Archive for the attributs divins Category

Galates 2,11-21

Posted in attributs divins, bonté divine (Amour), crucifixion, divinité du Christ, don de Dieu, droiture, evangéliser (bonne nouvelle), foi (adhérence, profession), homme nouveau, inhabitation divine, justice (justification, juste), loi, magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), païens (gentils), Père - Fils, péché, vérité (vrai, véritable) with tags on 8 septembre 2012 by JL
Mais quand Céphas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu’il s’était donné tort.12 En effet, avant l’arrivée de certaines gens de l’entourage de Jacques, il prenait ses repas avec les païens ; mais quand ces gens arrivèrent, on le vit se dérober et se tenir à l’écart, par peur des circoncis.13 Et les autres Juifs l’imitèrent dans sa dissimulation, au point d’entraîner Barnabé lui-même à dissimuler avec eux.14 Mais quand je vis qu’ils ne marchaient pas droit selon la vérité de l’Evangile, je dis à Céphas devant tout le monde : « Si toi qui es Juif, tu vis comme les païens, et non à la juive, comment peux-tu contraindre les païens à judaïser ?15 « Nous sommes, nous, des Juifs de naissance et non de ces pécheurs de païens ;16 et cependant, sachant que l’homme n’est pas justifié par la pratique de la loi, mais seulement par la foi en Jésus Christ, nous avons cru, nous aussi, au Christ Jésus, afin d’obtenir la justification par la foi au Christ et non par la pratique de la loi, puisque par la pratique de la loi personne ne sera justifié.17 Or si, recherchant notre justification dans le Christ, il s’est trouvé que nous sommes des pécheurs comme les autres, serait-ce que le Christ est au service du péché ? Certes non !18 Car en relevant ce que j’ai abattu, je me convaincs moi-même de transgression.19 En effet, par la Loi je suis mort à la Loi afin de vivre à Dieu : je suis crucifié avec le Christ ;20 et ce n’est plus moi qui vis, mais le Christ qui vit en moi. Ma vie présente dans la chair, je la vis dans la foi au Fils de Dieu qui m’a aimé et s’est livré pour moi.21 Je n’annule pas le don de Dieu : car si la justice vient de la loi, c’est donc que le Christ est mort pour rien. »

Galates 2,1-10

Posted in attributs divins, circoncision, confiance en Dieu (dans l'Église), Eglise (assemblé, communauté), evangéliser (bonne nouvelle), foi (adhérence, profession), grâce (rendre grâce), magistère (ministère, Tradition), mission (envoyé), mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), païens (gentils), pauvre (pauvreté en esprit), unité divine (union, communion), vérité (vrai, véritable), vision (songe, extase) with tags on 8 septembre 2012 by JL
Ensuite, au bout de quatorze ans, je montai de nouveau à Jérusalem avec Barnabé et Tite que je pris avec moi.2 J’y montai à la suite d’une révélation ; et je leur exposai l’Evangile que je prêche parmi les païens – mais séparément aux notables, de peur de courir ou d’avoir couru pour rien.3 Eh bien ! de Tite lui-même, mon compagnon qui était grec, on n’exigea pas qu’il se fît circoncire.4 Mais à cause des intrus, ces faux frères qui se sont glissés pour espionner la liberté que nous avons dans le Christ Jésus, afin de nous réduire en servitude,5 gens auxquels nous refusâmes de céder, fût-ce un moment, par déférence, afin de sauvegarder pour vous la vérité de l’Evangile…6 Et de la part de ceux qu’on tenait pour des notables – peu m’importe ce qu’alors ils pouvaient être ; Dieu ne fait point acception des personnes –, à mon Evangile, en tout cas, les notables n’ont rien ajouté.7 Au contraire, voyant que l’évangélisation des incirconcis m’était confiée comme à Pierre celle des circoncis —8 car Celui qui avait agi en Pierre pour faire de lui un apôtre des circoncis, avait pareillement agi en moi en faveur des païens —9 et reconnaissant la grâce qui m’avait été départie, Jacques, Céphas et Jean, ces notables, ces colonnes, nous tendirent la main, à moi et à Barnabé, en signe de communion : nous irions, nous aux païens, eux à la Circoncision ;10 nous devions seulement songer aux pauvres, ce que précisément j’ai eu à coeur de faire.

Galates 1,6-24

Posted in anathème, ange, attestation (testament), attributs divins, ciel (cieux), Eglise (assemblé, communauté), elu (élection divine), evangéliser (bonne nouvelle), foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), messie (Christ, envoyé de Dieu), mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), païens (gentils), parole de Dieu (vivante), persécution, prédestination (prescience), prière de louange (cantique), primauté de Pierre, vision (songe, extase) with tags on 8 septembre 2012 by JL
Je m’étonne que si vite vous abandonniez Celui qui vous a appelés par la grâce du Christ, pour passer à un second évangile —7 non qu’il y en ait deux ; il y a seulement des gens en train de jeter le trouble parmi vous et qui veulent bouleverser l’Evangile du Christ.8 Eh bien ! si nous-même, si un ange venu du ciel vous annonçait un évangile différent de celui que nous avons prêché, qu’il soit anathème !9 Nous l’avons déjà dit, et aujourd’hui je le répète : si quelqu’un vous annonce un évangile différent de celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème !10 En tout cas, maintenant est-ce la faveur des hommes, ou celle de Dieu que je veux gagner ? Est-ce que je cherche à plaire à des hommes ? Si je voulais encore plaire à des hommes, je ne serais plus le serviteur du Christ.11 Sachez-le, en effet, mes frères, l’Evangile que j’ai annoncé n’est pas à mesure humaine :12 ce n’est pas non plus d’un homme que je l’ai reçu ou appris, mais par une révélation de Jésus Christ.13 Vous avez certes entendu parler de ma conduite jadis dans le judaïsme, de la persécution effrénée que je menais contre l’Eglise de Dieu et des ravages que je lui causais,14 et de mes progrès dans le Judaïsme, où je surpassais bien des compatriotes de mon âge, en partisan acharné des traditions de mes pères.15 Mais quand Celui qui dès le sein maternel m’a mis à part et appelé par sa grâce daigna16 révéler en moi son Fils pour que je l’annonce parmi les païens, aussitôt, sans consulter la chair et le sang,17 sans monter à Jérusalem trouver les apôtres mes prédécesseurs, je m’en allai en Arabie, puis je revins encore à Damas.18 Ensuite, après trois ans, je montai à Jérusalem rendre visite à Céphas et demeurai auprès de lui quinze jours :19 je n’ai pas vu d’autre apôtre, mais seulement Jacques, le frère du Seigneur :20 et quand je vous écris cela, j’atteste devant Dieu que je ne mens point.21 Ensuite je suis allé en Syrie et en Cilicie,22 mais j’étais personnellement inconnu des Eglises de Judée qui sont dans le Christ ;23 on y entendait seulement dire que le persécuteur de naguère annonçait maintenant la foi qu’alors il voulait détruire ;24 et elles glorifiaient Dieu à mon sujet.

Galates 1,3-5

Posted in attributs divins, enfant de Dieu (adoption divine), eternité (vie éternelle), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, paix (soulagement), Père - Fils, péché, salut (rédemption), volonté divine with tags on 8 septembre 2012 by JL
A vous grâce et paix de par Dieu notre Père et le Seigneur Jésus Christ,4 qui s’est livré pour nos péchés afin de nous arracher à ce monde actuel et mauvais, selon la volonté de Dieu notre Père,5 à qui soit la gloire dans les siècles des siècles ! Amen.

2 Corinthiens 13,1-13

Posted in attestation (testament), attributs divins, conscience (examen), crucifixion, Esprit-Saint, foi (adhérence, profession), grâce (rendre grâce), inhabitation divine, joie divine, kénose (abaissement, cœur brisé), magistère (ministère, Tradition), mal (méchanceté, iniquité), messie (Christ, envoyé de Dieu), mettre à l'épreuve (tenter), paix (soulagement), péché, prière d'intercession, prière de demande, puissance divine, sainteté (saints), Trinité, unité divine (union, communion), vérité (vrai, véritable) with tags on 8 septembre 2012 by JL
C’est la troisième fois que je vais me rendre chez vous. Toute affaire se décidera sur la parole de deux témoins ou de trois.2 Je l’ai déjà dit à ceux qui ont péché précédemment et à tous les autres, et je le redis d’avance aujourd’hui que je suis absent, comme lors de mon second séjour : si je reviens, je serai sans ménagement,3 puisque vous cherchez une preuve que le Christ parle en moi, lui qui n’est pas faible à votre égard, mais qui est puissant parmi vous.4 Certes, il a été crucifié en raison de sa faiblesse, mais il est vivant par la puissance de Dieu. Et nous aussi, nous sommes faibles en lui, bien sûr, mais nous vivrons avec lui, par la puissance de Dieu à votre égard.5 Examinez-vous vous-mêmes pour voir si vous êtes dans la foi. Eprouvez-vous vous-mêmes. Ne reconnaissez-vous pas que Jésus Christ est en vous ? A moins peut-être que l’épreuve ne tourne contre vous.6 Vous reconnaîtrez, je l’espère, qu’elle ne tourne pas contre nous.7 Nous prions Dieu que vous ne fassiez aucun mal ; notre désir n’est pas de paraître l’emporter dans l’épreuve, mais de vous voir faire le bien, et de succomber ainsi dans l’épreuve.8 Car nous n’avons aucun pouvoir contre la vérité ; nous n’en avons que pour la vérité.9 Oui, nous nous réjouissons, quand nous sommes faibles et que vous êtes forts. Ce que nous demandons dans nos prières, c’est votre affermissement.10 Voilà pourquoi je vous écris cela, étant absent, afin de n’avoir pas, une fois présent, à user de sévérité selon le pouvoir que le Seigneur m’a donné pour édifier, et non pour détruire.11 Au demeurant, frères, soyez joyeux ; affermissez-vous ; exhortez-vous. Ayez même sentiment ; vivez en paix, et le Dieu de la charité et de la paix sera avec vous.12 Saluez-vous mutuellement d’un saint baiser. Tous les saints vous saluent.13 La grâce du Seigneur Jésus Christ, l’amour de Dieu et la communion du Saint Esprit soient avec vous tous !

2 Corinthiens 11,16-33

Posted in adversité (tribulations, épreuve), attributs divins, bénédiction (malédiction), courage (force), don de soi (donner sa vie), Eglise (assemblé, communauté), eternité (vie éternelle), faux prophète, fécondité (prospérité, postérité), jeûne, magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), orgueil (se glorifier), païens (gentils), pauvre (pauvreté en esprit), Père - Fils, persécution, porter sa croix, souffrance (douleur), tomber (succomber, reniement) with tags on 8 septembre 2012 by JL
16 Je le dis de nouveau : que personne ne me prenne pour un insensé ; ou alors, accueillez-moi comme si j’étais un insensé, pour que je puisse à mon tour me vanter un peu.
17 Ce que je vais dire, je ne le dirai pas selon le Seigneur, mais comme un insensé, dans l’assurance d’avoir de quoi me glorifier.18 Puisque tant d’autres se glorifient selon la chair, je vais, moi aussi, me glorifier.19 Vous supportez si volontiers les insensés, vous qui êtes sensés !20 Oui, vous supportez qu’on vous asservisse, qu’on vous dévore, qu’on vous pille, qu’on vous traite avec arrogance, qu’on vous frappe au visage.21 Je le dis à votre honte ; c’est à croire que nous nous sommes montré faible… Mais ce dont on se prévaut – c’est en insensé que je parle –, je puis m’en prévaloir, moi aussi.22 Ils sont Hébreux ? Moi aussi. Ils sont Israélites ? Moi aussi. Ils sont postérité d’Abraham ? Moi aussi.23 Ils sont ministres du Christ ? (Je vais dire une folie ! ) Moi, plus qu’eux. Bien plus par les travaux, bien plus par les emprisonnements, infiniment plus par les coups. Souvent j’ai été à la mort.24 Cinq fois j’ai reçu des Juifs les 39 coups de fouet ;25 trois fois j’ai été battu de verges ; une fois lapidé ; trois fois j’ai fait naufrage. Il m’est arrivé de passer un jour et une nuit dans l’abîme !26 Voyages sans nombre, dangers des rivières, dangers des brigands, dangers de mes compatriotes, dangers des païens, dangers de la ville, dangers du désert, dangers de la mer, dangers des faux frères !27 Labeur et fatigue, veilles fréquentes, faim et soif, jeûnes répétés, froid et nudité !28 Et sans parler du reste, mon obsession quotidienne, le souci de toutes les Eglises !29 Qui est faible, que je ne sois faible ? Qui vient à tomber, qu’un feu ne me brûle ?30 S’il faut se glorifier, c’est de mes faiblesses que je me glorifierai.31 Le Dieu et Père du Seigneur Jésus, qui est béni éternellement, sait que je ne mens pas.32 A Damas, l’ethnarque du roi Arétas faisait garder la ville des Damascéniens pour m’appréhender,33 et c’est par une fenêtre, dans un panier, qu’on me laissa glisser le long de la muraille, et ainsi j’échappai à ses mains

2 Corinthiens 10,12-18

Posted in attributs divins, connaissance (intelligence de la foi), evangéliser (bonne nouvelle), foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), humilité, orgueil (se glorifier) with tags on 8 septembre 2012 by JL
Certes, nous n’avons pas l’audace de nous égaler ni de nous comparer à de certaines gens qui se recommandent eux-mêmes. En se mesurant eux-mêmes à leur mesure et en se comparant à eux-mêmes, ils manquent d’intelligence.13 Pour nous, nous n’irons pas nous glorifier hors de mesure, mais nous prendrons comme mesure la règle même que Dieu nous a assignée pour mesure : celle d’être arrivés jusqu’à vous.14 Car nous ne nous étendons pas indûment, comme ce serait le cas si nous n’étions pas arrivés jusqu’à vous ; nous sommes bel et bien parvenus jusqu’à vous avec l’Evangile du Christ.15 Nous ne nous glorifions pas hors de mesure, au moyen des labeurs d’autrui ; et nous avons l’espoir, avec les progrès en vous de votre foi, de nous agrandir de plus en plus selon notre règle à nous,16 en portant l’Evangile au-delà de chez vous, au lieu d’empiéter sur le domaine d’autrui et de nous glorifier de travaux tout préparés.17 Celui donc qui se glorifie, qu’il se glorifie dans le Seigneur.18 Ce n’est pas celui qui se recommande lui-même qui est un homme éprouvé ; c’est celui que le Seigneur recommande.

2 Corinthiens 9,1-15

Posted in allégories et analogies, attributs divins, charité (générosité), don de Dieu, douceur (tendresse), evangéliser (bonne nouvelle), foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), joie divine, justice (justification, juste), manne (pain quotidien), moissonner (récolte), obéissance (désobéissance), offrande, pauvre (pauvreté en esprit), porter du fruit, prière d'intercession, prière de louange (cantique), prophétie (oracle), providence (abandon), sainteté (saints), semer (cultiver), unité divine (union, communion) with tags on 8 septembre 2012 by JL
01 Au sujet du service destiné aux fidèles de Jérusalem, je n’ai plus besoin de vous écrire,
02 car je connais votre ardeur et, pour vous, j’en tire fierté devant les Macédoniens. Je leur dis que la Grèce se tient prête depuis l’an dernier, et votre zèle a stimulé la plupart d’entre eux.
03 Je vous envoie cependant les frères pour que la fierté que nous mettons en vous ne soit pas, sur ce point-là, vidée de son sens ; je vous les envoie pour que vous vous teniez prêts comme je le disais,
04 et pour éviter que, si jamais des Macédoniens viennent avec moi et ne vous trouvent pas prêts, cette situation ne tourne à notre honte – sans parler de la vôtre !
05 J’ai donc jugé nécessaire d’inviter les frères à nous précéder chez vous, et à organiser d’avance votre largesse déjà annoncée, afin qu’elle soit prête comme une largesse et non comme une lésinerie.6 Songez-y : qui sème chichement moissonnera aussi chichement ; qui sème largement moissonnera aussi largement.7 Que chacun donne selon ce qu’il a décidé dans son coeur, non d’une manière chagrine ou contrainte ; car Dieu aime celui qui donne avec joie.8 Dieu d’ailleurs est assez puissant pour vous combler de toutes sortes de libéralités afin que, possédant toujours et en toute chose tout ce qu’il vous faut, il vous reste du superflu pour toute bonne oeuvre,9 selon qu’il est écrit : Il a fait des largesses, il a donné aux pauvres ; sa justice demeure à jamais.10 Celui qui fournit au laboureur la semence et le pain qui le nourrit vous fournira la semence à vous aussi, et en abondance, et il fera croître les fruits de votre justice.11 Enrichis de toutes manières, vous pourrez pratiquer toutes les générosités, lesquelles, par notre entremise, feront monter vers Dieu l’action de grâces.12 Car le service de cette offrande ne pourvoit pas seulement aux besoins des saints ; il est encore une source abondante de nombreuses actions de grâces envers Dieu.13 Ce service leur prouvant ce que vous êtes, ils glorifient Dieu pour votre obéissance dans la profession de l’Evangile du Christ et pour la générosité de votre communion avec eux et avec tous.14 Et leur prière pour vous manifeste la tendresse qu’ils vous portent, en raison de la grâce surabondante que Dieu a répandue sur vous.15 Grâces soient à Dieu pour son ineffable don !

2 Corinthiens 8,1-15

Posted in adversité (tribulations, épreuve), attributs divins, charité (générosité), connaissance (intelligence de la foi), don de soi (donner sa vie), Eglise (assemblé, communauté), foi (adhérence, profession), grâce (rendre grâce), joie divine, kénose (abaissement, cœur brisé), magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), pauvre (pauvreté en esprit), prophétie (oracle), providence (abandon), richesse (danger de la richesse), sainteté (saints), volonté divine with tags on 8 septembre 2012 by JL
Nous vous faisons connaître, frères, la grâce de Dieu qui a été accordée aux Eglises de Macédoine.2 Parmi les nombreuses tribulations qui les ont éprouvées, leur joie surabondante et leur profonde pauvreté ont débordé chez eux en trésors de générosité.3 Selon leurs moyens, je l’atteste, et au-delà de leurs moyens, spontanément,4 ils nous ont demandé avec beaucoup d’insistance la faveur de participer à ce service en faveur des saints.5 Dépassant même nos espérances, ils se sont donnés eux-mêmes, d’abord au Seigneur, puis à nous, par la volonté de Dieu.6 Aussi avons-nous prié Tite de mener encore à bonne fin chez vous cette libéralité, comme il avait commencé.7 Mais, de même que vous excellez en tout, foi, parole, science, empressement de toute nature, charité que nous vous avons communiquée, il vous faut aussi exceller en cette libéralité.8 Ce n’est pas un ordre que je donne ; je veux seulement, par l’empressement des autres, éprouver la sincérité de votre charité.9 Vous connaissez, en effet, la libéralité de notre Seigneur Jésus Christ, qui pour vous s’est fait pauvre, de riche qu’il était, afin de vous enrichir par sa pauvreté.10 C’est un avis que je donne là-dessus ; et c’est ce qui vous convient, à vous qui, dès l’an dernier, avez été les premiers non seulement à entreprendre mais encore à vouloir.11 Maintenant donc achevez votre oeuvre, afin que l’achèvement réponde à l’ardeur du vouloir, selon vos moyens.12 Lorsque l’ardeur y est, on est agréé pour ce qu’on a, il n’est pas question de ce qu’on n’a pas.13 Il ne s’agit point, pour soulager les autres, de vous réduire à la gêne ; ce qu’il faut, c’est l’égalité.14 Dans le cas présent, votre superflu pourvoit à leur dénuement, pour que leur superflu pourvoie aussi à votre dénuement. Ainsi se fera l’égalité,15 selon qu’il est écrit : Celui qui avait beaucoup recueilli n’eut rien de trop, et celui qui avait peu recueilli ne manqua de rien.

2 Corinthiens 6,12-18

Posted in allégories et analogies, ascèse, attributs divins, diable (démon, Satan, Lucifer), fidélité, idolâtrie, inhabitation divine, justice (justification, juste), lumière (lampe), monde, omniscience divine (prescience), Père - Fils, peuple de Dieu (Israël), piété (impiété, incrédulité), puissance divine, pur et impur (souillure), ténèbre (obscurité), temple de Dieu (sanctuaire, tente), unité divine (union, communion) with tags on 7 septembre 2012 by JL
Nous vous avons parlé en toute liberté, Corinthiens ; notre coeur s’est grand ouvert.12 Vous n’êtes pas à l’étroit chez nous ; c’est dans vos coeurs que vous êtes à l’étroit.13 Payez-nous donc de retour ; je vous parle comme à mes enfants, ouvrez tout grand votre coeur, vous aussi.14 Ne formez pas d’attelage disparate avec des infidèles. Quel rapport en effet entre la justice et l’impiété ? Quelle union entre la lumière et les ténèbres ?15 Quelle entente entre le Christ et Béliar ? Quelle association entre le fidèle et l’infidèle ?16 Quel accord entre le temple de Dieu et les idoles ? Or c’est nous qui sommes le temple du Dieu vivant, ainsi que Dieu l’a dit : J’habiterai au milieu d’eux et j’y marcherai ; je serai leur Dieu et ils seront mon peuple.17 Sortez donc du milieu de ces gens-là et tenez-vous à l’écart, dit le Seigneur. Ne touchez rien d’impur, et moi, je vous accueillerai.18 Je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur tout-puissant.

