Archive for the tomber (succomber, reniement) Category

Actes 15,1-20

Posted in adultère (fornication), consacré (consécration), conversion (faire retour, repentir), désolation (dévastation, ruine), Eglise (assemblé, communauté), Esprit-Saint, evangéliser (bonne nouvelle), foi (adhérence, profession), grâce (rendre grâce), idolâtrie, initiative divine, joie divine, mettre à l'épreuve (tenter), miracle (guérison, signe), païens (gentils), parole de Dieu (vivante), petit reste, peuple de Dieu (Israël), primauté de Pierre, prophète, prophétie (oracle), pureté du coeur (purification), salut (rédemption), sang, tomber (succomber, reniement), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 10 novembre 2012 by JL
Cependant certaines gens descendus de Judée enseignaient aux frères : « Si vous ne vous faites pas circoncire suivant l’usage qui vient de Moïse, vous ne pouvez être sauvés. »2 Après bien de l’agitation et une discussion assez vive engagée avec eux par Paul et Barnabé, il fut décidé que Paul, Barnabé et quelques autres des leurs monteraient à Jérusalem auprès des apôtres et des anciens pour traiter de ce litige.3 Eux donc, après avoir été escortés par l’Eglise, traversèrent la Phénicie et la Samarie, racontant la conversion des païens, et ils causaient une grande joie à tous les frères.4 Arrivés à Jérusalem, ils furent accueillis par l’Eglise, les apôtres et les anciens, et ils rapportèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux.5 Mais certaines gens du parti des Pharisiens qui étaient devenus croyants intervinrent pour déclarer qu’il fallait circoncire les païens et leur enjoindre d’observer la Loi de Moïse.6 Alors les apôtres et les anciens se réunirent pour examiner cette question.7 Après une longue discussion, Pierre se leva et dit : « Frères, vous le savez : dès les premiers jours, Dieu m’a choisi parmi vous pour que les païens entendent de ma bouche la parole de la Bonne Nouvelle et embrassent la foi.8 Et Dieu, qui connaît les coeurs, a témoigné en leur faveur, en leur donnant l’Esprit Saint tout comme à nous.9 Et il n’a fait aucune distinction entre eux et nous, puisqu’il a purifié leur coeur par la foi.10 Pourquoi donc maintenant tentez-vous Dieu en voulant imposer aux disciples un joug que ni nos pères ni nous-mêmes n’avons eu la force de porter ?11 D’ailleurs, c’est par la grâce du Seigneur Jésus que nous croyons être sauvés, exactement comme eux. »12 Alors toute l’assemblée fit silence. On écoutait Barnabé et Paul exposer tout ce que Dieu avait accompli par eux de signes et prodiges parmi les païens.13 Quand ils eurent cessé de parler, Jacques prit la parole et dit : « Frères, écoutez-moi.14 Syméon a exposé comment, dès le début, Dieu a pris soin de tirer d’entre les païens un peuple réservé à son Nom.15 Ce qui concorde avec les paroles des Prophètes, puisqu’il est écrit :16 Après cela je reviendrai et je relèverai la tente de David qui était tombée ; je relèverai ses ruines et je la redresserai,17 afin que le reste des hommes cherchent le Seigneur, ainsi que toutes les nations qui ont été consacrées à mon Nom, dit le Seigneur qui fait18 connaître ces choses depuis des siècles.19 « C’est pourquoi je juge, moi, qu’il ne faut pas tracasser ceux des païens qui se convertissent à Dieu.20 Qu’on leur mande seulement de s’abstenir de ce qui a été souillé par les idoles, des unions illégitimes, des chairs étouffées et du sang.

