Archive for the elu (élection divine) Category

Actes 13,14-39

Posted in écouter (voix du Seigneur), baptême, conversion (faire retour, repentir), désert, elu (élection divine), evangéliser (bonne nouvelle), foi (adhérence, profession), justice (justification, juste), mission (envoyé), pardon (miséricorde, rémission), parole de Dieu (vivante), péché, promesse divine (serment), prophète, prophétie (oracle), résurrection, sabbat, sainteté (saints), salut (rédemption), sauveur, témoignage (témoin), volonté divine with tags on 9 novembre 2012 by JL
Quant à eux, poussant au-delà de Pergé, ils arrivèrent à Antioche de Pisidie. Le jour du sabbat, ils entrèrent à la synagogue et s’assirent.15 Après la lecture de la Loi et des Prophètes, les chefs de la synagogue leur envoyèrent dire : « Frères, si vous avez quelque parole d’encouragement à dire au peuple, parlez. »16 Paul alors se leva, fit signe de la main et dit : « Hommes d’Israël, et vous qui craignez Dieu, écoutez.17 Le Dieu de ce peuple, le Dieu d’Israël élut nos pères et fit grandir ce peuple durant son exil en terre d’Egypte. Puis, en déployant la force de son bras, il les en fit sortir18 et, durant 40 ans environ, il les entoura de soins au désert.19 Ensuite, après avoir exterminé sept nations dans la terre de Canaan, il les mit en possession de leur pays :20 450 ans environ. Après quoi, il leur donna des juges, jusqu’au prophète Samuel.21 Par la suite, ils demandèrent un roi, et Dieu leur donna Saül, fils de Cis, de la tribu de Benjamin : 40 ans.22 Après l’avoir écarté, Dieu suscita pour eux David comme roi. C’est à lui qu’il a rendu ce témoignage : J’ai trouvé David, fils de Jessé, un homme selon mon coeur, qui accomplira toutes mes volontés.23 C’est de sa descendance que, suivant sa promesse, Dieu a suscité pour Israël Jésus comme Sauveur.24 Jean, le précurseur, avait préparé son arrivée en proclamant à l’adresse de tout le peuple d’Israël un baptême de repentance.25 Au moment de terminer sa course, Jean disait : Celui que vous croyez que je suis, je ne le suis pas ; mais voici venir après moi celui dont je ne suis pas digne de délier la sandale.26 « Frères, vous les enfants de la race d’Abraham et vous ici présents qui craignez Dieu, c’est à vous que ce message de salut a été envoyé.27 En effet, les habitants de Jérusalem et leurs chefs ont accompli sans le savoir les paroles des prophètes qu’on lit chaque sabbat.28 Sans trouver en lui aucun motif de mort, ils l’ont condamné et ont demandé à Pilate de le faire périr.29 Et lorsqu’ils eurent accompli tout ce qui était écrit de lui, ils le descendirent du gibet et le mirent au tombeau.30 Mais Dieu l’a ressuscité ;31 pendant de nombreux jours, il est apparu à ceux qui étaient montés avec lui de Galilée à Jérusalem, ceux-là mêmes qui sont maintenant ses témoins auprès du peuple.32 « Et nous, nous vous annonçons la Bonne Nouvelle : la promesse faite à nos pères,33 Dieu l’a accomplie en notre faveur à nous, leurs enfants : il a ressuscité Jésus. Ainsi est-il écrit dans les Psaumes : Tu es mon fils, moi-même aujourd’hui je t’ai engendré.34 Que Dieu l’ait ressuscité des morts et qu’il ne doive plus retourner à la corruption, c’est bien ce qu’il avait déclaré : Je vous donnerai les choses saintes de David, celles qui sont dignes de foi.35 C’est pourquoi il dit ailleurs encore : Tu ne laisseras pas ton Saint voir la corruption.36 Or David, après avoir en son temps servi les desseins de Dieu, est mort, a été réuni à ses pères et a vu la corruption.37 Celui que Dieu a ressuscité, lui, n’a pas vu la corruption.38 « Sachez-le donc, frères, c’est par lui que la rémission des péchés vous est annoncée. L’entière justification que vous n’avez pu obtenir par la Loi de Moïse,39 c’est par lui que quiconque croit l’obtient.
Advertisements

