Archive for the purgatoire Category

Apocalypse 21,9-27

Posted in abomination (profanation), agneau de Dieu, allégories et analogies, ange, ciel (cieux), Eglise (assemblé, communauté), gloire de Dieu (glorifier), Jérusalem (Sion), lumière (lampe), mal (méchanceté, iniquité), montagne du Seigneur (théophanie), peuple de Dieu (Israël), pureté du coeur (purification), purgatoire, ténèbre (obscurité), temple de Dieu (sanctuaire, tente), unité divine (union, communion) with tags on 16 novembre 2012 by JL
Alors, l’un des sept Anges aux sept coupes remplies des sept derniers fléaux s’en vint me dire : « Viens, que je te montre la Fiancée, l’Epouse de l’Agneau. »10 Il me transporta donc en esprit sur une montagne de grande hauteur, et me montra la Cité sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel, de chez Dieu,11 avec en elle la gloire de Dieu. Elle resplendit telle une pierre très précieuse, comme une pierre de jaspe cristallin.12 Elle est munie d’un rempart de grande hauteur pourvu de douze portes près desquelles y a douze Anges et des noms inscrits, ceux des douze tribus des fils d’Israël ;13 à l’orient, trois portes ; au nord, trois portes ; au midi, trois portes ; à l’occident, trois portes.14 Le rempart de la ville repose sur douze assises portant chacune le nom de l’un des douze apôtres de l’Agneau.15 Celui qui me parlait tenait une mesure, un roseau d’or, pour mesurer la ville, ses portes et son rempart ;16 cette ville dessine un carré : sa longueur égale sa largeur. Il la mesura donc à l’aide du roseau, soit 12.000 stades ; longueur, largeur et hauteur y sont égales.17 Puis il en mesura le rempart, soit 144 coudées. – L’Ange mesurait d’après une mesure humaine. —18 Ce rempart est construit en jaspe, et la ville est de l’or pur, comme du cristal bien pur.19 Les assises de son rempart sont rehaussées de pierreries de toute sorte : la première assise est de jaspe, la deuxième de saphir, la troisième de calcédoine, la quatrième d’émeraude,20 la cinquième de sardoine, la sixième de cornaline, la septième de chrysolithe, la huitième de béryl, la neuvième de topaze, la dixième de chrysoprase, la onzième d’hyacinthe, la douzième d’améthyste.21 Et les douze portes sont douze perles, chaque porte formée d’une seule perle ; et la place de la ville est de l’or pur, transparent comme du cristal.22 De temple, je n’en vis point en elle ; c’est que le Seigneur, le Dieu Maître-de-tout, est son temple, ainsi que l’Agneau.23 La ville peut se passer de l’éclat du soleil et de celui de la lune, car la gloire de Dieu l’a illuminée, et l’Agneau lui tient lieu de flambeau.24 Les nations marcheront à sa lumière, et les rois de la terre viendront lui porter leurs trésors.25 Ses portes resteront ouvertes le jour – car il n’y aura pas de nuit —26 et l’on viendra lui porter les trésors et le faste des nations.27 Rien de souillé n’y pourra pénétrer, ni ceux qui commettent l’abomination et le mal, mais seulement ceux qui sont inscrits dans le livre de vie de l’Agneau.