Actes 10,1-48

Posted in ange, attestation (testament), baptême, charismes, ciel (cieux), comment prier, confirmation, crucifixion, diable (démon, Satan, Lucifer), Esprit-Saint, evangéliser (bonne nouvelle), justice (justification, juste), messie (Christ, envoyé de Dieu), miracle (guérison, signe), païens (gentils), paix (soulagement), pardon (miséricorde, rémission), parole de Dieu (vivante), péché, prophète, puissance divine, pur et impur (souillure), résurrection, shéol (hades), témoignage (témoin), tomber (succomber, reniement), universalité du salut, vision (songe, extase), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 8 novembre 2012 by JL
Il y avait à Césarée un homme du nom de Corneille, centurion de la cohorte Italique.2 Pieux et craignant Dieu, ainsi que toute sa maison, il faisait de larges aumônes au peuple juif et priait Dieu sans cesse.3 Il eut une vision. Vers la neuvième heure du jour, l’Ange de Dieu – il le voyait clairement – entrait chez lui et l’appelait : « Corneille ! « 4 Il le regarda et fut pris de frayeur. « Qu’y a-t-il, Seigneur ?  » Demanda-t-il. – « Tes prières et tes aumônes, lui répondit l’ange, sont montées devant Dieu, et il s’est souvenu de toi.5 Maintenant donc, envoie des hommes à Joppé et fais venir Simon, surnommé Pierre.6 Il loge chez un certain Simon, un corroyeur, dont la maison se trouve au bord de la mer. »7 Quand l’ange qui lui parlait fut parti, Corneille appela deux de ses domestiques ainsi qu’un soldat pieux, de ceux qui lui étaient attachés,8 et après leur avoir tout expliqué, il les envoya à Joppé.9 Le lendemain, tandis qu’ils faisaient route et approchaient de la ville, Pierre monta sur la terrasse, vers la sixième heure, pour prier.10 Il sentit la faim et voulut prendre quelque chose. Or, pendant qu’on lui préparait à manger, il tomba en extase.11 Il voit le ciel ouvert et un objet, semblable à une grande nappe nouée aux quatre coins, en descendre vers la terre.12 Et dedans il y avait tous les quadrupèdes et les reptiles, et tous les oiseaux du ciel.13 Une voix lui dit alors : « Allons, Pierre, immole et mange. »14 Mais Pierre répondit : « Oh non ! Seigneur, car je n’ai jamais rien mangé de souillé ni d’impur ! « 15 De nouveau, une seconde fois, la voix lui parle : « Ce que Dieu a purifié, toi, ne le dis pas souillé. »16 Cela se répéta par trois fois, et aussitôt l’objet fut remporté au ciel.17 Tout perplexe, Pierre était à se demander en lui-même ce que pouvait bien signifier la vision qu’il venait d’avoir, quand justement les hommes envoyés par Corneille, s’étant enquis de la maison de Simon, se présentèrent au portail.18 Ils appelèrent et s’informèrent si c’était bien là que logeait Simon surnommé Pierre.19 Comme Pierre était toujours à réfléchir sur sa vision, l’Esprit lui dit : « Voilà des hommes qui te cherchent.20 Va donc, descends et pars avec eux sans hésiter, car c’est moi qui les ai envoyés. »21 Pierre descendit auprès de ces hommes et leur dit : « Me voici. Je suis celui que vous cherchez. Quel est le motif qui vous amène ? « 22 Ils répondirent : « Le centurion Corneille, homme juste et craignant Dieu, à qui toute la nation juive rend bon témoignage, a reçu d’un ange saint l’avis de te faire venir chez lui et d’entendre les paroles que tu as à dire. »23 Pierre les fit alors entrer et