logos, alpha et omega), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 1 octobre 2012 by JL
C’est pourquoi nous devons nous attacher avec plus d’attention aux enseignements que nous avons entendus, de peur d’être entraînés à la dérive.2 Si déjà la parole promulguée par des anges s’est trouvée garantie et si toute transgression et désobéissance a reçu une juste rétribution,3 comment nous-mêmes échapperons-nous, si nous négligeons pareil salut ? Celui-ci, inauguré par la prédication du Seigneur, nous a été garanti par ceux qui l’ont entendu,4 Dieu appuyant leur témoignage par des signes, des prodiges, des miracles de toutes sortes, ainsi que par des communications d’Esprit Saint qu’il distribue à son gré.5 En effet, ce n’est pas à des anges qu’il a soumis le monde à venir dont nous parlons.6 Quelqu’un a fait quelque part cette attestation : Qu’est-ce que l’homme pour que tu te souviennes de lui, ou le fils de l’homme pour que tu le prennes en considération ?7 Tu l’as un moment abaissé au-dessous des anges. Tu l’as couronné de gloire et d’honneur.8 Tu as tout mis sous ses pieds. Par le fait qu’il lui a tout soumis, il n’a rien laissé qui lui demeure insoumis. Actuellement, il est vrai, nous ne voyons pas encore que tout lui soit soumis.9 Mais celui qui a été abaissé un moment au-dessous des anges, Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d’honneur, parce qu’il a souffert la mort : il fallait que, par la grâce de Dieu, au bénéfice de tout homme, il goûtât la mort.10 Il convenait, en effet, que, voulant conduire à la gloire un grand nombre de fils, Celui pour qui et par qui sont toutes choses rendît parfait par des souffrances le chef qui devait les guider vers leur salut.11 Car le sanctificateur et les sanctifiés ont tous même origine. C’est pourquoi il ne rougit pas de les nommer frères,12 quand il dit : J’annoncerai ton nom à mes frères. Je te chanterai au milieu de l’assemblée. Et encore :13 Pour moi j’aurai confiance en lui. Et encore : Nous voici, moi et les enfants que Dieu m’a donnés.14 Puis donc que les enfants avaient en commun le sang et la chair, lui aussi y participa pareillement afin de réduire à l’impuissance, par sa mort, celui qui a la puissance de la mort, c’est-à-dire le diable,15 et d’affranchir tous ceux qui, leur vie entière, étaient tenus en esclavage par la crainte de la mort.16 Car ce n’est certes pas des anges qu’il se charge, mais c’est de la descendance d’Abraham qu’il se charge.17 En conséquence, il a dû devenir en tout semblable à ses frères, afin de devenir dans leurs rapports avec Dieu un grand prêtre miséricordieux et fidèle, pour expier les péchés du peuple.18 Car du fait qu’il a lui-même souffert par l’épreuve, il est capable de venir en aide à ceux qui sont éprouvés.

2 Thimothée 3,1-7

Posted in connaissance (intelligence de la foi), convoitise (passions), esclavage (du péché), orgueil (se glorifier), parousie (jour du Seigneur), piété (impiété, incrédulité), reniement (rejet, mépris), vérité (vrai, véritable), vices with tags on 29 septembre 2012 by JL
Sache bien, par ailleurs, que dans les derniers jours surviendront des moments difficiles.2 Les hommes en effet seront égoïstes, cupides, vantards, orgueilleux, diffamateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, sacrilèges,3 sans coeur, sans pitié, médisants, intempérants, intraitables, ennemis du bien,4 délateurs, effrontés, aveuglés par l’orgueil, plus amis de la volupté que de Dieu,5 ayant les apparences de la piété mais reniant ce qui en est la force. Ceux-là aussi, évite-les.6 Ils sont bien du nombre, ceux qui s’introduisent dans les maisons et envoûtent des femmelettes chargées de péchés, entraînées par toutes sortes de passions et qui,7 toujours à s’instruire, ne sont jamais capables de parvenir à la connaissance de la vérité.