Apocalypse 18,1-24

Posted in ange, ciel (cieux), convoitise (passions), désolation (dévastation, ruine), diable (démon, Satan, Lucifer), joie divine, jugement, lumière (lampe), mal (méchanceté, iniquité), passage de la mort, péché, pénitence (deuil, mettre le sac), peuple de Dieu (Israël), porter du fruit, prière de louange (cantique), prophète, purgatoire, sacrifice (oblation, expiation), sainteté (saints), sang, terre promise (repos du Seigneur) with tags on 15 novembre 2012 by JL
Après quoi, je vis descendre du ciel un autre Ange, ayant un grand pouvoir, et la terre fut illuminée de sa splendeur.2 Il s’écria d’une voix puissante : « Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la Grande ; elle s’est changée en demeure de démons, en repaire pour toutes sortes d’esprits impurs, en repaire pour toutes sortes d’oiseaux impurs et dégoûtants.3 Car au vin de ses prostitutions se sont abreuvées toutes les nations, et les rois de la terre ont forniqué avec elle, et les trafiquants de la terre se sont enrichis de son luxe effréné. »4 Puis j’entendis une autre voix qui disait, du ciel : « Sortez, ô mon peuple, quittez-la, de peur que, solidaires de ses fautes, vous n’ayez à pâtir de ses plaies !5 Car ses péchés se sont amoncelés jusqu’au ciel, et Dieu s’est souvenu de ses iniquités.6 Payez-la de sa propre monnaie ! Rendez-lui au double de ses forfaits ! Dans la coupe de ses mixtures, mélangez une double dose !7 A la mesure de son faste et de son luxe, donnez-lui tourments et malheurs ! Je trône en reine, se dit-elle, et je ne suis pas veuve, et jamais je ne verrai le deuil…8 Voilà pourquoi, en un seul jour, des plaies vont fondre sur elle : peste, deuil et famine ; elle sera consumée par le feu. Car il est puissant le Seigneur Dieu qui l’a condamnée. »9 Ils pleureront, ils se lamenteront sur elle, les rois de la terre, les compagnons de sa vie lascive et fastueuse, quand ils verront la fumée de ses flammes,10 retenus à distance par peur de son supplice : « Hélas, hélas ! Immense cité, ô Babylone, cité puissante, car une heure a suffi pour que tu sois jugée ! « 11 Ils pleurent et se désolent sur elle, les trafiquants de la terre ; les cargaisons de leurs navires, nul désormais ne les achète !12 Cargaisons d’or et d’argent, de pierres précieuses et de perles, de lin et de pourpre, de soie et d’écarlate ; et les bois de thuya, et les objets d’ivoire, et les objets de bois précieux, de bronze, de fer ou de marbre ;13 le cinnamome, l’amome et les parfums, la myrrhe et l’encens, le vin et l’huile, la farine et le blé, les bestiaux et les moutons, les chevaux et les chars, les esclaves et la marchandise humaine…14 Et les fruits mûrs, que convoitait ton âme, s’en sont allés, loin de toi ; et tout le luxe et la splendeur, c’est à jamais fini pour toi, sans retour !15 Les trafiquants qu’elle enrichit de ce commerce se tiendront à distance, par peur de son supplice, pleurant et gémissant :16 « Hélas, hélas ! Immense cité, vêtue de lin, de pourpre et d’écarlate, parée d’or, de pierres précieuses et de perles,17 car une heure a suffi pour ruiner tout ce luxe !  » Capitaines et gens qui font le cabotage, matelots et tous ceux qui vivent de la mer, se tinrent à distance18 et criaient, regardant la fumée de ses flammes : « Qui donc était semblable à l’immense cité ? « 19 Et jetant la poussière sur leur tête, ils s’écriaient, pleurant et gémissant : « Hélas, hélas ! Immense cité, dont la vie luxueuse enrichissait tous les patrons des navires de mer, car une heure a suffi pour consommer sa ruine ! « 20 O ciel, sois dans l’allégresse sur elle, et vous, saints, apôtres et prophètes, car Dieu, en la condamnant, a jugé votre cause.21 Un Ange puissant prit alors une pierre, comme une grosse meule, et la jeta dans la mer en disant : « Ainsi, d’un coup, on jettera Babylone, la grande cité, on ne la verra jamais plus… »22 Le chant des harpistes et des trouvères et des joueurs de flûte ou de trompette chez toi ne s’entendra jamais plus ; les artisans de tout métier chez toi ne se verront jamais plus ; et la voix de la meule chez toi ne s’entendra jamais plus ;23 la lumière de la lampe chez toi ne brillera jamais plus ; la voix du jeune époux et de l’épousée chez toi ne s’entendra jamais plus. Car tes marchands étaient les princes de la terre, et tes sortilèges ont fourvoyé tous les peuples ;24 et c’est en elle que l’on a vu le sang des prophètes et des saints, et de tous ceux qui furent égorgés sur la terre.