Jude 1,1-25

Posted in adultère (fornication), ange, apostasie, blasphème, buter (pierre d'achoppement), charité (générosité), chemin (voies du Seigneur), convoitise (passions), diable (démon, Satan, Lucifer), elu (élection divine), enfer (damnation, perdition), Esprit-Saint, eternité (vie éternelle), foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), hérésie (secte), jugement dernier, maison du Seigneur (demeure), messie (Christ, envoyé de Dieu), orgueil (se glorifier), paix (soulagement), pardon (miséricorde, rémission), Père - Fils, péché originel, peuple de Dieu (Israël), piété (impiété, incrédulité), porter du fruit, reniement (rejet, mépris), sainteté (saints), salut (rédemption), sauveur, ténèbre (obscurité), terre promise (repos du Seigneur), transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse), vices with tags on 28 octobre 2012 by JL

1 Jude, serviteur de Jésus Christ, frère de Jacques, aux appelés, aimés de Dieu le Père et gardés pour Jésus Christ.2 A vous miséricorde et paix et charité en abondance.3 Très chers, j’avais un grand désir de vous écrire au sujet de notre salut commun, et j’ai été contraint de le faire, afin de vous exhorter à combattre pour la foi transmise aux saints une fois pour toutes.4 Car il s’est glissé parmi vous certains hommes qui depuis longtemps ont été marqués d’avance pour cette sentence : ces impies travestissent en débauche la grâce de notre Dieu et renient notre seul Maître et Seigneur Jésus Christ.5 Je veux vous rappeler, à vous qui connaissez tout cela une fois pour toutes, que le Seigneur, après avoir sauvé le peuple de la terre d’Egypte, a fait périr ensuite les incrédules.6 Quant aux anges, qui n’ont pas conservé leur primauté, mais ont quitté leur propre demeure, c’est pour le jugement du grand Jour qu’il les a gardés dans des liens éternels, au fond des ténèbres.7 Ainsi Sodome, Gomorrhe et les villes voisines qui se sont prostituées de la même manière et ont couru après une chair différente, sont-elles proposées en exemple, subissant la peine d’un feu éternel.8 Pourtant, ceux-là aussi, en délire, souillent la chair, méprisent la Seigneurie, blasphèment les Gloires.9 Pourtant, l’archange Michel, lorsqu’il plaidait contre le diable et discutait au sujet du corps de Moïse, n’osa pas porter contre lui un jugement outrageant, mais dit : « Que le Seigneur te réprime ! « 10 Quant à eux, ils blasphèment ce qu’ils ignorent ; et ce qu’ils connaissent par nature, comme les bêtes sans raison, ne sert qu’à les perdre.11 Malheur à eux ! car c’est dans la voie de Caïn qu’ils sont allés, c’est dans l’égarement de Balaam qu’ils se sont jetés pour un salaire, c’est par la révolte de Coré qu’ils ont péri.12 Ce sont eux les écueils de vos agapes. Ils font bonne chère sans vergogne, ils se repaissent : nuées sans eau que les vents emportent, arbres de fin de saison, sans fruits, deux fois morts, déracinés,13 houle sauvage de la mer écumant sa propre honte, astres errants auxquels les ténèbres épaisses sont gardées pour l’éternité.14 C’est aussi pour eux qu’a prophétisé en ces termes Hénoch, le septième patriarche depuis Adam : « Voici : le Seigneur est venu avec ses saintes myriades,15 afin d’exercer le jugement contre tous et de confondre tous les impies pour toutes les oeuvres d’impiété qu’ils ont commises, pour toutes les paroles dures qu’ont proférées contre lui les pécheurs impies. »16 Ce sont eux qui murmurent, se plaignent, marchent selon leurs convoitises, leur bouche dit des choses orgueilleuses, ils flattent par intérêt.17 Mais vous, très chers, rappelez-vous ce qui a été prédit par les apôtres de notre Seigneur Jésus Christ.18 Ils vous disaient : « A la fin du temps, il y aura des moqueurs, marchant selon leurs convoitises impies. »19 Ce sont eux qui créent des divisions, ces animaux, ces êtres « psychiques » qui n’ont pas d’esprit.20 Mais vous, très chers, vous édifiant sur votre foi très sainte, priant dans l’Esprit Saint,21 gardez-vous dans la charité de Dieu, prêts à recevoir la miséricorde de notre Seigneur Jésus Christ pour la vie éternelle.22 Les uns, ceux qui hésitent, cherchez à les convaincre ;23 les autres, sauvez-les en les arrachant au feu ; les autres enfin, portez-leur une pitié craintive, en haïssant jusqu’à la tunique contaminée par leur chair.24 A celui qui peut vous garder de la chute et vous présenter devant sa gloire, sans reproche, dans l’allégresse,25 à l’unique Dieu, notre Sauveur par Jésus Christ notre Seigneur, gloire, majesté, force et puissance avant tout temps, maintenant et dans tous les temps ! Amen.

