Archive for the flagellation Category

Luc 18,31-34

Posted in connaissance (intelligence de la foi), crucifixion, fils de l'homme, flagellation, païens (gentils), parole de Dieu (vivante), prophète, prophétie (oracle), résurrection, reniement (rejet, mépris), shéol (hades) with tags on 10 juillet 2012 by JL
Prenant avec lui les Douze, il leur dit : « Voici que nous montons à Jérusalem et que s’accomplira tout ce qui a été écrit par les Prophètes pour le Fils de l’homme.32 Il sera en effet livré aux païens, bafoué, outragé, couvert de crachats ;33 après l’avoir flagellé, ils le tueront et, le troisième jour, il ressuscitera. »34 Et eux ne saisirent rien de tout cela ; cette parole leur demeurait cachée, et ils ne comprenaient pas ce qu’il disait.
Advertisements

Marc 15,15-41

Posted in attestation (testament), couronnement d'épine, crucifixion, détresse (désespoir, angoisse), divinité du Christ, fils de l'homme, flagellation, humanité du Christ, kénose (abaissement, cœur brisé), messie (Christ, envoyé de Dieu), peuple de Dieu (Israël), porter sa croix, prêtre (ordre de Levi), prophétie (oracle), reniement (rejet, mépris), royauté du Christ, salut (rédemption), ténèbre (obscurité), temple de Dieu (sanctuaire, tente), vérité (vrai, véritable) with tags on 25 juin 2012 by JL

Pilate alors, voulant contenter la foule, leur relâcha Barabbas et, après avoir fait flageller Jésus, il le livra pour être crucifié.16 Les soldats l’emmenèrent à l’intérieur du palais, qui est le Prétoire, et ils convoquent toute la cohorte.17 Ils le revêtent de pourpre, puis, ayant tressé une couronne d’épines, ils la lui mettent.18 Et ils se mirent à le saluer : « Salut, roi des Juifs ! « 19 Et ils lui frappaient la tête avec un roseau et ils lui crachaient dessus, et ils ployaient le genou devant lui pour lui rendre hommage.20 Puis, quand ils se furent moqués de lui, ils lui ôtèrent la pourpre et lui remirent ses vêtements. Ils le mènent dehors afin de le crucifier.21 Et ils requièrent, pour porter sa croix, Simon de Cyrène, le père d’Alexandre et de Rufus, qui passait par là, revenant des champs.22 Et ils amènent Jésus au lieu dit Golgotha, ce qui se traduit lieu du Crâne.23 Et ils lui donnaient du vin parfumé de myrrhe, mais il n’en prit pas.24 Puis ils le crucifient et se partagent ses vêtements en tirant au sort ce qui reviendrait à chacun.25 C’était la troisième heure quand ils le crucifièrent.26 L’inscription qui indiquait le motif de sa condamnation était libellée : « Le roi des Juifs. »27 Et avec lui ils crucifient deux brigands, l’un à sa droite, l’autre à sa gauche.29 Les passants l’injuriaient en hochant la tête et disant : « Hé ! toi qui détruis le Sanctuaire et le rebâtis en trois jours,30 sauve-toi toi-même en descendant de la croix ! « 31 Pareillement les grands prêtres se gaussaient entre eux avec les scribes et disaient : « Il en a sauvé d’autres et il ne peut se sauver lui-même !32 Que le Christ, le Roi d’Israël, descende maintenant de la croix, pour que nous voyions et que nous croyions !  » Même ceux qui étaient crucifiés avec lui l’outrageaient.33 Quand il fut la sixième heure, l’obscurité se fit sur la terre entière jusqu’à la neuvième heure.34 Et à la neuvième heure Jésus clama en un grand cri : « Elôï, Elôï, lema sabachthani », ce qui se traduit : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? « 35 Certains des assistants disaient en l’entendant : « Voilà qu’il appelle Elie ! « 36 Quelqu’un courut tremper une éponge dans du vinaigre et, l’ayant mise au bout d’un roseau, il lui donnait à boire en disant : « Laissez ! que nous voyions si Elie va venir le descendre ! « 37 Or Jésus, jetant un grand cri, expira.38 Et le voile du Sanctuaire se déchira en deux, du haut en bas.39 Voyant qu’il avait ainsi expiré, le centurion, qui se tenait en face de lui, s’écria : « Vraiment cet homme était fils de Dieu ! « 40 Il y avait aussi des femmes qui regardaient à distance, entre autres Marie de Magdala, Marie mère de Jacques le petit et de Joset, et Salomé,41 qui le suivaient et le servaient lorsqu’il était en Galilée ; beaucoup d’autres encore qui étaient montées avec lui à Jérusalem.

