Archive for the détresse (désespoir, angoisse) Category

2 Corinthiens 12,1-10

Posted in adversité (tribulations, épreuve), ciel (cieux), détresse (désespoir, angoisse), diable (démon, Satan, Lucifer), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), humilité, mettre à l'épreuve (tenter), mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), orgueil (se glorifier), parole de Dieu (vivante), persécution, puissance divine, vision (songe, extase) with tags on 8 septembre 2012 by JL
Il faut se glorifier ? (cela ne vaut rien pourtant) eh bien ! j’en viendrai aux visions et révélations du Seigneur.2 Je connais un homme dans le Christ qui, voici quatorze ans – était-ce en son corps ? Je ne sais ; était-ce hors de son corps ? Je ne sais ; Dieu le sait – cet homme-là fut ravi jusqu’au troisième ciel.3 Et cet homme-là – était-ce en son corps ? Etait-ce sans son corps ? Je ne sais, Dieu le sait –, je sais4 qu’il fut ravi jusqu’au paradis et qu’il entendit des paroles ineffables, qu’il n’est pas permis à un homme de redire.5 Pour cet homme-là je me glorifierai ; mais pour moi, je ne me glorifierai que de mes faiblesses.6 Oh ! si je voulais me glorifier, je ne serais pas insensé ; je dirais la vérité. Mais je m’abstiens, de peur qu’on ne se fasse de moi une idée supérieure à ce qu’on voit en moi ou ce qu’on m’entend dire.7 Et pour que l’excellence même de ces révélations ne m’enorgueillisse pas, il m’a été mis une écharde en la chair, un ange de Satan chargé de me souffleter – pour que je ne m’enorgueillisse pas !8 A ce sujet, par trois fois, j’ai prié le Seigneur pour qu’il s’éloigne de moi.9 Mais il m’a déclaré : « Ma grâce te suffit : car la puissance se déploie dans la faiblesse. » C’est donc de grand coeur que je me glorifierai surtout de mes faiblesses, afin que repose sur moi la puissance du Christ.10 C’est pourquoi je me complais dans les faiblesses, dans les outrages, dans les détresses, dans les persécutions et les angoisses endurées pour le Christ ; car, lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort.

2 Corinthiens 7,2-7

Posted in compassion (réconfort), détresse (désespoir, angoisse), humilité, joie divine with tags on 7 septembre 2012 by JL

02 Faites-nous bon accueil : nous n’avons fait de tort à personne, nous n’avons corrompu personne, nous n’avons exploité personne.

03 Je ne parle pas pour condamner, car – je l’ai déjà dit – vous êtes dans nos cœurs à la vie, à la mort.

04 Grande est l’assurance que j’ai devant vous, grande est ma fierté à votre sujet, je me sens pleinement réconforté, je déborde de joie au milieu de toutes nos détresses.

05 En fait, à notre arrivée en Macédoine, dans notre faiblesse nous n’avons pas eu le moindre répit mais nous étions dans la détresse à tout moment : au-dehors, des conflits, et au-dedans, des craintes.

06 Pourtant, Dieu, lui qui réconforte les humbles, nous a réconfortés par la venue de Tite,

07 et non seulement par sa venue, mais par le réconfort qu’il avait trouvé chez vous : il nous a fait part de votre grand désir de nous revoir, de votre désolation, de votre zèle pour moi, et cela m’a donné encore plus de joie.

2 Corinthiens 2,1-13

Posted in détresse (désespoir, angoisse), diable (démon, Satan, Lucifer), evangéliser (bonne nouvelle), obéissance (désobéissance), pardon (miséricorde, providence (abandon), tristesse with tags on 5 septembre 2012 by JL

01 J’ai pris la décision de ne pas retourner chez vous dans un climat de tristesse.

02 Car si moi je vous attriste, qui peut me réjouir, sinon celui que j’ai attristé ?

03 Et si j’ai écrit comme je l’ai fait, c’est précisément pour éviter qu’en arrivant je sois attristé par ceux qui auraient dû me donner de la joie ; car je suis convaincu, en ce qui vous concerne, que ma joie est aussi votre joie à tous.