1 Thimothée 6,1-11

Posted in âme (demeure de Dieu), charité (générosité), convoitise (passions), désolation (dévastation, ruine), douceur (tendresse), enfer (damnation, perdition), esclavage (du péché), foi (adhérence, profession), justice (justification, juste), monde, passage de la mort, pauvre (pauvreté en esprit), persévérance (constance), piété (impiété, incrédulité), richesse (danger de la richesse), tentation (filet), tomber (succomber, reniement) with tags on 27 septembre 2012 by JL
Profitable, oui, la piété l’est grandement pour qui se contente de ce qu’il a.7 Car nous n’avons rien apporté dans le monde et de même nous n’en pouvons rien emporter.8 Lors donc que nous avons nourriture et vêtement, sachons être satisfaits.9 Quant à ceux qui veulent amasser des richesses, ils tombent dans la tentation, dans le piège, dans une foule de convoitises insensées et funestes, qui plongent les hommes dans la ruine et la perdition.10 Car la racine de tous les maux, c’est l’amour de l’argent. Pour s’y être livrés, certains se sont égarés loin de la foi et se sont transpercé l’âme de tourments sans nombre.11 Pour toi, homme de Dieu, fuis tout cela. Poursuis la justice, la piété, la foi, la charité, la constance, la douceur.

Colossiens 2,6-15

Posted in ange, attributs divins, baptême, charismes, chemin (voies du Seigneur), circoncision, crucifixion, divinité du Christ, esclavage (du péché), foi (adhérence, profession), grâce (rendre grâce), homme nouveau, kénose (abaissement, cœur brisé), magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, pardon (miséricorde, rémission), péché, péché originel, prière de louange (cantique), puissance divine, résurrection, renoncement, royauté du Christ, suivre Jésus, vigilance (veiller) with tags on 18 septembre 2012 by JL
Le christ tel que vous l’avez reçu, Jésus le Seigneur, c’est en lui qu’il vous faut marcher,7 enracinés et édifiés en lui, appuyés sur la foi telle qu’on vous l’a enseignée, et débordant d’action de grâces.8 Prenez garde qu’il ne se trouve quelqu’un pour vous réduite en esclavage par le vain leurre de la « philosophie’, selon une tradition toute humaine, selon les éléments du monde, et non selon le Christ.9 Car en lui habite corporellement toute la Plénitude de la Divinité,10 et vous vous trouvez en lui associés à sa plénitude, lui qui est la Tête de toute Principauté et de toute Puissance.11 C’est en lui que vous avez été circoncis d’un circoncision qui n’est pas de main d’homme, par l’entier dépouillement de votre corps charnel ; telle est la circoncision du Christ :12 ensevelis avec lui lors du baptême, vous en êtes aussi ressuscités avec lui, parce que vous avez cru en la force de Dieu qui l’a ressuscité des morts.13 Vous qui étiez morts du fait de vos fautes et de votre chair incirconcise, Il vous a fait revivre avec lui ! Il nous a pardonné toutes nos fautes !14 Il a effacé, au détriment des ordonnances légales, la cédule de notre dette, qui nous était contraire ; il l’a supprimée en la clouant à la croix.15 Il a dépouillé les Principautés et les Puissances et les a données en spectacle à la face du monde, en les traînant dans son cortège triomphal.

Galates 5,1-6

Posted in charité (générosité), circoncision, esclavage (du péché), Esprit-Saint, foi (adhérence, profession), grâce (rendre grâce), justice (justification, juste), libération (délivrance), loi, messie (Christ, envoyé de Dieu) with tags on 9 septembre 2012 by JL
C’est pour que nous restions libres que le Christ nous a libérés. Donc tenez bon et ne vous remettez pas sous le joug de l’esclavage.2 C’est moi, Paul, qui vous le dis : si vous vous faites circoncire, le Christ ne vous servira de rien.3 De nouveau je l’atteste à tout homme qui se fait circoncire : il est tenu à l’observance intégrale de la Loi.4 Vous avez rompu avec le Christ, vous qui cherchez la justice dans la Loi ; vous êtes déchus de la grâce.5 Car pour nous, c’est l’Esprit qui nous fait attendre de la foi les biens qu’espère la justice.6 En effet, dans le Christ Jésus ni circoncision ni incirconcision ne comptent, mais seulement la foi opérant par la charité.