leur donna l’hospitalité. Le lendemain, il se mit en route et partit avec eux ; quelques-uns des frères de Joppé l’accompagnèrent.24 Il entra dans Césarée le jour suivant. Corneille les attendait et avait réuni ses parents et ses amis intimes.25 Au moment où Pierre entrait, Corneille vint à sa rencontre et, tombant à ses pieds, se prosterna.26 Mais Pierre le releva en disant : « Relève-toi. Je ne suis qu’un homme, moi aussi. »27 Et tout en s’entretenant avec lui, il entra. Il trouve alors les gens qui s’étaient réunis en grand nombre,28 et il leur dit : « Vous le savez, il est absolument interdit à un Juif de frayer avec un étranger ou d’entrer chez lui. Mais Dieu vient de me montrer, à moi, qu’il ne faut appeler aucun homme souillé ou impur.29 Aussi n’ai-je fait aucune difficulté pour me rendre à votre appel. Je vous le demande donc, pour quelle raison m’avez-vous fait venir ? « 30 Corneille répondit : « Il y a maintenant trois jours, j’étais en prière chez moi à la neuvième heure et voici qu’un homme surgit devant moi, en vêtements resplendissants.31 Il me dit : Corneille, ta prière a été exaucée, et de tes aumônes on s’est souvenu auprès de Dieu.32 Envoie donc quérir à Joppé Simon, surnommé Pierre. Il loge dans la maison du corroyeur Simon, au bord de la mer.33 Aussitôt je t’ai donc fait chercher, et toi, tu as bien fait de venir. Nous voici donc tous devant toi pour entendre ce qui t’a été prescrit par Dieu. »34 Alors Pierre prit la parole et dit : « Je constate en vérité que Dieu ne fait pas acception des personnes,35 mais qu’en toute nation celui qui le craint et pratique la justice lui est agréable.36 « Il a envoyé sa parole aux Israélites, leur annonçant la bonne nouvelle de la paix par Jésus Christ : c’est lui le Seigneur de tous.37 Vous savez ce qui s’est passé dans toute la Judée : Jésus de Nazareth, ses débuts en Galilée, après le baptême proclamé par Jean ;38 comment Dieu l’a oint de l’Esprit Saint et de puissance, lui qui a passé en faisant le bien et en guérissant tous ceux qui étaient tombés au pouvoir du diable ; car Dieu était avec lui.39 Et nous, nous sommes témoins de tout ce qu’il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem. Lui qu’ils sont allés jusqu’à faire mourir en le suspendant au gibet,40 Dieu l’a ressuscité le troisième jour et lui a donné de se manifester,41 non à tout le peuple, mais aux témoins que Dieu avait choisis d’avance, à nous qui avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d’entre les morts ;42 et il nous a enjoint de proclamer au Peuple et d’attester qu’il est, lui, le juge établi par Dieu pour les vivants et les morts.43 C’est de lui que tous les prophètes rendent ce témoignage que quiconque croit en lui recevra, par son nom, la rémission de ses péchés. »44 Pierre parlait encore quand l’Esprit Saint tomba sur tous ceux qui écoutaient la parole.45 Et tous les croyants circoncis qui étaient venus avec Pierre furent stupéfaits de voir que le don du Saint Esprit avait été répandu aussi sur les païens.46 Ils les entendaient en effet parler en langues et magnifier Dieu. Alors Pierre déclara :47 « Peut-on refuser l’eau du baptême à ceux qui ont reçu l’Esprit Saint aussi bien que nous ? « 48 Et il ordonna de les baptiser au nom de Jésus Christ. Alors ils le prièrent de rester quelques jours avec eux.