Marc 10,32-34

Posted in crucifixion, fils de l'homme, flagellation, païens (gentils), prêtre (ordre de Levi), résurrection, reniement (rejet, mépris), science divine et infuse with tags on 25 juin 2012 by JL

Ils étaient en route, montant à Jérusalem ; et Jésus marchait devant eux, et ils étaient dans la stupeur, et ceux qui suivaient étaient effrayés. Prenant de nouveau les Douze avec lui, il se mit à leur dire ce qui allait lui arriver :33 « Voici que nous montons à Jérusalem, et le Fils de l’homme sera livré aux grands prêtres et aux scribes ; ils le condamneront à mort et le livreront aux païens,34 ils le bafoueront, cracheront sur lui, le flagelleront et le tueront, et après trois jours il ressuscitera. »

Mathieu 27,26-60

Posted in attestation (testament), confiance en Dieu (dans l'Église), couronnement d'épine, crucifixion, détresse (désespoir, angoisse), divinité du Christ, flagellation, foi (adhérence, profession), humanité du Christ, kénose (abaissement, cœur brisé), libération (délivrance), mal (méchanceté, iniquité), passage de la mort, peuple de Dieu (Israël), porter sa croix, prêtre (ordre de Levi), résurrection, reniement (rejet, mépris), royauté du Christ, sainteté (saints), salut (rédemption), ténèbre (obscurité), temple de Dieu (sanctuaire, tente), tomber (succomber, reniement), vérité (vrai, véritable) with tags on 30 mai 2012 by JL