2 Corinthiens 6,3-11

Posted in adversité (tribulations, épreuve), attributs divins, charité (générosité), jeûne, joie divine, justice (justification, juste), magistère (ministère, Tradition), parole de Dieu (vivante), patience, pauvre (pauvreté en esprit), persévérance (constance), puissance divine, pureté du coeur (purification), richesse (danger de la richesse), sainteté (saints), tristesse, vérité (vrai, véritable) with tags on 7 septembre 2012 by JL
Nous ne donnons à personne aucun sujet de scandale, pour que le ministère ne soit pas décrié.4 Au contraire, nous nous recommandons en tout comme des ministres de Dieu : par une grande constance dans les tribulations, dans les détresses, dans les angoisses,5 sous les coups, dans les prisons, dans les désordres, dans les fatigues, dans les veilles, dans les jeûnes ;6 par la pureté, par la science, par la patience, par la bonté, par un esprit saint, par une charité sans feinte,7 par la parole de vérité, par la puissance de Dieu ; par les armes offensives et défensives de la justice ;8 dans l’honneur et l’ignominie, dans la mauvaise et la bonne réputation ; tenus pour imposteurs et pourtant véridiques ;9 pour gens obscurs, nous pourtant si connus ; pour gens qui vont mourir, et nous voilà vivants ; pour gens qu’on châtie, mais sans les mettre à mort ;10 pour tristes, nous qui sommes toujours joyeux ; pour pauvres, nous qui faisons tant de riches ; pour gens qui n’ont rien, nous qui possédons tout.11 Nous vous avons parlé en toute liberté, Corinthiens ; notre coeur s’est grand ouvert.

2 Corinthiens 6,1-2

Posted in attributs divins, grâce (rendre grâce), providence (abandon), salut (rédemption) with tags on 7 septembre 2012 by JL
Et puisque nous sommes ses coopérateurs, nous vous exhortons encore à ne pas recevoir en vain la grâce de Dieu.2 Il dit en effet : Au moment favorable, je t’ai exaucé ; au jour du salut, je t’ai secouru. Le voici maintenant le moment favorable, le voici maintenant le jour du salut.

2 Corinthiens 5,14-21

Posted in allégories et analogies, attributs divins, bonté divine (Amour), confession, confiance en Dieu (dans l'Église), connaissance (intelligence de la foi), création (créateur), crucifixion, disciple, evangéliser (bonne nouvelle), grâce (rendre grâce), homme nouveau, inhabitation divine, initiative divine, justice (justification, juste), magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, mort (source de vie), pardon (miséricorde, rémission), parole de Dieu (vivante), péché, résurrection, salut (rédemption), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 6 septembre 2012 by JL
Car l’amour du Christ nous presse, à la pensée que, si un seul est mort pour tous, alors tous sont morts.15 Et il est mort pour tous, afin que les vivants ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux.16 Ainsi donc, désormais nous ne connaissons personne selon la chair. Même si nous avons connu le Christ selon la chair, maintenant ce n’est plus ainsi que nous le connaissons.17 Si donc quelqu’un est dans le Christ, c’est une création nouvelle : l’être ancien a disparu, un être nouveau est là.18 Et le tout vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec Lui par le Christ et nous a confié le ministère de la réconciliation.19 Car c’était Dieu qui dans le Christ se réconciliait le monde, ne tenant plus compte des fautes des hommes, et mettant en nous la parole de la réconciliation.20 Nous sommes donc en ambassade pour le Christ ; c’est comme si Dieu exhortait par nous. Nous vous en supplions au nom du Christ : laissez-vous réconcilier avec Dieu.21 Celui qui n’avait pas connu le péché, Il l’a fait péché pour nous, afin qu’en lui nous devenions justice de Dieu.

2 Corinthiens 5,1-10

Posted in action divine, allégories et analogies, attachement, attributs divins, chemin (voies du Seigneur), ciel (cieux), don de soi (donner sa vie), Esprit-Saint, eternité (vie éternelle), foi (adhérence, profession), grâce (rendre grâce), jugement dernier, maison du Seigneur (demeure), mal (méchanceté, iniquité), mort (source de vie), nudité, passage de la mort, résurrection, rétribution (couronne de gloire), temple de Dieu (sanctuaire, tente), vision béatifique with tags on 6 septembre 2012 by JL
Nous savons en effet que si cette tente – notre maison terrestre – vient à être détruite, nous avons un édifice qui est l’oeuvre de Dieu, une maison éternelle qui n’est pas faite de main d’homme, dans les cieux.2 Aussi gémissons-nous dans cet état, ardemment désireux de revêtir par-dessus l’autre notre habitation céleste,3 si toutefois nous devons être trouvés vêtus, et non pas nus.4 Oui, nous qui sommes dans cette tente, nous gémissons, accablés ; nous ne voudrions pas en effet nous dévêtir, mais nous revêtir par-dessus, afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie.5 Et Celui qui nous a faits pour cela même, c’est Dieu, qui nous a donné les arrhes de l’Esprit.6 Ainsi donc, toujours pleins de hardiesse, et sachant que demeurer dans ce corps, c’est vivre en exil loin du Seigneur,7 car nous cheminons dans la foi, non dans la claire vision…8 Nous sommes donc pleins de hardiesse et préférons quitter ce corps pour aller demeurer auprès du Seigneur.9 Aussi bien, que nous demeurions en ce corps ou que nous le quittions, avons-nous à coeur de lui plaire.10 Car il faut que tous nous soyons mis à découvert devant le tribunal du Christ, pour que chacun recouvre ce qu’il aura fait pendant qu’il était dans son corps, soit en bien, soit en mal.

2 Corinthiens 3,1-4

Posted in attributs divins, commandements, disciple, Esprit-Saint, parole de Dieu (vivante), pureté du coeur (purification), Trinité with tags on 5 septembre 2012 by JL
01 Allons-nous, une fois de plus, nous recommander nous-mêmes ? Ou alors avons-nous besoin, comme certains, de lettres de recommandation qu’il faudrait vous présenter, ou obtenir de vous ?
Notre lettre, c’est vous, une lettre écrite en nos coeurs, connue et lue par tous les hommes.3 Vous êtes manifestement une lettre du Christ remise à nos soins, écrite non avec de l’encre, mais avec l’Esprit du Dieu vivant, non sur des tables de pierre, mais sur des tables de chair, sur les coeurs.4 Telle est la conviction que nous avons par le Christ auprès de Dieu.

2 Corinthiens 1, 15-22

Posted in attributs divins, divinité du Christ, envoyé de Dieu), Esprit-Saint, evangéliser (bonne nouvelle), fidélité, foi (adhérence, gloire de Dieu (glorifier), joie divine, messie (Christ, onction (oindre), profession), promesse divine (serment), pureté du coeur (purification), vérité (vrai, véritable) with tags on 29 août 2012 by JL

15 Fort de cette assurance, je voulais d’abord aller chez vous pour que vous receviez une nouvelle grâce,
16 puis, en passant par chez vous, me rendre en Macédoine, enfin revenir de Macédoine chez vous, et recevoir votre aide pour aller en Judée.
17 Vouloir cela, était-ce faire preuve de légèreté ? Ou bien mes projets ne sont-ils que des projets purement humains, si bien qu’il y aurait chez moi en même temps le « oui » et le « non » ?

Aussi vrai que Dieu est fidèle, notre langage avec vous n’est pas oui et non.19 Car le Fils de Dieu, le Christ Jésus, que nous avons prêché parmi vous, Silvain, Timothée et moi, n’a pas été oui et non ; il n’y a eu que oui en lui.20 Toutes les promesses de Dieu ont en effet leur oui en lui ; aussi bien est-ce par lui que nous disons l' »Amen » à Dieu pour sa gloire.21 Et Celui qui nous affermit avec vous dans le Christ et qui nous a donné l’onction, c’est Dieu,22 Lui qui nous a aussi marqués d’un sceau et a mis dans nos coeurs les arrhes de l’Esprit.23 Quant à moi, j’en prends Dieu à témoin sur ma vie : c’est pour vous ménager que je ne suis pas encore revenu à Corinthe.
24 Il ne s’agit pas pour nous d’exercer un pouvoir sur votre foi, mais de contribuer à votre joie, car, par la foi, vous tenez bon.

2 Corinthiens 1,12-14

Posted in attributs divins, conscience (examen), grâce (rendre grâce), monde, parousie (jour du Seigneur), pureté du coeur (purification), rétribution (couronne de gloire), sagesse, sainteté (saints), témoignage (témoin) with tags on 29 août 2012 by JL
Ce qui fait notre fierté, c’est ce témoignage de notre conscience que nous nous sommes comportés dans le monde, et plus particulièrement à votre égard, avec la sainteté et la pureté qui viennent de Dieu, non pas avec une sagesse charnelle, mais bien avec la grâce de Dieu.13 En effet, il n’y a rien dans nos lettres que ce que vous y lisez et comprenez. Et j’espère que vous comprendrez pleinement —14 ainsi que vous nous avez compris en partie – que nous sommes pour vous un titre de gloire, comme vous le serez pour nous, au Jour de notre Seigneur Jésus.

2 Corinthiens 1,1-7

Posted in adversité (tribulations, épreuve), attributs divins, bénédiction (malédiction), charité (générosité), consolation, grâce (rendre grâce), magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, paix (soulagement), pardon (miséricorde, Père - Fils, persévérance (constance), prière d'intercession, prière de louange (cantique), rémission), salut (rédemption), souffrance (douleur), Tradition), volonté divine with tags on 29 août 2012 by JL
PAUL, APOTRE du Christ Jésus par la volonté de Dieu, et Timothée notre frère, à l’Église de Dieu qui est à Corinthe, ainsi qu’à tous les fidèles qui sont par toute la Grèce.
02 À vous, la grâce et la paix de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ.

Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation,4 qui nous console dans toute notre tribulation, afin que, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu, nous puissions consoler les autres en quelque tribulation que ce soit.5 De même en effet que les souffrances du Christ abondent pour nous, ainsi, par le Christ, abonde aussi notre consolation.6 Sommes-nous dans la tribulation ? C’est pour votre consolation et salut. Sommes-nous consolés ? C’est pour votre consolation, qui vous donne de supporter avec constance les mêmes souffrances que nous endurons, nous aussi.7 Et notre espoir à votre égard est ferme : nous savons que, partageant nos souffrances, vous partagerez aussi notre consolation.

1 Corinthiens 15,11-58

Posted in adversité (tribulations, épreuve), allégories et analogies, attestation (testament), attributs divins, âme (demeure de Dieu), baptême, cheminement spirituel, ciel (cieux), communion), confiance en Dieu (dans l'Église), courage (force), création (créateur), espérance, evangéliser (bonne nouvelle), foi (adhérence, profession), grâce (rendre grâce), homme nouveau, image de Dieu (ressemblance), Immuabilité divine (incorruptibilité), inhabitation divine, messie (Christ, mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), parole de Dieu (vivante), parousie (jour du Seigneur), passage de la mort, Père - Fils, péché, péché originel, prière d'intercession, profession), prophétie (oracle), résurrection, rétribution (couronne de gloire), révélation), royaume de Dieu (des cieux), royauté du Christ, semer (cultiver), shéol (hades), unité divine (union, vertus, vision béatifique, Voie with tags on 27 août 2012 by JL
Bref, eux ou moi, voilà ce que nous prêchons. Et voilà ce que vous avez cru.12 Or, si l’on prêche que le Christ est ressuscité des morts, comment certains parmi vous peuvent-ils dire qu’il n’y a pas de résurrection des morts ?13 S’il n’y a pas de résurrection des morts, le Christ non plus n’est pas ressuscité.14 Mais si le Christ n’est pas ressuscité, vide alors est notre message, vide aussi votre foi.15 Il se trouve même que nous sommes des faux témoins de Dieu, puisque nous avons attesté contre Dieu qu’il a ressuscité le Christ, alors qu’il ne l’a pas ressuscité, s’il est vrai que les morts ne ressuscitent pas.16 Car si les morts ne ressuscitent pas, le Christ non plus n’est pas ressuscité.17 Et si le Christ n’est pas ressuscité, vaine est votre foi ; vous êtes encore dans vos péchés.18 Alors aussi ceux qui se sont endormis dans le Christ ont péri.19 Si c’est pour cette vie seulement que nous avons mis notre espoir dans le Christ, nous sommes les plus à plaindre de tous les hommes.20 Mais non ; le Christ est ressuscité d’entre les morts, prémices de ceux qui se sont endormis.21 Car, la mort étant venue par un homme, c’est par un homme aussi que vient la résurrection des morts.22 De même en effet que tous meurent en Adam, ainsi tous revivront dans le Christ.23 Mais chacun à son rang : comme prémices, le Christ, ensuite ceux qui seront au Christ, lors de son Avènement.24 Puis ce sera la fin, lorsqu’il remettra la royauté à Dieu le Père, après avoir détruit toute Principauté, Domination et Puissance.25 Car il faut qu’il règne jusqu’à ce qu’il ait placé tous ses ennemis sous ses pieds.26 Le dernier ennemi détruit, c’est la Mort ;27 car il a tout mis sous ses pieds. Mais lorsqu’il dira : « Tous est soumis désormais », c’est évidemment à l’exclusion de Celui qui lui a soumis toutes choses.28 Et lorsque toutes choses lui auront été soumises, alors le Fils lui-même se soumettra à Celui qui lui a tout soumis, afin que Dieu soit tout en tous.29 S’il en était autrement, que gagneraient ceux qui se font baptiser pour les morts ? Si les morts ne ressuscitent absolument pas, pourquoi donc se fait-on baptiser pour eux ?30 Et nous-mêmes, pourquoi à toute heure nous exposer au péril ?31 Chaque jour je suis à la mort, aussi vrai, frères, que vous êtes pour moi un titre de gloire dans le Christ Jésus, notre Seigneur.32 Si c’est dans des vues humaines que j’ai livré combat contre les bêtes à Ephèse, que m’en revient-il ? Si les morts ne ressuscitent pas, mangeons et buvons, car demain nous mourrons.33 Ne vous y trompez pas : « Les mauvaises compagnies corrompent les bonnes moeurs. »34 Dégrisez-vous, comme il sied, et ne péchez pas ; car il en est parmi vous qui ignorent tout de Dieu. Je le dis à votre honte.35 Mais, dira-t-on, comment les morts ressuscitent-ils ? Avec quel corps reviennent-ils ?36 Insensé ! Ce que tu sèmes, toi, ne reprend vie s’il ne meurt.37 Et ce que tu sèmes, ce n’est pas le corps à venir, mais un simple grain, soit de blé, soit de quelque autre plante ;38 et Dieu lui donne un corps à son gré, à chaque semence un corps particulier.39 Toutes les chairs ne sont pas les mêmes, mais autre est la chair des hommes, autre la chair des bêtes, autre la chair des oiseaux, autre celle des poissons.40 Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres, mais autre est l’éclat des célestes, autre celui des terrestres.41 Autre l’éclat du soleil, autre l’éclat de la lune, autre l’éclat des étoiles. Une étoile même diffère en éclat d’une étoile.42 Ainsi en va-t-il de la résurrection des morts : on est semé dans la corruption, on ressuscite dans l’incorruptibilité ;43 on est semé dans l’ignominie, on ressuscite dans la gloire ; on est semé dans la faiblesse, on ressuscite dans la force ;44 on est semé corps psychique, on ressuscite corps spirituel. S’il y a un corps psychique, il y a aussi un corps spirituel.45 C’est ainsi qu’il est écrit : Le premier homme, Adam, a été fait âme vivante ; le dernier Adam, esprit vivifiant.46 Mais ce n’est pas le spirituel qui paraît d’abord ; c’est le psychique, puis le spirituel.47 Le premier homme, issu du sol, est terrestre, le second, lui, vient du ciel.48 Tel a été le terrestre, tels seront aussi les terrestres ; tel le céleste, tels seront aussi les célestes.49 Et de même que nous avons porté l’image du terrestre, nous porterons aussi l’image du céleste.50 Je l’affirme, frères : la chair et le sang ne peuvent hériter du Royaume de Dieu, ni la corruption hériter de l’incorruptibilité.51 Oui, je vais vous dire un mystère : nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons transformés.52 En un instant, en un clin d’oeil, au son de la trompette finale, car elle sonnera, la trompette, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons transformés.53 Il faut, en effet, que cet être corruptible revête l’incorruptibilité, que cet être mortel revête l’immortalité.54 Quand donc cet être corruptible aura revêtu l’incorruptibilité et que cet être mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite : La mort a été engloutie dans la victoire.55 Où est-elle, ô mort, ta victoire ? Où est-il, ô mort, ton aiguillon ?56 L’aiguillon de la mort, c’est le péché, et la force du péché, c’est la Loi.57 Mais grâces soient à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus Christ !58 Ainsi donc, mes frères bien-aimés, montrez-vous fermes, inébranlables, toujours en progrès dans l’oeuvre du Seigneur, sachant que votre labeur n’est pas vain dans le Seigneur.

1 Corinthiens 14,26-33

Posted in attributs divins, charismes, connaissance (intelligence de la foi), Eglise (assemblé, communauté), mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), paix (soulagement), prière de louange (cantique), prophète with tags on 25 août 2012 by JL
Que conclure, frères ? Lorsque vous vous assemblez, chacun peut avoir un cantique, un enseignement, une révélation, un discours en langue, une interprétation. Que tout se passe de manière à édifier.27 Parle-t-on en langue ? Que ce soit le fait de deux ou de trois tout au plus, et à tour de rôle ; et qu’il y ait un interprète.28 S’il n’y a pas d’interprète, qu’on se taise dans l’assemblée ; qu’on se parle à soi-même et à Dieu.29 Pour les prophètes, qu’il y en ait deux ou trois à parler, et que les autres jugent.30 Si un autre qui est assis a une révélation, que le premier se taise.31 Car vous pouvez tous prophétiser à tour de rôle, pour que tous soient instruits et tous exhortés.32 Les esprits des prophètes sont soumis aux prophètes ;33 car Dieu n’est pas un Dieu de désordre, mais de paix.