1 Jean 2,3-11

Posted in amour du prochain, aveuglement, bonté divine (Amour), commandements, connaissance (intelligence de la foi), inhabitation divine, lumière (lampe), parole de Dieu (vivante), suivre Jésus, ténèbre (obscurité), tomber (succomber, reniement), unité divine (union, communion), vérité (vrai, véritable) with tags on 25 octobre 2012 by JL
A ceci nous savons que nous le connaissons : si nous gardons ses commandements.4 Qui dit : « Je le connais », alors qu'il ne garde pas ses commandements est un menteur, et la vérité n'est pas en lui.5 Mais celui qui garde sa parole, c'est en lui vraiment que l'amour de Dieu est accompli. A cela nous savons que nous sommes en lui.6 Celui qui prétend demeurer en lui doit se conduire à son tour comme celui-là s'est conduit.7 Bien-aimés, ce n'est pas un commandement nouveau que je vous écris, c'est un commandement ancien, que vous avez reçu dès le début. Ce commandement ancien est la parole que vous avez entendue.8 Et néanmoins, encore une fois, c'est un commandement nouveau que je vous écris – ce qui est vrai pour vous comme pour lui – puisque les ténèbres s'en vont et que la véritable lumière brille déjà.9 Celui qui prétend être dans la lumière tout en haïssant son frère est encore dans les ténèbres.10 Celui qui aime son frère demeure dans la lumière et il n'y a en lui aucune occasion de chute.11 Mais celui qui hait son frère est dans les ténèbres, il marche dans les ténèbres, il ne sait où il va, parce que les ténèbres ont aveuglé ses yeux.
 

2 Pierre 1,1-11

Posted in amour du prochain, attributs divins, aveuglement, charité (générosité), connaissance (intelligence de la foi), convoitise (passions), courage (force), divinité du Christ, elu (élection divine), esclavage (du péché), eternité (vie éternelle), foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), justice (justification, juste), messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, paix (soulagement), péché originel, persévérance (constance), piété (impiété, incrédulité), porter du fruit, promesse divine (serment), puissance divine, pureté du coeur (purification), royaume de Dieu (des cieux), sauveur, ténèbre (obscurité), tomber (succomber, reniement), unité divine (union, communion), vertus with tags on 24 octobre 2012 by JL
Syméon Pierre, serviteur et apôtre de Jésus Christ, à ceux qui ont reçu par la justice de notre Dieu et Sauveur Jésus Christ une foi d’un aussi grand prix que la nôtre,2 à vous grâce et paix en abondance, par la connaissance de notre Seigneur !3 Car sa divine puissance nous a donné tout ce qui concerne la vie et la piété : elle nous a fait connaître Celui qui nous a appelés par sa propre gloire et vertu.4 Par elles, les précieuses, les plus grandes promesses nous ont été données, afin que vous deveniez ainsi participants de la divine nature, vous étant arrachés à la corruption qui est dans le monde, dans la convoitise.5 Pour cette même raison, apportez encore tout votre zèle à joindre à votre foi la vertu, à la vertu la connaissance,6 à la connaissance la tempérance, à la tempérance la constance, à la constance la piété,7 à la piété l’amour fraternel, à l’amour fraternel la charité.8 En effet, si ces choses vous appartiennent et qu’elles abondent, elles ne vous laisseront pas sans activité, ni sans fruit pour la connaissance de notre Seigneur Jésus Christ.9 Celui qui ne les possède pas, c’est un aveugle, un myope ; il oublie qu’il a été purifié de ses anciens péchés.10 Ayez donc d’autant plus de zèle, frères, pour affermir votre vocation et votre élection. Ce faisant, pas de danger que vous tombiez jamais.11 Car c’est ainsi que vous sera largement accordée par surcroît l’entrée dans le Royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ.

