Archive for the dureté du coeur (endurcissement) Category

Hébreux 4,1-11

Posted in écouter (voix du Seigneur), béatitude, cheminement spirituel, colère de Dieu, création (créateur), dureté du coeur (endurcissement), evangéliser (bonne nouvelle), foi (adhérence, profession), monde, obéissance (désobéissance), paix (soulagement), parole de Dieu (vivante), peuple de Dieu (Israël), promesse divine (serment), pureté du coeur (purification), terre promise (repos du Seigneur), tomber (succomber, reniement), transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse), unité divine (union, communion) with tags on 5 octobre 2012 by JL
Craignons donc que l’un de vous n’estime arriver trop tard, alors qu’en fait la promesse d’entrer dans son repos reste en vigueur.2 Car nous aussi nous avons reçu une bonne nouvelle absolument comme ceux-là. Mais la parole qu’ils avaient entendue ne leur servit de rien, parce qu’ils ne restèrent pas en communion par la foi avec ceux qui écoutèrent.3 Nous entrons en effet, nous les croyants, dans un repos, selon qu’il a dit : Aussi ai-je juré dans ma colère : Non, ils n’entreront pas dans mon repos. Les oeuvres de Dieu certes étaient achevées dès la fondation du monde,4 puisqu’il a dit quelque part au sujet du septième jour : Et Dieu se reposa le septième jour de toutes ses oeuvres.5 Et de nouveau en cet endroit : Ils n’entreront pas dans mon repos.6 Ainsi donc, puisqu’il est acquis que certains doivent y entrer, et que ceux qui avaient reçu d’abord la bonne nouvelle n’y entrèrent pas à cause de leur désobéissance,7 de nouveau Dieu fixe un jour, un aujourd’hui, disant en David, après si longtemps, comme il a été dit ci-dessus : Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos coeurs…8 Si Josué avait introduit les Israélites dans ce repos, Dieu n’aurait pas dans la suite parlé d’un autre jour.9 C’est donc qu’un repos, celui du septième jour, est réservé au peuple de Dieu.10 Car celui qui est entré dans son repos lui aussi se repose de ses oeuvres, comme Dieu des siennes.11 Efforçons-nous dont d’entrer dans ce repos, afin que nul ne succombe, en imitant cet exemple de désobéissance.
Advertisements

Hébreux 3,1-19

Posted in allégories et analogies, attributs divins, écouter (voix du Seigneur), chemin (voies du Seigneur), ciel (cieux), colère de Dieu, confiance en Dieu (dans l'Église), désert, divinité du Christ, dureté du coeur (endurcissement), enfant de Dieu (adoption divine), espérance, Esprit-Saint, fidélité, foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), inhabitation divine, maison du Seigneur (demeure), messie (Christ, envoyé de Dieu), mettre à l'épreuve (tenter), parole de Dieu (vivante), Père - Fils, péché, piété (impiété, incrédulité), prêtre (sacerdoce), sainteté (saints), tentation (filet), terre promise (repos du Seigneur) with tags on 1 octobre 2012 by JL
En conséquence, frères saints, vous qui avez en partage une vocation céleste, considérez l’apôtre et grand prêtre de notre profession de foi, Jésus ;2 il est fidèle à celui qui l’a institué, comme Moïse le fut aussi dans toute sa maison.3 Car il a été jugé digne d’une gloire supérieure à celle de Moïse, dans la mesure même où la dignité du constructeur d’une maison est plus grande que celle de la maison elle-même.4 Toute maison, en effet, est construite par quelqu’un, et celui qui a tout construit, c’est Dieu.5 Moïse, à la vérité, a été fidèle dans toute sa maison, en qualité de serviteur, pour témoigner de ce qui devait être dit ;6 tandis que le Christ, lui, l’a été en qualité de fils, à la tête de sa maison. Et sa maison, c’est nous, pourvu que nous gardions l’assurance et la joyeuse fierté de l’espérance.7 C’est pourquoi, comme le dit l’Esprit Saint : Aujourd’hui, si vous entendez sa voix,8 n’endurcissez pas vos coeurs comme cela s’est produit dans la Querelle, au jour de la Tentation dans le désert,9 où vos Pères me tentèrent, me mettant à l’épreuve, alors qu’ils avaient vu mes oeuvres10 pendant 40 ans. C’est pourquoi j’ai été irrité contre cette génération et j’ai dit : Toujours leur coeur se fourvoie, ils n’ont pas connu mes voies ;11 aussi ai-je juré dans ma colère : Non, ils n’entreront pas dans mon repos.12 Prenez garde, frères, qu’il n’y ait peut-être en quelqu’un d’entre vous un coeur mauvais, assez incrédule pour se détacher du Dieu vivant.13 Mais encouragez-vous mutuellement chaque jour, tant que vaut cet aujourd’hui, afin qu’aucun de vous ne s’endurcisse par la séduction du péché.14 Car nous sommes devenus participants du Christ, si toutefois nous retenons inébranlablement jusqu’à la fin, dans toute sa solidité, notre confiance initiale.15 Dans cette parole : Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos coeurs comme cela s’est produit dans la Querelle,16 quels sont donc ceux qui, après avoir entendu, ont querellé ? Mais n’étaient-ce pas tous ceux qui sont sortis d’Egypte grâce à Moïse ?17 Et contre qui s’irrita-t-il pendant 40 ans ? N’est-ce pas contre ceux qui avaient péché et dont les cadavres tombèrent dans le désert ?18 Et à qui jura-t-il qu’ils n’entreraient pas dans son repos, sinon à ceux qui avaient désobéi ?19 Et nous voyons qu’ils ne purent entrer à cause de leur infidélité.