Galates 4,19-31

Posted in alliance (ancienne et nouvelle), attributs divins, esclavage (du péché), Esprit-Saint, fécondité (prospérité, postérité), héritage (de Dieu, le nôtre), Jérusalem (Sion), joie divine, loi, magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), persécution, promesse divine (serment), souffrance (douleur) with tags on 8 septembre 2012 by JL
19 Mes petits enfants, vous que j’enfante à nouveau dans la douleur jusqu’à ce que le Christ ait pris forme chez vous, 20 j’aurais voulu être près de vous dès maintenant et pouvoir changer de ton, car je ne sais comment faire avec vous. 21 Dites-moi, vous qui voulez vous soumettre à la Loi, n’avez-vous pas écouté la Loi ? 22 Il y est écrit en effet qu’Abraham avait deux fils, l’un né d’une esclave, et l’autre d’une femme libre. 23 Le fils d’Agar, l’esclave, eut une origine purement humaine ; celui de Sara, la femme libre, naquit à cause de la promesse de Dieu. 24 Ces événements ont un sens symbolique : les deux femmes sont les deux Alliances. La première Alliance, celle du mont Sinaï, met au monde des enfants esclaves : c’est Agar. 25 Or Agar, c’est le mont Sinaï en Arabie, qui correspond à la Jérusalem actuelle : elle est esclave ainsi que ses enfants, 26 tandis que la Jérusalem d’en haut est libre, et c’est elle notre mère. 27 L’Écriture dit en effet :Réjouis-toi, femme stérile, toi qui n’avais pas d’enfants ;éclate en cris de joie,toi qui n’avais pas éprouvé les douleurs de l’enfantement,car la femme abandonnée a maintenant plus d’enfants que celle qui avait son mari. 28 Et vous, frères, comme Isaac, c’est par suite de la promesse de Dieu que vous êtes nés. 29 Mais autrefois l’enfant dont l’origine était purement humaine persécutait celui qui était né selon l’Esprit ; il en est de même aujourd’hui. 30 Or, que dit l’Écriture ? Renvoie cette esclave et son fils,car le fils de l’esclave ne doit pas partager l’héritage avec le fils de la femme libre. 31 Par conséquent, frères, nous ne sommes pas les enfants d’une esclave, nous sommes ceux de la femme libre.

Galates 4,1-12

Posted in attributs divins, enfant de Dieu (adoption divine), esclavage (du péché), Esprit-Saint, eternité (vie éternelle), foi (adhérence, profession), héritage (de Dieu, le nôtre), idolâtrie, inhabitation divine, justice (justification, juste), loi, messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, Père - Fils, pureté du coeur (purification), sainteté (saints), salut (rédemption), témoignage (témoin), Trinité, vérité (vrai, véritable) with tags on 8 septembre 2012 by JL
Or je dis : aussi longtemps qu’il est un enfant, l’héritier, quoique propriétaire de tous les biens, ne diffère en rien d’un esclave.2 Il est sous le régime des tuteurs et des intendants jusqu’à la date fixée par son père.3 Nous aussi, durant notre enfance, nous étions asservis aux éléments du monde.4 Mais quand vint la plénitude du temps, Dieu envoya son Fils, né d’une femme, né sujet de la loi,5 afin de racheter les sujets de la Loi, afin de nous conférer l’adoption filiale.6 Et la preuve que vous êtes des fils, c’est que Dieu a envoyé dans nos coeurs l’Esprit de son Fils qui crie : Abba, Père !7 Aussi n’es-tu plus esclave mais fils ; fils, et donc héritier de par Dieu.8 Jadis, dans votre ignorance de Dieu, vous fûtes asservis à des dieux qui au vrai n’en sont pas ;9 mais maintenant que vous avez connu Dieu ou plutôt qu’il vous a connus, comment retourner encore à ces éléments sans force ni valeur, auxquels à nouveau, comme jadis, vous voulez vous asservir ?10 Observer des jours, des mois, des saisons, des années !11 Vous me faites craindre de m’être inutilement fatigué pour vous.12 Devenez semblables à moi, puisque je me suis fait semblable à vous, frères, je vous en supplie.

