Archive for the manne (pain quotidien) Category

Apocalypse 2,12-17

Posted in adultère (fornication), ange, conversion (faire retour, repentir), courage (force), diable (démon, Satan, Lucifer), Eglise (assemblé, communauté), Esprit-Saint, fidélité, foi (adhérence, profession), hérésie (secte), idolâtrie, manne (pain quotidien), peuple de Dieu (Israël), rétribution (couronne de gloire), témoignage (témoin), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 11 novembre 2012 by JL
« A l’Ange de l’Eglise de Pergame, écris : Ainsi parle celui qui possède l’épée acérée à double tranchant.13 Je sais où tu demeures : là est le trône de Satan. Mais tu tiens ferme à mon nom et tu n’as pas renié ma foi, même aux jours d’Antipas, mon témoin fidèle, qui fut mis à mort chez vous, là où demeure Satan.14 Mais j’ai contre toi quelque grief : tu en as là qui tiennent la doctrine de Balaam ; il incitait Balaq à tendre un piège aux fils d’Israël pour qu’ils mangent des viandes immolées aux idoles et se prostituent.15 Ainsi, chez toi aussi, il en est qui tiennent la doctrine des Nicolaïtes.16 Allons ! repens-toi, sinon je vais bientôt venir à toi pour combattre ces gens avec l’épée de ma bouche.17 Celui qui a des oreilles, qu’il entende ce que l’Esprit dit aux Eglises : au vainqueur, je donnerai de la manne cachée et je lui donnerai aussi un caillou blanc, un caillou portant gravé un nom nouveau que nul ne connaît, hormis celui qui le reçoit.
Advertisements