Romains 2,1-8

Posted in ascèse, attributs divins, âme (demeure de Dieu), bonté divine (Amour), colère de Dieu, conversion (faire retour, repentir), dureté du coeur (endurcissement), eternité (vie éternelle), Immuabilité divine (incorruptibilité), jugement, justice (justification, juste), passage de la mort, patience, persévérance (constance), rétribution (couronne de gloire), reniement (rejet, mépris), richesse (danger de la richesse), vérité (vrai, véritable), vertus with tags on 16 juillet 2012 by JL
Aussi es-tu sans excuse, qui que tu sois, toi qui juges. Car en jugeant autrui, tu juges contre toi-même : puisque tu agis de même, toi qui juges,2 et nous savons que le jugement de Dieu s’exerce selon la vérité sur les auteurs de pareilles actions.3 Et tu comptes, toi qui juges ceux qui les commettent et qui les fais toi-même, que tu échapperas au jugement de Dieu ?4 Ou bien méprises-tu ses richesses de bonté, de patience, de longanimité, sans reconnaître que cette bonté de Dieu te pousse au repentir ?5 Par ton endurcissement et l’impénitence de ton coeur, tu amasses contre toi un trésor de colère, au jour de la colère où se révélera le juste jugement de Dieu,6 qui rendra à chacun selon ses oeuvres :7 à ceux qui par la constance dans le bien recherchent gloire, honneur et incorruptibilité : la vie éternelle ;8 aux autres, âmes rebelles, indociles à la vérité et dociles à l’injustice : la colère et l’indignation.