 

2 Pierre 1,1-11

Posted in amour du prochain, attributs divins, aveuglement, charité (générosité), connaissance (intelligence de la foi), convoitise (passions), courage (force), divinité du Christ, elu (élection divine), esclavage (du péché), eternité (vie éternelle), foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), justice (justification, juste), messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, paix (soulagement), péché originel, persévérance (constance), piété (impiété, incrédulité), porter du fruit, promesse divine (serment), puissance divine, pureté du coeur (purification), royaume de Dieu (des cieux), sauveur, ténèbre (obscurité), tomber (succomber, reniement), unité divine (union, communion), vertus with tags on 24 octobre 2012 by JL
Syméon Pierre, serviteur et apôtre de Jésus Christ, à ceux qui ont reçu par la justice de notre Dieu et Sauveur Jésus Christ une foi d’un aussi grand prix que la nôtre,2 à vous grâce et paix en abondance, par la connaissance de notre Seigneur !3 Car sa divine puissance nous a donné tout ce qui concerne la vie et la piété : elle nous a fait connaître Celui qui nous a appelés par sa propre gloire et vertu.4 Par elles, les précieuses, les plus grandes promesses nous ont été données, afin que vous deveniez ainsi participants de la divine nature, vous étant arrachés à la corruption qui est dans le monde, dans la convoitise.5 Pour cette même raison, apportez encore tout votre zèle à joindre à votre foi la vertu, à la vertu la connaissance,6 à la connaissance la tempérance, à la tempérance la constance, à la constance la piété,7 à la piété l’amour fraternel, à l’amour fraternel la charité.8 En effet, si ces choses vous appartiennent et qu’elles abondent, elles ne vous laisseront pas sans activité, ni sans fruit pour la connaissance de notre Seigneur Jésus Christ.9 Celui qui ne les possède pas, c’est un aveugle, un myope ; il oublie qu’il a été purifié de ses anciens péchés.10 Ayez donc d’autant plus de zèle, frères, pour affermir votre vocation et votre élection. Ce faisant, pas de danger que vous tombiez jamais.11 Car c’est ainsi que vous sera largement accordée par surcroît l’entrée dans le Royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ.

