Archive for the premier-né (prémisse) Category

Apocalypse 1,4-6

Posted in allégories et analogies, bonté divine (Amour), don de Dieu, Eglise (assemblé, communauté), eternité (vie éternelle), fidélité, gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), messie (Christ, envoyé de Dieu), mort (source de vie), paix (soulagement), passage de la mort, Père - Fils, péché, premier-né (prémisse), puissance divine, résurrection, royaume de Dieu (des cieux), royauté du Christ, sacerdoce baptismal, sacrifice (oblation, expiation), sang, témoignage (témoin), verbe (logos, alpha et omega) with tags on 11 novembre 2012 by JL
Jean, aux sept Eglises d’Asie. Grâce et paix vous soient données par « Il est, Il était et Il vient », par les sept Esprits présents devant son trône,5 et par Jésus Christ, le témoin fidèle, le Premier-né d’entre les morts, le Prince des rois de la terre. Il nous aime et nous a lavés de nos péchés par son sang,6 il a fait de nous une Royauté de Prêtres, pour son Dieu et Père : à lui donc la gloire et la puissance pour les siècles des siècles. Amen.
Advertisements

Hébreux 12,18-29

Posted in allégories et analogies, alliance (ancienne et nouvelle), ange, attributs divins, écouter (voix du Seigneur), châtiment, ciel (cieux), crainte de Dieu, création (créateur), culte spirituel, Eglise (assemblé, communauté), grâce (rendre grâce), Jérusalem (Sion), jugement dernier, justice (justification, juste), montagne du Seigneur (théophanie), parole de Dieu (vivante), piété (impiété, incrédulité), prédestination (prescience), premier-né (prémisse), promesse divine (serment), prophétie (oracle), pureté du coeur (purification), royaume de Dieu (des cieux), sainteté (saints), sang, sauveur, suivre Jésus, ténèbre (obscurité), terre promise (repos du Seigneur) with tags on 16 octobre 2012 by JL
Vous ne vous êtes pas approchés d’une réalité palpable : feu ardent, obscurité, ténèbres, ouragan,19 bruit de trompette, et clameur de paroles telle que ceux qui l’entendirent supplièrent qu’on ne leur parlât pas davantage.20 Ils ne pouvaient en effet supporter cette prescription : Quiconque touchera la montagne, même si c’est un animal, sera lapidé.21 Si terrible était le spectacle que Moïse dit : Je suis effrayé et tout tremblant.22 Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion et de la cité du Dieu vivant, de la Jérusalem céleste, et de myriades d’anges, réunion de fête,23 et de l’assemblée des premiers-nés qui sont inscrits dans les cieux, d’un Dieu Juge universel, et des esprits des justes qui ont été rendus parfaits,24 de Jésus médiateur d’une alliance nouvelle, et d’un sang purificateur plus éloquent que celui d’Abel.25 Prenez garde de ne pas refuser d’écouter Celui qui parle. Si ceux, en effet, qui ont refusé d’écouter celui qui promulguait des oracles sur cette terre n’ont pas échappé au châtiment, à combien plus forte raison n’y échapperons-nous pas, si nous nous détournons de Celui qui parle des cieux.26 Celui dont la voix jadis ébranla la terre nous a fait maintenant cette promesse : Encore une fois, moi j’ébranlerai non seulement la terre mais aussi le ciel.27 Cet encore une fois indique que les choses ébranlées seront changées, puisque ce sont des réalités créées, pour que subsistent celles qui sont inébranlables.28 Ainsi, puisque nous recevons la possession d’un royaume inébranlable, retenons fermement la grâce, et par elle rendons à Dieu un culte qui lui soit agréable, avec religion et crainte.29 En effet, notre Dieu est un feu consumant.