04 Ainsi, c’est dans une grande détresse et le cœur serré que je vous ai écrit, et en versant beaucoup de larmes, non pas pour vous attrister, mais pour que vous sachiez quel immense amour j’ai pour vous.

05 Si quelqu’un a causé de la tristesse, ce n’est pas à moi seul, mais, sans vouloir exagérer, c’est à vous tous, dans une certaine mesure.

06 Pour celui-là, la sanction infligée par la majorité doit suffire,

07 si bien que vous devez, au contraire, plutôt lui faire grâce et le réconforter, pour éviter qu’il ne sombre dans une tristesse excessive.

08 Je vous exhorte donc à faire prévaloir envers lui une attitude de charité.

09 Et voici également pourquoi je vous ai écrit : je voulais vérifier si vous êtes, en tout point, obéissants.

10 Quand vous faites grâce à quelqu’un, je le fais, moi aussi ; et moi, quand j’ai fait grâce – si j’ai fait grâce en quelque chose – c’était à cause de vous sous le regard du Christ,

11 pour ne pas nous laisser dominer par Satan, dont nous connaissons bien les intentions.

12 Quand je suis arrivé à Troas pour annoncer l’Évangile du Christ, la porte m’était grande ouverte dans le Seigneur ;

13 mais je n’ai pas pu avoir l’esprit tranquille, car je ne trouvais pas Tite mon frère ; alors j’ai fait mes adieux, et je suis parti pour la Macédoine.

Luc 22,54-62

Posted in détresse (désespoir, angoisse), parole de Dieu (vivante), prêtre (ordre de Levi), tomber (succomber, reniement) with tags on 14 juillet 2012 by JL
L’ayant donc saisi, ils l’emmenèrent et l’introduisirent dans la maison du grand prêtre. Quant à Pierre, il suivait de loin.55 Comme ils avaient allumé du feu au milieu de la cour et s’étaient assis autour, Pierre s’assit au milieu d’eux.56 Une servante le vit assis près de la flambée et, fixant les yeux sur lui, elle dit : « Celui-là aussi était avec lui ! « 57 Mais lui nia en disant : « Femme, je ne le connais pas. »58 Peu après, un autre, l’ayant vu, déclara : « Toi aussi, tu en es !  » Mais Pierre déclara : « Homme, je n’en suis pas. »59 Environ une heure plus tard, un autre soutenait avec insistance : « Sûrement, celui-là aussi était avec lui, et d’ailleurs il est Galiléen !  » Mais Pierre dit :60 « Homme, je ne sais ce que tu dis. » Et à l’instant même, comme il parlait encore, un coq chanta,61 et le Seigneur, se retournant, fixa son regard sur Pierre. Et Pierre se ressouvint de la parole du Seigneur, qui lui avait dit : « Avant que le coq ait chanté aujourd’hui, tu m’auras renié trois fois. »62 Et, sortant dehors, il pleura amèrement.