1 Corinthiens 12,1-31

Posted in anathème, attributs divins, baptême, charismes, chemin (voies du Seigneur), connaissance (intelligence de la foi), discernement, Eglise (assemblé, communauté), Esprit-Saint, foi (adhérence, profession), idolâtrie, magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), miracle (guérison, signe), païens (gentils), prière de guérison, prophète, prophétie (oracle), royauté du Christ, sagesse, souffrance (douleur), Trinité, unité divine (union, communion) with tags on 23 août 2012 by JL
Pour ce qui est des dons spirituels, frères, je ne veux pas vous voir dans l’ignorance.2 Quand vous étiez païens, vous le savez, vous étiez entraînés irrésistiblement vers les idoles muettes.3 C’est pourquoi, je vous le déclare : personne, parlant avec l’Esprit de Dieu, ne dit : « Anathème à Jésus », et nul ne peut dire : « Jésus est Seigneur », s’il n’est avec l’Esprit Saint.4 Il y a, certes, diversité de dons spirituels, mais c’est le même Esprit ;5 diversité de ministères, mais c’est le même Seigneur ;6 diversité d’opérations, mais c’est le même Dieu qui opère tout en tous.7 A chacun la manifestation de l’Esprit est donnée en vue du bien commun.8 A l’un, c’est un discours de sagesse qui est donné par l’Esprit ; à tel autre un discours de science, selon le même Esprit ;9 à un autre la foi, dans le même Esprit ; à tel autre les dons de guérisons, dans l’unique Esprit ;10 à tel autre la puissance d’opérer des miracles ; à tel autre la prophétie ; à tel autre le discernement des esprits ; à un autre les diversités de langues, à tel autre le don de les interpréter.11 Mais tout cela, c’est l’unique et même Esprit qui l’opère, distribuant ses dons à chacun en particulier comme il l’entend.12 De même, en effet, que le corps est un, tout en ayant plusieurs membres, et que tous les membres du corps, en dépit de leur pluralité, ne forment qu’un seul corps, ainsi en est-il du Christ.13 Aussi bien est-ce en un seul Esprit que nous tous avons été baptisés en un seul corps, Juifs ou Grecs, esclaves ou hommes libres, et tous nous avons été abreuvés d’un seul Esprit.14 Aussi bien le corps n’est-il pas un seul membre, mais plusieurs.15 Si le pied disait : « Parce que je ne suis pas la main, je ne suis pas du corps », il n’en serait pas moins du corps pour cela.16 Et si l’oreille disait : « Parce que je ne suis pas l’oeil, je ne suis pas du corps », elle n’en serait pas moins du corps pour cela.17 Si tout le corps était oeil, où serait l’ouïe ? Si tout était oreille, où serait l’odorat ?18 Mais, de fait, Dieu a placé les membres, et chacun d’eux dans le corps, selon qu’il a voulu.19 Si le tout était un seul membre, où serait le corps ?20 Mais, de fait, il y a plusieurs membres, et cependant un seul corps.21 L’oeil ne peut donc dire à la main : « Je n’ai pas besoin de toi », ni la tête à son tour dire aux pieds : « Je n’ai pas besoin de vous. »22 Bien plus, les membres du corps qui sont tenus pour plus faibles sont nécessaires ;23 et ceux que nous tenons pour les moins honorables du corps sont ceux-là mêmes que nous entourons de plus d’honneur, et ce que nous avons d’indécent, on le traite avec le plus de décence ;24 ce que nous avons de décent n’en a pas besoin. Mais Dieu a disposé le corps de manière à donner davantage d’honneur à ce qui en manque,25 pour qu’il n’y ait point de division dans le corps, mais qu’au contraire les membres se témoignent une mutuelle sollicitude.26 Un membre souffre-t-il ? Tous les membres souffrent avec lui. Un membre est-il à l’honneur ? Tous les membres se réjouissent avec lui.27 Or vous êtes, vous, le corps du Christ, et membres chacun pour sa part.28 Et ceux que Dieu a établis dans l’Eglise sont premièrement les apôtres, deuxièmement les prophètes, troisièmement les docteurs… Puis il y a les miracles, puis les dons de guérisons, d’assistance, de gouvernement, les diversités de langues.29 Tous sont-ils apôtres ? Tous prophètes ? Tous docteurs ? Tous font-ils des miracles ?30 Tous ont-ils des dons de guérisons ? Tous parlent-ils en langues ? Tous interprètent-ils ?31 Aspirez aux dons supérieurs. Et je vais encore vous montrer une voie qui les dépasse toutes.

1 Corinthiens 11,3-12

Posted in ange, attributs divins, mariage, providence (abandon) with tags on 22 août 2012 by JL

03 Mais je veux que vous le sachiez : la tête de tout homme, c’est le Christ ; la tête de la femme, c’est l’homme ; la tête du Christ, c’est Dieu.
04 Tout homme qui prie ou prophétise ayant quelque chose sur la tête fait honte à sa tête.
05 Toute femme qui prie ou prophétise sans avoir la tête couverte fait honte à sa tête : c’est exactement comme si elle était rasée.
06 En effet, si elle ne se couvre pas, qu’elle aille jusqu’à se faire tondre ; et si c’est une honte pour la femme d’être tondue ou rasée, qu’elle se couvre.
07 L’homme, lui, ne doit pas se couvrir la tête, puisqu’il est image et gloire de Dieu, et la femme est la gloire de l’homme.
08 Ce n’est pas l’homme, en effet, qui a été tiré de la femme, mais la femme qui a été tirée de l’homme,
09 et ce n’est pas l’homme qui a été créé à cause de la femme, mais la femme à cause de l’homme.
10 C’est pourquoi la femme doit avoir sur la tête un signe de sa dignité, à cause des anges.
11 Aussi bien, dans le Seigneur, ni la femme ne va sans l’homme, ni l’homme sans la femme ;12 car, de même que la femme a été tirée de l’homme, ainsi l’homme naît par la femme, et tout vient de Dieu.

1 Corinthiens 10,25-33

Posted in attributs divins, Eglise (assemblé, communauté), gloire de Dieu (glorifier), païens (gentils), salut (rédemption) with tags on 22 août 2012 by JL

25 Tout ce qui se vend au marché, mangez-en sans poser de questions par motif de conscience.
26 Car il est écrit : Au Seigneur, la terre et tout ce qui la remplit.
27 Si vous êtes invités par quelqu’un qui n’est pas croyant, et que vous vouliez vous rendre chez lui, mangez tout ce qu’on vous sert sans poser de questions par motif de conscience.
28 Mais si quelqu’un vous dit : « Cela, c’est de la viande offerte en sacrifice », n’en mangez pas, à cause de celui qui vous a prévenus et par motif de conscience ;
29 je ne parle pas de votre conscience à vous, mais de celle d’autrui. Pourquoi en effet ma liberté serait-elle jugée par la conscience d’un autre ?
30 Si je participe à un repas dans l’action de grâce, pourquoi me blâmer pour cette nourriture dont je rends grâce ?
31 Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, et quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu.32 Ne donnez scandale ni aux Juifs, ni aux Grecs, ni à l’Eglise de Dieu,33 tout comme moi je m’efforce de plaire en tout à tous, ne recherchant pas mon propre intérêt, mais celui du plus grand nombre, afin qu’ils soient sauvés.

1 Corinthiens 10,12-13

Posted in ascèse, attributs divins, courage (force), fidélité, orgueil (se glorifier), providence (abandon), tentation (filet), tomber (succomber, reniement) with tags on 22 août 2012 by JL

Ainsi donc, que celui qui se flatte d’être debout prenne garde de tomber.13 Aucune tentation ne vous est survenue, qui passât la mesure humaine. Dieu est fidèle ; il ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces ; mais avec la tentation, il vous donnera le moyen d’en sortir et la force de la supporter.

1 Corinthien 8,1-13

Posted in attributs divins, bonté divine (Amour), charité (générosité), conscience (examen), création (créateur), idolâtrie, messie (Christ, envoyé de Dieu), monothéisme, orgueil (se glorifier), Père - Fils, péché, témoignage (témoin), verbe (logos, alpha et omega) with tags on 19 août 2012 by JL
Pour ce qui est des viandes immolées aux idoles, nous avons tous la science, c’est entendu. Mais la science enfle ; c’est la charité qui édifie.2 Si quelqu’un s’imagine connaître quelque chose, il ne connaît pas encore comme il faut connaître ;3 mais si quelqu’un aime Dieu, celui-là est connu de lui.4 Donc, pour ce qui est de manger des viandes immolées aux idoles, nous savons qu’une idole n’est rien dans le monde et qu’il n’est de Dieu que le Dieu unique.5 Car, bien qu’il y ait, soit au ciel, soit sur la terre, de prétendus dieux – et de fait il y a quantité de dieux et quantité de seigneurs –,6 pour nous en tout cas, il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui tout vient et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus Christ, par qui tout existe et par qui nous sommes.7 Mais tous n’ont pas la science. Certains, par suite de leur fréquentation encore récente des idoles, mangent les viandes immolées comme telles, et leur conscience, qui est faible, s’en trouve souillée.8 Ce n’est pas un aliment, certes, qui nous rapprochera de Dieu. Si nous n’en mangeons pas, nous n’avons rien de moins ; et si nous en mangeons, nous n’avons rien de plus.9 Mais prenez garde que cette liberté dont vous usez ne devienne pour les faibles occasions de chute.10 Si en effet quelqu’un te voit, toi qui as la science, attablé dans un temple d’idoles, sa conscience à lui qui est faible ne va-t-elle pas se croire autorisée à manger des viandes immolées aux idoles ?11 Et ta science alors va faire périr le faible, ce frère pour qui le Christ est mort !12 En péchant ainsi contre vos frères, en blessant leur conscience, qui est faible, c’est contre le Christ que vous péchez.13 C’est pourquoi, si un aliment doit causer la chute de mon frère, je me passerai de viande à tout jamais, afin de ne pas causer la chute de mon frère.

1 Corinthiens 7,24-40

Posted in adversité (tribulations, épreuve), attachement, attributs divins, chasteté (célibat), confiance en Dieu (dans l'Église), mariage, monde, pardon (miséricorde, rémission), sainteté (saints) with tags on 19 août 2012 by JL
Que chacun, frères, demeure devant Dieu dans l’état où l’a trouvé son appel.25 Pour ce qui est des vierges, je n’ai pas d’ordre du Seigneur, mais je donne un avis en homme qui, par la miséricorde du Seigneur, est digne de confiance.26 Je pense donc que c’est une bonne chose, en raison de la détresse présente, que c’est une bonne chose pour l’homme d’être ainsi.27 Es-tu lié à une femme ? Ne cherche pas à rompre. N’es-tu pas lié à une femme ? Ne cherche pas de femme.28 Si cependant tu te maries, tu ne pèches pas ; et si la jeune fille se marie, elle ne pèche pas. Mais ceux-là connaîtront la tribulation dans leur chair, et moi, je voudrais vous l’épargner.29 Je vous le dis, frères : le temps se fait court. Que désormais ceux qui ont femme vivent comme s’ils n’en avaient pas ;30 ceux qui pleurent, comme s’il ne pleuraient pas ; ceux qui sont dans la joie, comme s’ils n’étaient pas dans la joie ; ceux qui achètent, comme s’ils ne possédaient pas ;31 ceux qui usent de ce monde, comme s’ils n’en usaient pas vraiment. Car elle passe, la figure de ce monde.32 Je voudrais vous voir exempts de soucis. L’homme qui n’est pas marié a souci des affaires du Seigneur, des moyens de plaire au Seigneur.33 Celui qui s’est marié a souci des affaires du monde, des moyens de plaire à sa femme ;34 et le voilà partagé. De même la femme sans mari, comme la jeune fille, a souci des affaires du Seigneur ; elle cherche à être sainte de corps et d’esprit. Celle qui s’est mariée a souci des affaires du monde, des moyens de plaire à son mari.35 Je dis cela dans votre propre intérêt, non pour vous tendre un piège, mais pour vous porter à ce qui est digne et qui attache sans partage au Seigneur.36 Si quelqu’un pense, étant en pleine ardeur juvénile, qu’il risque de mal se conduire vis-à-vis de sa fiancée, et que les choses doivent suivre leur cours, qu’il fasse ce qu’il veut : il ne pèche pas, qu’ils se marient !37 Mais celui qui a pris dans son coeur une ferme résolution, en dehors de toute contrainte, en gardant le plein contrôle de sa volonté, et a ainsi décidé en lui-même de respecter sa vierge, celui-là fait bien.38 Ainsi celui qui se marie avec sa fiancée fait bien, mais celui qui ne se marie pas avec elle fait mieux encore.39 La femme demeure liée à son mari aussi longtemps qu’il vit ; mais si le mari meurt, elle est libre d’épouser qui elle veut, dans le Seigneur seulement.40 Elle sera pourtant plus heureuse, à mon sens, si elle reste comme elle est. Et je pense bien, moi aussi, avoir l’Esprit de Dieu.

1 Corinthiens 6,12-20

Posted in adultère (fornication), attributs divins, Esprit-Saint, gloire de Dieu (glorifier), messie (Christ, envoyé de Dieu), péché, prière de louange (cantique), puissance divine, résurrection, salut (rédemption), temple de Dieu (sanctuaire, tente), unité divine (union, communion) with tags on 19 août 2012 by JL
Tout m’est permis » ; mais tout n’est pas profitable. « Tout m’est permis » ; mais je ne me laisserai, moi, dominer par rien.13 Les aliments sont pour le ventre et le ventre pour les aliments, et Dieu détruira ceux-ci comme celui-là. Mais le corps n’est pas pour la fornication ; il est pour le Seigneur, et le Seigneur pour le corps.14 Et Dieu, qui a ressuscité le Seigneur, nous ressuscitera, nous aussi, par sa puissance.15 Ne savez-vous pas que vos corps sont des membres du Christ ? Et j’irais prendre les membres du Christ pour en faire des membres de prostituée ! Jamais de la vie !16 Ou bien ne savez-vous pas que celui qui s’unit à la prostituée n’est avec elle qu’un seul corps ? Car il est dit : Les deux ne seront qu’une seule chair.17 Celui qui s’unit au Seigneur, au contraire, n’est avec lui qu’un seul esprit.18 Fuyez la fornication ! Tout péché que l’homme peut commettre est extérieur à son corps ; celui qui fornique, lui, pèche contre son propre corps.19 Ou bien ne savez-vous pas que votre corps est un temple du Saint Esprit, qui est en vous et que vous tenez de Dieu ? Et que vous ne vous appartenez pas ?20 Vous avez été bel et bien achetés ! Glorifiez donc Dieu dans votre corps.

1 Corinthiens 6,9-11

Posted in adultère (fornication), attributs divins, Esprit-Saint, idolâtrie, justice (justification, juste), messie (Christ, envoyé de Dieu), pardon (miséricorde, rémission), rétribution (couronne de gloire), royaume de Dieu (des cieux), sanctification (sanctifié), vices, Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 19 août 2012 by JL
Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront pas du Royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas ! Ni impudiques, ni idolâtres, ni adultères, ni dépravés, ni gens de moeurs infâmes,10 ni voleurs, ni cupides, pas plus qu’ivrognes, insulteurs ou rapaces, n’hériteront du Royaume de Dieu.11 Et cela, vous l’étiez bien, quelques-uns. Mais vous vous êtes lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés par le nom du Seigneur Jésus Christ et par l’Esprit de notre Dieu.

1 Corinthiens, 5,9-13

Posted in adultère (fornication), attributs divins, idolâtrie, jugement, magistère (ministère, Tradition), monde, païens (gentils), vices with tags on 18 août 2012 by JL
En vous écrivant, dans ma lettre, de n’avoir pas de relations avec des débauchés,10 je n’entendais nullement les débauchés de ce monde, ou bien les cupides et les rapaces, ou les idolâtres ; car il vous faudrait alors sortir du monde.11 Non, je vous ai écrit de n’avoir pas de rapports avec celui qui, tout en portant le nom de frère, serait débauché, cupide, idolâtre, insulteur, ivrogne ou rapace, et même, avec un tel homme, de ne point prendre de repas.12 Qu’ai-je à faire en effet de juger ceux du dehors ? N’est-ce pas ceux du dedans que vous jugez, vous ?13 Ceux du dehors, c’est Dieu qui les jugera. Enlevez le mauvais du milieu de vous.

1Corinthiens 4,1-5

Posted in allégories et analogies, attributs divins, conscience (examen), disciple, fidélité, jugement, justice (justification, juste), magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), omniscience divine (prescience), parousie (jour du Seigneur), pureté du coeur (purification), rétribution (couronne de gloire), ténèbre (obscurité) with tags on 18 août 2012 by JL
Qu’on nous regarde donc comme des serviteurs du Christ et des intendants des mystères de Dieu.2 Or, ce qu’en fin de compte on demande à des intendants, c’est que chacun soit trouvé fidèle.3 Pour moi, il m’importe fort peu d’être jugé par vous ou par un tribunal humain. Bien plus, je ne me juge pas moi-même.4 Ma conscience, il est vrai, ne me reproche rien, mais je n’en suis pas justifié pour autant ; mon juge, c’est le Seigneur.5 Ainsi donc, ne portez pas de jugement prématuré. Laissez venir le Seigneur ; c’est lui qui éclairera les secrets des ténèbres et rendra manifestes les desseins des coeurs. Et alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui revient.

1 Corinthiens 3, 16-17

Posted in allégories et analogies, attributs divins, Esprit-Saint, inhabitation divine, temple de Dieu (sanctuaire, tente) with tags on 17 août 2012 by JL
Ne savez-vous pas que vous êtes un temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ?17 Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, celui-là, Dieu le détruira. Car le temple de Dieu est sacré, et ce temple, c’est vous.

1 Corinthiens 3,1-16

Posted in allégories et analogies, attributs divins, discernement, don de Dieu, Eglise (assemblé, communauté), evangéliser (bonne nouvelle), foi (adhérence, profession), fondement (pierre d'angle), grâce (rendre grâce), initiative divine, jalousie, magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), passage de la mort, purgatoire, rétribution (couronne de gloire), salut (rédemption) with tags on 17 août 2012 by JL
Pour moi, frères, je n’ai pu vous parler comme à des hommes spirituels, mais comme à des êtres de chair, comme à de petits enfants dans le Christ.2 C’est du lait que je vous ai donné à boire, non une nourriture solide ; vous ne pouviez encore la supporter. Mais vous ne le pouvez pas davantage maintenant,3 car vous êtes encore charnels. Du moment qu’il y a parmi vous jalousie et dispute, n’êtes-vous pas charnels et votre conduite n’est-elle pas tout humaine ?4 Lorsque vous dites, l’un : « Moi, je suis à Paul », et l’autre : « Moi, à Apollos », n’est-ce pas là bien humain ?5 Qu’est-ce donc qu’Apollos ? Et qu’est-ce que Paul ? Des serviteurs par qui vous avez embrassé la foi, et chacun d’eux selon ce que le Seigneur lui a donné.6 Moi, j’ai planté, Apollos a arrosé ; mais c’est Dieu qui donnait la croissance.7 Ainsi donc, ni celui qui plante n’est quelque chose, ni celui qui arrose, mais celui qui donne la croissance : Dieu.8 Celui qui plante et celui qui arrose ne font qu’un, mais chacun recevra son propre salaire selon son propre labeur.9 Car nous sommes les coopérateurs de Dieu ; vous êtes le champ de Dieu, l’édifice de Dieu.10 Selon la grâce de Dieu qui m’a été accordée, tel un bon architecte, j’ai posé le fondement. Un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il y bâtit.11 De fondement, en effet, nul n’en peut poser d’autre que celui qui s’y trouve, c’est-à-dire Jésus Christ.12 Que si sur ce fondement on bâtit avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, de la paille,13 l’oeuvre de chacun deviendra manifeste ; le Jour, en effet, la fera connaître, car il doit se révéler dans le feu, et c’est ce feu qui éprouvera la qualité de l’oeuvre de chacun.14 Si l’oeuvre bâtie sur le fondement subsiste, l’ouvrier recevra une récompense ;15 si son oeuvre est consumée, il en subira la perte ; quant à lui, il sera sauvé, mais comme à travers le feu.

1 Corinthiens 2,1-16

Posted in attributs divins, charismes, crucifixion, Esprit-Saint, foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), homme nouveau, inhabitation divine, messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), prédestination (prescience), prophétie (oracle), puissance divine, rétribution (couronne de gloire), royauté du Christ, sagesse, Trinité with tags on 17 août 2012 by JL
Pour moi, quand je suis venu chez vous, frères, je ne suis pas venu vous annoncer le mystère de Dieu avec le prestige de la parole ou de la sagesse.2 Non, je n’ai rien voulu savoir parmi vous, sinon Jésus Christ, et Jésus Christ crucifié.3 Moi-même, je me suis présenté à vous faible, craintif et tout tremblant,4 et ma parole et mon message n’avaient rien des discours persuasifs de la sagesse ; c’était une démonstration d’Esprit et de puissance,5 pour que votre foi reposât, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu.6 Pourtant, c’est bien de sagesse que nous parlons parmi les parfaits, mais non d’une sagesse de ce monde ni des princes de ce monde, voués à la destruction.7 Ce dont nous parlons, au contraire, c’est d’une sagesse de Dieu, mystérieuse, demeurée cachée, celle que, dès avant les siècles, Dieu a par avance destinée pour notre gloire,8 celle qu’aucun des princes de ce monde n’a connue – s’ils l’avaient connue, en effet, ils n’auraient pas crucifié le Seigneur de la Gloire —9 mais, selon qu’il est écrit, nous annonçons ce que l’oeil n’a pas vu, ce que l’oreille n’a pas entendu, ce qui n’est pas monté au coeur de l’homme, tout ce que Dieu a préparé pour ceux qui l’aiment.10 Car c’est à nous que Dieu l’a révélé par l’Esprit ; l’Esprit en effet sonde tout, jusqu’aux profondeurs de Dieu.11 Qui donc entre les hommes sait ce qui concerne l’homme, sinon l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même, nul ne connaît ce qui concerne Dieu, sinon l’Esprit de Dieu.12 Or, nous n’avons pas reçu, nous, l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, pour connaître les dons gracieux que Dieu nous a faits.13 Et nous en parlons non pas avec des discours enseignés par l’humaine sagesse, mais avec ceux qu’enseigne l’Esprit, exprimant en termes spirituels des réalités spirituelles.14 L’homme psychique n’accueille pas ce qui est de l’Esprit de Dieu : c’est folie pour lui et il ne peut le connaître, car c’est spirituellement qu’on en juge.15 L’homme spirituel, au contraire, juge de tout, et lui-même n’est jugé par personne.16 Qui en effet a connu la pensée du Seigneur, pour pouvoir l’instruire ? Et nous l’avons, nous, la pensée du Christ.