quant à Jésus, après l’avoir fait flageller, il le livra pour être crucifié.27 Alors les soldats du gouverneur prirent avec eux Jésus dans le Prétoire et ameutèrent sur lui toute la cohorte.28 L’ayant dévêtu, ils lui mirent une chlamyde écarlate,29 puis, ayant tressé une couronne avec des épines, ils la placèrent sur sa tête, avec un roseau dans sa main droite. Et, s’agenouillant devant lui, ils se moquèrent de lui en disant : « Salut, roi des Juifs ! « 30 et, crachant sur lui, ils prenaient le roseau et en frappaient sa tête.31 Puis, quand ils se furent moqués de lui, ils lui ôtèrent la chlamyde, lui remirent ses vêtements et l’emmenèrent pour le crucifier.32 En sortant, ils trouvèrent un homme de Cyrène, nommé Simon, et le requirent pour porter sa croix.33 Arrivés à un lieu dit Golgotha, c’est-à-dire lieu dit du Crâne,34 ils lui donnèrent à boire du vin mêlé de fiel ; il en goûta et n’en voulut point boire.35 Quand ils l’eurent crucifié, ils se partagèrent ses vêtements en tirant au sort.36 Puis, s’étant assis, ils restaient là à le garder.37 Ils placèrent aussi au-dessus de sa tête le motif de sa condamnation ainsi libellé : « Celui-ci est Jésus, le roi des Juifs. »38 Alors sont crucifiés avec lui deux brigands, l’un à droite et l’autre à gauche.39 Les passants l’injuriaient en hochant la tête40 et disant : « Toi qui détruis le Sanctuaire et en trois jours le rebâtis, sauve-toi toi-même, si tu es fils de Dieu, et descends de la croix ! « 41 Pareillement les grands prêtres se gaussaient et disaient avec les scribes et les anciens :42 « Il en a sauvé d’autres et il ne peut se sauver lui-même ! Il est roi d’Israël : qu’il descende maintenant de la croix et nous croirons en lui !43 Il a compté sur Dieu ; que Dieu le délivre maintenant, s’il s’intéresse à lui ! Il a bien dit : Je suis fils de Dieu ! « 44 Même les brigands crucifiés avec lui l’outrageaient de la sorte.45 A partir de la sixième heure, l’obscurité se fit sur toute la terre, jusqu’à la neuvième heure.46 Et vers la neuvième heure, Jésus clama en un grand cri : « Eli, Eli, lema sabachtani », c’est-à-dire : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? « 47 Certains de ceux qui se tenaient là disaient en l’entendant : « Il appelle Elie, celui-ci ! « 48 Et aussitôt l’un d’eux courut prendre une éponge qu’il imbiba de vinaigre et, l’ayant mise au bout d’un roseau, il lui donnait à boire.49 Mais les autres lui dirent : « Laisse ! que nous voyions si Elie va venir le sauver ! « 50 Or Jésus, poussant de nouveau un grand cri, rendit l’esprit.51 Et voilà que le voile du Sanctuaire se déchira en deux, du haut en bas ; la terre trembla, les rochers se fendirent,52 les tombeaux s’ouvrirent et de nombreux corps de saints trépassés ressuscitèrent :53 ils sortirent des tombeaux après sa résurrection, entrèrent dans la Ville sainte et se firent voir à bien des gens.54 Quant au centurion et aux hommes qui avec lui gardaient Jésus, à la vue du séisme et de ce qui se passait, ils furent saisis d’une grande frayeur et dirent : « Vraiment celui-ci était fils de Dieu ! « 55 Il y avait là de nombreuses femmes qui regardaient à distance, celles-là même qui avaient suivi Jésus depuis la Galilée et le servaient,56 entre autres Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques et de Joseph, et la mère des fils de Zébédée. 57 Comme il se faisait tard, arriva un homme riche, originaire d’Arimathie, qui s’appelait Joseph, et qui était devenu, lui aussi, disciple de Jésus.
58 Il alla trouver Pilate pour demander le corps de Jésus. Alors Pilate ordonna qu’on le lui remette.
59 Prenant le corps, Joseph l’enveloppa dans un linceul immaculé, 60 et le déposa dans le tombeau neuf qu’il s’était fait creuser dans le roc. Puis il roula une grande pierre à l’entrée du tombeau et s’en alla.

Mathieu 20,17-28

Posted in cheminement spirituel, crucifixion, don de soi (donner sa vie), fils de l'homme, flagellation, humilité, païens (gentils), Père - Fils, persécution, prêtre (ordre de Levi), prière de demande, résurrection, royaume de Dieu (des cieux), royauté du Christ, shéol (hades), souffrance (douleur) with tags on 28 mai 2012 by JL

Devant monter à Jérusalem, Jésus prit avec lui les Douze en particulier et leur dit pendant la route :18 « Voici que nous montons à Jérusalem, et le Fils de l’homme sera livré aux grands prêtres et aux scribes ; ils le condamneront à mort19 et le livreront aux païens pour être bafoué, flagellé et mis en croix ; et le troisième jour, il ressuscitera. »20 Alors la mère des fils de Zébédée s’approcha de lui, avec ses fils, et se prosterna pour lui demander quelque chose.21 « Que veux-tu ?  » Lui dit-il. Elle lui dit : « Ordonne que mes deux fils que voici siègent, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ton Royaume. »22 Jésus répondit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire ?  » Ils lui disent : « Nous le pouvons » —23 « Soit, leur dit-il, vous boirez ma coupe ; quant à siéger à ma droite et à ma gauche, il ne m’appartient pas d’accorder cela, mais c’est pour ceux à qui mon Père l’a destiné. »24 Les dix autres, qui avaient entendu, s’indignèrent contre les deux frères.25 Les ayant appelés près de lui, Jésus dit : « Vous savez que les chefs des nations dominent sur elles en maîtres et que les grands leur font sentir leur pouvoir.26 Il n’en doit pas être ainsi parmi vous : au contraire, celui qui voudra devenir grand parmi vous, sera votre serviteur,27 et celui qui voudra être le premier d’entre vous, sera votre esclave.28 C’est ainsi que le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour une multitude. »