Hébreux 11,1-40

Posted in bénédiction (malédiction), crainte de Dieu, création (créateur), esclavage (du péché), eternité (vie éternelle), fécondité (prospérité, postérité), fidélité, foi (adhérence, profession), fondement (pierre d'angle), héritage (de Dieu, le nôtre), iles lointaines (nations étrangères), invisibilité divine, justice (justification, juste), mettre à l'épreuve (tenter), monde, offrande, parole de Dieu (vivante), péché, peuple de Dieu (Israël), premier-né (prémisse), promesse divine (serment), prophète, résurrection, rétribution (couronne de gloire), richesse (danger de la richesse), sacrifice (oblation, expiation), sang, témoignage (témoin), terre promise (repos du Seigneur), transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse), verbe (logos, alpha et omega) with tags on 16 octobre 2012 by JL
Or la foi est la garantie des biens que l’on espère, la preuve des réalités qu’on ne voit pas.2 C’est elle qui a valu aux anciens un bon témoignage.3 Par la foi, nous comprenons que les mondes ont été formés par une parole de Dieu, de sorte que ce que l’on voit provient de ce qui n’est pas apparent.4 Par la foi, Abel offrit à Dieu un sacrifice de plus grande valeur que celui de Caïn ; aussi fut-il proclamé juste, Dieu ayant rendu témoignage à ses dons, et par elle aussi, bien que mort, il parle encore.5 Par la foi, Hénoch fut enlevé, en sorte qu’il ne vit pas la mort, et on ne le trouva plus, parce que Dieu l’avait enlevé. Avant son enlèvement, en effet, il lui est rendu témoignage qu’il avait plu à Dieu.6 Or sans la foi il est impossible de lui plaire. Car celui qui s’approche de Dieu doit croire qu’il existe et qu’il se fait le rémunérateur de ceux qui le cherchent.7 Par la foi, Noé, divinement averti de ce qui n’était pas encore visible, saisi d’une crainte religieuse, construisit une arche pour sauver sa famille. Par la foi, il condamna le monde et il devint héritier de la justice qui s’obtient par la foi.8 Par la foi, Abraham obéit à l’appel de partir vers un pays qu’il devait recevoir en héritage, et il partit ne sachant où il allait.9 Par la foi, il vint séjourner dans la Terre promise comme en un pays étranger, y vivant sous des tentes, ainsi qu’Isaac et Jacob, héritiers avec lui de la même promesse.10 C’est qu’il attendait la ville pourvue de fondations dont Dieu est l’architecte et le constructeur.11 Par la foi, Sara, elle aussi, reçut la vertu de concevoir, et cela en dépit de son âge avancé, parce qu’elle estima fidèle celui qui avait promis.12 C’est bien pour cela que d’un seul homme, et déjà marqué par la mort, naquirent des descendants comparables par leur nombre aux étoiles du ciel et aux grains de sable sur le rivage de la mer, innombrables…13 C’est dans la foi qu’ils moururent tous sans avoir reçu l’objet des promesses, mais ils l’ont vu et salué de loin, et ils ont confessé qu’ils étaient étrangers et voyageurs sur la terre.14 Ceux qui parlent ainsi font voir clairement qu’ils sont à la recherche d’une patrie.15 Et s’ils avaient pensé à celle d’où ils étaient sortis, ils auraient eu le temps d’y retourner.16 Or, en fait, ils aspirent à une patrie meilleure, c’est-à-dire céleste. C’est pourquoi, Dieu n’a pas honte de s’appeler leur Dieu ; il leur a préparé, en effet, une ville…17 Par la foi, Abraham, mis à l’épreuve, a offert Isaac, et c’est son fils unique qu’il offrait en sacrifice, lui qui était le dépositaire des promesses,18 lui à qui il avait été dit : C’est par Isaac que tu auras une postérité.19 Dieu, pensait-il, est capable même de ressusciter les morts ; c’est pour cela qu’il recouvra son fils, et ce fut un symbole.20 Par la foi encore, Isaac donna à Jacob et à Esaü des bénédictions assurant l’avenir.21 Par la foi, Jacob mourant bénit chacun des fils de Joseph et il se prosterna appuyé sur l’extrémité de son bâton.22 Par la foi, Joseph, proche de sa fin, évoqua l’exode des fils d’Israël et donna des ordres au sujet de ses restes.23 Par la foi, Moïse, à sa naissance fut caché par ses parents pendant trois mois, parce qu’ils virent que le petit enfant était beau et ils ne craignirent pas l’édit du roi.24 Par la foi, Moïse, devenu grand, refusa d’être appelé fils d’une fille d’un Pharaon,25 aimant mieux être maltraité avec le peuple de Dieu que de connaître la jouissance éphémère du péché,26 estimant comme une richesse supérieure aux trésors de l’Egypte l’opprobre du Christ. Il avait, en effet, les yeux fixés sur la récompense.27 Par la foi, il quitta l’Egypte sans craindre la fureur du roi : comme s’il voyait l’Invisible, il tint ferme.28 Par la foi, il célébra la Pâque et fit l’aspersion du sang, afin que l’Exterminateur ne touchât point les premiers-nés d’Israël.29 Par la foi, ils traversèrent la mer Rouge comme une terre sèche, tandis que les Egyptiens, ayant essayé le passage, furent engloutis.30 Par la foi, les murs de Jéricho tombèrent, quand on en eut fait le tour pendant sept jours.31 Par la foi, Rahab la prostituée ne périt pas avec les incrédules, parce qu’elle avait accueilli pacifiquement les éclaireurs.32 Et que dirai-je encore ? Car le temps me manquerait si je racontais ce qui concerne Gédéon, Baraq, Samson, Jephté, David, ainsi que Samuel et les Prophètes,33 eux qui, grâce à la foi, soumirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent l’accomplissement des promesses, fermèrent la gueule des lions,34 éteignirent la violence du feu, échappèrent au tranchant du glaive, furent rendus vigoureux, de malades qu’ils étaient, montrèrent de la vaillance à la guerre, refoulèrent les invasions étrangères.35 Des femmes ont recouvré leurs morts par la résurrection. Les uns se sont laissé torturer, refusant leur délivrance afin d’obtenir une meilleure résurrection.36 D’autres subirent l’épreuve des dérisions et des fouets, et même celle des chaînes et de la prison.37 Ils ont été lapidés, sciés, ils ont péri par le glaive, ils sont allés çà et là, sous des peaux de moutons et des toisons de chèvres, dénués, opprimés, maltraités,38 eux dont le monde était indigne, errant dans les déserts, les montagnes, les cavernes, les antres de la terre.39 Et tous ceux-là, bien qu’ils aient reçu un bon témoignage à cause de leur foi, ne bénéficièrent pas de la promesse :40 c’est que Dieu prévoyait pour nous un sort meilleur, et ils ne devaient pas parvenir sans nous à la perfection.

