Mathieu 16,1-12

Les Pharisiens et les Sadducéens s’approchèrent alors et lui demandèrent, pour le mettre à l’épreuve, de leur faire voir un signe venant du ciel.2 Il leur répondit : « Au crépuscule vous dites : Il va faire beau temps, car le ciel est rouge feu ;3 et à l’aurore : Mauvais temps aujourd’hui, car le ciel est d’un rouge sombre. Ainsi, le visage du ciel vous savez l’interpréter, et pour les signes des temps vous n’en êtes pas capables !4 Génération mauvaise et adultère ! elle réclame un signe, et de signe, il ne lui sera donné que le signe de Jonas. » Et les laissant, il s’en alla.5 Comme ils passaient sur l’autre rive, les disciples avaient oublié de prendre des pains.6 Or Jésus leur dit : « Ouvrez l’oeil et méfiez-vous du levain des Pharisiens et des Sadducéens ! « 7 Et eux de faire en eux-mêmes cette réflexion : « C’est que nous n’avons pas pris de pains. »8 Le sachant, Jésus dit : « Gens de peu de foi, pourquoi faire en vous-mêmes cette réflexion, que vous n’avez pas de pains ?9 Vous ne comprenez pas encore ? Vous ne vous rappelez pas les cinq pains pour les 5.000 hommes, et le nombre de couffins que vous en avez retirés ?10 Ni les sept pains pour les 4.000 hommes, et le nombre de corbeilles que vous en avez retirées ?11 Comment ne comprenez-vous pas que ma parole ne visait pas des pains ? Méfiez-vous, dis-je, du levain des Pharisiens et des Sadducéens ! « 12 Alors ils comprirent qu’il avait dit de se méfier, non du levain dont on fait le pain, mais de l’enseignement des Pharisiens et des Sadducéens.

Advertisements

Les commentaires sont fermés.