Archive for the Trinité Category

1 Pierre 1,1-2

Posted in attributs divins, elu (élection divine), Esprit-Saint, messie (Christ, envoyé de Dieu), omniscience divine (prescience), Père - Fils, prédestination (prescience), sainteté (saints), sanctification (sanctifié), sang, Trinité with tags on 21 octobre 2012 by JL
Pierre, apôtre de Jésus Christ, aux étrangers de la Dispersion : du Pont, de Galatie, de Cappadoce, d’Asie et de Bithynie, élus2 selon la prescience de Dieu le Père, dans la sanctification de l’Esprit, pour obéir et être aspergés du sang de Jésus Christ.

Galates 4,1-12

Posted in attributs divins, enfant de Dieu (adoption divine), esclavage (du péché), Esprit-Saint, eternité (vie éternelle), foi (adhérence, profession), héritage (de Dieu, le nôtre), idolâtrie, inhabitation divine, justice (justification, juste), loi, messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, Père - Fils, pureté du coeur (purification), sainteté (saints), salut (rédemption), témoignage (témoin), Trinité, vérité (vrai, véritable) with tags on 8 septembre 2012 by JL
Or je dis : aussi longtemps qu’il est un enfant, l’héritier, quoique propriétaire de tous les biens, ne diffère en rien d’un esclave.2 Il est sous le régime des tuteurs et des intendants jusqu’à la date fixée par son père.3 Nous aussi, durant notre enfance, nous étions asservis aux éléments du monde.4 Mais quand vint la plénitude du temps, Dieu envoya son Fils, né d’une femme, né sujet de la loi,5 afin de racheter les sujets de la Loi, afin de nous conférer l’adoption filiale.6 Et la preuve que vous êtes des fils, c’est que Dieu a envoyé dans nos coeurs l’Esprit de son Fils qui crie : Abba, Père !7 Aussi n’es-tu plus esclave mais fils ; fils, et donc héritier de par Dieu.8 Jadis, dans votre ignorance de Dieu, vous fûtes asservis à des dieux qui au vrai n’en sont pas ;9 mais maintenant que vous avez connu Dieu ou plutôt qu’il vous a connus, comment retourner encore à ces éléments sans force ni valeur, auxquels à nouveau, comme jadis, vous voulez vous asservir ?10 Observer des jours, des mois, des saisons, des années !11 Vous me faites craindre de m’être inutilement fatigué pour vous.12 Devenez semblables à moi, puisque je me suis fait semblable à vous, frères, je vous en supplie.

2 Corinthiens 13,1-13

Posted in attestation (testament), attributs divins, conscience (examen), crucifixion, Esprit-Saint, foi (adhérence, profession), grâce (rendre grâce), inhabitation divine, joie divine, kénose (abaissement, cœur brisé), magistère (ministère, Tradition), mal (méchanceté, iniquité), messie (Christ, envoyé de Dieu), mettre à l'épreuve (tenter), paix (soulagement), péché, prière d'intercession, prière de demande, puissance divine, sainteté (saints), Trinité, unité divine (union, communion), vérité (vrai, véritable) with tags on 8 septembre 2012 by JL
C’est la troisième fois que je vais me rendre chez vous. Toute affaire se décidera sur la parole de deux témoins ou de trois.2 Je l’ai déjà dit à ceux qui ont péché précédemment et à tous les autres, et je le redis d’avance aujourd’hui que je suis absent, comme lors de mon second séjour : si je reviens, je serai sans ménagement,3 puisque vous cherchez une preuve que le Christ parle en moi, lui qui n’est pas faible à votre égard, mais qui est puissant parmi vous.4 Certes, il a été crucifié en raison de sa faiblesse, mais il est vivant par la puissance de Dieu. Et nous aussi, nous sommes faibles en lui, bien sûr, mais nous vivrons avec lui, par la puissance de Dieu à votre égard.5 Examinez-vous vous-mêmes pour voir si vous êtes dans la foi. Eprouvez-vous vous-mêmes. Ne reconnaissez-vous pas que Jésus Christ est en vous ? A moins peut-être que l’épreuve ne tourne contre vous.6 Vous reconnaîtrez, je l’espère, qu’elle ne tourne pas contre nous.7 Nous prions Dieu que vous ne fassiez aucun mal ; notre désir n’est pas de paraître l’emporter dans l’épreuve, mais de vous voir faire le bien, et de succomber ainsi dans l’épreuve.8 Car nous n’avons aucun pouvoir contre la vérité ; nous n’en avons que pour la vérité.9 Oui, nous nous réjouissons, quand nous sommes faibles et que vous êtes forts. Ce que nous demandons dans nos prières, c’est votre affermissement.10 Voilà pourquoi je vous écris cela, étant absent, afin de n’avoir pas, une fois présent, à user de sévérité selon le pouvoir que le Seigneur m’a donné pour édifier, et non pour détruire.11 Au demeurant, frères, soyez joyeux ; affermissez-vous ; exhortez-vous. Ayez même sentiment ; vivez en paix, et le Dieu de la charité et de la paix sera avec vous.12 Saluez-vous mutuellement d’un saint baiser. Tous les saints vous saluent.13 La grâce du Seigneur Jésus Christ, l’amour de Dieu et la communion du Saint Esprit soient avec vous tous !