Hébreux 1,1-14

Posted in adoration de Dieu, ange, attributs divins, ciel (cieux), création (créateur), divinité du Christ, droite de Dieu, eternité (vie éternelle), gloire de Dieu (glorifier), héritage (de Dieu, le nôtre), Immuabilité divine (incorruptibilité), joie divine, justice (justification, juste), magistère (ministère, Tradition), mission (envoyé), monde, omniscience divine (prescience), onction (oindre), parole de Dieu (vivante), Père - Fils, péché, péché originel, piété (impiété, incrédulité), premier-né (prémisse), prophète, puissance divine, pureté du coeur (purification), royauté du Christ, salut (rédemption), transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse), verbe (logos, alpha et omega), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 1 octobre 2012 by JL
Après avoir, à maintes reprises et sous maintes formes, parlé jadis aux Pères par les prophètes, Dieu,2 en ces jours qui sont les derniers, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par qui aussi il a fait les siècles.3 Resplendissement de sa gloire, effigie de sa substance, ce Fils qui soutient l’univers par sa parole puissante, ayant accompli la purification des péchés, s’est assis à la droite de la Majesté dans les hauteurs,4 devenu d’autant supérieur aux anges que le nom qu’il a reçu en héritage est incomparable au leur.5 Auquel des anges, en effet, Dieu a-t-il jamais dit : Tu es mon Fils, moi, aujourd’hui, je t’ai engendré ? Et encore : Je serai pour lui un père, et lui sera pour moi un fils.6 Et de nouveau, lorsqu’il introduit le Premier-né dans le monde, il dit : Que tous les anges de Dieu l’adorent.7 Tandis qu’il s’exprime ainsi en s’adressant aux anges : Il fait de ses anges des vents, de ses serviteur une flamme ardente,8 il dit à son Fils : Ton trône, ô Dieu, subsiste dans les siècles des siècles, et : le sceptre de droiture est le sceptre de sa royauté.9 Tu as aimé la justice et tu as haï l’impiété. C’est pourquoi, Dieu, ton Dieu t’a oint d’une huile d’allégresse de préférence à tes compagnons.10 Et encore : C’est toi, Seigneur, qui aux origines fondas la terre, et les cieux sont l’ouvrage de tes mains.11 Eux périront, mais toi tu demeures, et tous ils vieilliront comme un vêtement.12 Comme un manteau tu les rouleras, comme un vêtement, et ils seront changés. Mais toi, tu es le même et tes années ne s’achèveront point.13 Et auquel des anges a-t-il jamais dit : Assieds-toi à ma droite jusqu’à ce que je place tes ennemis comme un escabeau sous tes pieds ?14 Est-ce que tous ne sont pas des esprits chargés d’un ministère, envoyés en service pour ceux qui doivent hériter du salut ?

