Archive for the divinité du Christ Category

Apocalypse 2,18-29

Posted in adultère (fornication), ange, conversion (faire retour, repentir), diable (démon, Satan, Lucifer), divinité du Christ, Eglise (assemblé, communauté), Esprit-Saint, fidélité, foi (adhérence, profession), hérésie (secte), idolâtrie, mettre à l'épreuve (tenter), omniscience divine (prescience), parousie (jour du Seigneur), passage de la mort, Père - Fils, persévérance (constance), rétribution (couronne de gloire), souffrance (douleur) with tags on 11 novembre 2012 by JL
« A l’Ange de l’Eglise de Thyatire, écris : Ainsi parle le Fils de Dieu, dont les yeux sont comme une flamme ardente et les pieds pareils à de l’airain précieux.19 Je connais ta conduite : ton amour, ta foi, ton dévouement, ta constance ; tes oeuvres vont sans cesse en se multipliant.20 Mais j’ai contre toi que tu tolères Jézabel, cette femme qui se dit prophétesse ; elle égare mes serviteurs, les incitant à se prostituer en mangeant des viandes immolées aux idoles.21 Je lui ai laissé le temps de se repentir, mais elle refuse de se repentir de ses prostitutions.22 Voici, je vais la jeter sur un lit de douleurs, et ses compagnons de prostitution dans une épreuve terrible, s’ils ne se repentent de leur conduite.23 Et ses enfants, je vais les frapper de mort : ainsi, toutes les Eglises sauront que c’est moi qui sonde les reins et les coeurs ; et je vous paierai chacun selon vos oeuvres.24 Quant à vous autres, à Thyatire, qui ne partagez pas cette doctrine, vous qui n’avez pas connu « les profondeurs de Satan », comme ils disent, je vous déclare que je ne vous impose pas d’autre fardeau ;25 du moins, ce que vous avez, tenez-le ferme jusqu’à mon retour.26 Le vainqueur, celui qui restera fidèle à mon service jusqu’à la fin, je lui donnerai pouvoir sur les nations :27 c’est avec un sceptre de fer qu’il les mènera comme on fracasse des vases d’argile !28 Ainsi moi-même j’ai reçu ce pouvoir de mon Père. Et je lui donnerai l’Etoile du matin.29 Celui qui a des oreilles, qu’il entende ce que l’Esprit dit aux Eglises.

Actes 9,1-22

Posted in action divine, baptême, chemin (voies du Seigneur), ciel (cieux), disciple, divinité du Christ, Esprit-Saint, evangéliser (bonne nouvelle), initiative divine, lumière (lampe), messie (Christ, envoyé de Dieu), miracle (guérison, signe), mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), païens (gentils), persécution, prêtre (ordre de Levi), sainteté (saints), souffrance (douleur), vision (songe, extase) with tags on 7 novembre 2012 by JL
Cependant Saul, ne respirant toujours que menaces et carnage à l’égard des disciples du Seigneur, alla trouver le grand prêtre2 et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas, afin que, s’il y trouvait quelques adeptes de la Voie, hommes ou femmes, il les amenât enchaînés à Jérusalem.3 Il faisait route et approchait de Damas, quand soudain une lumière venue du ciel l’enveloppa de sa clarté.4 Tombant à terre, il entendit une voix qui lui disait : « Saoul, Saoul, pourquoi me persécutes-tu » —5 « Qui es-tu, Seigneur ?  » Demanda-t-il. Et lui : « Je suis Jésus que tu persécutes.6 Mais relève-toi, entre dans la ville, et l’on te dira ce que tu dois faire. »7 Ses compagnons de route s’étaient arrêtés, muets de stupeur : ils entendaient bien la voix, mais sans voir personne.8 Saul se releva de terre, mais, quoiqu’il eût les yeux ouverts, il ne voyait rien. On le conduisit par la main pour le faire entrer à Damas.9 Trois jours durant, il resta sans voir, ne mangeant et ne buvant rien.10 Il y avait à Damas un disciple du nom d’Ananie. Le Seigneur l’appela dans une vision : « Ananie » – « Me voici, Seigneur », répondit-il. —11 « Pars, reprit le Seigneur, va dans la rue Droite et demande, dans la maison de Judas, un nommé Saul de Tarse. Car le voilà qui prie12 et qui a vu un homme du nom d’Ananie entrer et lui imposer les mains pour lui rendre la vue. »13 Ananie répondit : « Seigneur, j’ai entendu beaucoup de monde parler de cet homme et dire tout le mal qu’il a fait à tes saints à Jérusalem.14 Et il est ici avec pleins pouvoirs des grands prêtres pour enchaîner tous ceux qui invoquent ton nom. »15 Mais le Seigneur lui dit : « Va, car cet homme m’est un instrument de choix pour porter mon nom devant les nations païennes, les rois et les Israélites.16 Moi-même, en effet, je lui montrerai tout ce qu’il lui faudra souffrir pour mon nom. »17 Alors Ananie partit, entra dans la maison, imposa les mains à Saul et lui dit : « Saoul, mon frère, celui qui m’envoie, c’est le Seigneur, ce Jésus qui t’est apparu sur le chemin par où tu venais ; et c’est afin que tu recouvres la vue et sois rempli de l’Esprit Saint. »18 Aussitôt il lui tomba des yeux comme des écailles, et il recouvra la vue. sur-le-champ il fut baptisé ;19 puis il prit de la nourriture, et les forces lui revinrent. Il passa quelques jours avec les disciples à Damas,20 et aussitôt il se mit à prêcher Jésus dans les synagogues, proclamant qu’il est le Fils de Dieu.21 Tous ceux qui l’entendaient étaient stupéfaits et disaient : « N’est-ce pas là celui qui, à Jérusalem, s’acharnait sur ceux qui invoquent ce nom, et n’est-il pas venu ici tout exprès pour les amener enchaînés aux grands prêtres ? « 22 Mais Saul gagnait toujours en force et confondait les Juifs de Damas en démontrant que Jésus est bien le Christ.