Hébreux 9,1-28

Posted in adoration de Dieu, allégories et analogies, alliance (ancienne et nouvelle), ange, attestation (testament), autel, chemin (voies du Seigneur), ciel (cieux), conscience (examen), culte spirituel, divinité du Christ, elu (élection divine), encens (odeur agréable à Dieu), espérance, Esprit-Saint, eternité (vie éternelle), héritage (de Dieu, le nôtre), jugement dernier, magistère (ministère, Tradition), manne (pain quotidien), messie (Christ, envoyé de Dieu), mort (source de vie), offrande, pardon (miséricorde, rémission), passage de la mort, péché, peuple de Dieu (Israël), prêtre (sacerdoce), prière d'intercession, promesse divine (serment), pureté du coeur (purification), sacrifice (oblation, expiation), sainteté (saints), salut (rédemption), sanctification (sanctifié), sang, sauveur, temple de Dieu (sanctuaire, tente), transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse) with tags on 5 octobre 2012 by JL
La première alliance, elle aussi, avait donc des institutions cultuelles ainsi qu’un sanctuaire, celui de ce monde.2 Une tente, en effet – la tente antérieure – avait été dressée ; là se trouvaient le chandelier, la table, et l’exposition des pains ; c’est celle qui est appelée : le Saint.3 Puis, derrière le second voile était une tente appelée Saint des Saints,4 comportant un autel des parfums en or et l’arche de l’alliance entièrement recouverte d’or, dans laquelle se trouvaient une urne d’or contenant la manne, le rameau d’Aaron qui avait poussé, et les tables de l’alliance ;5 puis au-dessus, les chérubins de gloire couvrant d’ombre le propitiatoire. Ce n’est pas le moment de parler de tout cela en détail.6 Tout étant ainsi disposé, les prêtres entrent en tout temps dans la première tente pour s’acquitter du service cultuel.7 Dans la seconde, au contraire, seul le grand prêtre pénètre, et une seule fois par an, non sans s’être muni de sang qu’il offre pour ses manquements et ceux du peuple.8 L’Esprit Saint montre ainsi que la voie du sanctuaire n’est pas ouverte, tant que la première Tente subsiste.9 C’est là une figure pour la période actuelle ; sous son régime on offre des dons et des sacrifices, qui n’ont pas le pouvoir de rendre parfait l’adorateur en sa conscience ;10 ce sont des règles pour la chair, ne concernant que les aliments, les boissons, diverses ablutions, et imposées seulement jusqu’au temps de la réforme.11 Le Christ, lui, survenu comme grand prêtre des biens à venir, traversant la tente plus grande et plus parfaite qui n’est pas faite de main d’homme, c’est-à-dire qui n’est pas de cette création,12 entra une fois pour toutes dans le sanctuaire, non pas avec du sang de boucs et de jeunes taureaux, mais avec son propre sang, nous ayant acquis une rédemption éternelle.13 Si en effet du sang de boucs et de taureaux et de la cendre de génisse, dont on asperge ceux qui sont souillés, les sanctifient en leur procurant la pureté de la chair,14 combien plus le sang du Christ, qui par un Esprit éternel s’est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il notre conscience des oeuvres mortes pour que nous rendions un culte au Dieu vivant.15 Voilà pourquoi il est médiateur d’une nouvelle alliance, afin que, sa mort ayant eu lieu pour racheter les transgressions de la première alliance, ceux qui sont appelés reçoivent l’héritage éternel promis.16 Car là où il y a testament, il est nécessaire que la mort du testateur soit constatée.17 Un testament, en effet, n’est valide qu’à la suite du décès, puisqu’il n’entre jamais en vigueur tant que vit le testateur.18 De là vient que même la première alliance n’a pas été inaugurée sans effusion de sang.19 Effectivement, lorsque Moïse eut promulgué au peuple entier chaque prescription selon la teneur de la Loi, il prit le sang des jeunes taureaux et des boucs, avec de l’eau, de la laine écarlate et de l’hysope, et il aspergea le livre lui-même et tout le peuple20 en disant : Ceci est le sang de l’alliance que Dieu a prescrite pour vous.21 Puis, de la même manière, il aspergea de sang la Tente et tous les objets du culte.22 D’ailleurs, selon la Loi, presque tout est purifié par le sang, et sans effusion de sang il n’y a point de rémission.23 Il est donc nécessaire, d’une part que les copies des réalités célestes soient purifiées de cette manière, d’autre part que les réalités célestes elles-mêmes le soient aussi, mais par des sacrifices plus excellents que ceux d’ici-bas.24 Ce n’est pas, en effet, dans un sanctuaire fait de main d’homme, dans une image de l’authentique, que le Christ est entré, mais dans le ciel lui-même, afin de paraître maintenant devant la face de Dieu en notre faveur.25 Ce n’est pas non plus pour s’offrir lui-même à plusieurs reprises, comme fait le grand prêtre qui entre chaque année dans le sanctuaire avec un sang qui n’est pas le sien,26 car alors il aurait dû souffrir plusieurs fois depuis la fondation du monde. Or c’est maintenant, une fois pour toutes, à la fin des temps, qu’il s’est manifesté pour abolir le péché par son sacrifice.27 Et comme les hommes ne meurent qu’une fois, après quoi il y a un jugement,28 ainsi le Christ, après s’être offert une seule fois pour enlever les péchés d’un grand nombre, apparaîtra une seconde fois – hors du péché – à ceux qui l’attendent, pour leur donner le salut.

