Romains 6,1-23

Que dire alors ? Qu’il nous faut rester dans le péché, pour que la grâce se multiplie ? Certes non !2 Si nous sommes morts au péché, comment continuer de vivre en lui ?3 Ou bien ignorez-vous que, baptisés dans le Christ Jésus, c’est dans sa mort que tous nous avons été baptisés ?4 Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême dans la mort, afin que, comme le Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, nous vivions nous aussi dans une vie nouvelle.5 Car si c’est un même être avec le Christ que nous sommes devenus par une mort semblable à la sienne, nous le serons aussi par une résurrection semblable ;6 comprenons-le, notre vieil homme a été crucifié avec lui, pour que fût réduit à l’impuissance ce corps de péché, afin que nous cessions d’être asservis au péché.7 Car celui qui est mort est affranchi du péché.8 Mais si nous sommes morts avec le Christ, nous croyons que nous vivons aussi avec lui,9 sachant que le Christ une fois ressuscité des morts ne meurt plus, que la mort n’exerce plus de pouvoir sur lui.10 Sa mort fut une mort au péché, une fois pour toutes ; mais sa vie est une vie à Dieu.11 Et vous de même, considérez que vous êtes morts au péché et vivants à Dieu dans le Christ Jésus.12 Que le péché ne règne donc plus dans votre corps mortel de manière à vous plier à ses convoitises.13 Ne faites plus de vos membres des armes d’injustice au service du péché ; mais offrez-vous à Dieu comme des vivants revenus de la mort et faites de vos membres des armes de justice au service de Dieu.14 Car le péché ne dominera pas sur vous : vous n’êtes pas sous la Loi, mais sous la grâce.15 Quoi donc ? Allons-nous pécher parce que nous ne sommes pas sous la Loi, mais sous la grâce ? Certes non !16 Ne savez-vous pas qu’en vous offrant à quelqu’un comme esclaves pour obéir, vous devenez les esclaves du maître à qui vous obéissez, soit du péché pour la mort, soit de l’obéissance pour la justice ?17 Mais grâces soient rendues à Dieu ; jadis esclaves du péché, vous vous êtes soumis cordialement à la règle de doctrine à laquelle vous avez été confiés,18 et, affranchis du péché, vous avez été asservis à la justice. —19 J’emploie une comparaison humaine en raison de votre faiblesse naturelle. — Car si vous avez jadis offert vos membres comme esclaves à l’impureté et au désordre de manière à vous désordonner, offrez-les de même aujourd’hui à la justice pour sanctifier.20 Quand vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l’égard de la justice.21 Quel fruit recueilliez-vous alors d’actions dont aujourd’hui vous rougissez ? Car leur aboutissement, c’est la mort.22 Mais aujourd’hui, libérés du péché et asservis à Dieu, vous fructifiez pour la sainteté, et l’aboutissement, c’est la vie éternelle.23 Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle dans le Christ Jésus notre Seigneur.
Advertisements

Les commentaires sont fermés.