Galates 3,1-29

Posted in ange, attachement, attributs divins, baptême, bénédiction (malédiction), connaissance (intelligence de la foi), crucifixion, enfant de Dieu (adoption divine), esclavage (du péché), Esprit-Saint, eternité (vie éternelle), evangéliser (bonne nouvelle), foi (adhérence, profession), héritage (de Dieu, le nôtre), homme nouveau, justice (justification, juste), loi, magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), miracle (guérison, signe), païens (gentils), parole de Dieu (vivante), péché, promesse divine (serment), prophétie (oracle), salut (rédemption), unité divine (union, communion), vérité (vrai, véritable) with tags on 8 septembre 2012 by JL
O Galates sans intelligence, qui vous a ensorcelés ? A vos yeux pourtant ont été dépeints les traits de Jésus Christ en croix.2 Je ne veux savoir de vous qu’une chose : est-ce pour avoir pratiqué la Loi que vous avez reçu l’Esprit, ou pour avoir cru à la prédication ?3 Etes-vous à ce point dépourvus d’intelligence, que de commencer par l’esprit pour finir maintenant dans la chair ?4 Est-ce en vain que vous avez éprouvé tant de faveurs ? Et ce serait bel et bien en vain.5 Celui donc qui vous prodigue l’Esprit et opère parmi vous des miracles, le fait-il parce que vous pratiquez la loi ou parce que vous croyez à la prédication ?6 Ainsi Abraham crut-il en Dieu, et ce lui fut compté comme justice.7 Comprenez-le donc : ceux qui se réclament de la foi, ce sont eux les fils d’Abraham.8 Et l’Ecriture, prévoyant que Dieu justifierait les païens par la foi, annonça d’avance à Abraham cette bonne nouvelle : En toi seront bénies toutes les nations.9 Si bien que ceux qui se réclament de la foi sont bénis avec Abraham le croyant.10 Tous ceux en effet qui se réclament de la pratique de la loi encourent une malédiction. Car il est écrit : Maudit soit quiconque ne s’attache pas à tous les préceptes écrits dans le livre de la Loi pour les pratiquer. —11 Que d’ailleurs la Loi ne puisse justifier personne devant Dieu, c’est l’évidence, puisque le juste vivra par la foi ;12 or la Loi, elle, ne procède pas de la foi : mais c’est en pratiquant ces préceptes que l’homme vivra par eux. —13 Le Christ nous a rachetés de cette malédiction de la Loi, devenu lui-même malédiction pour nous, car il est écrit : Maudit quiconque pend au gibet,14 afin qu’aux païens passe dans le Christ Jésus la bénédiction d’Abraham et que par la foi nous recevions l’Esprit de la promesse.15 Frères, partons du plan humain : un testament, dûment ratifié, qui n’est pourtant que de l’homme, ne s’annule pas ni ne reçoit de modifications.16 Or c’est à Abraham que les promesses furent adressées et à sa descendance. L’Ecriture ne dit pas : « et aux descendants », comme s’il s’agissait de plusieurs ; elle n’en désigne qu’un : et à ta descendance, c’est-à-dire le Christ.17 Or voici ma pensée : un testament déjà établi par Dieu en bonne et due forme, la Loi venue après 430 ans ne va pas l’infirmer, et ainsi rendre vaine la promesse.18 Car si on hérite en vertu de la loi, ce n’est plus en vertu de la promesse : or c’est par une promesse que Dieu accorda sa faveur à Abraham.19 Alors pourquoi la Loi ? Elle fut ajoutée en vue des transgressions, jusqu’à la venue de la descendance à qui était destinée la promesse, édictée par le ministère des anges et l’entremise d’un médiateur.20 Or il n’y a pas de médiateur, quand on est seul, et Dieu est seul.21 La Loi s’opposerait donc aux promesses de Dieu ? Certes non ! En effet, si nous avait été donnée une loi capable de communiquer la vie, alors vraiment la justice procéderait de la loi.22 Mais en fait l’Ecriture a tout enfermé sous le péché, afin que la promesse, par la foi en Jésus Christ, fût accordée à ceux qui croient.23 Avant la venue de la foi, nous étions enfermés sous la garde de la Loi, réservés à la foi qui devait se révéler.24 Ainsi la Loi nous servit-elle de pédagogue jusqu’au Christ, pour que nous obtenions de la foi notre justification.25 Mais la foi venue, nous ne sommes plus sous un pédagogue.26 Car vous êtes tous fils de Dieu, par la foi, dans Christ Jésus.27 Vous tous en effet, baptisés dans le Christ, vous avez revêtu le Christ :28 il n’y a ni Juif ni Grec, il n’y a ni esclave ni homme libre, il n’y a ni homme ni femme ; car tous vous ne faites qu’un dans le Christ Jésus.29 Mais si vous appartenez au Christ, vous êtes donc la descendance d’Abraham, héritiers selon la promesse.