2 Corinthiens 9,1-15

Posted in allégories et analogies, attributs divins, charité (générosité), don de Dieu, douceur (tendresse), evangéliser (bonne nouvelle), foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), joie divine, justice (justification, juste), manne (pain quotidien), moissonner (récolte), obéissance (désobéissance), offrande, pauvre (pauvreté en esprit), porter du fruit, prière d'intercession, prière de louange (cantique), prophétie (oracle), providence (abandon), sainteté (saints), semer (cultiver), unité divine (union, communion) with tags on 8 septembre 2012 by JL
01 Au sujet du service destiné aux fidèles de Jérusalem, je n’ai plus besoin de vous écrire,
02 car je connais votre ardeur et, pour vous, j’en tire fierté devant les Macédoniens. Je leur dis que la Grèce se tient prête depuis l’an dernier, et votre zèle a stimulé la plupart d’entre eux.
03 Je vous envoie cependant les frères pour que la fierté que nous mettons en vous ne soit pas, sur ce point-là, vidée de son sens ; je vous les envoie pour que vous vous teniez prêts comme je le disais,
04 et pour éviter que, si jamais des Macédoniens viennent avec moi et ne vous trouvent pas prêts, cette situation ne tourne à notre honte – sans parler de la vôtre !
05 J’ai donc jugé nécessaire d’inviter les frères à nous précéder chez vous, et à organiser d’avance votre largesse déjà annoncée, afin qu’elle soit prête comme une largesse et non comme une lésinerie.6 Songez-y : qui sème chichement moissonnera aussi chichement ; qui sème largement moissonnera aussi largement.7 Que chacun donne selon ce qu’il a décidé dans son coeur, non d’une manière chagrine ou contrainte ; car Dieu aime celui qui donne avec joie.8 Dieu d’ailleurs est assez puissant pour vous combler de toutes sortes de libéralités afin que, possédant toujours et en toute chose tout ce qu’il vous faut, il vous reste du superflu pour toute bonne oeuvre,9 selon qu’il est écrit : Il a fait des largesses, il a donné aux pauvres ; sa justice demeure à jamais.10 Celui qui fournit au laboureur la semence et le pain qui le nourrit vous fournira la semence à vous aussi, et en abondance, et il fera croître les fruits de votre justice.11 Enrichis de toutes manières, vous pourrez pratiquer toutes les générosités, lesquelles, par notre entremise, feront monter vers Dieu l’action de grâces.12 Car le service de cette offrande ne pourvoit pas seulement aux besoins des saints ; il est encore une source abondante de nombreuses actions de grâces envers Dieu.13 Ce service leur prouvant ce que vous êtes, ils glorifient Dieu pour votre obéissance dans la profession de l’Evangile du Christ et pour la générosité de votre communion avec eux et avec tous.14 Et leur prière pour vous manifeste la tendresse qu’ils vous portent, en raison de la grâce surabondante que Dieu a répandue sur vous.15 Grâces soient à Dieu pour son ineffable don !

1 Corinthiens 10,1-11

Posted in adultère (fornication), baptême, colonne de nuée et de feu, idolâtrie, mal (méchanceté, iniquité), manne (pain quotidien), messie (Christ, envoyé de Dieu) with tags on 22 août 2012 by JL

01 Frères, je ne voudrais pas vous laisser ignorer que, lors de la sortie d’Égypte, nos pères étaient tous sous la protection de la nuée, et que tous ont passé à travers la mer.

02 Tous, ils ont été unis à Moïse par un baptême dans la nuée et dans la mer ;

03 tous, ils ont mangé la même nourriture spirituelle ;

04 tous, ils ont bu la même boisson spirituelle ; car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher, c’était le Christ.

05 Cependant, la plupart n’ont pas su plaire à Dieu : leurs ossements, en effet, jonchèrent le désert.

06 Ces événements devaient nous servir d’exemple, pour nous empêcher de désirer ce qui est mal comme l’ont fait ces gens-là.

07 Ne devenez pas idolâtres, comme certains d’entre eux, selon qu’il est écrit : Le peuple s’est assis pour manger et boire, et ils se sont levés pour s’amuser.

08 Ne nous livrons pas à la débauche, comme l’ont fait certains d’entre eux : il en est tombé vingt-trois mille en un seul jour.

09 Ne mettons pas le Christ à l’épreuve, comme l’ont fait certains d’entre eux : ils ont péri mordus par les serpents.

10 Cessez de récriminer comme l’ont fait certains d’entre eux : ils ont été exterminés.

11 Ce qui leur est arrivé devait servir d’exemple, et l’Écriture l’a raconté pour nous avertir, nous qui nous trouvons à la fin des temps.