1 Corinthiens 1,18-31

Posted in attributs divins, connaissance (intelligence de la foi), crucifixion, elu (élection divine), justice (justification, juste), messie (Christ, envoyé de Dieu), miracle (guérison, signe), monde, orgueil (se glorifier), païens (gentils), porter sa croix, prophétie (oracle), puissance divine, reniement (rejet, mépris), sagesse, sainteté (saints), salut (rédemption), sanctification (sanctifié) with tags on 17 août 2012 by JL
Le langage de la croix, en effet, est folie pour ceux qui se perdent, mais pour ceux qui se sauvent, pour nous, il est puissance de Dieu.19 Car il est écrit : Je détruirai la sagesse des sages, et l’intelligence des intelligents je la rejetterai.20 Où est-il, le sage ? Où est-il, l’homme cultivé ? Où est-il, le raisonneur de ce siècle ? Dieu n’a-t-il pas frappé de folie la sagesse du monde ?21 Puisqu’en effet le monde, par le moyen de la sagesse, n’a pas reconnu Dieu dans la sagesse de Dieu, c’est par la folie du message qu’il a plu à Dieu de sauver les croyants.22 Alors que les Juifs demandent des signes et que les Grecs sont en quête de sagesse,23 nous proclamons, nous, un Christ crucifié, scandale pour les Juifs et folie pour les païens,24 mais pour ceux qui sont appelés, Juifs et Grecs, c’est le Christ, puissance de Dieu et sagesse de Dieu.25 Car ce qui est folie de Dieu est plus sage que les hommes, et ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes.26 Aussi bien, frères, considérez votre appel : il n’y a pas beaucoup de sages selon la chair, pas beaucoup de puissants, pas beaucoup de gens bien nés.27 Mais ce qu’il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour confondre les sages ; ce qu’il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour confondre ce qui est fort ;28 ce qui dans le monde est sans naissance et ce que l’on méprise, voilà ce que Dieu a choisi ; ce qui n’est pas, pour réduire à rien ce qui est,29 afin qu’aucune chair n’aille se glorifier devant Dieu.30 Car c’est par Lui que vous êtes dans le Christ Jésus qui est devenu pour nous sagesse venant de Dieu, justice, sanctification et rédemption,31 afin que, comme il est écrit, celui qui se glorifie, qu’il se glorifie dans le Seigneur.

1 Corinthiens 1,1-17

Posted in attributs divins, connaissance (intelligence de la foi), courage (force), Eglise (assemblé, communauté), fidélité, grâce (rendre grâce), initiative divine, magistère (ministère, Tradition), paix (soulagement), parole de Dieu (vivante), parousie (jour du Seigneur), Père - Fils, prière de demande, royauté du Christ, sagesse, sanctification (sanctifié), témoignage (témoin), unité divine (union, communion), volonté divine with tags on 17 août 2012 by JL

01 PAUL, APPELE par la volonté de Dieu pour être apôtre du Christ Jésus, et Sosthène notre frère,

02 à l’Église de Dieu qui est à Corinthe, à ceux qui ont été sanctifiés dans le Christ Jésus et sont appelés à être saints avec tous ceux qui, en tout lieu, invoquent le nom de notre Seigneur Jésus Christ, leur Seigneur et le nôtre.

03 À vous, la grâce et la paix, de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ.

04 Je ne cesse de rendre grâce à Dieu à votre sujet, pour la grâce qu’il vous a donnée dans le Christ Jésus ;

05 en lui vous avez reçu toutes les richesses, toutes celles de la parole et de la connaissance de Dieu.

06 Car le témoignage rendu au Christ s’est établi fermement parmi vous.

07 Ainsi, aucun don de grâce ne vous manque, à vous qui attendez de voir se révéler notre Seigneur Jésus Christ.

08 C’est lui qui vous fera tenir fermement jusqu’au bout, et vous serez sans reproche au jour de notre Seigneur Jésus Christ.

09 Car Dieu est fidèle, lui qui vous a appelés à vivre en communion avec son Fils, Jésus Christ notre Seigneur.

10 Frères, je vous exhorte au nom de notre Seigneur Jésus Christ : ayez tous un même langage ; qu’il n’y ait pas de division entre vous, soyez en parfaite harmonie de pensées et d’opinions.

11 Il m’a été rapporté à votre sujet, mes frères, par les gens de chez Chloé, qu’il y a entre vous des rivalités.

12 Je m’explique. Chacun de vous prend parti en disant : « Moi, j’appartiens à Paul », ou bien : « Moi, j’appartiens à Apollos », ou bien : « Moi, j’appartiens à Pierre », ou bien : « Moi, j’appartiens au Christ ».

13 Le Christ est-il donc divisé ? Est-ce Paul qui a été crucifié pour vous ? Est-ce au nom de Paul que vous avez été baptisés ?

14 Je remercie Dieu de n’avoir baptisé aucun de vous, sauf Crispus et Gaïus :

15 ainsi on ne pourra pas dire que vous avez été baptisés en mon nom.

16 En fait, j’ai aussi baptisé Stéphanas et les gens de sa maison ; et je ne sais plus si j’ai baptisé quelqu’un d’autre.

17 Le Christ, en effet, ne m’a pas envoyé pour baptiser, mais pour annoncer l’Évangile, et cela sans avoir recours au langage de la sagesse humaine, ce qui rendrait vaine la croix du Christ.

Romains 16,25-27

Posted in attributs divins, connaissance (intelligence de la foi), eternité (vie éternelle), evangéliser (bonne nouvelle), foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), messie (Christ, envoyé de Dieu), mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), obéissance (désobéissance), parole de Dieu (vivante), prière de louange (cantique) with tags on 16 août 2012 by JL
A Celui qui a le pouvoir de vous affermir conformément à l’Evangile que j’annonce en prêchant Jésus Christ, révélation d’un mystère enveloppé de silence aux siècles éternels,26 mais aujourd’hui manifesté, et par des Ecritures qui le prédisent selon l’ordre du Dieu éternel porté à la connaissance de toutes les nations pour les amener à l’obéissance de la foi ;27 à Dieu qui seul est sage, par Jésus Christ, à lui soit la gloire aux siècles des siècles ! Amen.

Romains 16,17-20

Posted in attributs divins, charismes, diable (démon, Satan, Lucifer), faux prophète, joie divine, magistère (ministère, Tradition), mal (méchanceté, iniquité), obéissance (désobéissance), paix (soulagement), prudence with tags on 16 août 2012 by JL
Je vous en prie, frères, gardez-vous de ces fauteurs de dissensions et de scandales contre l’enseignement que vous avez reçu ; évitez-les.18 Car ces sortes de gens ne servent pas notre Seigneur le Christ, mais leur ventre, et par des discours doucereux et flatteurs séduisent les coeurs simples.19 En effet, le renom de votre obéissance s’est répandu partout et vous faites ma joie ; mais je veux que vous soyez avisés pour le bien et malhabiles pour le mal.20 Le Dieu de la paix écrasera bien vite Satan sous vos pieds.

Romains 14,17-19

Posted in attributs divins, Esprit-Saint, joie divine, justice (justification, juste), paix (soulagement), royaume de Dieu (des cieux) with tags on 15 août 2012 by JL
Car le règne de Dieu n’est pas affaire de nourriture ou de boisson, il est justice, paix et joie dans l’Esprit Saint.18 Celui en effet qui sert le Christ de la sorte est agréable à Dieu et approuvé des hommes.19 Poursuivons donc ce qui favorise la paix et l’édification mutuelle.

Romains 14,10-13

Posted in attributs divins, buter (pierre d'achoppement), gloire de Dieu (glorifier), jugement, jugement dernier, prophétie (oracle), reniement (rejet, mépris), tomber (succomber, reniement) with tags on 15 août 2012 by JL
Mais toi, pourquoi juger ton frère ? Et toi, pourquoi mépriser ton frère ? Tous, en effet, nous comparaîtrons au tribunal de Dieu,11 car il est écrit : Par ma vie, dit le Seigneur, tout genou devant moi fléchira, et toute langue rendra gloire à Dieu.12 C’est donc que chacun de nous rendra compte à Dieu pour soi-même.13 Finissons-en donc avec ces jugements les uns sur les autres : jugez plutôt qu’il ne faut rien mettre devant votre frère qui le fasse buter ou tomber.

Romains 12,1-3

Posted in attributs divins, charismes, culte spirituel, discernement, don de soi (donner sa vie), foi (adhérence, profession), grâce (rendre grâce), homme nouveau, humilité, monde, pardon (miséricorde, rémission), prière d'offrande, sainteté (saints), volonté divine with tags on 15 août 2012 by JL
Je vous exhorte donc, frères, par la miséricorde de Dieu, à offrir vos personnes en hostie vivante, sainte, agréable à Dieu : c’est là le culte spirituel que vous avez à rendre.2 Et ne vous modelez pas sur le monde présent, mais que le renouvellement de votre jugement vous transforme et vous fasse discerner quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, ce qui lui plaît, ce qui est parfait.3 Au nom de la grâce qui m’a été donnée, je le dis à tous et à chacun : ne vous surestimez pas plus qu’il ne faut vous estimer, mais gardez de vous une sage estime, chacun selon le degré de foi que Dieu lui a départi.

Romain 11,33-36

Posted in abîme, attributs divins, cheminement spirituel, gloire de Dieu (glorifier), mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), prière de louange (cantique), richesse (danger de la richesse), sagesse, science divine et infuse with tags on 15 août 2012 by JL
O abîme de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu ! Que ses décrets sont insondables et ses voies incompréhensibles !34 Qui en effet a jamais connu la pensée du Seigneur ? Qui en fut jamais le conseiller ?35 Ou bien qui l’a prévenu de ses dons pour devoir être payé de retour ?36 Car tout est de lui et par lui et pour lui. A lui soit la gloire éternellement ! Amen.

Romains 11,13-32

Posted in allégories et analogies, alliance (ancienne et nouvelle), attributs divins, bonté divine (Amour), colère de Dieu, elu (élection divine), evangéliser (bonne nouvelle), foi (adhérence, profession), humilité, libération (délivrance), magistère (ministère, Tradition), monde, mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), orgueil (se glorifier), païens (gentils), pardon (miséricorde, rémission), péché, piété (impiété, incrédulité), prophétie (oracle), résurrection, sagesse, sainteté (saints), salut (rédemption), shéol (hades), tomber (succomber, reniement) with tags on 15 août 2012 by JL
Or je vous le dis à vous, les païens, je suis bien l’apôtre des païens et j’honore mon ministère,14 mais c’est avec l’espoir d’exciter la jalousie de ceux de mon sang et d’en sauver quelques-uns.15 Car si leur mise à l’écart fut une réconciliation pour le monde, que sera leur admission, sinon une résurrection d’entre les morts ?16 Or si les prémices sont saintes, toute la pâte aussi ; et si la racine est sainte, les branches aussi.17 Mais si quelques-unes des branches ont été coupées tandis que toi, sauvageon d’olivier tu as été greffé parmi elles pour bénéficier avec elles de la sève de l’olivier,18 ne va pas te glorifier aux dépens des branches. Ou si tu veux te glorifier, ce n’est pas toi qui portes la racine, c’est la racine qui te porte.19 Tu diras : On a coupé des branches, pour que, moi, je fusse greffé.20 Fort bien. Elles ont été coupées pour leur incrédulité, et c’est la foi qui te fait tenir. Ne t’enorgueillis pas ; crains plutôt.21 Car si Dieu n’a pas épargné les branches naturelles, prends garde qu’il ne t’épargne pas davantage.22 Considère donc la bonté et la sévérité de Dieu : sévérité envers ceux qui sont tombés, et envers toi bonté, pourvu que tu demeures en cette bonté ; autrement tu seras retranché toi aussi. 23 Et eux, s’ils ne demeurent pas dans l’incrédulité, ils seront greffés : Dieu est bien assez puissant pour les greffer à nouveau.24 En effet, si toi tu as été retranché de l’olivier sauvage auquel tu appartenais par nature, et greffé, contre nature, sur un olivier franc, combien plus eux, les branches naturelles, seront-ils greffés sur leur propre olivier !25 Car je ne veux pas, frères, vous laisser ignorer ce mystère, de peur que vous ne vous complaisiez en votre sagesse : une partie d’Israël s’est endurcie jusqu’à ce que soit entrée la totalité des païens,26 et ainsi tout Israël sera sauvé, comme il est écrit : De Sion viendra le Libérateur, il ôtera les impiétés du milieu de Jacob.27 Et voici quelle sera mon alliance avec eux lorsque j’enlèverai leurs péchés.28 Ennemis, il est vrai, selon l’Evangile, à cause de vous, ils sont, selon l’Election, chéris à cause de leurs pères.29 Car les dons et l’appel de Dieu sont sans repentance.30 En effet, de même que jadis vous avez désobéi à Dieu et qu’au temps présent vous avez obtenu miséricorde grâce à leur désobéissance,31 eux de même au temps présent ont désobéi grâce à la miséricorde exercée envers vous, afin qu’eux aussi ils obtiennent au temps présent miséricorde.32 Car Dieu a enfermé tous les hommes dans la désobéissance pour faire à tous miséricorde.

Romains 9,1-33

Posted in allégories et analogies, anathème, attributs divins, bénédiction (malédiction), buter (pierre d'achoppement), colère de Dieu, conscience (examen), divinité du Christ, elu (élection divine), enfant de Dieu (adoption divine), enfer (damnation, perdition), Esprit-Saint, fécondité (prospérité, postérité), foi (adhérence, profession), fondement (pierre d'angle), gloire de Dieu (glorifier), initiative divine, Jérusalem (Sion), justice (justification, juste), loi, messie (Christ, envoyé de Dieu), païens (gentils), pardon (miséricorde, rémission), parole de Dieu (vivante), petit reste, peuple de Dieu (Israël), promesse divine (serment), prophétie (oracle), puissance divine, richesse (danger de la richesse), salut (rédemption), souffrance (douleur), témoignage (témoin), tristesse, volonté divine with tags on 11 août 2012 by JL
Je dis la vérité dans le Christ, je ne mens point — ma conscience m’en rend témoignage dans l’Esprit Saint –,2 j’éprouve une grande tristesse et une douleur incessante en mon coeur.3 Car je souhaiterais d’être moi-même anathème, séparé du Christ, pour mes frères, ceux de ma race selon la chair,4 eux qui sont Israélites, à qui appartiennent l’adoption filiale, la gloire, les alliances, la législation, le culte, les promesses5 et aussi les patriarches, et de qui le Christ est issu selon la chair, lequel est au-dessus de tout, Dieu béni éternellement ! Amen.6 Non certes que la parole de Dieu ait failli. Car tous les descendants d’Israël ne sont pas Israël.7 De même que, pour être postérité d’Abraham, tous ne sont pas ses enfants ; mais c’est par Isaac qu’une descendance portera ton nom,8 ce qui signifie : ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont enfants de Dieu, seuls comptent comme postérité les enfants de la promesse.9 Voici en effet les termes de la promesse : Vers cette époque je viendrai et Sara aura un fils.10 Mieux encore, Rébecca avait conçu d’un seul homme, Isaac notre père :11 or, avant la naissance des enfants, quand ils n’avaient fait ni bien ni mal, pour que s’affirmât la liberté de l’élection divine,12 qui dépend de celui qui appelle et non des oeuvres, il lui fut dit : L’aîné servira le cadet,13 selon qu’il est écrit : J’ai aimé Jacob et j’ai haï Esaü.14 Qu’est-ce à dire ? Dieu serait-il injuste ? Certes non !15 Car il dit à Moïse : Je fais miséricorde à qui je fais miséricorde et j’ai pitié de qui j’ai pitié.16 Il n’est donc pas question de l’homme qui veut ou qui court, mais de Dieu qui fait miséricorde.17 Car l’Ecriture dit au Pharaon : Je t’ai suscité à dessein pour montrer en toi ma puissance et pour qu’on célèbre mon nom par toute la terre.18 Ainsi donc il fait miséricorde à qui il veut, et il endurcit qui il veut.19 Tu vas donc me dire : Qu’a-t-il encore à blâmer ? Qui résiste en effet à sa volonté ?20 O homme ! vraiment, qui es-tu pour disputer avec Dieu ? L’oeuvre va-t-elle dire à celui qui l’a modelée : Pourquoi m’as-tu faite ainsi ?21 Le potier n’est-il pas maître de son argile pour fabriquer de la même pâte un vase de luxe ou un vase ordinaire ?22 Eh bien ! si Dieu, voulant manifester sa colère et faire connaître sa puissance, a supporté avec beaucoup de longanimité des vases de colère devenus dignes de perdition,23 dans le dessein de manifester la richesse de sa gloire envers des vases de miséricorde qu’il a d’avance préparés pour la gloire,24 envers nous qu’il a appelés non seulement d’entre les Juifs mais encore d’entre les païens…25 C’est bien ce qu’il dit en Osée : J’appellerai mon peuple celui qui n’était pas mon peuple, et bien-aimée celle qui n’était pas la bien-aimée.26 Et au lieu même où on leur avait dit : « Vous n’êtes pas mon peuple », on les appellera fils du Dieu vivant.27 Et Isaïe s’écrie en faveur d’Israël : Quand le nombre des fils d’Israël serait comme le sable de la mer, le reste sera sauvé :28 car sans retard ni reprise le Seigneur accomplira sa parole sur la terre.29 Et comme l’avait prédit Isaïe : Si le Seigneur Sabaot ne nous avait laissé un germe, nous serions devenus comme Sodome, assimilés à Gomorrhe.30 Que conclure ? Que des païens qui ne poursuivaient pas de justice ont atteint une justice, la justice de la foi,31 tandis qu’Israël qui poursuivait une loi de justice, n’a pas atteint la Loi.32 Pourquoi ? Parce que, au lieu de recourir à la foi, ils comptaient sur les oeuvres. Ils ont buté contre la pierre d’achoppement,33 comme il est écrit : Voici que je pose en Sion une pierre d’achoppement et un rocher qui fait tomber ; mais qui croit en lui ne sera pas confondu.
 

Romains 8,28-39

Posted in action divine, adversité (tribulations, épreuve), ange, attributs divins, bonté divine (Amour), discernement, droite de Dieu, elu (élection divine), enfant de Dieu (adoption divine), gloire de Dieu (glorifier), homme nouveau, image de Dieu (ressemblance), initiative divine, justice (justification, juste), libération (délivrance), messie (Christ, envoyé de Dieu), persécution, prédestination (prescience), prière d'intercession, résurrection, sauveur, shéol (hades) with tags on 10 août 2012 by JL
Et nous savons qu’avec ceux qui l’aiment, Dieu collabore en tout pour leur bien, avec ceux qu’il a appelés selon son dessein.29 Car ceux que d’avance il a discernés, il les a aussi prédestinés à reproduire l’image de son Fils, afin qu’il soit l’aîné d’une multitude de frères ;30 et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés ; ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés ; ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés.31 Que dire après cela ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?32 Lui qui n’a pas épargné son propre Fils mais l’a livré pour nous tous, comment avec lui ne nous accordera-t-il pas toute faveur ?33 Qui se fera l’accusateur de ceux que Dieu a élus ? C’est Dieu qui justifie.34 Qui donc condamnera ? Le Christ Jésus, celui qui est mort, que dis-je ? Ressuscité, qui est à la droite de Dieu, qui intercède pour nous ?35 Qui nous séparera de l’amour du Christ ? La tribulation, l’angoisse, la persécution, la faim, la nudité, les périls, le glaive ?36 Selon le mot de l’Ecriture : A cause de toi, l’on nous met à mort tout le long du jour ; nous avons passé pour des brebis d’abattoir.37 Mais en tout cela nous sommes les grands vainqueurs par celui qui nous a aimés.38 Oui, j’en ai l’assurance, ni mort ni vie, ni anges ni principautés, ni présent ni avenir, ni puissances,39 ni hauteur ni profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté dans le Christ Jésus notre Seigneur.

Romains 8,14-23

Posted in attestation (testament), attributs divins, création (créateur), diable (démon, Satan, Lucifer), enfant de Dieu (adoption divine), espérance, Esprit-Saint, gloire de Dieu (glorifier), inhabitation divine, libération (délivrance), messie (Christ, envoyé de Dieu), mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), orgueil (se glorifier), Père - Fils, péché, péché originel, rétribution (couronne de gloire), salut (rédemption), souffrance (douleur), vanité (futilité) with tags on 10 août 2012 by JL
En effet, tous ceux qu’anime l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu.15 Aussi bien n’avez-vous pas reçu un esprit d’esclaves pour retomber dans la crainte ; vous avez reçu un esprit de fils adoptifs qui nous fait nous écrier : Abba ! Père !16 L’Esprit en personne se joint à notre esprit pour attester que nous sommes enfants de Dieu.17 Enfants, et donc héritiers ; héritiers de Dieu, et cohéritiers du Christ, puisque nous souffrons avec lui pour être aussi glorifiés avec lui.18 J’estime en effet que les souffrances du temps présent ne sont pas à comparer à la gloire qui doit se révéler en nous.19 Car la création en attente aspire à la révélation des fils de Dieu :20 si elle fut assujettie à la vanité, — non qu’elle l’eût voulu, mais à cause de celui qui l’y a soumise, — c’est avec l’espérance21 d’être elle aussi libérée de la servitude de la corruption pour entrer dans la liberté de la gloire des enfants de Dieu.22 Nous le savons en effet, toute la création jusqu’à ce jour gémit en travail d’enfantement.23 Et non pas elle seule : nous-mêmes qui possédons les prémices de l’Esprit, nous gémissons nous aussi intérieurement dans l’attente de la rédemption de notre corps.