Luc 21,5-36

Posted in adultère (fornication), allégories et analogies, ciel (cieux), colère de Dieu, colonne de nuée et de feu, comment prier, courage (force), déportation, désolation (dévastation, ruine), détresse (désespoir, angoisse), dureté du coeur (endurcissement), Esprit-Saint, fils de l'homme, gloire de Dieu (glorifier), Jérusalem (Sion), jugement dernier, libération (délivrance), miracle (guérison, signe), monde, offrande, païens (gentils), paraboles, parole de Dieu (vivante), parousie (jour du Seigneur), passage de la mort, persécution, persévérance (constance), peuple de Dieu (Israël), prière de libération, prophétie (oracle), puissance divine, royaume de Dieu (des cieux), sagesse, salut (rédemption), suivre Jésus, témoignage (témoin), temple de Dieu (sanctuaire, tente), terre promise (repos du Seigneur), vérité (vrai, véritable), vengeance, vices, vigilance (veiller), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 12 juillet 2012 by JL
Comme certains disaient du Temple qu’il était orné de belles pierres et d’offrandes votives, il dit :6 « De ce que vous contemplez, viendront des jours où il ne restera pas pierre sur pierre qui ne soit jetée bas. »7 Ils l’interrogèrent alors en disant : « Maître, quand donc cela aura-t-il lieu, et quel sera le signe que cela est sur le point d’arriver ? « 8 Il dit : « Prenez garde de vous laisser abuser, car il en viendra beaucoup sous mon nom, qui diront : C’est moi ! et Le temps est tout proche. N’allez pas à leur suite.9 Lorsque vous entendrez parler de guerres et de désordres, ne vous effrayez pas ; car il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas de sitôt la fin. »10 Alors il leur disait : « On se dressera nation contre nation et royaume contre royaume.11 Il y aura de grands tremblements de terre et, par endroits, des pestes et des famines ; il y aura aussi des phénomènes terribles et, venant du ciel, de grands signes.12 « Mais, avant tout cela, on portera les mains sur vous, on vous persécutera, on vous livrera aux synagogues et aux prisons, on vous traduira devant des rois et des gouverneurs à cause de mon Nom,13 et cela aboutira pour vous au témoignage.14 Mettez-vous donc bien dans l’esprit que vous n’avez pas à préparer d’avance votre défense :15 car moi je vous donnerai un langage et une sagesse, à quoi nul de vos adversaires ne pourra résister ni contredire.16 Vous serez livrés même par vos père et mère, vos frères, vos proches et vos amis ; on fera mourir plusieurs d’entre vous,17 et vous serez haïs de tous à cause de mon nom.18 Mais pas un cheveu de votre tête ne se perdra.19 C’est par votre constance que vous sauverez vos vies !20 « Mais lorsque vous verrez Jérusalem investie par des armées, alors comprenez que sa dévastation est toute proche.21 Alors, que ceux qui seront en Judée s’enfuient dans les montagnes, que ceux qui seront à l’intérieur de la ville s’en éloignent, et que ceux qui seront dans les campagnes n’y entrent pas ;22 car ce seront des jours de vengeance, où devra s’accomplir tout ce qui a été écrit.23 Malheur à celles qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là ! « Car il y aura grande détresse sur la terre et colère contre ce peuple.24 Ils tomberont sous le tranchant du glaive et ils seront emmenés captifs dans toutes les nations, et Jérusalem sera foulée aux pieds par des païens jusqu’à ce que soient accomplis les temps des païens.25 « Et il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur la terre, les nations seront dans l’angoisse, inquiètes du fracas de la mer et des flots ;26 des hommes défailliront de frayeur, dans l’attente de ce qui menace le monde habité, car les puissances des cieux seront ébranlées.27 Et alors on verra le Fils de l’homme venant dans une nuée avec puissance et grande gloire.28 Quand cela commencera d’arriver, redressez-vous et relevez la tête, parce que votre délivrance est proche. »29 Et il leur dit une parabole : « Voyez le figuier et les autres arbres.30 Dès qu’ils bourgeonnent, vous comprenez de vous-mêmes, en les regardant, que désormais l’été est proche.31 Ainsi vous, lorsque vous verrez cela arriver, comprenez que le Royaume de Dieu est proche.32 En vérité, je vous le dis, cette génération ne passera pas que tout ne soit arrivé.33 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.34 « Tenez-vous sur vos gardes, de peur que vos coeurs ne s’appesantissent dans la débauche, l’ivrognerie, les soucis de la vie, et que ce Jour-là ne fonde soudain sur vous35 comme un filet ; car il s’abattra sur tous ceux qui habitent la surface de toute la terre.36 Veillez donc et priez en tout temps, afin d’avoir la force d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de vous tenir debout devant le Fils de l’homme. »

Luc 1,39-56

Posted in attributs divins, âme (demeure de Dieu), béatitude, bénédiction (malédiction), confiance en Dieu (dans l'Église), crainte de Dieu, dureté du coeur (endurcissement), Esprit-Saint, fécondité (prospérité, postérité), foi (adhérence, profession), humilité, joie divine, kénose (abaissement, cœur brisé), Marie, orgueil (se glorifier), pardon (miséricorde, rémission), pauvre (pauvreté en esprit), peuple de Dieu (Israël), porter du fruit, prière de louange (cantique), puissance divine, richesse (danger de la richesse), sauveur, Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 25 juin 2012 by JL

