Galates 4,19-31

19 Mes petits enfants, vous que j’enfante à nouveau dans la douleur jusqu’à ce que le Christ ait pris forme chez vous, 20 j’aurais voulu être près de vous dès maintenant et pouvoir changer de ton, car je ne sais comment faire avec vous. 21 Dites-moi, vous qui voulez vous soumettre à la Loi, n’avez-vous pas écouté la Loi ? 22 Il y est écrit en effet qu’Abraham avait deux fils, l’un né d’une esclave, et l’autre d’une femme libre. 23 Le fils d’Agar, l’esclave, eut une origine purement humaine ; celui de Sara, la femme libre, naquit à cause de la promesse de Dieu. 24 Ces événements ont un sens symbolique : les deux femmes sont les deux Alliances. La première Alliance, celle du mont Sinaï, met au monde des enfants esclaves : c’est Agar. 25 Or Agar, c’est le mont Sinaï en Arabie, qui correspond à la Jérusalem actuelle : elle est esclave ainsi que ses enfants, 26 tandis que la Jérusalem d’en haut est libre, et c’est elle notre mère. 27 L’Écriture dit en effet :Réjouis-toi, femme stérile, toi qui n’avais pas d’enfants ;éclate en cris de joie,toi qui n’avais pas éprouvé les douleurs de l’enfantement,car la femme abandonnée a maintenant plus d’enfants que celle qui avait son mari. 28 Et vous, frères, comme Isaac, c’est par suite de la promesse de Dieu que vous êtes nés. 29 Mais autrefois l’enfant dont l’origine était purement humaine persécutait celui qui était né selon l’Esprit ; il en est de même aujourd’hui. 30 Or, que dit l’Écriture ? Renvoie cette esclave et son fils,car le fils de l’esclave ne doit pas partager l’héritage avec le fils de la femme libre. 31 Par conséquent, frères, nous ne sommes pas les enfants d’une esclave, nous sommes ceux de la femme libre.
Advertisements

Les commentaires sont fermés.