Romains 8,1-14

Posted in amitié divine, attributs divins, enfant de Dieu (adoption divine), Esprit-Saint, grâce (rendre grâce), homme nouveau, inhabitation divine, justice (justification, juste), kénose (abaissement, cœur brisé), libération (délivrance), loi, messie (Christ, envoyé de Dieu), paix (soulagement), péché, résurrection, shéol (hades), Trinité with tags on 10 août 2012 by JL
Il n’y a donc plus maintenant de condamnation pour ceux qui sont dans le Christ Jésus.2 La loi de l’Esprit qui donne la vie dans le Christ Jésus t’a affranchi de la loi du péché et de la mort.3 De fait, chose impossible à la Loi, impuissante du fait de la chair, Dieu, en envoyant son propre Fils avec une chair semblable à celle du péché et en vue du péché, a condamné le péché dans la chair,4 afin que le précepte de la Loi fût accompli en nous dont la conduite n’obéit pas à la chair mais à l’esprit.5 En effet, ceux qui vivent selon la chair désirent ce qui est charnel ; ceux qui vivent selon l’esprit, ce qui est spirituel.6 Car le désir de la chair, c’est la mort, tandis que le désir de l’esprit, c’est la vie et la paix,7 puisque le désir de la chair est inimitié contre Dieu : il ne se soumet pas à la loi de Dieu, il ne le peut même pas,8 et ceux qui sont dans la chair ne peuvent plaire à Dieu.9 Vous, vous n’êtes pas dans la chair mais dans l’esprit, puisque l’Esprit de Dieu habite en vous. Qui n’a pas l’Esprit du Christ ne lui appartient pas,10 mais si le Christ est en vous, bien que le corps soit mort déjà en raison du péché, l’Esprit est vie en raison de la justice.11 Et si l’Esprit de Celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, Celui qui a ressuscité le Christ Jésus d’entre les morts donnera aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.12 Ainsi donc, mes frères, nous sommes débiteurs, mais non point envers la chair pour devoir vivre selon la chair.13 Car si vous vivez selon la chair, vous mourrez. Mais si par l’Esprit vous faites mourir les oeuvres du corps, vous vivrez.14 En effet, tous ceux qu’anime l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu.

Romains 7,4-25

Posted in attributs divins, cheminement spirituel, convoitise (passions), Esprit-Saint, grâce (rendre grâce), humilité, justice (justification, juste), libération (délivrance), loi, mal (méchanceté, iniquité), messie (Christ, envoyé de Dieu), mort (source de vie), péché, péché originel, porter du fruit, résurrection, shéol (hades), vices with tags on 1 août 2012 by JL
Ainsi, mes frères, vous de même vous avez été mis à mort à l’égard de la Loi par le corps du Christ pour appartenir à un autre, à Celui qui est ressuscité d’entre les morts, afin que nous fructifiions pour Dieu.5 De fait, quand nous étions dans la chair, les passions pécheresses qui se servent de la Loi opéraient en nos membres afin que nous fructifiions pour la mort.6 Mais à présent nous avons été dégagés de la Loi, étant morts à ce qui nous tenait prisonniers, de manière à servir dans la nouveauté de l’esprit et non plus dans la vétusté de la lettre.7 Qu’est-ce à dire ? Que la Loi est péché ? Certes non ! Seulement je n’ai connu le péché que par la Loi. Et, de fait, j’aurais ignoré la convoitise si la Loi n’avait dit : Tu ne convoiteras pas !8 Mais, saisissant l’occasion, le péché par le moyen du précepte produisit en moi toute espèce de convoitise : car sans la Loi le péché n’est qu’un mort.9 Ah ! je vivais jadis sans la Loi ; mais quand le précepte est survenu, le péché a pris vie10 tandis que moi je suis mort, et il s’est trouvé que le précepte fait pour la vie me conduisit à la mort.11 Car le péché saisit l’occasion et, utilisant le précepte, me séduisit et par son moyen me tua.12 La Loi, elle, est donc sainte, et saint le précepte, et juste et bon.13 Une chose bonne serait-elle donc devenue mort pour moi ? Certes non ! Mais c’est le péché, lui, qui, afin de paraître péché, se servit d’une chose bonne pour me procurer la mort, afin que le péché exerçât toute sa puissance de péché par le moyen du précepte.14 En effet, nous savons que la Loi est spirituelle ; mais moi je suis un être de chair, vendu au pouvoir du péché.15 Vraiment ce que je fais je ne le comprends pas : car je ne fais pas ce que je veux, mais je fais ce que je hais.16 Or si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais, d’accord avec la Loi, qu’elle est bonne ;17 en réalité ce n’est plus moi qui accomplis l’action, mais le péché qui habite en moi.18 Car je sais que nul bien n’habite en moi, je veux dire dans ma chair ; en effet, vouloir le bien est à ma portée, mais non pas l’accomplir :19 puisque je ne fais pas le bien que je veux et commets le mal que je ne veux pas.20 Or si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui accomplis l’action, mais le péché qui habite en moi.21 Je trouve donc une loi s’imposant à moi, quand je veux faire le bien ; le mal seul se présente à moi.22 Car je me complais dans la loi de Dieu du point de vue de l’homme intérieur ;23 mais j’aperçois une autre loi dans mes membres qui lutte contre la loi de ma raison et m’enchaîne à la loi du péché qui est dans mes membres.24 Malheureux homme que je suis ! Qui me délivrera de ce corps qui me voue à la mort ?25 Grâces soient à Dieu par Jésus Christ notre Seigneur ! C’est donc bien moi qui par la raison sers une loi de Dieu et par la chair une loi de péché.

Romains 6,1-23

Posted in adultère (fornication), attributs divins, baptême, confiance en Dieu (dans l'Église), convoitise (passions), crucifixion, don de Dieu, don de soi (donner sa vie), eternité (vie éternelle), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), hérésie (secte), homme nouveau, justice (justification, juste), libération (délivrance), loi, messie (Christ, envoyé de Dieu), mort (source de vie), obéissance (désobéissance), passage de la mort, Père - Fils, péché, porter du fruit, prière d'offrande, pureté du coeur (purification), résurrection, sainteté (saints), sanctification (sanctifié), unité divine (union, communion), vices with tags on 1 août 2012 by JL
Que dire alors ? Qu’il nous faut rester dans le péché, pour que la grâce se multiplie ? Certes non !2 Si nous sommes morts au péché, comment continuer de vivre en lui ?3 Ou bien ignorez-vous que, baptisés dans le Christ Jésus, c’est dans sa mort que tous nous avons été baptisés ?4 Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême dans la mort, afin que, comme le Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, nous vivions nous aussi dans une vie nouvelle.5 Car si c’est un même être avec le Christ que nous sommes devenus par une mort semblable à la sienne, nous le serons aussi par une résurrection semblable ;6 comprenons-le, notre vieil homme a été crucifié avec lui, pour que fût réduit à l’impuissance ce corps de péché, afin que nous cessions d’être asservis au péché.7 Car celui qui est mort est affranchi du péché.8 Mais si nous sommes morts avec le Christ, nous croyons que nous vivons aussi avec lui,9 sachant que le Christ une fois ressuscité des morts ne meurt plus, que la mort n’exerce plus de pouvoir sur lui.10 Sa mort fut une mort au péché, une fois pour toutes ; mais sa vie est une vie à Dieu.11 Et vous de même, considérez que vous êtes morts au péché et vivants à Dieu dans le Christ Jésus.12 Que le péché ne règne donc plus dans votre corps mortel de manière à vous plier à ses convoitises.13 Ne faites plus de vos membres des armes d’injustice au service du péché ; mais offrez-vous à Dieu comme des vivants revenus de la mort et faites de vos membres des armes de justice au service de Dieu.14 Car le péché ne dominera pas sur vous : vous n’êtes pas sous la Loi, mais sous la grâce.15 Quoi donc ? Allons-nous pécher parce que nous ne sommes pas sous la Loi, mais sous la grâce ? Certes non !16 Ne savez-vous pas qu’en vous offrant à quelqu’un comme esclaves pour obéir, vous devenez les esclaves du maître à qui vous obéissez, soit du péché pour la mort, soit de l’obéissance pour la justice ?17 Mais grâces soient rendues à Dieu ; jadis esclaves du péché, vous vous êtes soumis cordialement à la règle de doctrine à laquelle vous avez été confiés,18 et, affranchis du péché, vous avez été asservis à la justice. —19 J’emploie une comparaison humaine en raison de votre faiblesse naturelle. — Car si vous avez jadis offert vos membres comme esclaves à l’impureté et au désordre de manière à vous désordonner, offrez-les de même aujourd’hui à la justice pour sanctifier.20 Quand vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l’égard de la justice.21 Quel fruit recueilliez-vous alors d’actions dont aujourd’hui vous rougissez ? Car leur aboutissement, c’est la mort.22 Mais aujourd’hui, libérés du péché et asservis à Dieu, vous fructifiez pour la sainteté, et l’aboutissement, c’est la vie éternelle.23 Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle dans le Christ Jésus notre Seigneur.

Romains 5,12-21

Posted in attributs divins, crucifixion, don de Dieu, eternité (vie éternelle), grâce (rendre grâce), jugement, justice (justification, juste), loi, messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, obéissance du Christ, péché, péché originel, salut (rédemption), shéol (hades) with tags on 1 août 2012 by JL
Voilà pourquoi, de même que par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort a passé en tous les hommes, du fait que tous ont péché ; —13 car jusqu’à la Loi il y avait du péché dans le monde, mais le péché n’est pas imputé quand il n’y a pas de loi ;14 cependant la mort a régné d’Adam à Moïse même sur ceux qui n’avaient point péché d’une transgression semblable à celle d’Adam, figure de celui qui devait venir…15 Mais il n’en va pas du don comme de la faute. Si, par la faute d’un seul, la multitude est morte, combien plus la grâce de Dieu et le don conféré par la grâce d’un seul homme, Jésus Christ, se sont-ils répandus à profusion sur la multitude.16 Et il n’en va pas du don comme des conséquences du péché d’un seul : le jugement venant après un seul péché aboutit à une condamnation, l’oeuvre de grâce à la suite d’un grand nombre de fautes aboutit à une justification.17 Si, en effet, par la faute d’un seul, la mort a régné du fait de ce seul homme, combien plus ceux qui reçoivent avec profusion la grâce et le don de la justice régneront-ils dans la vie par le seul Jésus Christ.18 Ainsi donc, comme la faute d’un seul a entraîné sur tous les hommes une condamnation, de même l’oeuvre de justice d’un seul procure à tous une justification qui donne la vie.19 Comme en effet par la désobéissance d’un seul homme la multitude a été constituée pécheresse, ainsi par l’obéissance d’un seul la multitude sera-t-elle constituée juste.20 La Loi, elle, est intervenue pour que se multipliât la faute ; mais où le péché s’est multiplié, la grâce a surabondé :21 ainsi, de même que le péché a régné dans la mort, de même la grâce régnerait par la justice pour la vie éternelle par Jésus Christ notre Seigneur.

Romains 5,6-11

Posted in attributs divins, bonté divine (Amour), colère de Dieu, courage (force), crucifixion, homme nouveau, justice (justification, juste), messie (Christ, envoyé de Dieu), mort (source de vie), orgueil (se glorifier), passage de la mort, salut (rédemption), sang with tags on 1 août 2012 by JL
C’est en effet alors que nous étions sans force, c’est alors, au temps fixé, que le Christ est mort pour des impies ; —7 à peine en effet voudrait-on mourir pour un homme juste ; pour un homme de bien, oui, peut-être osera-t-on mourir ; —8 mais la preuve que Dieu nous aime, c’est que le Christ, alors que nous étions encore pécheurs, est mort pour nous.9 Combien plus, maintenant justifiés dans son sang, serons-nous par lui sauvés de la colère.10 Si, étant ennemis, nous fûmes réconciliés à Dieu par la mort de son Fils, combien plus, une fois réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie,11 et pas seulement cela, mais nous nous glorifions en Dieu par notre Seigneur Jésus Christ par qui dès à présent nous avons obtenu la réconciliation.

Romains 5,1-5

Posted in adversité (tribulations, épreuve), attributs divins, bonté divine (Amour), espérance, Esprit-Saint, foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), inhabitation divine, justice (justification, juste), messie (Christ, envoyé de Dieu), paix (soulagement), persévérance (constance), pureté du coeur (purification), Trinité, vertus with tags on 29 juillet 2012 by JL
Ayant donc reçu notre justification de la foi, nous sommes en paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ,2 lui qui nous a donné d’avoir accès par la foi à cette grâce en laquelle nous sommes établis et nous nous glorifions dans l’espérance de la gloire de Dieu.3 Que dis-je ? Nous nous glorifions encore des tribulations, sachant bien que la tribulation produit la constance,4 la constance une vertu éprouvée, la vertu éprouvée l’espérance.5 Et l’espérance ne déçoit point, parce que l’amour de Dieu a été répandu dans nos coeurs par le Saint Esprit qui nous fut donné.

Romains 4,1-25

Posted in attributs divins, béatitude, circoncision, colère de Dieu, création (créateur), espérance, fidélité, foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), héritage (de Dieu, le nôtre), justice (justification, juste), loi, monde, païens (gentils), pardon (miséricorde, rémission), péché, piété (impiété, incrédulité), prière de louange (cantique), promesse divine (serment), prophétie (oracle), résurrection, shéol (hades) with tags on 29 juillet 2012 by JL

Que dirons-nous donc d’Abraham, notre ancêtre selon la chair ?2 Si Abraham tint sa justice des oeuvres, il a de quoi se glorifier. Mais non au regard de Dieu !3 Que dit en effet l’Ecriture ? Abraham crut à Dieu, et ce lui fut compté comme justice.4 A qui fournit un travail on ne compte pas le salaire à titre gracieux : c’est un dû ;5 mais à qui, au lieu de travailler, croit en celui qui justifie l’impie, on compte sa foi comme justice.6 Exactement comme David proclame heureux l’homme à qui Dieu attribue la justice indépendamment des oeuvres :7 Heureux ceux dont les offenses ont été remises, et les péchés couverts.8 Heureux l’homme à qui le Seigneur n’impute aucun péché.9 Cette déclaration de bonheur s’adresse-t-elle donc aux circoncis ou bien également aux incirconcis ? Nous disons, en effet, que la foi d’Abraham lui fut comptée comme justice.10 Comment donc fut-elle comptée ? Quand il était circoncis ou avant qu’il le fût ? Non pas après, mais avant ;11 et il reçut le signe de la circoncision comme sceau de la justice de la foi qu’il possédait quand il était incirconcis ; ainsi devint-il à la fois le père de tous ceux qui croiraient sans avoir la circoncision, pour que la justice leur fût également comptée,12 et le père des circoncis, qui ne se contentent pas d’être circoncis, mais marchent sur les traces de la foi qu’avant la circoncision eut notre père Abraham.13 De fait ce n’est point par l’intermédiaire d’une loi qu’agit la promesse faite à Abraham ou à sa descendance de recevoir le monde en héritage, mais par le moyen de la justice de la foi.14 Car si l’héritage appartient à ceux qui relèvent de la Loi, la foi est sans objet, et la promesse sans valeur ;15 la Loi en effet produit la colère, tandis qu’en l’absence de loi il n’y a pas non plus de transgression.16 Aussi dépend-il de la foi, afin d’être don gracieux, et qu’ainsi la promesse soit assurée à toute la descendance, qui se réclame non de la Loi seulement, mais encore de la foi d’Abraham, notre père à tous,17 comme il est écrit : Je t’ai établi père d’une multitude de peuples — notre père devant Celui auquel il a cru, le Dieu qui donne la vie aux morts et appelle le néant à l’existence.18 Espérant contre toute espérance, il crut et devint ainsi père d’une multitude de peuples, selon qu’il fut dit : Telle sera ta descendance.19 C’est d’une foi sans défaillance qu’il considéra son corps déjà mort — il avait quelque cent ans — et le sein de Sara, mort également ;20 appuyé sur la promesse de Dieu, sans hésitation ni incrédulité, mais avec une foi puissante, il rendit gloire à Dieu,21 certain que tout ce que Dieu a promis, il est assez puissant ensuite pour l’accomplir.22 Voilà pourquoi ce lui fut compté comme justice.23 Or quand l’Ecriture dit que sa foi lui fut comptée, ce n’est point pour lui seul ; elle nous visait également,24 nous à qui la foi doit être comptée, nous qui croyons en celui qui ressuscita d’entre les morts Jésus notre Seigneur,25 livré pour nos fautes et ressuscité pour notre justification.

Romains 3,19-31

Posted in attestation (testament), attributs divins, connaissance (intelligence de la foi), foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), justice (justification, juste), loi, messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, païens (gentils), patience, péché, péché originel, prophète, salut (rédemption), sang with tags on 24 juillet 2012 by JL
Or, nous le savons, tout ce que dit la Loi, elle le dit pour ceux qui sont sous la Loi, afin que toute bouche soit fermée, et le monde entier reconnu coupable devant Dieu,20 puisque personne ne sera justifié devant lui par la pratique de la Loi : la Loi ne fait que donner la connaissance du péché.21 Mais maintenant, sans la Loi, la justice de Dieu s’est manifestée, attestée par la Loi et les Prophètes,22 justice de Dieu par la foi en Jésus Christ, à l’adresse de tous ceux qui croient — car il n’y a pas de différence :23 tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu —24 et ils sont justifiés par la faveur de sa grâce en vertu de la rédemption accomplie dans le Christ Jésus :25 Dieu l’a exposé, instrument de propitiation par son propre sang moyennant la foi ; il voulait montrer sa justice, du fait qu’il avait passé condamnation sur les péchés commis jadis26 au temps de la patience de Dieu ; il voulait montrer sa justice au temps présent, afin d’être juste et de justifier celui qui se réclame de la foi en Jésus.27 Où donc est le droit de se glorifier ? Il est exclu. Par quel genre de loi ? Celle des oeuvres ? Non, par une loi de foi.28 Car nous estimons que l’homme est justifié par la foi sans la pratique de la Loi.29 Ou alors Dieu est-il le Dieu des Juifs seulement, et non point des païens ? Certes, également des païens ;30 puisqu’il n’y a qu’un seul Dieu, qui justifiera les circoncis en vertu de la foi comme les incirconcis par le moyen de cette foi.31 Alors, par la foi nous privons la Loi de sa valeur ? Certes non ! Nous la lui conférons.

Romains 2,9-16

Posted in attributs divins, âme (demeure de Dieu), conscience (examen), evangéliser (bonne nouvelle), jugement dernier, justice (justification, juste), loi, mal (méchanceté, iniquité), messie (Christ, envoyé de Dieu), païens (gentils), paix (soulagement), péché, témoignage (témoin) with tags on 24 juillet 2012 by JL
Tribulation et angoisse à toute âme humaine qui s’adonne au mal, au Juif d’abord, puis au Grec ;10 gloire, honneur et paix à quiconque fait le bien, au Juif d’abord, puis au Grec ;11 car Dieu ne fait pas acception des personnes.12 En effet, quiconque aura péché sans la Loi, périra aussi sans la Loi ; et quiconque aura péché sous la Loi, par la Loi sera jugé ;13 ce ne sont pas les auditeurs de la Loi qui sont justes devant Dieu, mais les observateurs de la Loi qui seront justifiés.14 En effet, quand des païens privés de la Loi accomplissent naturellement les prescriptions de la Loi, ces hommes, sans posséder de Loi, se tiennent à eux-mêmes lieu de Loi ;15 ils montrent la réalité de cette loi inscrite en leur coeur, à preuve le témoignage de leur conscience, ainsi que les jugements intérieurs de blâme ou d’éloge qu’ils portent les uns sur les autres…16 au jour où Dieu jugera les pensées secrètes des hommes, selon mon Evangile, par le Christ Jésus.