Apocalypse 15,1-8

Posted in agneau de Dieu, allégories et analogies, ange, antéchrist, bête, attributs divins, chemin (voies du Seigneur), ciel (cieux), colère de Dieu, colonne de nuée et de feu, crainte de Dieu, eternité (vie éternelle), gloire de Dieu (glorifier), païens (gentils), prière de louange (cantique), puissance divine, purgatoire, royauté du Christ, sainteté (saints), témoignage (témoin), temple de Dieu (sanctuaire, tente), vengeance, vision (songe, extase), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 14 novembre 2012 by JL
Puis je vis dans le ciel encore un signe, grand et merveilleux : sept Anges, portant sept fléaux, les derniers puisqu’ils doivent consommer la colère de Dieu.2 Et je vis comme une mer de cristal mêlée de feu, et ceux qui ont triomphé de la Bête, de son image et du chiffre de son nom, debout près de cette mer de cristal. S’accompagnant sur les harpes de Dieu,3 ils chantent le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique de l’Agneau : « Grandes et merveilleuses sont tes oeuvres, Seigneur, Dieu Maître-de-tout ; justes et droites sont tes voies, ô Roi des nations.4 Qui ne craindrait, Seigneur, et ne glorifierait ton nom ? Car seul tu es saint ; et tous les païens viendront se prosterner devant toi, parce que tu as fait éclater tes vengeances. »5 Après quoi, ma vision se poursuivit. Au ciel s’ouvrit le temple, la Tente du Témoignage,6 d’où sortirent les sept Anges aux sept fléaux, vêtus de robes de lin pur, éblouissantes, serrées à la taille par des ceintures en or.7 Puis, l’un des quatre Vivants remit aux sept Anges sept coupes en or remplies de la colère du Dieu qui vit pour les siècles des siècles.8 Et le temple se remplit d’une fumée produite par la gloire de Dieu et par sa puissance, en sorte que nul ne put y pénétrer jusqu’à la consommation des sept fléaux des sept Anges.

Apocalypse 14,14-20

Posted in allégories et analogies, ange, autel, ciel (cieux), colère de Dieu, couronnement d'épine, fils de l'homme, jugement, jugement dernier, moissonner (récolte), parousie (jour du Seigneur), passage de la mort, purgatoire, royauté du Christ, sang, temple de Dieu (sanctuaire, tente), terre promise (repos du Seigneur), vigne with tags on 14 novembre 2012 by JL
Et voici qu’apparut à mes yeux une nuée blanche et sur la nuée était assis comme un Fils d’homme, ayant sur la tête une couronne d’or et dans la main une faucille aiguisée.15 Puis un autre Ange sortit du temple et cria d’une voix puissante à celui qui était assis sur la nuée : « Jette ta faucille et moissonne, car c’est l’heure de moissonner, la moisson de la terre est mûre. »16 Alors celui qui était assis sur la nuée jeta sa faucille sur la terre, et la terre fut moissonnée.17 Puis un autre Ange sortit du temple, au ciel, tenant également une faucille aiguisée.18 Et un autre Ange sortit de l’autel – l’Ange préposé au feu – et cria d’une voix puissante à celui qui tenait la faucille : « Jette ta faucille aiguisée, vendange les grappes dans la vigne de la terre, car ses raisins sont mûrs. »19 L’Ange alors jeta sa faucille sur la terre, il en vendangea la vigne et versa le tout dans la cuve de la colère de Dieu, cuve immense !20 Puis on la foula hors de la ville, et il en coula du sang qui monta jusqu’au mors des chevaux sur une étendue de mille stades.

Jacques 5,1-6

Posted in justice (justification, juste), moissonner (récolte), passage de la mort, pauvre (pauvreté en esprit), purgatoire, richesse (danger de la richesse), shéol (hades), terre promise (repos du Seigneur) with tags on 20 octobre 2012 by JL
Eh bien, maintenant, les riches ! Pleurez, hurlez sur les malheurs qui vont vous arriver.2 Votre richesse est pourrie, vos vêtements sont rongés par les vers.3 Votre or et votre argent sont rouillés, et leur rouille témoignera contre vous : elle dévorera vos chairs ; c’est un feu que vous avez thésaurisé dans les derniers jours !4 Voyez : le salaire dont vous avez frustré les ouvriers qui ont fauché vos champs, crie, et les clameurs des moissonneurs sont parvenues aux oreilles du Seigneur des Armées.5 Vous avez vécu sur terre dans la mollesse et le luxe, vous vous êtes repus au jour du carnage.6 Vous avez condamné, vous avez tué le juste : il ne vous résiste pas.