2 Corinthiens 3,1-4

Posted in attributs divins, commandements, disciple, Esprit-Saint, parole de Dieu (vivante), pureté du coeur (purification), Trinité with tags on 5 septembre 2012 by JL
01 Allons-nous, une fois de plus, nous recommander nous-mêmes ? Ou alors avons-nous besoin, comme certains, de lettres de recommandation qu’il faudrait vous présenter, ou obtenir de vous ?
Notre lettre, c’est vous, une lettre écrite en nos coeurs, connue et lue par tous les hommes.3 Vous êtes manifestement une lettre du Christ remise à nos soins, écrite non avec de l’encre, mais avec l’Esprit du Dieu vivant, non sur des tables de pierre, mais sur des tables de chair, sur les coeurs.4 Telle est la conviction que nous avons par le Christ auprès de Dieu.

1 Corinthiens 12,1-31

Posted in anathème, attributs divins, baptême, charismes, chemin (voies du Seigneur), connaissance (intelligence de la foi), discernement, Eglise (assemblé, communauté), Esprit-Saint, foi (adhérence, profession), idolâtrie, magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), miracle (guérison, signe), païens (gentils), prière de guérison, prophète, prophétie (oracle), royauté du Christ, sagesse, souffrance (douleur), Trinité, unité divine (union, communion) with tags on 23 août 2012 by JL
Pour ce qui est des dons spirituels, frères, je ne veux pas vous voir dans l’ignorance.2 Quand vous étiez païens, vous le savez, vous étiez entraînés irrésistiblement vers les idoles muettes.3 C’est pourquoi, je vous le déclare : personne, parlant avec l’Esprit de Dieu, ne dit : « Anathème à Jésus », et nul ne peut dire : « Jésus est Seigneur », s’il n’est avec l’Esprit Saint.4 Il y a, certes, diversité de dons spirituels, mais c’est le même Esprit ;5 diversité de ministères, mais c’est le même Seigneur ;6 diversité d’opérations, mais c’est le même Dieu qui opère tout en tous.7 A chacun la manifestation de l’Esprit est donnée en vue du bien commun.8 A l’un, c’est un discours de sagesse qui est donné par l’Esprit ; à tel autre un discours de science, selon le même Esprit ;9 à un autre la foi, dans le même Esprit ; à tel autre les dons de guérisons, dans l’unique Esprit ;10 à tel autre la puissance d’opérer des miracles ; à tel autre la prophétie ; à tel autre le discernement des esprits ; à un autre les diversités de langues, à tel autre le don de les interpréter.11 Mais tout cela, c’est l’unique et même Esprit qui l’opère, distribuant ses dons à chacun en particulier comme il l’entend.12 De même, en effet, que le corps est un, tout en ayant plusieurs membres, et que tous les membres du corps, en dépit de leur pluralité, ne forment qu’un seul corps, ainsi en est-il du Christ.13 Aussi bien est-ce en un seul Esprit que nous tous avons été baptisés en un seul corps, Juifs ou Grecs, esclaves ou hommes libres, et tous nous avons été abreuvés d’un seul Esprit.14 Aussi bien le corps n’est-il pas un seul membre, mais plusieurs.15 Si le pied disait : « Parce que je ne suis pas la main, je ne suis pas du corps », il n’en serait pas moins du corps pour cela.16 Et si l’oreille disait : « Parce que je ne suis pas l’oeil, je ne suis pas du corps », elle n’en serait pas moins du corps pour cela.17 Si tout le corps était oeil, où serait l’ouïe ? Si tout était oreille, où serait l’odorat ?18 Mais, de fait, Dieu a placé les membres, et chacun d’eux dans le corps, selon qu’il a voulu.19 Si le tout était un seul membre, où serait le corps ?20 Mais, de fait, il y a plusieurs membres, et cependant un seul corps.21 L’oeil ne peut donc dire à la main : « Je n’ai pas besoin de toi », ni la tête à son tour dire aux pieds : « Je n’ai pas besoin de vous. »22 Bien plus, les membres du corps qui sont tenus pour plus faibles sont nécessaires ;23 et ceux que nous tenons pour les moins honorables du corps sont ceux-là mêmes que nous entourons de plus d’honneur, et ce que nous avons d’indécent, on le traite avec le plus de décence ;24 ce que nous avons de décent n’en a pas besoin. Mais Dieu a disposé le corps de manière à donner davantage d’honneur à ce qui en manque,25 pour qu’il n’y ait point de division dans le corps, mais qu’au contraire les membres se témoignent une mutuelle sollicitude.26 Un membre souffre-t-il ? Tous les membres souffrent avec lui. Un membre est-il à l’honneur ? Tous les membres se réjouissent avec lui.27 Or vous êtes, vous, le corps du Christ, et membres chacun pour sa part.28 Et ceux que Dieu a établis dans l’Eglise sont premièrement les apôtres, deuxièmement les prophètes, troisièmement les docteurs… Puis il y a les miracles, puis les dons de guérisons, d’assistance, de gouvernement, les diversités de langues.29 Tous sont-ils apôtres ? Tous prophètes ? Tous docteurs ? Tous font-ils des miracles ?30 Tous ont-ils des dons de guérisons ? Tous parlent-ils en langues ? Tous interprètent-ils ?31 Aspirez aux dons supérieurs. Et je vais encore vous montrer une voie qui les dépasse toutes.