Luc 11,5-13

Posted in allégories et analogies, chercher Dieu, ciel (cieux), Esprit-Saint, manne (pain quotidien), Père - Fils, prière de demande, providence (abandon) with tags on 3 juillet 2012 by JL
Il leur dit encore : « Si l’un de vous, ayant un ami, s’en va le trouver au milieu de la nuit, pour lui dire : Mon ami, prête-moi trois pains,6 parce qu’un de mes amis m’est arrivé de voyage et je n’ai rien à lui servir,7 et que de l’intérieur l’autre réponde : Ne me cause pas de tracas ; maintenant la porte est fermée, et mes enfants et moi sommes au lit ; je ne puis me lever pour t’en donner ;8 je vous le dis, même s’il ne se lève pas pour les lui donner en qualité d’ami, il se lèvera du moins à cause de son impudence et lui donnera tout ce dont il a besoin.9 « Et moi, je vous dis : demandez et l’on vous donnera ; cherchez et vous trouverez ; frappez et l’on vous ouvrira.10 Car quiconque demande reçoit ; qui cherche trouve ; et à qui frappe on ouvrira.11 Quel est d’entre vous le père auquel son fils demandera un poisson, et qui, à la place du poisson, lui remettra un serpent ?12 Ou encore s’il demande un oeuf, lui remettra-t-il un scorpion ?13 Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus le Père du ciel donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui l’en prient ! « 

Luc 11,1-4

Posted in adoration de Dieu, comment prier, manne (pain quotidien), mettre à l'épreuve (tenter), pardon (miséricorde, rémission), Père - Fils, péché, prière de demande, prière de Jésus, royaume de Dieu (des cieux), sanctification (sanctifié), tentation (filet), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 3 juillet 2012 by JL
Et il advint, comme il était quelque part à prier, quand il eut cessé, un de ses disciples lui dit : « Seigneur, apprends-nous à prier, comme Jean l’a appris à ses disciples. »2 Il leur dit : « Lorsque vous priez, dites : Père, que ton Nom soit sanctifié ; que ton règne vienne ;3 donne-nous chaque jour notre pain quotidien ;4 et remets-nous nos péchés, car nous-mêmes remettons à quiconque nous doit ; et ne nous soumets pas à la tentation. »

Luc 9,11-17

Posted in bénédiction (malédiction), ciel (cieux), evangéliser (bonne nouvelle), manne (pain quotidien), miracle (guérison, signe), royaume de Dieu (des cieux), suivre Jésus with tags on 1 juillet 2012 by JL
Mais les foules, ayant compris, partirent à sa suite. Il leur fit bon accueil, leur parla du Royaume de Dieu et rendit la santé à ceux qui avaient besoin de guérison.12 Le jour commença à baisser. S’approchant, les Douze lui dirent : « Renvoie la foule, afin qu’ils aillent dans les villages et fermes d’alentour pour y trouver logis et provisions, car nous sommes ici dans un endroit désert. »13 Mais il leur dit : « Donnez-leur vous-mêmes à manger. » Ils dirent : « Nous n’avons pas plus de cinq pains et de deux poissons. A moins peut-être d’aller nous-mêmes acheter de la nourriture pour tout ce peuple. »14 Car il y avait bien 5.000 hommes. Mais il dit à ses disciples : « Faites-les s’étendre par groupes d’une cinquantaine. »15 Ils agirent ainsi et les firent tous s’étendre.16 Prenant alors les cinq pains et les deux poissons, il leva les yeux au ciel, les bénit, les rompit et il les donnait aux disciples pour les servir à la foule.17 Ils mangèrent et furent tous rassasiés, et ce qu’ils avaient eu de reste fut emporté : douze couffins de morceaux !