Luc 21,5-36

Posted in adultère (fornication), allégories et analogies, ciel (cieux), colère de Dieu, colonne de nuée et de feu, comment prier, courage (force), déportation, désolation (dévastation, ruine), détresse (désespoir, angoisse), dureté du coeur (endurcissement), Esprit-Saint, fils de l'homme, gloire de Dieu (glorifier), Jérusalem (Sion), jugement dernier, libération (délivrance), miracle (guérison, signe), monde, offrande, païens (gentils), paraboles, parole de Dieu (vivante), parousie (jour du Seigneur), passage de la mort, persécution, persévérance (constance), peuple de Dieu (Israël), prière de libération, prophétie (oracle), puissance divine, royaume de Dieu (des cieux), sagesse, salut (rédemption), suivre Jésus, témoignage (témoin), temple de Dieu (sanctuaire, tente), terre promise (repos du Seigneur), vérité (vrai, véritable), vengeance, vices, vigilance (veiller), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 12 juillet 2012 by JL
Comme certains disaient du Temple qu’il était orné de belles pierres et d’offrandes votives, il dit :6 « De ce que vous contemplez, viendront des jours où il ne restera pas pierre sur pierre qui ne soit jetée bas. »7 Ils l’interrogèrent alors en disant : « Maître, quand donc cela aura-t-il lieu, et quel sera le signe que cela est sur le point d’arriver ? « 8 Il dit : « Prenez garde de vous laisser abuser, car il en viendra beaucoup sous mon nom, qui diront : C’est moi ! et Le temps est tout proche. N’allez pas à leur suite.9 Lorsque vous entendrez parler de guerres et de désordres, ne vous effrayez pas ; car il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas de sitôt la fin. »10 Alors il leur disait : « On se dressera nation contre nation et royaume contre royaume.11 Il y aura de grands tremblements de terre et, par endroits, des pestes et des famines ; il y aura aussi des phénomènes terribles et, venant du ciel, de grands signes.12 « Mais, avant tout cela, on portera les mains sur vous, on vous persécutera, on vous livrera aux synagogues et aux prisons, on vous traduira devant des rois et des gouverneurs à cause de mon Nom,13 et cela aboutira pour vous au témoignage.14 Mettez-vous donc bien dans l’esprit que vous n’avez pas à préparer d’avance votre défense :15 car moi je vous donnerai un langage et une sagesse, à quoi nul de vos adversaires ne pourra résister ni contredire.16 Vous serez livrés même par vos père et mère, vos frères, vos proches et vos amis ; on fera mourir plusieurs d’entre vous,17 et vous serez haïs de tous à cause de mon nom.18 Mais pas un cheveu de votre tête ne se perdra.19 C’est par votre constance que vous sauverez vos vies !20 « Mais lorsque vous verrez Jérusalem investie par des armées, alors comprenez que sa dévastation est toute proche.21 Alors, que ceux qui seront en Judée s’enfuient dans les montagnes, que ceux qui seront à l’intérieur de la ville s’en éloignent, et que ceux qui seront dans les campagnes n’y entrent pas ;22 car ce seront des jours de vengeance, où devra s’accomplir tout ce qui a été écrit.23 Malheur à celles qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là ! « Car il y aura grande détresse sur la terre et colère contre ce peuple.24 Ils tomberont sous le tranchant du glaive et ils seront emmenés captifs dans toutes les nations, et Jérusalem sera foulée aux pieds par des païens jusqu’à ce que soient accomplis les temps des païens.25 « Et il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur la terre, les nations seront dans l’angoisse, inquiètes du fracas de la mer et des flots ;26 des hommes défailliront de frayeur, dans l’attente de ce qui menace le monde habité, car les puissances des cieux seront ébranlées.27 Et alors on verra le Fils de l’homme venant dans une nuée avec puissance et grande gloire.28 Quand cela commencera d’arriver, redressez-vous et relevez la tête, parce que votre délivrance est proche. »29 Et il leur dit une parabole : « Voyez le figuier et les autres arbres.30 Dès qu’ils bourgeonnent, vous comprenez de vous-mêmes, en les regardant, que désormais l’été est proche.31 Ainsi vous, lorsque vous verrez cela arriver, comprenez que le Royaume de Dieu est proche.32 En vérité, je vous le dis, cette génération ne passera pas que tout ne soit arrivé.33 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.34 « Tenez-vous sur vos gardes, de peur que vos coeurs ne s’appesantissent dans la débauche, l’ivrognerie, les soucis de la vie, et que ce Jour-là ne fonde soudain sur vous35 comme un filet ; car il s’abattra sur tous ceux qui habitent la surface de toute la terre.36 Veillez donc et priez en tout temps, afin d’avoir la force d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de vous tenir debout devant le Fils de l’homme. »

Luc 12,49-50

Posted in baptême, bonté divine (Amour), détresse (désespoir, angoisse), Esprit-Saint, humanité du Christ, terre promise (repos du Seigneur) with tags on 4 juillet 2012 by JL
Je suis venu jeter un feu sur la terre, et comme je voudrais que déjà il fût allumé !50 Je dois être baptisé d’un baptême, et quelle n’est pas mon angoisse jusqu’à ce qu’il soit consommé !