1 Corinthiens 2,1-16

Posted in attributs divins, charismes, crucifixion, Esprit-Saint, foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), homme nouveau, inhabitation divine, messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), prédestination (prescience), prophétie (oracle), puissance divine, rétribution (couronne de gloire), royauté du Christ, sagesse, Trinité with tags on 17 août 2012 by JL
Pour moi, quand je suis venu chez vous, frères, je ne suis pas venu vous annoncer le mystère de Dieu avec le prestige de la parole ou de la sagesse.2 Non, je n’ai rien voulu savoir parmi vous, sinon Jésus Christ, et Jésus Christ crucifié.3 Moi-même, je me suis présenté à vous faible, craintif et tout tremblant,4 et ma parole et mon message n’avaient rien des discours persuasifs de la sagesse ; c’était une démonstration d’Esprit et de puissance,5 pour que votre foi reposât, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu.6 Pourtant, c’est bien de sagesse que nous parlons parmi les parfaits, mais non d’une sagesse de ce monde ni des princes de ce monde, voués à la destruction.7 Ce dont nous parlons, au contraire, c’est d’une sagesse de Dieu, mystérieuse, demeurée cachée, celle que, dès avant les siècles, Dieu a par avance destinée pour notre gloire,8 celle qu’aucun des princes de ce monde n’a connue – s’ils l’avaient connue, en effet, ils n’auraient pas crucifié le Seigneur de la Gloire —9 mais, selon qu’il est écrit, nous annonçons ce que l’oeil n’a pas vu, ce que l’oreille n’a pas entendu, ce qui n’est pas monté au coeur de l’homme, tout ce que Dieu a préparé pour ceux qui l’aiment.10 Car c’est à nous que Dieu l’a révélé par l’Esprit ; l’Esprit en effet sonde tout, jusqu’aux profondeurs de Dieu.11 Qui donc entre les hommes sait ce qui concerne l’homme, sinon l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même, nul ne connaît ce qui concerne Dieu, sinon l’Esprit de Dieu.12 Or, nous n’avons pas reçu, nous, l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, pour connaître les dons gracieux que Dieu nous a faits.13 Et nous en parlons non pas avec des discours enseignés par l’humaine sagesse, mais avec ceux qu’enseigne l’Esprit, exprimant en termes spirituels des réalités spirituelles.14 L’homme psychique n’accueille pas ce qui est de l’Esprit de Dieu : c’est folie pour lui et il ne peut le connaître, car c’est spirituellement qu’on en juge.15 L’homme spirituel, au contraire, juge de tout, et lui-même n’est jugé par personne.16 Qui en effet a connu la pensée du Seigneur, pour pouvoir l’instruire ? Et nous l’avons, nous, la pensée du Christ.

Romains 8,24-27

Posted in courage (force), espérance, Esprit-Saint, inhabitation divine, omniscience divine (prescience), persévérance (constance), prière d'intercession, prière de demande, sainteté (saints), salut (rédemption), Trinité, vigilance (veiller) with tags on 10 août 2012 by JL
Car notre salut est objet d’espérance ; et voir ce qu’on espère, ce n’est plus l’espérer : ce qu’on voit, comment pourrait-on l’espérer encore ?25 Mais espérer ce que nous ne voyons pas, c’est l’attendre avec constance.26 Pareillement l’Esprit vient au secours de notre faiblesse ; car nous ne savons que demander pour prier comme il faut ; mais l’Esprit lui-même intercède pour nous en des gémissements ineffables,27 et Celui qui sonde les coeurs sait quel est le désir de l’Esprit et que son intercession pour les saints correspond aux vues de Dieu.