Romains 2,1-8

Posted in ascèse, attributs divins, âme (demeure de Dieu), bonté divine (Amour), colère de Dieu, conversion (faire retour, repentir), dureté du coeur (endurcissement), eternité (vie éternelle), Immuabilité divine (incorruptibilité), jugement, justice (justification, juste), passage de la mort, patience, persévérance (constance), rétribution (couronne de gloire), reniement (rejet, mépris), richesse (danger de la richesse), vérité (vrai, véritable), vertus with tags on 16 juillet 2012 by JL
Aussi es-tu sans excuse, qui que tu sois, toi qui juges. Car en jugeant autrui, tu juges contre toi-même : puisque tu agis de même, toi qui juges,2 et nous savons que le jugement de Dieu s’exerce selon la vérité sur les auteurs de pareilles actions.3 Et tu comptes, toi qui juges ceux qui les commettent et qui les fais toi-même, que tu échapperas au jugement de Dieu ?4 Ou bien méprises-tu ses richesses de bonté, de patience, de longanimité, sans reconnaître que cette bonté de Dieu te pousse au repentir ?5 Par ton endurcissement et l’impénitence de ton coeur, tu amasses contre toi un trésor de colère, au jour de la colère où se révélera le juste jugement de Dieu,6 qui rendra à chacun selon ses oeuvres :7 à ceux qui par la constance dans le bien recherchent gloire, honneur et incorruptibilité : la vie éternelle ;8 aux autres, âmes rebelles, indociles à la vérité et dociles à l’injustice : la colère et l’indignation.

Romains 1,18-32

Posted in action divine, adultère (fornication), attributs divins, bénédiction (malédiction), ciel (cieux), colère de Dieu, connaissance (intelligence de la foi), conscience (examen), convoitise (passions), création (créateur), discernement, enfer (damnation, perdition), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), idolâtrie, Immuabilité divine (incorruptibilité), invisibilité divine, justice (justification, juste), mal (méchanceté, iniquité), mensonge, monde, omniscience divine (prescience), orgueil (se glorifier), piété (impiété, incrédulité), prière de louange (cantique), pureté du coeur (purification), sagesse, ténèbre (obscurité), transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse), vérité (vrai, véritable), vices with tags on 16 juillet 2012 by JL
En effet, la colère de Dieu se révèle du haut du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes, qui tiennent la vérité captive dans l’injustice ;19 car ce qu’on peut connaître de Dieu est pour eux manifeste : Dieu en effet le leur a manifesté.20 Ce qu’il a d’invisible depuis la création du monde se laisse voir à l’intelligence à travers ses oeuvres, son éternelle puissance et sa divinité, en sorte qu’ils sont inexcusables ;21 puisque, ayant connu Dieu, ils ne lui ont pas rendu comme à un Dieu gloire ou actions de grâces, mais ils ont perdu le sens dans leurs raisonnements et leur coeur inintelligent s’est enténébré :22 dans leur prétention à la sagesse, ils sont devenus fous23 et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible contre une représentation, simple image d’hommes corruptibles, d’oiseaux, de quadrupèdes, de reptiles.24 Aussi Dieu les a-t-il livrés selon les convoitises de leur coeur à une impureté où ils avilissent eux-mêmes leurs propres corps ;25 eux qui ont échangé la vérité de Dieu contre le mensonge, adoré et servi la créature de préférence au Créateur, qui est béni éternellement ! Amen.26 Aussi Dieu les a-t-il livrés à des passions avilissantes : car leurs femmes ont échangé les rapports naturels pour des rapports contre nature ;27 pareillement les hommes, délaissant l’usage naturel de la femme, ont brûlé de désir les uns pour les autres, perpétrant l’infamie d’homme à homme et recevant en leurs personnes l’inévitable salaire de leur égarement.28 Et comme ils n’ont pas jugé bon de garder la vraie connaissance de Dieu, Dieu les a livrés à leur esprit sans jugement, pour faire ce qui ne convient pas :29 remplis de toute injustice, de perversité, de cupidité, de malice ; ne respirant qu’envie, meurtre, dispute, fourberie, malignité ; diffamateurs,30 détracteurs, ennemis de Dieu, insulteurs, orgueilleux, fanfarons, ingénieux au mal, rebelles à leurs parents,31 insensés, déloyaux, sans coeur, sans pitié ;32 connaissant bien pourtant le verdict de Dieu qui déclare dignes de mort les auteurs de pareilles actions, non seulement ils les font, mais ils approuvent encore ceux qui les commettent.

Romains 1,11-17

Posted in attributs divins, compassion (réconfort), courage (force), evangéliser (bonne nouvelle), foi (adhérence, profession), justice (justification, juste), magistère (ministère, Tradition), païens (gentils), porter du fruit, prophétie (oracle), puissance divine, salut (rédemption) with tags on 16 juillet 2012 by JL
Car j’ai un vif désir de vous voir, afin de vous communiquer quelque don spirituel, pour vous affermir,12 ou plutôt éprouver le réconfort parmi vous de notre foi commune à vous et à moi.13 Je ne veux pas vous laisser ignorer, frères, que j’ai souvent projeté de me rendre chez vous — mais j’en fus empêché jusqu’ici — afin de recueillir aussi quelque fruit parmi vous comme parmi les autres païens.14 Je me dois aux Grecs comme aux barbares, aux savants comme aux ignorants :15 de là mon empressement à vous porter l’Evangile à vous aussi, habitants de Rome.16 Car je ne rougis pas de l’Evangile : il est une force de Dieu pour le salut de tout homme qui croit, du Juif d’abord, puis du Grec.17 Car en lui la justice de Dieu se révèle de la foi à la foi, comme il est écrit : Le juste vivra de la foi.

Romains 1,1-7

Posted in attributs divins, disciple, divinité du Christ, Esprit-Saint, evangéliser (bonne nouvelle), foi (adhérence, profession), grâce (rendre grâce), humanité du Christ, magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), obéissance (désobéissance), païens (gentils), paix (soulagement), parole de Dieu (vivante), Père - Fils, prophète, résurrection, sainteté (saints), Trinité, volonté divine, Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 15 juillet 2012 by JL
Paul, serviteur du Christ Jésus, apôtre par vocation, mis à part pour annoncer l’Evangile de Dieu,2 que d’avance il avait promis par ses prophètes dans les saintes Ecritures,3 concernant son Fils, issu de la lignée de David selon la chair,4 établi Fils de Dieu avec puissance selon l’Esprit de sainteté, par sa résurrection des morts, Jésus Christ notre Seigneur,5 par qui nous avons reçu grâce et apostolat pour prêcher, à l’honneur de son nom, l’obéissance de la foi parmi tous les païens,6 dont vous faites partie, vous aussi, appelés de Jésus Christ,7 à tous les bien-aimés de Dieu qui sont à Rome, aux saints par vocation, à vous grâce et paix de par Dieu notre Père et le Seigneur Jésus Christ.

Luc 22,63-71

Posted in attestation (testament), attributs divins, divinité du Christ, droite de Dieu, fils de l'homme, foi (adhérence, profession), messie (Christ, envoyé de Dieu), prêtre (ordre de Levi), prophète, puissance divine, reniement (rejet, mépris), royauté du Christ, souffrance (douleur) with tags on 14 juillet 2012 by JL
Les hommes qui le gardaient le bafouaient et le battaient ;64 ils lui voilaient le visage et l’interrogeaient en disant : « Fais le prophète ! Qui est-ce qui t’a frappé ? « 65 Et ils proféraient contre lui beaucoup d’autres injures.66 Et quand il fit jour, le conseil des Anciens du peuple s’assembla, grands prêtres et scribes. Ils l’amenèrent dans leur Sanhédrin67 et dirent : « Si tu es le Christ, dis-le-nous. » Il leur dit : « Si je vous le dis, vous ne croirez pas,68 et si je vous interroge, vous ne répondrez pas.69 Mais désormais le Fils de l’homme siégera à la droite de la Puissance de Dieu ! « 70 Tous dirent alors : « Tu es donc le Fils de Dieu !  » Il leur déclara : « Vous le dites : je le suis. »71 Et ils dirent : « Qu’avons-nous encore besoin de témoignage ? Car nous-mêmes l’avons entendu de sa bouche ! « 

Luc 22,14-20

Posted in alliance (ancienne et nouvelle), attributs divins, crucifixion, don de soi (donner sa vie), eucharistie, faire mémoire, grâce (rendre grâce), pâque, résurrection, royaume de Dieu (des cieux), sang with tags on 12 juillet 2012 by JL
Lorsque l’heure fut venue, il se mit à table, et les apôtres avec lui.15 Et il leur dit : « J’ai ardemment désiré manger cette pâque avec vous avant de souffrir ;16 car je vous le dis, jamais plus je ne la mangerai jusqu’à ce qu’elle s’accomplisse dans le Royaume de Dieu. »17 Puis, ayant reçu une coupe, il rendit grâces et dit : « Prenez ceci et partagez entre vous ;18 car, je vous le dis, je ne boirai plus désormais du produit de la vigne jusqu’à ce que le Royaume de Dieu soit venu. »19 Puis, prenant du pain, il rendit grâces, le rompit et le leur donna, en disant : « Ceci est mon corps, donné pour vous ; faites cela en mémoire de moi. »20 Il fit de même pour la coupe après le repas, disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang, versé pour vous.

Luc 20,27-38

Posted in ange, attributs divins, eternité (vie éternelle), fécondité (prospérité, postérité), jugement dernier, monde, Père - Fils, résurrection, shéol (hades), unité divine (union, communion) with tags on 12 juillet 2012 by JL
S’approchant alors, quelques Sadducéens – ceux qui nient qu’il y ait une résurrection – l’interrogèrent28 en disant : « Maître, Moïse a écrit pour nous : Si quelqu’un a un frère marié qui meurt sans avoir d’enfant, que son frère prenne la femme et suscite une postérité à son frère.29 Il y avait donc sept frères. Le premier, ayant pris femme, mourut sans enfant.30 Le second aussi,31 puis le troisième prirent la femme. Et les sept moururent de même, sans laisser d’enfant après eux.32 Finalement, la femme aussi mourut.33 Eh bien ! cette femme, à la résurrection, duquel d’entre eux va-t-elle devenir la femme ? Car les sept l’auront eue pour femme. »34 Et Jésus leur dit : « Les fils de ce monde-ci prennent femme ou mari ;35 mais ceux qui auront été jugés dignes d’avoir part à ce monde-là et à la résurrection d’entre les morts ne prennent ni femme ni mari ;36 aussi bien ne peuvent-ils plus mourir, car ils sont pareils aux anges, et ils sont fils de Dieu, étant fils de la résurrection.37 Et que les morts ressuscitent, Moïse aussi l’a donné à entendre dans le passage du Buisson quand il appelle le Seigneur le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob.38 Or il n’est pas un Dieu de morts, mais de vivants ; tous en effet vivent pour lui. »

Luc 18,18-27

Posted in adultère (fornication), attestation (testament), attributs divins, calomnie (médisance, langue), cheminement spirituel, ciel (cieux), commandements, eternité (vie éternelle), héritage (de Dieu, le nôtre), pauvre (pauvreté en esprit), puissance divine, rétribution (couronne de gloire), richesse (danger de la richesse), royaume de Dieu (des cieux), salut (rédemption), suivre Jésus, tristesse with tags on 10 juillet 2012 by JL
Un notable l’interrogea en disant : « Bon maître, que me faut-il faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? « 19 Jésus lui dit : « Pourquoi m’appelles-tu bon ? Nul n’est bon que Dieu seul.20 Tu connais les commandements : Ne commets pas d’adultère, ne tue pas, ne vole pas, ne porte pas de faux témoignage ; honore ton père et ta mère » —21 « Tout cela, dit-il, je l’ai observé dès ma jeunesse. »22 Entendant cela, Jésus lui dit : « Une chose encore te fait défaut : Tout ce que tu as, vends-le et distribue-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux ; puis viens, suis-moi. »23 Mais lui, entendant cela, devint tout triste, car il était fort riche.24 En le voyant, Jésus dit : « Comme il est difficile à ceux qui ont des richesses de pénétrer dans le Royaume de Dieu !25 Oui, il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le Royaume de Dieu ! « 26 Ceux qui entendaient dirent : « Et qui peut être sauvé ? « 27 Il dit : « Ce qui est impossible pour les hommes est possible pour Dieu. »
 

Luc 18,1-8

Posted in attributs divins, comment prier, courage (force), elu (élection divine), justice (justification, juste), paraboles, patience, prière de demande with tags on 9 juillet 2012 by JL
Et il leur disait une parabole sur ce qu’il leur fallait prier sans cesse et ne pas se décourager.2 « Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait pas Dieu et n’avait de considération pour personne.3 Il y avait aussi dans cette ville une veuve qui venait le trouver, en disant : Rends-moi justice contre mon adversaire !4 Il s’y refusa longtemps. Après quoi il se dit : J’ai beau ne pas craindre Dieu et n’avoir de considération pour personne,5 néanmoins, comme cette veuve m’importune, je vais lui rendre justice, pour qu’elle ne vienne pas sans fin me rompre la tête. »6 Et le Seigneur dit : « Ecoutez ce que dit ce juge inique.7 Et Dieu ne ferait pas justice à ses élus qui crient vers lui jour et nuit, tandis qu’il patiente à leur sujet !8 Je vous dis qu’il leur fera prompte justice.

Luc 12,13-34

Posted in allégories et analogies, attachement, attributs divins, âme (demeure de Dieu), charité (générosité), ciel (cieux), convoitise (passions), foi (adhérence, profession), monde, païens (gentils), paraboles, pauvre (pauvreté en esprit), Père - Fils, providence (abandon), pureté du coeur (purification), richesse (danger de la richesse), royaume de Dieu (des cieux), vanité (futilité) with tags on 4 juillet 2012 by JL
Quelqu’un de la foule lui dit : « Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage. »14 Il lui dit : « Homme, qui m’a établi pour être votre juge ou régler vos partages ? « 15 Puis il leur dit : « Attention ! gardez-vous de toute cupidité, car, au sein même de l’abondance, la vie d’un homme n’est pas assurée par ses biens. »16 Il leur dit alors une parabole : « Il y avait un homme riche dont les terres avaient beaucoup rapporté.17 Et il se demandait en lui-même : Que vais-je faire ? Car je n’ai pas où recueillir ma récolte.18 Puis il se dit : Voici ce que je vais faire : j’abattrai mes greniers, j’en construirai de plus grands, j’y recueillerai tout mon blé et mes biens,19 et je dirai à mon âme : Mon âme, tu as quantité de biens en réserve pour de nombreuses années ; repose-toi, mange, bois, fais la fête.20 Mais Dieu lui dit : Insensé, cette nuit même, on va te redemander ton âme. Et ce que tu as amassé, qui l’aura ?21 Ainsi en est-il de celui qui thésaurise pour lui-même, au lieu de s’enrichir en vue de Dieu. »22 Puis il dit à ses disciples : « Voilà pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous le vêtirez.23 Car la vie est plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement.24 Considérez les corbeaux : ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n’ont ni cellier ni grenier, et Dieu les nourrit. Combien plus valez-vous que les oiseaux !25 Qui d’entre vous d’ailleurs peut, en s’en inquiétant, ajouter une coudée à la longueur de sa vie ?26 Si donc la plus petite chose même passe votre pouvoir, pourquoi vous inquiéter des autres ?27 Considérez les lis, comme ils ne filent ni ne tissent. Or, je vous le dis, Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux.28 Que si, dans les champs, Dieu habille de la sorte l’herbe qui est aujourd’hui, et demain sera jetée au four, combien plus le fera-t-il pour vous, gens de peu de foi !29 Vous non plus, ne cherchez pas ce que vous mangerez et ce que vous boirez ; ne vous tourmentez pas.30 Car ce sont là toutes choses dont les païens de ce monde sont en quête ; mais votre Père sait que vous en avez besoin.31 Aussi bien, cherchez son Royaume, et cela vous sera donné par surcroît.32 « Sois sans crainte, petit troupeau, car votre Père s’est complu à vous donner le Royaume.33 « Vendez vos biens, et donnez-les en aumône. Faites-vous des bourses qui ne s’usent pas, un trésor inépuisable dans les cieux, où ni voleur n’approche ni mite ne détruit.34 Car où est votre trésor, là aussi sera votre coeur.

Luc 11,37-54

Posted in adoration de Dieu, allégories et analogies, attributs divins, bénédiction (malédiction), charité (générosité), connaissance (intelligence de la foi), conscience (examen), justice (justification, juste), mal (méchanceté, iniquité), parole de Dieu (vivante), phariséisme, prophète, pur et impur (souillure), pureté du coeur (purification), reniement (rejet, mépris), sagesse, sang, transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse) with tags on 3 juillet 2012 by JL
Tandis qu’il parlait, un Pharisien l’invite à déjeuner chez lui. Il entra et se mit à table.38 Ce que voyant, le Pharisien s’étonna de ce qu’il n’eût pas fait d’abord les ablutions avant le déjeuner.39 Mais le Seigneur lui dit : « Vous voilà bien, vous, les Pharisiens ! L’extérieur de la coupe et du plat, vous le purifiez, alors que votre intérieur à vous est plein de rapine et de méchanceté !40 Insensés ! Celui qui a fait l’extérieur n’a-t-il pas fait aussi l’intérieur ?41 Donnez plutôt en aumône ce que vous avez, et alors tout sera pur pour vous.42 Mais malheur à vous, les Pharisiens, qui acquittez la dîme de la menthe, de la rue et de toute plante potagère, et qui délaissez la justice et l’amour de Dieu ! Il fallait pratiquer ceci, sans omettre cela.43 Malheur à vous, les Pharisiens, qui aimez le premier siège dans les synagogues et les salutations sur les places publiques !44 Malheur à vous, qui êtes comme les tombeaux que rien ne signale et sur lesquels on marche sans le savoir ! « 45 Alors un docteur de la Loi prit la parole et lui dit : « Maître, en parlant ainsi, c’est nous aussi que tu insultes. »
46 Jésus reprit : « Vous aussi, les docteurs de la Loi, malheureux êtes-vous, parce que vous chargez les gens de fardeaux impossibles à porter, et vous-mêmes, vous ne touchez même pas ces fardeaux d’un seul doigt.
47 Quel malheur pour vous, parce que vous bâtissez les tombeaux des prophètes, alors que vos pères les ont tués.
48 Ainsi vous témoignez que vous approuvez les actes de vos pères, puisque eux-mêmes ont tué les prophètes, et vous, vous bâtissez leurs tombeaux.
49 C’est pourquoi la Sagesse de Dieu elle-même a dit : Je leur enverrai des prophètes et des apôtres ; parmi eux, ils en tueront et en persécuteront.
50 Ainsi cette génération devra rendre compte du sang de tous les prophètes qui a été versé depuis la fondation du monde,
51 depuis le sang d’Abel jusqu’au sang de Zacharie, qui a péri entre l’autel et le sanctuaire. Oui, je vous le déclare : on en demandera compte à cette génération.
52 Quel malheur pour vous, docteurs de la Loi, parce que vous avez enlevé la clé de la connaissance ; vous-mêmes n’êtes pas entrés, et ceux qui voulaient entrer, vous les en avez empêchés. »
53 Quand Jésus fut sorti de la maison, les scribes et les pharisiens commencèrent à s’acharner contre lui et à le harceler de questions ;
54 ils lui tendaient des pièges pour traquer la moindre de ses paroles.

Luc 10,25-37

Posted in adoration de Dieu, allégories et analogies, amour du prochain, attributs divins, âme (demeure de Dieu), chemin (voies du Seigneur), courage (force), eternité (vie éternelle), grâce (rendre grâce), héritage (de Dieu, le nôtre), mettre à l'épreuve (tenter), pardon (miséricorde, rémission), prêtre (ordre de Levi), prophétie (oracle), pureté du coeur (purification) with tags on 3 juillet 2012 by JL
Et voici qu’un légiste se leva, et lui dit pour l’éprouver : Maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? « 26 Il lui dit : « Dans la Loi, qu’y-a-t-il d’écrit ? Comment lis-tu ? « 27 Celui-ci répondit : « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta force et de tout ton esprit ; et ton prochain comme toi-même » —28 « Tu as bien répondu, lui dit Jésus ; fais cela et tu vivras. »29 Mais lui, voulant se justifier, dit à Jésus : « Et qui est mon prochain ? « 30 Jésus reprit : « Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, et il tomba au milieu de brigands qui, après l’avoir dépouillé et roué de coups, s’en allèrent, le laissant à demi mort.31 Un prêtre vint à descendre par ce chemin-là ; il le vit et passa outre.32 Pareillement un lévite, survenant en ce lieu, le vit et passa outre.33 Mais un Samaritain, qui était en voyage, arriva près de lui, le vit et fut pris de pitié.34 Il s’approcha, banda ses plaies, y versant de l’huile et du vin, puis le chargea sur sa propre monture, le mena à l’hôtellerie et prit soin de lui.35 Le lendemain, il tira deux deniers et les donna à l’hôtelier, en disant : Prends soin de lui, et ce que tu auras dépensé en plus, je te le rembourserai, moi, à mon retour.36 Lequel de ces trois, à ton avis, s’est montré le prochain de l’homme tombé aux mains des brigands ? « 37 Il dit : « Celui-là qui a exercé la miséricorde envers lui. » Et Jésus lui dit : « Va, et toi aussi, fais de même. »

Luc 10,21-24

Posted in attributs divins, autorité du Christ, béatitude, bénédiction (malédiction), ciel (cieux), connaissance (intelligence de la foi), divinité du Christ, Esprit-Saint, humanité du Christ, humilité, joie divine, mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), omniscience divine (prescience), Père - Fils, prophète, terre promise (repos du Seigneur), transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse) with tags on 2 juillet 2012 by JL
A cette heure même, il tressaillit de joie sous l’action de l’Esprit Saint et il dit : « Je te bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l’avoir révélé aux tout-petits. Oui, Père, car tel a été ton bon plaisir.22 Tout m’a été remis par mon Père, et nul ne sait qui est le Fils si ce n’est le Père, ni qui est le Père si ce n’est le Fils, et celui à qui le Fils veut bien le révéler. »23 Puis, se tournant vers ses disciples, il leur dit en particulier : « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez !24 Car je vous dis que beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous voyez et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez et ne l’ont pas entendu !