Marc 15,15-41

Posted in attestation (testament), couronnement d'épine, crucifixion, détresse (désespoir, angoisse), divinité du Christ, fils de l'homme, flagellation, humanité du Christ, kénose (abaissement, cœur brisé), messie (Christ, envoyé de Dieu), peuple de Dieu (Israël), porter sa croix, prêtre (ordre de Levi), prophétie (oracle), reniement (rejet, mépris), royauté du Christ, salut (rédemption), ténèbre (obscurité), temple de Dieu (sanctuaire, tente), vérité (vrai, véritable) with tags on 25 juin 2012 by JL

Pilate alors, voulant contenter la foule, leur relâcha Barabbas et, après avoir fait flageller Jésus, il le livra pour être crucifié.16 Les soldats l’emmenèrent à l’intérieur du palais, qui est le Prétoire, et ils convoquent toute la cohorte.17 Ils le revêtent de pourpre, puis, ayant tressé une couronne d’épines, ils la lui mettent.18 Et ils se mirent à le saluer : « Salut, roi des Juifs ! « 19 Et ils lui frappaient la tête avec un roseau et ils lui crachaient dessus, et ils ployaient le genou devant lui pour lui rendre hommage.20 Puis, quand ils se furent moqués de lui, ils lui ôtèrent la pourpre et lui remirent ses vêtements. Ils le mènent dehors afin de le crucifier.21 Et ils requièrent, pour porter sa croix, Simon de Cyrène, le père d’Alexandre et de Rufus, qui passait par là, revenant des champs.22 Et ils amènent Jésus au lieu dit Golgotha, ce qui se traduit lieu du Crâne.23 Et ils lui donnaient du vin parfumé de myrrhe, mais il n’en prit pas.24 Puis ils le crucifient et se partagent ses vêtements en tirant au sort ce qui reviendrait à chacun.25 C’était la troisième heure quand ils le crucifièrent.26 L’inscription qui indiquait le motif de sa condamnation était libellée : « Le roi des Juifs. »27 Et avec lui ils crucifient deux brigands, l’un à sa droite, l’autre à sa gauche.29 Les passants l’injuriaient en hochant la tête et disant : « Hé ! toi qui détruis le Sanctuaire et le rebâtis en trois jours,30 sauve-toi toi-même en descendant de la croix ! « 31 Pareillement les grands prêtres se gaussaient entre eux avec les scribes et disaient : « Il en a sauvé d’autres et il ne peut se sauver lui-même !32 Que le Christ, le Roi d’Israël, descende maintenant de la croix, pour que nous voyions et que nous croyions !  » Même ceux qui étaient crucifiés avec lui l’outrageaient.33 Quand il fut la sixième heure, l’obscurité se fit sur la terre entière jusqu’à la neuvième heure.34 Et à la neuvième heure Jésus clama en un grand cri : « Elôï, Elôï, lema sabachthani », ce qui se traduit : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? « 35 Certains des assistants disaient en l’entendant : « Voilà qu’il appelle Elie ! « 36 Quelqu’un courut tremper une éponge dans du vinaigre et, l’ayant mise au bout d’un roseau, il lui donnait à boire en disant : « Laissez ! que nous voyions si Elie va venir le descendre ! « 37 Or Jésus, jetant un grand cri, expira.38 Et le voile du Sanctuaire se déchira en deux, du haut en bas.39 Voyant qu’il avait ainsi expiré, le centurion, qui se tenait en face de lui, s’écria : « Vraiment cet homme était fils de Dieu ! « 40 Il y avait aussi des femmes qui regardaient à distance, entre autres Marie de Magdala, Marie mère de Jacques le petit et de Joset, et Salomé,41 qui le suivaient et le servaient lorsqu’il était en Galilée ; beaucoup d’autres encore qui étaient montées avec lui à Jérusalem.