Hébreux 12,14-17

Posted in abomination (profanation), adultère (fornication), ascèse, attributs divins, bénédiction (malédiction), grâce (rendre grâce), kénose (abaissement, cœur brisé), paix (soulagement), purgatoire, sainteté (saints), sanctification (sanctifié), vision béatifique with tags on 16 octobre 2012 by JL
Recherchez la paix avec tous, et la sanctification sans laquelle personne ne verra le Seigneur ;15 veillant à ce que personne ne soit privé de la grâce de Dieu, à ce qu’aucune racine amère ne pousse des rejetons et ne cause du trouble, ce qui contaminerait toute la masse,16 à ce qu’enfin il n’y ait aucun impudique ni profanateur, comme Esaü qui, pour un seul mets, livra son droit d’aînesse.17 Vous savez bien que, par la suite, quand il voulut obtenir la bénédiction, il fut rejeté ; car il ne put obtenir un changement de sentiment, bien qu’il l’eût recherché avec larmes.

Hébreux 10,19-31

Posted in abomination (profanation), alliance (ancienne et nouvelle), amour du prochain, apostasie, attestation (testament), attributs divins, charité (générosité), châtiment, chemin (voies du Seigneur), connaissance (intelligence de la foi), conscience (examen), divinité du Christ, Eglise (assemblé, communauté), enfer (damnation, perdition), espérance, Esprit-Saint, eucharistie, fidélité, foi (adhérence, profession), grâce (rendre grâce), jugement, jugement dernier, kénose (abaissement, cœur brisé), maison du Seigneur (demeure), mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), parousie (jour du Seigneur), péché, peuple de Dieu (Israël), prêtre (sacerdoce), pur et impur (souillure), pureté du coeur (purification), purgatoire, rétribution (couronne de gloire), royauté du Christ, sacrifice (oblation, expiation), sanctification (sanctifié), sang, temple de Dieu (sanctuaire, tente), vérité (vrai, véritable), vengeance with tags on 6 octobre 2012 by JL
Ayant donc, frères, l’assurance voulue pour l’accès au sanctuaire par le sang de Jésus,20 par cette voie qu’il a inaugurée pour nous, récente et vivante, à travers le voile – c’est-à-dire sa chair –,21 et un prêtre souverain à la tête de la maison de Dieu,22 approchons-nous avec un coeur sincère, dans la plénitude de la foi, les coeurs nettoyés de toutes les souillures d’une conscience mauvaise et le corps lavé d’une eau pure.23 Gardons indéfectible la confession de l’espérance, car celui qui a promis est fidèle,24 et faisons attention les uns aux autres pour nous stimuler dans la charité et les oeuvres bonnes ;25 ne désertez pas votre propre assemblée, comme quelques-uns ont coutume de le faire, mais encouragez-vous mutuellement, et d’autant plus que vous voyez approcher le Jour.26 Car si nous péchons volontairement, après avoir reçu la connaissance de la vérité, il n’y a plus de sacrifice pour les péchés.27 Il y a, au contraire, une perspective redoutable, celle du jugement et d’un courroux de feu qui doit dévorer les rebelles.28 Quelqu’un rejette-t-il la Loi de Moïse ? Impitoyablement il est mis à mort sur la déposition de deux ou trois témoins.29 D’un châtiment combien plus grave sera jugé digne, ne pensez-vous pas, celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, tenu pour profane le sang de l’alliance dans lequel il a été sanctifié, et outragé l’Esprit de la grâce ?30 Nous connaissons, en effet, celui qui a dit : A moi la vengeance. C’est moi qui rétribuerai. Et encore : Le Seigneur jugera son peuple.31 Oh ! chose effroyable que de tomber aux mains du Dieu vivant !