Luc 9,37-43

Posted in attributs divins, diable (démon, Satan, Lucifer), humanité du Christ, miracle (guérison, signe), prière de guérison, puissance divine with tags on 1 juillet 2012 by JL
Or il advint, le jour suivant, à leur descente de la montagne, qu’une foule nombreuse vint au-devant de lui.38 Et voici qu’un homme de la foule s’écria : « Maître, je te prie de jeter les yeux sur mon fils, car c’est mon unique enfant.39 Et voilà qu’un esprit s’en empare, et soudain il crie, le secoue avec violence et le fait écumer ; et ce n’est qu’à grand-peine qu’il s’en éloigne, le laissant tout brisé.40 J’ai prié tes disciples de l’expulser, mais ils ne l’ont pu » —41 « Engeance incrédule et pervertie, répondit Jésus, jusques à quand serai-je auprès de vous et vous supporterai-je ? Amène ici ton fils. »42 Celui-ci ne faisait qu’approcher, quand le démon le jeta à terre et le secoua violemment. Mais Jésus menaça l’esprit impur, guérit l’enfant et le remit à son père.43 Et tous étaient frappés de la grandeur de Dieu.

Luc 8,26-39

Posted in abîme, attributs divins, diable (démon, Satan, Lucifer), divinité du Christ, posession diabolique, témoignage (témoin) with tags on 1 juillet 2012 by JL
Ils abordèrent au pays des Géraséniens, lequel fait face à la Galilée.27 Comme il mettait pied à terre, vint à sa rencontre un homme de la ville, possédé de démons. Depuis un temps considérable il n’avait pas mis de vêtement ; et il ne demeurait pas dans une maison, mais dans les tombes.28 Voyant Jésus, il poussa des cris, se jeta à ses pieds et, d’une voix forte, il dit : « Que me veux-tu, Jésus, fils du Dieu Très-Haut ? Je t’en prie, ne me tourmente pas. »29 Il prescrivait en effet à l’esprit impur de sortir de cet homme. Car, à maintes reprises, l’esprit s’était emparé de lui ; on le liait alors, pour le garder, avec des chaînes et des entraves, mais il brisait ses liens et le démon l’entraînait vers les déserts.30 Jésus l’interrogea : « Quel est ton nom ?  » Il dit : « Légion », car beaucoup de démons étaient entrés en lui.31 Et ils le suppliaient de ne pas leur commander de s’en aller dans l’abîme.32 Or il y avait là un troupeau considérable de porcs en train de paître dans la montagne. Les démons supplièrent Jésus de leur permettre d’entrer dans les porcs. Et il le leur permit.33 Sortant alors de l’homme, les démons entrèrent dans les porcs et le troupeau se précipita du haut de l’escarpement dans le lac et se noya.34 Voyant ce qui s’était passé, les gardiens prirent la fuite et rapportèrent la nouvelle à la ville et dans les fermes.35 Les gens sortirent donc pour voir ce qui s’était passé. Ils arrivèrent auprès de Jésus et trouvèrent l’homme dont étaient sortis les démons, assis, vêtu et dans son bon sens, aux pieds de Jésus ; et ils furent pris de peur.36 Les témoins leur rapportèrent comment avait été sauvé celui qui était démoniaque.37 Et toute la population de la région des Géraséniens pria Jésus de s’éloigner d’eux, car ils étaient en proie à une grande peur. Et lui, étant monté en barque, s’en retourna.38 L’homme dont les démons étaient sortis le priait de le garder avec lui, mais il le renvoya, en disant :39 « Retourne chez toi, et raconte tout ce que Dieu a fait pour toi. » Il s’en alla donc, proclamant par la ville entière tout ce que Jésus avait fait pour lui.

Luc 7,24-35

Posted in attributs divins, écouter (voix du Seigneur), baptême, fils de l'homme, justice (justification, juste), mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), phariséisme, prophète, prophétie (oracle), royaume de Dieu (des cieux), sagesse with tags on 28 juin 2012 by JL

Quand les envoyés de Jean furent partis, il se mit à dire aux foules au sujet de Jean : « Qu’êtes-vous allés contempler au désert ? Un roseau agité par le vent ?25 Alors qu’êtes-vous allés voir ? Un homme vêtu d’habits délicats ? Mais ceux qui ont des habits magnifiques et vivent dans les délices sont dans les palais royaux.26 Alors qu’êtes-vous allés voir ? Un prophète ? Oui, je vous le dis, et plus qu’un prophète.27 C’est celui dont il est écrit : Voici que j’envoie mon messager en avant de toi pour préparer ta route devant toi.28 « Je vous le dis : de plus grand que Jean parmi les enfants des femmes, il n’y en a pas ; et cependant le plus petit dans le Royaume de Dieu est plus grand que lui.29 Tout le peuple qui a écouté, et même les publicains, ont justifié Dieu en se faisant baptiser du baptême de Jean ;30 mais les Pharisiens et les légistes ont annulé pour eux le dessein de Dieu en ne se faisant pas baptiser par lui.31 « A qui donc vais-je comparer les hommes de cette génération ? A qui ressemblent-ils ?32 Ils ressemblent à ces gamins qui sont assis sur une place et s’interpellent les uns les autres, en disant : Nous vous avons joué de la flûte, et vous n’avez pas dansé ! Nous avons entonné un chant funèbre, et vous n’avez pas pleuré !33 « Jean le Baptiste est venu en effet, ne mangeant pas de pain ni ne buvant de vin, et vous dites : Il est possédé !34 Le Fils de l’homme est venu, mangeant et buvant, et vous dites : Voilà un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs !35 Et la Sagesse a été justifiée par tous ses enfants. »

Luc 7,11-23

Posted in attributs divins, béatitude, buter (pierre d'achoppement), crainte de Dieu, evangéliser (bonne nouvelle), gloire de Dieu (glorifier), humanité du Christ, messie (Christ, envoyé de Dieu), miracle (guérison, signe), pauvre (pauvreté en esprit), peuple de Dieu (Israël), prière de louange (cantique), prophète, résurrection, veuve (orphelin) with tags on 28 juin 2012 by JL

Et il advint ensuite qu’il se rendit dans une ville appelée Naïn. Ses disciples et une foule nombreuse faisaient route avec lui.12 Quand il fut près de la porte de la ville, voilà qu’on portait en terre un mort, un fils unique dont la mère était veuve ; et il y avait avec elle une foule considérable de la ville.13 En la voyant, le Seigneur eut pitié d’elle et lui dit : « Ne pleure pas. »14 Puis, s’approchant, il toucha le cercueil, et les porteurs s’arrêtèrent. Et il dit : « Jeune homme, je te le dis, lève-toi. »15 Et le mort se dressa sur son séant et se mit à parler. Et il le remit à sa mère.16 Tous furent saisis de crainte, et ils glorifiaient Dieu en disant : « Un grand prophète s’est levé parmi nous et Dieu a visité son peuple. »17 Et ce propos se répandit à son sujet dans la Judée entière et tout le pays d’alentour.18 Les disciples de Jean l’informèrent de tout cela. Appelant à lui deux de ses disciples, Jean19 les envoya dire au Seigneur : « Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre ? « 20 Arrivés auprès de lui, ces hommes dirent : « Jean le Baptiste nous envoie te dire : Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre ? « 21 A cette heure-là, il guérit beaucoup de gens affligés de maladies, d’infirmités, d’esprits mauvais, et rendit la vue à beaucoup d’aveugles.22 Puis il répondit aux envoyés : « Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu : les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés et les sourds entendent, les morts ressuscitent, la Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres ;23 et heureux celui qui ne trébuchera pas à cause de moi ! « 

Luc 6,27-38

Posted in amour du prochain, attributs divins, écouter (voix du Seigneur), bénédiction (malédiction), bonté divine (Amour), cheminement spirituel, jugement, pardon (miséricorde, rémission), Père - Fils, persécution, prière d'intercession, rétribution (couronne de gloire) with tags on 28 juin 2012 by JL

« Mais je vous le dis, à vous qui m’écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent,28 bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous diffament.29 A qui te frappe sur une joue, présente encore l’autre ; à qui t’enlève ton manteau, ne refuse pas ta tunique.30 A quiconque te demande, donne, et à qui t’enlève ton bien ne le réclame pas.31 Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le pour eux pareillement.32 Que si vous aimez ceux qui vous aiment, quel gré vous en saura-t-on ? Car même les pécheurs aiment ceux qui les aiment.33 Et si vous faites du bien à ceux qui vous en font, quel gré vous en saura-t-on ? Même les pécheurs en font autant.34 Et si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir, quel gré vous en saura-t-on ? Même des pécheurs prêtent à des pécheurs afin de recevoir l’équivalent.35 Au contraire, aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien attendre en retour. Votre récompense alors sera grande, et vous serez les fils du Très-Haut, car il est bon, Lui, pour les ingrats et les méchants.36 « Montrez-vous compatissants, comme votre Père est compatissant.37 Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés ; remettez, et il vous sera remis.38 Donnez, et l’on vous donnera ; c’est une bonne mesure, tassée, secouée, débordante, qu’on versera dans votre sein ; car de la mesure dont vous mesurez on mesurera pour vous en retour. »

Luc 5,17-26

Posted in attributs divins, blasphème, charismes, crainte de Dieu, divinité du Christ, fils de l'homme, foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), miracle (guérison, signe), omniscience divine (prescience), pardon (miséricorde, rémission), péché, phariséisme, prière de louange (cantique), puissance divine, science divine et infuse with tags on 27 juin 2012 by JL

Et il advint, un jour qu’il était en train d’enseigner, qu’il y avait, assis, des Pharisiens et des docteurs de la Loi venus de tous les villages de Galilée, de Judée, et de Jérusalem ; et la puissance du Seigneur lui faisait opérer des guérisons.18 Et voici des gens portant sur un lit un homme qui était paralysé, et ils cherchaient à l’introduire et à le placer devant lui.19 Et comme ils ne savaient par où l’introduire à cause de la foule, ils montèrent sur le toit et, à travers les tuiles, ils le descendirent avec sa civière, au milieu, devant Jésus.20 Voyant leur foi, il dit : « Homme, tes péchés te sont remis. »21 Les scribes et les Pharisiens se mirent à penser : « Qui est-il celui-là, qui profère des blasphèmes ? Qui peut remettre les péchés, sinon Dieu seul ? « 22 Mais, percevant leurs pensées, Jésus prit la parole et leur dit : « Pourquoi ces pensées dans vos coeurs ?23 Quel est le plus facile, de dire : Tes péchés te sont remis, ou de dire : Lève-toi et marche ?24 Eh bien ! pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a le pouvoir sur la terre de remettre les péchés, je te l’ordonne, dit-il au paralysé, lève-toi et, prenant ta civière, va chez toi. »25 Et, à l’instant même, se levant devant eux, et prenant ce sur quoi il gisait, il s’en alla chez lui en glorifiant Dieu.26 Tous furent alors saisis de stupeur et ils glorifiaient Dieu. Ils furent remplis de crainte et ils disaient : « Nous avons vu d’étranges choses aujourd’hui ! « 

Luc 4,1-13

Posted in adoration de Dieu, ange, attributs divins, culte spirituel, désert, diable (démon, Satan, Lucifer), divinité du Christ, Esprit-Saint, humanité du Christ, idolâtrie, jeûne, mettre à l'épreuve (tenter), orgueil (se glorifier), prophétie (oracle), tentation (filet) with tags on 26 juin 2012 by JL

Jésus, rempli d’Esprit Saint, revint du Jourdain et il était mené par l’Esprit à travers le désert2 durant 40 jours, tenté par le diable. Il ne mangea rien en ces jours-là et, quand ils furent écoulés, il eut faim.3 Le diable lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, dis à cette pierre qu’elle devienne du pain. »4 Et Jésus lui répondit : « Il est écrit : Ce n’est pas de pain seul que vivra l’homme. »5 L’emmenant plus haut, le diable lui montra en un instant tous les royaumes de l’univers6 et lui dit : « Je te donnerai tout ce pouvoir et la gloire de ces royaumes, car elle m’a été livrée, et je la donne à qui je veux.7 Toi donc, si tu te prosternes devant moi, elle t’appartiendra tout entière. »8 Et Jésus lui dit : « Il est écrit : Tu adoreras le Seigneur ton Dieu, et à lui seul tu rendras un culte. »9 Puis il le mena à Jérusalem, le plaça sur le pinacle du Temple et lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, jette-toi d’ici en bas ;10 car il est écrit : Il donnera pour toi des ordres à ses anges, afin qu’ils te gardent.11 Et encore : Sur leurs mains, ils te porteront, de peur que tu ne heurtes du pied quelque pierre. »12 Mais Jésus lui répondit : « Il est dit : Tu ne tenteras pas le Seigneur, ton Dieu. »13 Ayant ainsi épuisé toute tentation, le diable s’éloigna de lui jusqu’au moment favorable.

Luc 3,1-18

Posted in amour du prochain, applanir les montagnes (collines), attributs divins, baptême, chemin (voies du Seigneur), colère de Dieu, conversion (faire retour, repentir), désert, droiture, enfer (damnation, perdition), Esprit-Saint, evangéliser (bonne nouvelle), messie (Christ, envoyé de Dieu), pardon (miséricorde, rémission), parole de Dieu (vivante), péché, porter du fruit, prédestination (prescience), prophète, prophétie (oracle), purgatoire, salut (rédemption), universalité du salut with tags on 26 juin 2012 by JL

L’an quinze du principat de Tibère César, Ponce Pilate étant gouverneur de Judée, Hérode tétrarque de Galilée, Philippe son frère tétrarque du pays d’Iturée et de Trachonitide, Lysanias tétrarque d’Abilène,2 sous le pontificat d’Anne et Caïphe, la parole de Dieu fut adressée à Jean, fils de Zacharie, dans le désert.3 Et il vint dans toute la région du Jourdain, proclamant un baptême de repentir pour la rémission des péchés,4 comme il est écrit au livre des paroles d’Isaïe le prophète : Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers ;5 tout ravin sera comblé, et toute montagne ou colline sera abaissée ; les passages tortueux deviendront droits et les chemins raboteux seront nivelés.6 Et toute chair verra le salut de Dieu.7 Il disait donc aux foules qui s’en venaient se faire baptiser par lui : « Engeance de vipères, qui vous a suggéré d’échapper à la Colère prochaine ?8 Produisez donc des fruits dignes du repentir, et n’allez pas dire en vous-mêmes : Nous avons pour père Abraham. Car je vous dis que Dieu peut, des pierres que voici, faire surgir des enfants à Abraham.9 Déjà même la cognée se trouve à la racine des arbres ; tout arbre donc qui ne produit pas de bon fruit va être coupé et jeté au feu. »10 Et les foules l’interrogeaient, en disant : « Que nous faut-il donc faire ? « 11 Il leur répondait : « Que celui qui a deux tuniques partage avec celui qui n’en a pas, et que celui qui a de quoi manger fasse de même. »12 Des publicains aussi vinrent se faire baptiser et lui dirent : « Maître, que nous faut-il faire ? « 13 Il leur dit : « N’exigez rien au-delà de ce qui vous est prescrit. »14 Des soldats aussi l’interrogeaient, en disant : « Et nous, que nous faut-il faire ?  » Il leur dit : « Ne molestez personne, n’extorquez rien, et contentez-vous de votre solde. »15 Comme le peuple était dans l’attente et que tous se demandaient en leur coeur, au sujet de Jean, s’il n’était pas le Christ,16 Jean prit la parole et leur dit à tous : « Pour moi, je vous baptise avec de l’eau, mais vient le plus fort que moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de ses sandales ; lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu.17 Il tient en sa main la pelle à vanner pour nettoyer son aire et recueillir le blé dans son grenier ; quant aux bales, il les consumera au feu qui ne s’éteint pas. »18 Et par bien d’autres exhortations encore il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle.

Luc 2,39-52

Posted in attributs divins, connaissance (intelligence de la foi), fidélité, grâce (rendre grâce), humanité du Christ, loi, maison du Seigneur (demeure), Marie, parole de Dieu (vivante), Père - Fils, pureté du coeur (purification), sagesse, science divine et infuse, temple de Dieu (sanctuaire, tente) with tags on 26 juin 2012 by JL

Et quand ils eurent accompli tout ce qui était conforme à la Loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, à Nazareth, leur ville.40 Cependant l’enfant grandissait, se fortifiait et se remplissait de sagesse. Et la grâce de Dieu était sur lui.41 Ses parents se rendaient chaque année à Jérusalem pour la fête de la Pâque.42 Et lorsqu’il eut douze ans, ils y montèrent, comme c’était la coutume pour la fête.43 Une fois les jours écoulés, alors qu’ils s’en retournaient, l’enfant Jésus resta à Jérusalem à l’insu de ses parents.44 Le croyant dans la caravane, ils firent une journée de chemin, puis ils se mirent à le rechercher parmi leurs parents et connaissances.45 Ne l’ayant pas trouvé, ils revinrent, toujours à sa recherche, à Jérusalem.46 Et il advint, au bout de trois jours, qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les interrogeant ;47 et tous ceux qui l’entendaient étaient stupéfaits de son intelligence et de ses réponses.48 A sa vue, ils furent saisis d’émotion, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois ! ton père et moi, nous te cherchons, angoissés. »49 Et il leur dit : « Pourquoi donc me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas que je dois être dans la maison de mon Père ? « 50 Mais eux ne comprirent pas la parole qu’il venait de leur dire.51 Il redescendit alors avec eux et revint à Nazareth ; et il leur était soumis. Et sa mère gardait fidèlement toutes ces choses en son coeur.52 Quant à Jésus, il croissait en sagesse, en taille et en grâce devant Dieu et devant les hommes.

Luc 2,1-20

Posted in ange, attributs divins, ciel (cieux), gloire de Dieu (glorifier), joie divine, lumière (lampe), Marie, messie (Christ, envoyé de Dieu), miracle (guérison, signe), paix (soulagement), premier-né (prémisse), prière de louange (cantique), pureté du coeur (purification), sauveur, terre promise (repos du Seigneur) with tags on 26 juin 2012 by JL

Or, il advint, en ces jours-là, que parut un édit de César Auguste, ordonnant le recensement de tout le monde habité.2 Ce recensement, le premier, eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie.3 Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville.4 Joseph aussi monta de Galilée, de la ville de Nazareth, en Judée, à la ville de David, qui s’appelle Bethléem, – parce qu’il était de la maison et de la lignée de David —5 afin de se faire recenser avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte.6 Or il advint, comme ils étaient là, que les jours furent accomplis où elle devait enfanter.7 Elle enfanta son fils premier-né, l’enveloppa de langes et le coucha dans une crèche, parce qu’ils manquaient de place dans la salle.8 Il y avait dans la même région des bergers qui vivaient aux champs et gardaient leurs troupeaux durant les veilles de la nuit.9 L’Ange du Seigneur se tint près d’eux et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa clarté ; et ils furent saisis d’une grande crainte.10 Mais l’ange leur dit : « Soyez sans crainte, car voici que je vous annonce une grande joie, qui sera celle de tout le peuple :11 aujourd’hui vous est né un Sauveur, qui est le Christ Seigneur, dans la ville de David.12 Et ceci vous servira de signe : vous trouverez un nouveau-né enveloppé de langes et couché dans une crèche. »13 Et soudain se joignit à l’ange une troupe nombreuse de l’armée céleste, qui louait Dieu, en disant :14 « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et sur la terre paix aux hommes objets de sa complaisance ! « 15 Et il advint, quand les anges les eurent quittés pour le ciel, que les bergers se dirent entre eux : « Allons jusqu’à Bethléem et voyons ce qui est arrivé et que le Seigneur nous a fait connaître. »16 Ils vinrent donc en hâte et trouvèrent Marie, Joseph et le nouveau-né couché dans la crèche.17 Ayant vu, ils firent connaître ce qui leur avait été dit de cet enfant ;18 et tous ceux qui les entendirent furent étonnés de ce que leur disaient les bergers.19 Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son coeur.20 Puis les bergers s’en retournèrent, glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, suivant ce qui leur avait été annoncé.