1 Pierre 2,4-10

Posted in buter (pierre d'achoppement), confiance en Dieu (dans l'Église), Eglise (assemblé, communauté), elu (élection divine), fondement (pierre d'angle), Jérusalem (Sion), lumière (lampe), messie (Christ, envoyé de Dieu), pardon (miséricorde, rémission), parole de Dieu (vivante), peuple de Dieu (Israël), piété (impiété, incrédulité), prédestination (prescience), prière d'offrande, prière de louange (cantique), reniement (rejet, mépris), sacerdoce baptismal, sacrifice (oblation, expiation), sainteté (saints), ténèbre (obscurité) with tags on 23 octobre 2012 by JL
Approchez-vous de lui, la pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie, précieuse auprès de Dieu.5 Vous-mêmes, comme pierres vivantes, prêtez-vous à l’édification d’un édifice spirituel, pour un sacerdoce saint, en vue d’offrir des sacrifices spirituels, agréables à Dieu par Jésus Christ.6 Car il y a dans l’Ecriture : Voici que je pose en Sion une pierre angulaire, choisie, précieuse, et celui qui se confie en elle ne sera pas confondu.7 A vous donc, les croyants, l’honneur, mais pour les incrédules, la pierre qu’ont rejetée les constructeurs, celle-là est devenue la tête de l’angle,8 une pierre d’achoppement et un rocher qui fait tomber. Ils s’y heurtent parce qu’ils ne croient pas à la Parole ; c’est bien à cela qu’ils ont été destinés.9 Mais vous, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, pour proclamer les louanges de Celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière,10 vous qui jadis n’étiez pas un peuple et qui êtes maintenant le Peuple de Dieu, qui n’obteniez pas miséricorde et qui maintenant avez obtenu miséricorde.

1 Pierre 1,1-2

Posted in attributs divins, elu (élection divine), Esprit-Saint, messie (Christ, envoyé de Dieu), omniscience divine (prescience), Père - Fils, prédestination (prescience), sainteté (saints), sanctification (sanctifié), sang, Trinité with tags on 21 octobre 2012 by JL
Pierre, apôtre de Jésus Christ, aux étrangers de la Dispersion : du Pont, de Galatie, de Cappadoce, d’Asie et de Bithynie, élus2 selon la prescience de Dieu le Père, dans la sanctification de l’Esprit, pour obéir et être aspergés du sang de Jésus Christ.