Colossiens 1,11-22

Posted in ange, attributs divins, autorité du Christ, ciel (cieux), création (créateur), crucifixion, divinité du Christ, Eglise (assemblé, communauté), image de Dieu (ressemblance), incarnation, invisibilité divine, joie divine, jugement dernier, lumière (lampe), omniscience divine (prescience), paix (soulagement), pardon (miséricorde, rémission), passage de la mort, Père - Fils, péché, premier-né (prémisse), puissance divine, purgatoire, résurrection, royaume de Dieu (des cieux), royauté du Christ, sainteté (saints), salut (rédemption), sang, shéol (hades), ténèbre (obscurité), unité divine (union, communion), verbe (logos, alpha et omega) with tags on 18 septembre 2012 by JL
avec joie12 vous remercierez le Père qui vous a mis en mesure de partager le sort des saints dans la lumière.13 Il nous a en effet arrachés à l’empire des ténèbres et nous a transférés dans le Royaume de son Fils bien-aimé,14 en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés.15 Il est l’image du Dieu invisible, Premier-Né de toute créature,16 car c’est en lui qu’ont été créées toutes choses dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, Trônes, Seigneuries, Principautés, Puissances ; tout a été créé par lui et pour lui.17 Il est avant toute chose et tout subsiste en lui.18 Et il est aussi la tête du Corps, c’est-à-dire l’Eglise : Il est le Principe, Premier-né d’entre les morts (il fallait qu’il obtînt en tout la primauté),19 car Dieu s’est plu à faire habiter en lui toute la Plénitude20 et par lui à réconcilier tous les êtres pour lui, aussi bien sur la terre que dans les cieux, en faisant la paix par le sang de sa croix.21 Vous-mêmes, qui étiez devenus jadis des étrangers et des ennemis, par vos pensées et par vos oeuvres mauvaises,22 voici qu’à présent Il vous a réconciliés dans son corps de chair, le livrant à la mort, pour vous faire paraître devant Lui saints, sans tache et sans reproche.

Luc 2,21-38

Posted in ange, âme (demeure de Dieu), bénédiction (malédiction), buter (pierre d'achoppement), comment prier, consacré (consécration), consolation, Esprit-Saint, gloire de Dieu (glorifier), iles lointaines (nations étrangères), Jérusalem (Sion), justice (justification, juste), libération (délivrance), lumière (lampe), Marie, messie (Christ, envoyé de Dieu), miracle (guérison, signe), paix (soulagement), parole de Dieu (vivante), peuple de Dieu (Israël), premier-né (prémisse), prière de louange (cantique), prophétie (oracle), pureté du coeur (purification), sacrifice (oblation, expiation), salut (rédemption), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 26 juin 2012 by JL