Hébreux 8,1-13

Posted in alliance (ancienne et nouvelle), attributs divins, âme (demeure de Dieu), ciel (cieux), connaissance (intelligence de la foi), divinité du Christ, droite de Dieu, inhabitation divine, magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), montagne du Seigneur (théophanie), offrande, pardon (miséricorde, rémission), péché, peuple de Dieu (Israël), prêtre (ordre de Levi), prêtre (sacerdoce), promesse divine (serment), pureté du coeur (purification), royaume de Dieu (des cieux), sacrifice (oblation, expiation), temple de Dieu (sanctuaire, tente), tomber (succomber, reniement), unité divine (union, communion), vérité (vrai, véritable) with tags on 5 octobre 2012 by JL
Le point capital de nos propos est que nous avons un pareil grand prêtre qui s’est assis à la droite du trône de la Majesté dans les cieux,2 ministre du sanctuaire et de la Tente, la vraie, celle que le Seigneur, non un homme, a dressée.3 Tout grand prêtre, en effet, est établi pour offrir des dons et des sacrifices ; d’où la nécessité pour lui aussi d’avoir quelque chose à offrir.4 A la vérité, si Jésus était sur terre, il ne serait pas même prêtre, puisqu’il y en a qui offrent les dons, conformément à la Loi ;5 ceux-là assurent le service d’une copie et d’une ombre des réalités célestes, ainsi que Moïse, quand il eut à construire la Tente, en fut divinement averti : Vois, est-il dit en effet, tu feras tout d’après le modèle qui t’a été montré sur la montagne.6 Mais à présent, le Christ a obtenu un ministère d’autant plus élevé que meilleure est l’alliance dont il est le médiateur, et fondée sur de meilleures promesses.7 Car si cette première alliance avait été irréprochable, il n’y aurait pas eu lieu de lui en substituer une seconde.8 C’est en effet en les blâmant que Dieu déclare : Voici que des jours viennent, dit le Seigneur, et je conclurai avec la maison d’Israël et la maison de Juda une alliance nouvelle,9 non pas comme l’alliance que je fis avec leurs pères, au jour où je pris leur main pour les tirer du pays d’Egypte. Puisqu’eux-mêmes ne sont pas demeurés dans mon alliance, moi aussi je les ai négligés, dit le Seigneur.10 Voici l’alliance que je contracterai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, dit le Seigneur : Je mettrai mes lois dans leur pensée, je les graverai dans leur coeur, et je serai leur Dieu et ils seront mon peuple.11 Personne n’aura plus à instruire son concitoyen, ni personne son frère, en disant : « Connais le Seigneur », puisque tous me connaîtront, du petit jusqu’au grand.12 Car je pardonnerai leurs torts, et de leurs péchés je n’aurai plus souvenance.13 En disant : alliance nouvelle, il rend vieille la première. Or ce qui est vieilli et vétuste est près de disparaître.

Hébreux 6,1-20

Posted in allégories et analogies, attributs divins, âme (demeure de Dieu), baptême, bénédiction (malédiction), charismes, charité (générosité), conversion (faire retour, repentir), courage (force), crucifixion, divinité du Christ, don de Dieu, enfer (damnation, perdition), espérance, Esprit-Saint, eternité (vie éternelle), fécondité (prospérité, postérité), foi (adhérence, profession), grâce (rendre grâce), héritage (de Dieu, le nôtre), jugement dernier, lumière (lampe), messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), parole de Dieu (vivante), pénitence (deuil, mettre le sac), persévérance (constance), porter du fruit, prêtre (sacerdoce), promesse divine (serment), résurrection, sainteté (saints), salut (rédemption), semer (cultiver), terre promise (repos du Seigneur), tomber (succomber, reniement), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 5 octobre 2012 by JL
C’est pourquoi, laissant l’enseignement élémentaire sur le Christ, élevons-nous à l’enseignement parfait, sans revenir sur les articles fondamentaux du repentir des oeuvres mortes et de la foi en Dieu,2 de l’instruction sur les baptêmes et de l’imposition des mains, de la résurrection des morts et du jugement éternel.3 Et c’est ainsi que nous allons faire, si Dieu le permet.4 Il est impossible, en effet, pour ceux qui une fois ont été illuminés, qui ont goûté au don céleste, qui sont devenus participants de l’Esprit Saint,5 qui ont goûté la belle parole de Dieu et les forces du monde à venir,6 et qui néanmoins sont tombés, de les rénover une seconde fois en les amenant à la pénitence, alors qu’ils crucifient pour leur compte le Fils de Dieu et le bafouent publiquement.7 En effet, lorsqu’une terre a bu la pluie venue souvent sur elle, et qu’elle produit des plantes utiles à ceux-là mêmes pour qui elle est cultivée, elle reçoit de Dieu une bénédiction.8 Mais celle qui porte des épines et des ronces est réprouvée et bien proche d’être maudite. Elle finira par être brûlée.9 Mais quant à vous, bien-aimés, tout en parlant ainsi, nous sommes persuadés que vous êtes dans une situation meilleure et favorable au salut.10 Car Dieu n’est point injuste, pour oublier ce que vous avez fait et la charité que vous avez montrée pour son nom, vous qui avez servi et qui servez les saints.11 Nous désirons seulement que chacun de vous montre le même zèle pour le plein épanouissement de l’espérance jusqu’à la fin ;12 de telle sorte que vous ne deveniez pas nonchalants, mais que vous imitiez ceux qui, par la foi et la persévérance, héritent des promesses.13 En effet, lorsqu’il fit la promesse à Abraham, Dieu ne pouvant jurer par un plus grand, jura par lui-même,14 en disant : Certes, je te comblerai de bénédictions et je te multiplierai grandement.15 C’est ainsi qu’Abraham, ayant persévéré, vit s’accomplir la promesse.16 Les hommes jurent par un plus grand, et, entre eux, la garantie du serment met un terme à toute contestation.17 Aussi Dieu, voulant bien davantage faire voir aux héritiers de la promesse l’immutabilité de son dessein, s’engagea-t-il par un serment,18 afin que, par deux réalités immuables, dans lesquelles il est impossible à un Dieu de mentir, nous soyons puissamment encouragés – nous qui avons trouvé un refuge – à saisir fortement l’espérance qui nous est offerte.19 En elle, nous avons comme une ancre de notre âme, sûre autant que solide, et pénétrant par-delà le voile,20 là où est entré pour nous, en précurseur, Jésus, devenu pour l’éternité grand prêtre selon l’ordre de Melchisédech.