En ces jours-là, Marie partit et se rendit en hâte vers la région montagneuse, dans une ville de Juda.40 Elle entra chez Zacharie et salua Elisabeth.41 Et il advint, dès qu’Elisabeth eut entendu la salutation de Marie, que l’enfant tressaillit dans son sein et Elisabeth fut remplie d’Esprit Saint.42 Alors elle poussa un grand cri et dit : « Bénie es-tu entre les femmes, et béni le fruit de ton sein !43 Et comment m’est-il donné que vienne à moi la mère de mon Seigneur ?44 Car, vois-tu, dès l’instant où ta salutation a frappé mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en mon sein.45 Oui, bienheureuse celle qui a cru en l’accomplissement de ce qui lui a été dit de la part du Seigneur ! « 46 Marie dit alors : « Mon âme exalte le Seigneur,47 et mon esprit tressaille de joie en Dieu mon sauveur,48 parce qu’il a jeté les yeux sur l’abaissement de sa servante. Oui, désormais toutes les générations me diront bienheureuse,49 car le Tout-Puissant a fait pour moi de grandes choses. Saint est son nom,50 et sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent.51 Il a déployé la force de son bras, il a dispersé les hommes au coeur superbe.52 Il a renversé les potentats de leurs trônes et élevé les humbles,53 Il a comblé de biens les affamés et renvoyé les riches les mains vides.54 Il est venu en aide à Israël, son serviteur, se souvenant de sa miséricorde, —55 selon qu’il l’avait annoncé à nos pères – en faveur d’Abraham et de sa postérité à jamais ! « 56 Marie demeura avec elle environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle.

Marc 10,1-12

Posted in adultère (fornication), charismes, création (créateur), dureté du coeur (endurcissement), evangéliser (bonne nouvelle), mariage, mettre à l'épreuve (tenter), phariséisme, unité divine (union, communion) with tags on 25 juin 2012 by JL

01 Partant de là, Jésus arrive dans le territoire de la Judée, au-delà du Jourdain. De nouveau, des foules s’assemblent près de lui, et de nouveau, comme d’habitude, il les enseignait.
02 S’approchant, des Pharisiens lui demandaient : « Est-il permis à un mari de répudier sa femme ?  » C’était pour le mettre à l’épreuve.3 Il leur répondit : « Qu’est-ce que Moïse vous a prescrit » —4 « Moïse, dirent-ils, a permis de rédiger un acte de divorce et de répudier. »5 Alors Jésus leur dit : « C’est en raison de votre dureté de coeur qu’il a écrit pour vous cette prescription.6 Mais dès l’origine de la création Il les fit homme et femme.7 Ainsi donc l’homme quittera son père et sa mère,8 et les deux ne feront qu’une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair.9 Eh bien ! ce que Dieu a uni, l’homme ne doit point le séparer. »10 Rentrés à la maison, les disciples l’interrogeaient de nouveau sur ce point.11 Et il leur dit : « Quiconque répudie sa femme et en épouse une autre, commet un adultère à son égard ;12 et si une femme répudie son mari et en épouse un autre, elle commet un adultère. »

Marc 7,1-13

Posted in attachement, commandements, culte spirituel, dureté du coeur (endurcissement), loi, offrande, parole de Dieu (vivante), peuple de Dieu (Israël), phariséisme, prophétie (oracle), pur et impur (souillure), vanité (futilité) with tags on 23 juin 2012 by JL

01 Les pharisiens et quelques scribes, venus de Jérusalem, se réunissent auprès de Jésus,
02 et voient quelques-uns de ses disciples prendre leur repas avec des mains impures, c’est-à-dire non lavées.
03 – Les pharisiens en effet, comme tous les Juifs, se lavent toujours soigneusement les mains avant de manger, par attachement à la tradition des anciens ;
04 et au retour du marché, ils ne mangent pas avant de s’être aspergés d’eau, et ils sont attachés encore par tradition à beaucoup d’autres pratiques : lavage de coupes, de carafes et de plats. 05 donc les Pharisiens et les scribes l’interrogent : « Pourquoi tes disciples ne se comportent-ils pas suivant la tradition des anciens, mais prennent-ils leur repas avec des mains impures ? « 6 Il leur dit : « Isaïe a bien prophétisé de vous, hypocrites, ainsi qu’il est écrit : Ce peuple m’honore des lèvres ; mais leur coeur est loin de moi.7 Vain est le culte qu’ils me rendent, les doctrines qu’ils enseignent ne sont que préceptes humains.8 Vous mettez de côté le commandement de Dieu pour vous attacher à la tradition des hommes. »9 Et il leur disait : « Vous annulez bel et bien le commandement de Dieu pour observer votre tradition.10 En effet, Moïse a dit : Rends tes devoirs à ton père et à ta mère, et : Que celui qui maudit son père ou sa mère, soit puni de mort.11 Mais vous, vous dites : Si un homme dit à son père ou à sa mère : Je déclare korbân (c’est-à-dire offrande sacrée) les biens dont j’aurais pu t’assister,12 vous ne le laissez plus rien faire pour son père ou pour sa mère13 et vous annulez ainsi la parole de Dieu par la tradition que vous vous êtes transmise. Et vous faites bien d’autres choses du même genre. »