Et lorsque furent accomplis les huit jours pour sa circoncision, il fut appelé du nom de Jésus, nom indiqué par l’ange avant sa conception.22 Et lorsque furent accomplis les jours pour leur purification, selon la loi de Moïse, ils l’emmenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur,23 selon qu’il est écrit dans la Loi du Seigneur : Tout garçon premier-né sera consacré au Seigneur,24 et pour offrir en sacrifice, suivant ce qui est dit dans la Loi du Seigneur, un couple de tourterelles ou deux jeunes colombes.25 Et voici qu’il y avait à Jérusalem un homme du nom de Syméon. Cet homme était juste et pieux ; il attendait la consolation d’Israël et l’Esprit Saint reposait sur lui.26 Et il avait été divinement averti par l’Esprit Saint qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ du Seigneur.27 Il vint donc au Temple, poussé par l’Esprit, et quand les parents apportèrent le petit enfant Jésus pour accomplir les prescriptions de la Loi à son égard,28 il le reçut dans ses bras, bénit Dieu et dit :29 « Maintenant, Souverain Maître, tu peux, selon ta parole, laisser ton serviteur s’en aller en paix ;30 car mes yeux ont vu ton salut,31 que tu as préparé à la face de tous les peuples,32 lumière pour éclairer les nations et gloire de ton peuple Israël. »33 Son père et sa mère étaient dans l’étonnement de ce qui se disait de lui.34 Syméon les bénit et dit à Marie, sa mère : « Vois ! cet enfant doit amener la chute et le relèvement d’un grand nombre en Israël ; il doit être un signe en butte à la contradiction, —35 et toi-même, une épée te transpercera l’âme ! – afin que se révèlent les pensées intimes de bien des coeurs. » 36 Il y avait aussi une femme prophète, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle était très avancée en âge ; après sept ans de mariage,
37 demeurée veuve, elle était arrivée à l’âge de quatre-vingt-quatre ans. Elle ne s’éloignait pas du Temple, servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière.
38 Survenant à cette heure même, elle proclamait les louanges de Dieu et parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.

Luc 2,1-20

Posted in ange, attributs divins, ciel (cieux), gloire de Dieu (glorifier), joie divine, lumière (lampe), Marie, messie (Christ, envoyé de Dieu), miracle (guérison, signe), paix (soulagement), premier-né (prémisse), prière de louange (cantique), pureté du coeur (purification), sauveur, terre promise (repos du Seigneur) with tags on 26 juin 2012 by JL

Or, il advint, en ces jours-là, que parut un édit de César Auguste, ordonnant le recensement de tout le monde habité.2 Ce recensement, le premier, eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie.3 Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville.4 Joseph aussi monta de Galilée, de la ville de Nazareth, en Judée, à la ville de David, qui s’appelle Bethléem, – parce qu’il était de la maison et de la lignée de David —5 afin de se faire recenser avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte.6 Or il advint, comme ils étaient là, que les jours furent accomplis où elle devait enfanter.7 Elle enfanta son fils premier-né, l’enveloppa de langes et le coucha dans une crèche, parce qu’ils manquaient de place dans la salle.8 Il y avait dans la même région des bergers qui vivaient aux champs et gardaient leurs troupeaux durant les veilles de la nuit.9 L’Ange du Seigneur se tint près d’eux et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa clarté ; et ils furent saisis d’une grande crainte.10 Mais l’ange leur dit : « Soyez sans crainte, car voici que je vous annonce une grande joie, qui sera celle de tout le peuple :11 aujourd’hui vous est né un Sauveur, qui est le Christ Seigneur, dans la ville de David.12 Et ceci vous servira de signe : vous trouverez un nouveau-né enveloppé de langes et couché dans une crèche. »13 Et soudain se joignit à l’ange une troupe nombreuse de l’armée céleste, qui louait Dieu, en disant :14 « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et sur la terre paix aux hommes objets de sa complaisance ! « 15 Et il advint, quand les anges les eurent quittés pour le ciel, que les bergers se dirent entre eux : « Allons jusqu’à Bethléem et voyons ce qui est arrivé et que le Seigneur nous a fait connaître. »16 Ils vinrent donc en hâte et trouvèrent Marie, Joseph et le nouveau-né couché dans la crèche.17 Ayant vu, ils firent connaître ce qui leur avait été dit de cet enfant ;18 et tous ceux qui les entendirent furent étonnés de ce que leur disaient les bergers.19 Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son coeur.20 Puis les bergers s’en retournèrent, glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, suivant ce qui leur avait été annoncé.