Mathieu 10,5-33

Posted in âme (demeure de Dieu), écouter (voix du Seigneur), chemin (voies du Seigneur), ciel (cieux), confiance en Dieu (dans l'Église), crainte de Dieu, diable (démon, Satan, Lucifer), disciple, enfer (damnation, perdition), Esprit-Saint, evangéliser (bonne nouvelle), fils de l'homme, flagellation, jugement dernier, magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), miracle (guérison, signe), mission (envoyé), omniscience divine (prescience), païens (gentils), paix (soulagement), parousie (jour du Seigneur), pauvre (pauvreté en esprit), Père - Fils, persécution, persévérance (constance), posession diabolique, providence (abandon), prudence, résurrection, reniement (rejet, mépris), royaume de Dieu (des cieux), salut (rédemption), témoignage (témoin), vérité (vrai, véritable), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 16 mai 2012 by JL

Ces douze, Jésus les envoya en mission avec les prescriptions suivantes : « Ne prenez pas le chemin des païens et n’entrez pas dans une ville de Samaritains ;6 allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël.7 Chemin faisant, proclamez que le Royaume des Cieux est tout proche.8 Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, expulsez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement.9 Ne vous procurez ni or, ni argent, ni menue monnaie pour vos ceintures,10 ni besace pour la route, ni deux tuniques, ni sandales, ni bâton : car l’ouvrier mérite sa nourriture.11 « En quelque ville ou village que vous entriez, faites-vous indiquer quelqu’un d’honorable et demeurez-y jusqu’à ce que vous partiez.12 En entrant dans la maison, saluez-la :13 si cette maison en est digne, que votre paix vienne sur elle ; si elle ne l’est pas, que votre paix vous soit retournée.14 Et si quelqu’un ne vous accueille pas et n’écoute pas vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville et secouez la poussière de vos pieds.15 En vérité je vous le dis : au Jour du Jugement, il y aura moins de rigueur pour le pays de Sodome et de Gomorrhe que pour cette ville-là.16 Voici que je vous envoie comme des brebis au milieu des loups ; montrez-vous donc prudents comme les serpents et candides comme les colombes.17 « Méfiez-vous des hommes : ils vous livreront aux sanhédrins et vous flagelleront dans leurs synagogues ;18 vous serez traduits devant des gouverneurs et des rois, à cause de moi, pour rendre témoignage en face d’eux et des païens.19 Mais, lorsqu’on vous livrera, ne cherchez pas avec inquiétude comment parler ou que dire : ce que vous aurez à dire vous sera donné sur le moment,20 car ce n’est pas vous qui parlerez, mais l’Esprit de votre Père qui parlera en vous.21 « Le frère livrera son frère à la mort, et le père son enfant ; les enfants se dresseront contre leurs parents et les feront mourir.22 Et vous serez haïs de tous à cause de mon nom, mais celui qui aura tenu bon jusqu’au bout, celui-là sera sauvé.23 « Si l’on vous pourchasse dans telle ville, fuyez dans telle autre, et si l’on vous pourchasse dans celle-là, fuyez dans une troisième ; en vérité je vous le dis, vous n’achèverez pas le tour des villes d’Israël avant que ne vienne le Fils de l’homme.24 « Le disciple n’est pas au-dessus du maître, ni le serviteur au-dessus de son patron.25 Il suffit pour le disciple qu’il devienne comme son maître, et le serviteur comme son patron. Du moment qu’ils ont traité de Béelzéboul le maître de maison, que ne diront-ils pas de sa maisonnée !26 « N’allez donc pas les craindre ! Rien, en effet, n’est voilé qui ne sera révélé, rien de caché qui ne sera connu.27 Ce que je vous dis dans les ténèbres, dites-le au grand jour ; et ce que vous entendez dans le creux de l’oreille, proclamez-le sur les toits.28 « Ne craignez rien de ceux qui tuent le corps, mais ne peuvent tuer l’âme ; craignez plutôt Celui qui peut perdre dans la géhenne à la fois l’âme et le corps.29 Ne vend-on pas deux passereaux pour un as ? Et pas un d’entre eux ne tombera au sol à l’insu de votre Père !30 Et vous donc ! vos cheveux même sont tous comptés !31 Soyez donc sans crainte ; vous valez mieux, vous, qu’une multitude de passereaux.32 « Quiconque se déclarera pour moi devant les hommes, moi aussi je me déclarerai pour lui devant mon Père qui est dans les cieux ;33 mais celui qui m’aura renié devant les hommes, à mon tour je le renierai devant mon Père qui est dans les cieux.