Actes 2,22-43

Posted in amour du prochain, ascension (retour au Père), attestation (testament), attributs divins, âme (demeure de Dieu), écouter (voix du Seigneur), baptême, charismes, chemin (voies du Seigneur), ciel (cieux), comment prier, conversion (faire retour, repentir), crucifixion, divinité du Christ, droite de Dieu, espérance, Esprit-Saint, eucharistie, fidélité, inhabitation divine, initiative divine, joie divine, libération (délivrance), magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), miracle (guérison, signe), omniscience divine (prescience), pardon (miséricorde, rémission), parole de Dieu (vivante), passage de la mort, Père - Fils, péché, pentecôte, promesse divine (serment), prophète, prophétie (oracle), résurrection, royauté du Christ, sang, shéol (hades), témoignage (témoin), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 4 novembre 2012 by JL
« Hommes d’Israël, écoutez ces paroles. Jésus le Nazôréen, cet homme que Dieu a accrédité auprès de vous par les miracles, prodiges et signes qu’il a opérés par lui au milieu de vous, ainsi que vous le savez vous-mêmes,23 cet homme qui avait été livré selon le dessein bien arrêté et la prescience de Dieu, vous l’avez pris et fait mourir en le clouant à la croix par la main des impies,24 mais Dieu l’a ressuscité, le délivrant des affres de l’Hadès. Aussi bien n’était-il pas possible qu’il fût retenu en son pouvoir ;25 car David dit à son sujet : Je voyais sans cesse le Seigneur devant moi, car il est à ma droite, pour que je ne vacille pas.26 Aussi mon coeur s’est-il réjoui et ma langue a-t-elle jubilé ; ma chair elle-même reposera dans l’espérance27 que tu n’abandonneras pas mon âme à l’Hadès et ne laisseras pas ton Saint voir la corruption.28 Tu m’as fait connaître des chemins de vie, tu me rempliras de joie en ta présence.29 « Frères, il est permis de vous le dire en toute assurance : le patriarche David est mort et a été enseveli, et son tombeau est encore aujourd’hui parmi nous.30 Mais comme il était prophète et savait que Dieu lui avait juré par serment de faire asseoir sur son trône un descendant de son sang,31 il a vu d’avance et annoncé la résurrection du Christ qui, en effet, n’a pas été abandonné à l’Hadès, et dont la chair n’a pas vu la corruption :32 Dieu l’a ressuscité, ce Jésus ; nous en sommes tous témoins.33 Et maintenant, exalté par la droite de Dieu, il a reçu du Père l’Esprit Saint, objet de la promesse, et l’a répandu. C’est là ce que vous voyez et entendez.34 Car David, lui, n’est pas monté aux cieux ; or il dit lui-même : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Siège à ma droite,35 jusqu’à ce que j’aie fait de tes ennemis un escabeau pour tes pieds.36 « Que toute la maison d’Israël le sache donc avec certitude : Dieu l’a fait Seigneur et Christ, ce Jésus que vous, vous avez crucifié. »37 D’entendre cela, ils eurent le coeur transpercé, et ils dirent à Pierre et aux apôtres : « Frères, que devons-nous faire ? « 38 Pierre leur répondit : « Repentez-vous, et que chacun de vous se fasse baptiser au nom de Jésus Christ pour la rémission de ses péchés, et vous recevrez alors le don du Saint Esprit.39 Car c’est pour vous qu’est la promesse, ainsi que pour vos enfants et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. »40 Par beaucoup d’autres paroles encore, il les adjurait et les exhortait : « Sauvez-vous, disait-il, de cette génération dévoyée. »41 Eux donc, accueillant sa parole, se firent baptiser. Il s’adjoignit ce jour-là environ 3.000 âmes.42 Ils se montraient assidus à l’enseignement des apôtres, fidèles à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières.43 La crainte s’emparait de tous les esprits : nombreux étaient les prodiges et signes accomplis par les apôtres.