Hébreux 4,1-11

Posted in écouter (voix du Seigneur), béatitude, cheminement spirituel, colère de Dieu, création (créateur), dureté du coeur (endurcissement), evangéliser (bonne nouvelle), foi (adhérence, profession), monde, obéissance (désobéissance), paix (soulagement), parole de Dieu (vivante), peuple de Dieu (Israël), promesse divine (serment), pureté du coeur (purification), terre promise (repos du Seigneur), tomber (succomber, reniement), transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse), unité divine (union, communion) with tags on 5 octobre 2012 by JL
Craignons donc que l’un de vous n’estime arriver trop tard, alors qu’en fait la promesse d’entrer dans son repos reste en vigueur.2 Car nous aussi nous avons reçu une bonne nouvelle absolument comme ceux-là. Mais la parole qu’ils avaient entendue ne leur servit de rien, parce qu’ils ne restèrent pas en communion par la foi avec ceux qui écoutèrent.3 Nous entrons en effet, nous les croyants, dans un repos, selon qu’il a dit : Aussi ai-je juré dans ma colère : Non, ils n’entreront pas dans mon repos. Les oeuvres de Dieu certes étaient achevées dès la fondation du monde,4 puisqu’il a dit quelque part au sujet du septième jour : Et Dieu se reposa le septième jour de toutes ses oeuvres.5 Et de nouveau en cet endroit : Ils n’entreront pas dans mon repos.6 Ainsi donc, puisqu’il est acquis que certains doivent y entrer, et que ceux qui avaient reçu d’abord la bonne nouvelle n’y entrèrent pas à cause de leur désobéissance,7 de nouveau Dieu fixe un jour, un aujourd’hui, disant en David, après si longtemps, comme il a été dit ci-dessus : Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos coeurs…8 Si Josué avait introduit les Israélites dans ce repos, Dieu n’aurait pas dans la suite parlé d’un autre jour.9 C’est donc qu’un repos, celui du septième jour, est réservé au peuple de Dieu.10 Car celui qui est entré dans son repos lui aussi se repose de ses oeuvres, comme Dieu des siennes.11 Efforçons-nous dont d’entrer dans ce repos, afin que nul ne succombe, en imitant cet exemple de désobéissance.