Luc 2,1-20

Or, il advint, en ces jours-là, que parut un édit de César Auguste, ordonnant le recensement de tout le monde habité.2 Ce recensement, le premier, eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie.3 Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville.4 Joseph aussi monta de Galilée, de la ville de Nazareth, en Judée, à la ville de David, qui s’appelle Bethléem, – parce qu’il était de la maison et de la lignée de David —5 afin de se faire recenser avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte.6 Or il advint, comme ils étaient là, que les jours furent accomplis où elle devait enfanter.7 Elle enfanta son fils premier-né, l’enveloppa de langes et le coucha dans une crèche, parce qu’ils manquaient de place dans la salle.8 Il y avait dans la même région des bergers qui vivaient aux champs et gardaient leurs troupeaux durant les veilles de la nuit.9 L’Ange du Seigneur se tint près d’eux et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa clarté ; et ils furent saisis d’une grande crainte.10 Mais l’ange leur dit : « Soyez sans crainte, car voici que je vous annonce une grande joie, qui sera celle de tout le peuple :11 aujourd’hui vous est né un Sauveur, qui est le Christ Seigneur, dans la ville de David.12 Et ceci vous servira de signe : vous trouverez un nouveau-né enveloppé de langes et couché dans une crèche. »13 Et soudain se joignit à l’ange une troupe nombreuse de l’armée céleste, qui louait Dieu, en disant :14 « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et sur la terre paix aux hommes objets de sa complaisance ! « 15 Et il advint, quand les anges les eurent quittés pour le ciel, que les bergers se dirent entre eux : « Allons jusqu’à Bethléem et voyons ce qui est arrivé et que le Seigneur nous a fait connaître. »16 Ils vinrent donc en hâte et trouvèrent Marie, Joseph et le nouveau-né couché dans la crèche.17 Ayant vu, ils firent connaître ce qui leur avait été dit de cet enfant ;18 et tous ceux qui les entendirent furent étonnés de ce que leur disaient les bergers.19 Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son coeur.20 Puis les bergers s’en retournèrent, glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, suivant ce qui leur avait été annoncé.

Advertisements

Les commentaires sont fermés.