1 Jean 5,16-21

Posted in connaissance (intelligence de la foi), diable (démon, Satan, Lucifer), divinité du Christ, enfer (damnation, perdition), eternité (vie éternelle), homme nouveau, idolâtrie, mal (méchanceté, iniquité), messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, péché, péché contre l'Esprit, péché originel, prière d'intercession, vérité (vrai, véritable) with tags on 27 octobre 2012 by JL
Quelqu’un voit-il son frère commettre un péché ne conduisant pas à la mort, qu’il prie et Dieu donnera la vie à ce frère. Il ne s’agit pas de ceux qui commettent le péché conduisant à la mort ; car il y a un péché qui conduit à la mort, pour ce péché-là, je ne dis pas qu’il faut prier.17 Toute iniquité est péché mais il y a tel péché qui ne conduit pas à la mort.18 Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche pas ; l’Engendré de Dieu le garde et le Mauvais n’a pas prise sur lui.19 Nous savons que nous sommes de Dieu et que le monde entier gît au pouvoir du Mauvais.20 Nous savons que le Fils de Dieu est venu et qu’il nous a donné l’intelligence afin que nous connaissions le Véritable. Nous sommes dans le Véritable, dans son Fils Jésus Christ. Celui-ci est le Dieu véritable et la Vie éternelle.21 Petits enfants, gardez-vous des idoles…

1 Jean 5,5-13

Posted in attributs divins, baptême, divinité du Christ, Esprit-Saint, eternité (vie éternelle), foi (adhérence, profession), messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, sacrifice (oblation, expiation), sang, témoignage (témoin), vérité (vrai, véritable), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 27 octobre 2012 by JL
Quel est le vainqueur du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ?6 C’est lui qui est venu par eau et par sang : Jésus Christ, non avec l’eau seulement mais avec l’eau et avec le sang. Et c’est l’Esprit qui rend témoignage, parce que l’Esprit est la Vérité.7 Il y en a ainsi trois à témoigner :8 l’Esprit, l’eau, le sang, et ces trois tendent au même but.9 Si nous recevons le témoignage des hommes, le témoignage de Dieu est plus grand. Car c’est le témoignage de Dieu, le témoignage que Dieu a rendu à son Fils.10 Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui. Celui qui ne croit pas en Dieu fait de lui un menteur, puisqu’il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu à son Fils.11 Et voici ce témoignage : c’est que Dieu nous a donné la vie éternelle et que cette vie est dans son Fils.12 Qui a le Fils a la vie ; qui n’a pas le Fils n’a pas la vie.13 Je vous ai écrit ces choses, à vous qui croyez au nom du Fils de Dieu, pour que vous sachiez que vous avez la vie éternelle.

1 Jean 5,1-5

Posted in attributs divins, commandements, divinité du Christ, enfant de Dieu (adoption divine), foi (adhérence, profession), homme nouveau, messie (Christ, envoyé de Dieu), monde with tags on 27 octobre 2012 by JL

Quiconque croit que Jésus est le Christ est né de Dieu ; et quiconque aime celui qui a engendré aime celui qui est né de lui.2 Nous reconnaissons que nous aimons les enfants de Dieu à ce que nous aimons Dieu et que nous pratiquons ses commandements.3 Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements.4 Et ses commandements ne sont pas pesants, puisque tout ce qui est né de Dieu est vainqueur du monde. Et telle est la victoire qui a triomphé du monde : notre foi.5 Quel est le vainqueur du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ?

1 Jean 4,7-21

Posted in amour du prochain, attestation (testament), attributs divins, bonté divine (Amour), châtiment, commandements, connaissance (intelligence de la foi), crainte de Dieu, divinité du Christ, Esprit-Saint, foi (adhérence, profession), incarnation, inhabitation divine, initiative divine, jugement dernier, messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, Père - Fils, péché, sacrifice (oblation, expiation), sauveur, transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse) with tags on 26 octobre 2012 by JL
Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, puisque l’amour est de Dieu et que quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu.8 Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est Amour.9 En ceci s’est manifesté l’amour de Dieu pour nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde afin que nous vivions par lui.10 En ceci consiste l’amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés et qui a envoyé son Fils en victime de propitiation pour nos péchés.11 Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres.12 Dieu, personne ne l’a jamais contemplé. Si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, en nous son amour est accompli.13 A ceci nous connaissons que nous demeurons en lui et lui en nous : il nous a donné de son Esprit.14 Et nous, nous avons contemplé et nous attestons que le Père a envoyé son Fils comme Sauveur du monde.15 Celui qui confesse que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui et lui en Dieu.16 Et nous, nous avons reconnu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est Amour : celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu et Dieu demeure en lui.17 En ceci consiste la perfection de l’amour en nous : que nous ayons pleine assurance au jour du Jugement, car tel est celui-là, tels aussi nous sommes en ce monde.18 Il n’y a pas de crainte dans l’amour ; au contraire, le parfait amour bannit la crainte, car la crainte implique un châtiment, et celui qui craint n’est point parvenu à la perfection de l’amour.19 Quant à nous, aimons, puisque lui nous a aimés le premier.20 Si quelqu’un dit : « J’aime Dieu » et qu’il déteste son frère, c’est un menteur : celui qui n’aime pas son frère, qu’il voit, ne saurait aimer le Dieu qu’il ne voit pas.21 Oui, voilà le commandement que nous avons reçu de lui : que celui qui aime Dieu aime aussi son frère.