Jean 19,1-15

Posted in ciel (cieux), couronnement d'épine, crucifixion, divinité du Christ, flagellation, loi, pâque, péché, prêtre (ordre de Levi), reniement (rejet, mépris), royauté du Christ with tags on 9 mai 2012 by JL

01Alors Pilate fit saisir Jésus pour qu’il soit flagellé.

02 Les soldats tressèrent avec des épines une couronne qu’ils lui posèrent sur la tête ; puis ils le revêtirent d’un manteau pourpre.

03 Ils s’avançaient vers lui et ils disaient : « Salut à toi, roi des Juifs ! » Et ils le giflaient.

04 Pilate, de nouveau, sortit dehors et leur dit : « Voyez, je vous l’amène dehors pour que vous sachiez que je ne trouve en lui aucun motif de condamnation. »

05 Jésus donc sortit dehors, portant la couronne d’épines et le manteau pourpre. Et Pilate leur déclara : « Voici l’homme. »

06 Quand ils le virent, les grands prêtres et les gardes se mirent à crier : « Crucifie-le ! Crucifie-le ! » Pilate leur dit : « Prenez-le vous-mêmes, et crucifiez-le ; moi, je ne trouve en lui aucun motif de condamnation. »

07 Ils lui répondirent : « Nous avons une Loi, et suivant la Loi il doit mourir, parce qu’il s’est fait Fils de Dieu. »

08 Quand Pilate entendit ces paroles, il redoubla de crainte.

09 Il rentra dans le Prétoire, et dit à Jésus : « D’où es-tu ? » Jésus ne lui fit aucune réponse.

10 Pilate lui dit alors : « Tu refuses de me parler, à moi ? Ne sais-tu pas que j’ai pouvoir de te relâcher, et pouvoir de te crucifier ? »

11 Jésus répondit : « Tu n’aurais aucun pouvoir sur moi si tu ne l’avais reçu d’en haut ; c’est pourquoi celui qui m’a livré à toi porte un péché plus grand. »

12 Dès lors, Pilate cherchait à le relâcher ; mais des Juifs se mirent à crier : « Si tu le relâches, tu n’es pas un ami de l’empereur. Quiconque se fait roi s’oppose à l’empereur. »

13 En entendant ces paroles, Pilate amena Jésus au-dehors ; il le fit asseoir sur une estrade au lieu dit le Dallage – en hébreu : Gabbatha.

14 C’était le jour de la Préparation de la Pâque, vers la sixième heure, environ midi. Pilate dit aux Juifs : « Voici votre roi. »

15 Alors ils crièrent : « À mort ! À mort ! Crucifie-le ! » Pilate leur dit : « Vais-je crucifier votre roi ? » Les grands prêtres répondirent : « Nous n’avons pas d’autre roi que l’empereur. »