Marc 10,35-45

Posted in baptême, don de soi (donner sa vie), esclavage (du péché), fils de l'homme, gloire de Dieu (glorifier), humilité, prière de demande, salut (rédemption) with tags on 25 juin 2012 by JL

Jacques et Jean, les fils de Zébédée, avancent vers lui et lui disent : « Maître, nous voulons que tu fasses pour nous ce que nous allons te demander. »36 Il leur dit : « Que voulez-vous que je fasse pour vous » —37 « Accorde-nous, lui dirent-ils, de siéger, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ta gloire. »38 Jésus leur dit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire et être baptisés du baptême dont je vais être baptisé ? « 39 Ils lui dirent : « Nous le pouvons. » Jésus leur dit : « La coupe que je vais boire, vous la boirez, et le baptême dont je vais être baptisé, vous en serez baptisés ;40 quant à siéger à ma droite ou à ma gauche, il ne m’appartient pas de l’accorder, mais c’est pour ceux à qui cela a été destiné. »41 Les dix autres, qui avaient entendu, se mirent à s’indigner contre Jacques et Jean.42 Les ayant appelés près de lui, Jésus leur dit : « Vous savez que ceux qu’on regarde comme les chefs des nations dominent sur elles en maîtres et que les grands leur font sentir leur pouvoir.43 Il ne doit pas en être ainsi parmi vous : au contraire, celui qui voudra devenir grand parmi vous, sera votre serviteur,44 et celui qui voudra être le premier parmi vous, sera l’esclave de tous.45 Aussi bien, le Fils de l’homme lui-même n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour une multitude. »

Jean 8,31-37

Posted in disciple, esclavage (du péché), libération (délivrance), maison du Seigneur (demeure), parole de Dieu (vivante), péché, suivre Jésus, vérité (vrai, véritable) with tags on 29 avril 2012 by JL

Jésus dit alors aux Juifs qui l’avaient cru : « Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples32 et vous connaîtrez la vérité et la vérité vous libérera.33 Ils lui répondirent : « Nous sommes la descendance d’Abraham et jamais nous n’avons été esclaves de personne. Comment peux-tu dire : Vous deviendrez libres ? « 34 Jésus leur répondit : « En vérité, en vérité, je vous le dis, quiconque commet le péché est esclave.35 Or l’esclave ne demeure pas à jamais dans la maison, le fils y demeure à jamais.36 Si donc le Fils vous libère, vous serez réellement libres. 37 Je sais bien que vous êtes la descendance d’Abraham, et pourtant vous cherchez à me tuer, parce que ma parole ne trouve pas sa place en vous.