Hébreux 9,1-28

Posted in adoration de Dieu, allégories et analogies, alliance (ancienne et nouvelle), ange, attestation (testament), autel, chemin (voies du Seigneur), ciel (cieux), conscience (examen), culte spirituel, divinité du Christ, elu (élection divine), encens (odeur agréable à Dieu), espérance, Esprit-Saint, eternité (vie éternelle), héritage (de Dieu, le nôtre), jugement dernier, magistère (ministère, Tradition), manne (pain quotidien), messie (Christ, envoyé de Dieu), mort (source de vie), offrande, pardon (miséricorde, rémission), passage de la mort, péché, peuple de Dieu (Israël), prêtre (sacerdoce), prière d'intercession, promesse divine (serment), pureté du coeur (purification), sacrifice (oblation, expiation), sainteté (saints), salut (rédemption), sanctification (sanctifié), sang, sauveur, temple de Dieu (sanctuaire, tente), transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse) with tags on 5 octobre 2012 by JL
La première alliance, elle aussi, avait donc des institutions cultuelles ainsi qu’un sanctuaire, celui de ce monde.2 Une tente, en effet – la tente antérieure – avait été dressée ; là se trouvaient le chandelier, la table, et l’exposition des pains ; c’est celle qui est appelée : le Saint.3 Puis, derrière le second voile était une tente appelée Saint des Saints,4 comportant un autel des parfums en or et l’arche de l’alliance entièrement recouverte d’or, dans laquelle se trouvaient une urne d’or contenant la manne, le rameau d’Aaron qui avait poussé, et les tables de l’alliance ;5 puis au-dessus, les chérubins de gloire couvrant d’ombre le propitiatoire. Ce n’est pas le moment de parler de tout cela en détail.6 Tout étant ainsi disposé, les prêtres entrent en tout temps dans la première tente pour s’acquitter du service cultuel.7 Dans la seconde, au contraire, seul le grand prêtre pénètre, et une seule fois par an, non sans s’être muni de sang qu’il offre pour ses manquements et ceux du peuple.8 L’Esprit Saint montre ainsi que la voie du sanctuaire n’est pas ouverte, tant que la première Tente subsiste.9 C’est là une figure pour la période actuelle ; sous son régime on offre des dons et des sacrifices, qui n’ont pas le pouvoir de rendre parfait l’adorateur en sa conscience ;10 ce sont des règles pour la chair, ne concernant que les aliments, les boissons, diverses ablutions, et imposées seulement jusqu’au temps de la réforme.11 Le Christ, lui, survenu comme grand prêtre des biens à venir, traversant la tente plus grande et plus parfaite qui n’est pas faite de main d’homme, c’est-à-dire qui n’est pas de cette création,12 entra une fois pour toutes dans le sanctuaire, non pas avec du sang de boucs et de jeunes taureaux, mais avec son propre sang, nous ayant acquis une rédemption éternelle.13 Si en effet du sang de boucs et de taureaux et de la cendre de génisse, dont on asperge ceux qui sont souillés, les sanctifient en leur procurant la pureté de la chair,14 combien plus le sang du Christ, qui par un Esprit éternel s’est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il notre conscience des oeuvres mortes pour que nous rendions un culte au Dieu vivant.15 Voilà pourquoi il est médiateur d’une nouvelle alliance, afin que, sa mort ayant eu lieu pour racheter les transgressions de la première alliance, ceux qui sont appelés reçoivent l’héritage éternel promis.16 Car là où il y a testament, il est nécessaire que la mort du testateur soit constatée.17 Un testament, en effet, n’est valide qu’à la suite du décès, puisqu’il n’entre jamais en vigueur tant que vit le testateur.18 De là vient que même la première alliance n’a pas été inaugurée sans effusion de sang.19 Effectivement, lorsque Moïse eut promulgué au peuple entier chaque prescription selon la teneur de la Loi, il prit le sang des jeunes taureaux et des boucs, avec de l’eau, de la laine écarlate et de l’hysope, et il aspergea le livre lui-même et tout le peuple20 en disant : Ceci est le sang de l’alliance que Dieu a prescrite pour vous.21 Puis, de la même manière, il aspergea de sang la Tente et tous les objets du culte.22 D’ailleurs, selon la Loi, presque tout est purifié par le sang, et sans effusion de sang il n’y a point de rémission.23 Il est donc nécessaire, d’une part que les copies des réalités célestes soient purifiées de cette manière, d’autre part que les réalités célestes elles-mêmes le soient aussi, mais par des sacrifices plus excellents que ceux d’ici-bas.24 Ce n’est pas, en effet, dans un sanctuaire fait de main d’homme, dans une image de l’authentique, que le Christ est entré, mais dans le ciel lui-même, afin de paraître maintenant devant la face de Dieu en notre faveur.25 Ce n’est pas non plus pour s’offrir lui-même à plusieurs reprises, comme fait le grand prêtre qui entre chaque année dans le sanctuaire avec un sang qui n’est pas le sien,26 car alors il aurait dû souffrir plusieurs fois depuis la fondation du monde. Or c’est maintenant, une fois pour toutes, à la fin des temps, qu’il s’est manifesté pour abolir le péché par son sacrifice.27 Et comme les hommes ne meurent qu’une fois, après quoi il y a un jugement,28 ainsi le Christ, après s’être offert une seule fois pour enlever les péchés d’un grand nombre, apparaîtra une seconde fois – hors du péché – à ceux qui l’attendent, pour leur donner le salut.

2 Corinthiens 2,19-21

Posted in allégories et analogies, attributs divins, cheminement spirituel, elu (élection divine), fondement (pierre d'angle), maison du Seigneur (demeure), mal (méchanceté, iniquité), parole de Dieu (vivante), sainteté (saints), sanctification (sanctifié), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 29 septembre 2012 by JL
Cependant les solides fondations posées par Dieu tiennent bon, marquées du sceau de ces paroles : Le Seigneur connaît les siens, et : Qu’il évite l’iniquité, celui qui prononce le nom du Seigneur.20 Dans une grande maison, il n’y a pas seulement des vases d’or et d’argent ; il en est aussi de bois et d’argile. Les uns sont réservés aux usages nobles, les autres aux usages vulgaires.21 Si donc quelqu’un se préserve des fautes dont je parle, il sera un vase noble, sanctifié, utile au Maître, propre à toute oeuvre bonne.