Luc 1,66-80

Posted in alliance (ancienne et nouvelle), attributs divins, bénédiction (malédiction), charismes, chemin (voies du Seigneur), cheminement spirituel, désert, Esprit-Saint, faire mémoire, incarnation, justice (justification, juste), libération (délivrance), lumière (lampe), messie (Christ, envoyé de Dieu), paix (soulagement), pardon (miséricorde, rémission), passage de la mort, péché, peuple de Dieu (Israël), promesse divine (serment), prophète, prophétie (oracle), sainteté (saints), salut (rédemption), shéol (hades), ténèbre (obscurité) with tags on 25 juin 2012 by JL

Tous ceux qui en entendirent parler les mirent dans leur coeur, en disant : « Que sera donc cet enfant ?  » Et, de fait, la main du Seigneur était avec lui.67 Et Zacharie, son père, fut rempli d’Esprit Saint et se mit à prophétiser :68 « Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, de ce qu’il a visité et délivré son peuple,69 et nous a suscité une puissance de salut dans la maison de David, son serviteur,70 selon qu’il l’avait annoncé par la bouche de ses saints prophètes des temps anciens,71 pour nous sauver de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent.72 Ainsi fait-il miséricorde à nos pères, ainsi se souvient-il de son alliance sainte,73 du serment qu’il a juré à Abraham, notre père, de nous accorder74 que, sans crainte, délivrés de la main de nos ennemis, nous le servions75 en sainteté et justice devant lui, tout au long de nos jours.76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut ; car tu marcheras devant le Seigneur, pour lui préparer les voies,77 pour donner à son peuple la connaissance du salut par la rémission de ses péchés ;78 grâce aux sentiments de miséricorde de notre Dieu, dans lesquels nous a visités l’Astre d’en haut,79 pour illuminer ceux qui demeurent dans les ténèbres et l’ombre de la mort, afin de guider nos pas dans le chemin de la paix. »80 Cependant l’enfant grandissait, et son esprit se fortifiait. Et il demeurait dans les déserts jusqu’au jour de sa manifestation à Israël.

Luc 1,39-56

Posted in attributs divins, âme (demeure de Dieu), béatitude, bénédiction (malédiction), confiance en Dieu (dans l'Église), crainte de Dieu, dureté du coeur (endurcissement), Esprit-Saint, fécondité (prospérité, postérité), foi (adhérence, profession), humilité, joie divine, kénose (abaissement, cœur brisé), Marie, orgueil (se glorifier), pardon (miséricorde, rémission), pauvre (pauvreté en esprit), peuple de Dieu (Israël), porter du fruit, prière de louange (cantique), puissance divine, richesse (danger de la richesse), sauveur, Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 25 juin 2012 by JL

En ces jours-là, Marie partit et se rendit en hâte vers la région montagneuse, dans une ville de Juda.40 Elle entra chez Zacharie et salua Elisabeth.41 Et il advint, dès qu’Elisabeth eut entendu la salutation de Marie, que l’enfant tressaillit dans son sein et Elisabeth fut remplie d’Esprit Saint.42 Alors elle poussa un grand cri et dit : « Bénie es-tu entre les femmes, et béni le fruit de ton sein !43 Et comment m’est-il donné que vienne à moi la mère de mon Seigneur ?44 Car, vois-tu, dès l’instant où ta salutation a frappé mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en mon sein.45 Oui, bienheureuse celle qui a cru en l’accomplissement de ce qui lui a été dit de la part du Seigneur ! « 46 Marie dit alors : « Mon âme exalte le Seigneur,47 et mon esprit tressaille de joie en Dieu mon sauveur,48 parce qu’il a jeté les yeux sur l’abaissement de sa servante. Oui, désormais toutes les générations me diront bienheureuse,49 car le Tout-Puissant a fait pour moi de grandes choses. Saint est son nom,50 et sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent.51 Il a déployé la force de son bras, il a dispersé les hommes au coeur superbe.52 Il a renversé les potentats de leurs trônes et élevé les humbles,53 Il a comblé de biens les affamés et renvoyé les riches les mains vides.54 Il est venu en aide à Israël, son serviteur, se souvenant de sa miséricorde, —55 selon qu’il l’avait annoncé à nos pères – en faveur d’Abraham et de sa postérité à jamais ! « 56 Marie demeura avec elle environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle.

Luc 1,26-38

Posted in ange, annonciation, attributs divins, divinité du Christ, don de soi (donner sa vie), Esprit-Saint, eternité (vie éternelle), grâce (rendre grâce), humilité, Marie, mission (envoyé), parole de Dieu (vivante), puissance divine, royauté du Christ, Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 25 juin 2012 by JL

Le sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, du nom de Nazareth,27 à une vierge fiancée à un homme du nom de Joseph, de la maison de David ; et le nom de la vierge était Marie.28 Il entra et lui dit : « Réjouis-toi, comblée de grâce, le Seigneur est avec toi. »29 A cette parole elle fut toute troublée, et elle se demandait ce que signifiait cette salutation.30 Et l’ange lui dit : « Sois sans crainte, Marie ; car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.31 Voici que tu concevras dans ton sein et enfanteras un fils, et tu l’appelleras du nom de Jésus.32 Il sera grand, et sera appelé Fils du Très-Haut. Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père ;33 il régnera sur la maison de Jacob pour les siècles et son règne n’aura pas de fin. »34 Mais Marie dit à l’ange : « Comment cela sera-t-il, puisque je ne connais pas d’homme ? « 35 L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi l’être saint qui naîtra sera appelé Fils de Dieu.36 Et voici qu’Elisabeth, ta parente, vient, elle aussi, de concevoir un fils dans sa vieillesse, et elle en est à son sixième mois, elle qu’on appelait la stérile ;37 car rien n’est impossible à Dieu. »38 Marie dit alors : « Je suis la servante du Seigneur ; qu’il m’advienne selon ta parole !  » Et l’ange la quitta?

Marc 14,60-65

Posted in attestation (testament), attributs divins, blasphème, ciel (cieux), colonne de nuée et de feu, divinité du Christ, droite de Dieu, fils de l'homme, mal (méchanceté, iniquité), messie (Christ, envoyé de Dieu), parousie (jour du Seigneur), prêtre (ordre de Levi), prophète, puissance divine, reniement (rejet, mépris) with tags on 25 juin 2012 by JL

Se levant alors au milieu, le Grand Prêtre interrogea Jésus : « Tu ne réponds rien ? Qu’est-ce que ces gens attestent contre toi ? « 61 Mais lui se taisait et ne répondit rien. De nouveau le Grand Prêtre l’interrogeait, et il lui dit : « Tu es le Christ, le Fils du Béni » —62 « Je le suis, dit Jésus, et vous verrez le Fils de l’homme siégeant à la droite de la Puissance et venant avec les nuées du ciel. » 63 Alors, le grand prêtre déchire ses vêtements et dit : « Pourquoi nous faut-il encore des témoins ?
64 Vous avez entendu le blasphème. Qu’en pensez-vous ? » Tous prononcèrent qu’il méritait la mort.
65 Quelques-uns se mirent à cracher sur lui, couvrirent son visage d’un voile, et le giflèrent, en disant : « Fais le prophète ! » Et les gardes lui donnèrent des coups.

Marc 13,1-37

Posted in abomination (profanation), adversité (tribulations, épreuve), allégories et analogies, ange, attributs divins, ciel (cieux), colonne de nuée et de feu, création (créateur), désolation (dévastation, ruine), elu (élection divine), Esprit-Saint, evangéliser (bonne nouvelle), faux prophète, fils de l'homme, gloire de Dieu (glorifier), iles lointaines (nations étrangères), miracle (guérison, signe), paraboles, parole de Dieu (vivante), parousie (jour du Seigneur), passage de la mort, Père - Fils, persécution, prophétie (oracle), puissance divine, salut (rédemption), souffrance (douleur), suivre Jésus, témoignage (témoin), ténèbre (obscurité), temple de Dieu (sanctuaire, tente), terre promise (repos du Seigneur), transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse), vérité (vrai, véritable), vigilance (veiller), Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 25 juin 2012 by JL

Comme il s’en allait hors du Temple, un de ses disciples lui dit : « Maître, regarde, quelles pierres ! quelles constructions ! « 2 Et Jésus lui dit : « Tu vois ces grandes constructions ? Il n’en restera pas pierre sur pierre qui ne soit jetée bas. »3 Et comme il était assis sur le mont des Oliviers en face du Temple, Pierre, Jacques, Jean et André l’interrogeaient en particulier :4 « Dis-nous quand cela aura lieu et quel sera le signe que tout cela va finir ? « 5 Alors Jésus se mit à leur dire : « Prenez garde qu’on ne vous abuse.6 Il en viendra beaucoup sous mon nom, qui diront : C’est moi, et ils abuseront bien des gens.7 Lorsque vous entendrez parler de guerres et de rumeurs de guerres, ne vous alarmez pas : il faut que cela arrive, mais ce ne sera pas encore la fin.8 On se dressera, en effet, nation contre nation et royaume contre royaume. Il y aura par endroits des tremblements de terre, il y aura des famines. Ce sera le commencement des douleurs de l’enfantement.9 « Soyez sur vos gardes. On vous livrera aux sanhédrins, vous serez battus de verges dans les synagogues et vous comparaîtrez devant des gouverneurs et des rois, à cause de moi, pour rendre témoignage en face d’eux.10 Il faut d’abord que l’Evangile soit proclamé à toutes les nations.11 « Et quand on vous emmènera pour vous livrer, ne vous préoccupez pas de ce que vous direz, mais dites ce qui vous sera donné sur le moment : car ce n’est pas vous qui parlerez, mais l’Esprit Saint.12 Le frère livrera son frère à la mort, et le père son enfant ; les enfants se dresseront contre leurs parents et les feront mourir.13 Et vous serez haïs de tous à cause de mon nom, mais celui qui aura tenu bon jusqu’au bout, celui-là sera sauvé.14 « Lorsque vous verrez l’abomination de la désolation installée là où elle ne doit pas être (que le lecteur comprenne ! ) alors que ceux qui seront en Judée s’enfuient dans les montagnes,15 que celui qui sera sur la terrasse ne descende pas pour rentrer dans sa maison et prendre ses affaires ;16 et que celui qui sera aux champs ne retourne pas en arrière pour prendre son manteau !17 Malheur à celles qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là !18 Priez pour que cela ne tombe pas en hiver.19 Car en ces jours-là il y aura une tribulation telle qu’il n’y en a pas eu de pareille depuis le commencement de la création qu’a créée Dieu jusqu’à ce jour, et qu’il n’y en aura jamais plus.20 Et si le Seigneur n’avait abrégé ces jours, nul n’aurait eu la vie sauve ; mais à cause des élus qu’il a choisis, il a abrégé ces jours.21 Alors si quelqu’un vous dit : Voici : le Christ est ici ! , Voici : il est là ! , n’en croyez rien.22 Il surgira, en effet, des faux Christs et des faux prophètes qui opéreront des signes et des prodiges pour abuser, s’il était possible, les élus.23 Pour vous, soyez en garde : je vous ai prévenus de tout.24 Mais en ces jours-là, après cette tribulation, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière,25 les étoiles se mettront à tomber du ciel et les puissances qui sont dans les cieux seront ébranlées.26 Et alors on verra le Fils de l’homme venant dans des nuées avec grande puissance et gloire.27 Et alors il enverra les anges pour rassembler ses élus, des quatre vents, de l’extrémité de la terre à l’extrémité du ciel.28 « Du figuier apprenez cette parabole. Dès que sa ramure devient flexible et que ses feuilles poussent, vous comprenez que l’été est proche.29 Ainsi vous, lorsque vous verrez cela arriver, comprenez qu’Il est proche, aux portes.30 En vérité je vous le dis, cette génération ne passera pas que tout cela ne soit arrivé.31 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.32 « Quant à la date de ce jour, ou à l’heure, personne ne les connaît, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, personne que le Père.33 « Soyez sur vos gardes, veillez, car vous ne savez pas quand ce sera le moment.34 Il en sera comme d’un homme parti en voyage : il a quitté sa maison, donné pouvoir à ses serviteurs, à chacun sa tâche, et au portier il a recommandé de veiller.35 Veillez donc, car vous ne savez pas quand le maître de la maison va venir, le soir, à minuit, au chant du coq ou le matin,36 de peur que, venant à l’improviste, il ne vous trouve endormis.37 Et ce que je vous dis à vous, je le dis à tous : veillez ! « 

Marc 12,28-34

Posted in adoration de Dieu, amour du prochain, ascèse, attributs divins, âme (demeure de Dieu), cheminement spirituel, commandements, connaissance (intelligence de la foi), courage (force), monothéisme, peuple de Dieu (Israël), pureté du coeur (purification), royaume de Dieu (des cieux), sacrifice (oblation, expiation) with tags on 25 juin 2012 by JL

Un scribe qui les avait entendus discuter, voyant qu’il leur avait bien répondu, s’avança et lui demanda : « Quel est le premier de tous les commandements ? « 29 Jésus répondit : « Le premier c’est : Ecoute, Israël, le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur,30 et tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.31 Voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »32 Le scribe lui dit : « Fort bien, Maître, tu as eu raison de dire qu’Il est unique et qu’il n’y en a pas d’autre que Lui ;33 l’aimer de tout son coeur, de toute son intelligence et de toute sa force, et aimer le prochain comme soi-même, vaut mieux que tous les holocaustes et tous les sacrifices. »34 Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque pleine de sens, lui dit : « Tu n’es pas loin du Royaume de Dieu. » Et nul n’osait plus l’interroger.

Marc 12,18-27

Posted in ange, attributs divins, ciel (cieux), fécondité (prospérité, postérité), résurrection, shéol (hades) with tags on 25 juin 2012 by JL

Alors viennent à lui des Sadducéens – de ces gens qui disent qu’il n’y a pas de résurrection – et ils l’interrogeaient en disant :19 « Maître, Moïse a écrit pour nous : Si quelqu’un a un frère qui meurt en laissant une femme sans enfant, que ce frère prenne la femme et suscite une postérité à son frère.20 Il y avait sept frères. Le premier prit femme et mourut sans laisser de postérité.21 Le second prit la femme et mourut aussi sans laisser de postérité, et de même le troisième ;22 et aucun des sept ne laissa de postérité. Après eux tous, la femme aussi mourut.23 A la résurrection, quand ils ressusciteront, duquel d’entre eux sera-t-elle la femme ? Car les sept l’auront eue pour femme. »24 Jésus leur dit : « N’êtes-vous pas dans l’erreur, en ne connaissant ni les Ecritures ni la puissance de Dieu ?25 Car, lorsqu’on ressuscite d’entre les morts, on ne prend ni femme ni mari, mais on est comme des anges dans les cieux.26 Quant au fait que les morts ressuscitent, n’avez-vous pas lu dans le Livre de Moïse, au passage du Buisson, comment Dieu lui a dit : Je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob ?27 Il n’est pas un Dieu de morts, mais de vivants. Vous êtes grandement dans l’erreur ! « 

Marc 5,1-20

Posted in attestation (testament), attributs divins, diable (démon, Satan, Lucifer), divinité du Christ, pardon (miséricorde, rémission), posession diabolique, témoignage (témoin) with tags on 19 juin 2012 by JL

Ils arrivèrent sur l’autre rive de la mer, au pays des Géraséniens.2 Et aussitôt que Jésus eut débarqué, vint à sa rencontre, des tombeaux, un homme possédé d’un esprit impur :3 il avait sa demeure dans les tombes et personne ne pouvait plus le lier, même avec une chaîne,4 car souvent on l’avait lié avec des entraves et avec des chaînes, mais il avait rompu les chaînes et brisé les entraves, et personne ne parvenait à le dompter.5 Et sans cesse, nuit et jour, il était dans les tombes et dans les montagnes, poussant des cris et se tailladant avec des pierres.6 Voyant Jésus de loin, il accourut, se prosterna devant lui7 et cria d’une voix forte : « Que me veux-tu, Jésus, fils du Dieu Très-Haut ? Je t’adjure par Dieu, ne me tourmente pas ! « 8 Il lui disait en effet : « Sors de cet homme, esprit impur ! « 9 Et il l’interrogeait : « Quel est ton nom ?  » Il dit : « Légion est mon nom, car nous sommes beaucoup. »10 Et il le suppliait instamment de ne pas les expulser hors du pays.11 Or il y avait là, sur la montagne, un grand troupeau de porcs en train de paître.12 Et les esprits impurs supplièrent Jésus en disant : « Envoie-nous vers les porcs, que nous y entrions. »13 Et il le leur permit. Sortant alors, les esprits impurs entrèrent dans les porcs et le troupeau se précipita du haut de l’escarpement dans la mer, au nombre d’environ 2.000, et ils se noyaient dans la mer.14 Leurs gardiens prirent la fuite et rapportèrent la nouvelle à la ville et dans les fermes ; et les gens vinrent pour voir qu’est-ce qui s’était passé.15 Ils arrivent auprès de Jésus et ils voient le démoniaque assis, vêtu et dans son bon sens, lui qui avait eu la Légion, et ils furent pris de peur.16 Les témoins leur racontèrent comment cela s’était passé pour le possédé et ce qui était arrivé aux porcs.17 Alors ils se mirent à prier Jésus de s’éloigner de leur territoire.18 Comme il montait dans la barque, l’homme qui avait été possédé le priait pour rester en sa compagnie.19 Il ne le lui accorda pas, mais il lui dit : « Va chez toi, auprès des tiens, et rapporte-leur tout ce que le Seigneur a fait pour toi dans sa miséricorde. »20 Il s’en alla donc et se mit à proclamer dans la Décapole tout ce que Jésus avait fait pour lui, et tout le monde était dans l’étonnement.

Marc 2,1-12

Posted in attributs divins, autorité du Christ, blasphème, evangéliser (bonne nouvelle), fils de l'homme, foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), miracle (guérison, signe), omniscience divine (prescience), pardon (miséricorde, rémission), parole de Dieu (vivante), péché, prière de louange (cantique), science divine et infuse with tags on 1 juin 2012 by JL

Comme il était entré de nouveau à Capharnaüm, après quelque temps on apprit qu’il était à la maison.2 Et beaucoup se rassemblèrent, en sorte qu’il n’y avait plus de place, même devant la porte, et il leur annonçait la Parole.3 On vient lui apporter un paralytique, soulevé par quatre hommes.4 Et comme ils ne pouvaient pas le lui présenter à cause de la foule, ils découvrirent la terrasse au-dessus de l’endroit où il se trouvait et, ayant creusé un trou, ils font descendre le grabat où gisait le paralytique.5 Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique : « Mon enfant, tes péchés sont remis. »6 Or, il y avait là, dans l’assistance, quelques scribes qui pensaient dans leurs coeurs :7 « Comment celui-là parle-t-il ainsi ? Il blasphème ! Qui peut remettre les péchés, sinon Dieu seul ? « 8 Et aussitôt, percevant par son esprit qu’ils pensaient ainsi en eux-mêmes, Jésus leur dit : « Pourquoi de telles pensées dans vos coeurs ?9 Quel est le plus facile, de dire au paralytique : Tes péchés sont remis, ou de dire : Lève-toi, prends ton grabat et marche ?10 Eh bien ! pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a le pouvoir de remettre les péchés sur la terre,11 je te l’ordonne, dit-il au paralytique, lève-toi, prends ton grabat et va-t’en chez toi. »12 Il se leva et aussitôt, prenant son grabat, il sortit devant tout le monde, de sorte que tous étaient stupéfaits et glorifiaient Dieu en disant : « Jamais nous n’avons rien vu de pareil. »

Mathieu 23,9-12

Posted in amour du prochain, attributs divins, autorité du Christ, humilité, kénose (abaissement, cœur brisé), messie (Christ, envoyé de Dieu), Père - Fils, terre promise (repos du Seigneur) with tags on 28 mai 2012 by JL

N’appelez personne votre Père sur la terre : car vous n’en avez qu’un, le Père céleste.10 Ne vous faites pas non plus appeler Directeurs : car vous n’avez qu’un Directeur, le Christ.11 Le plus grand parmi vous sera votre serviteur.12 Quiconque s’élèvera sera abaissé, et quiconque s’abaissera sera élevé.

Mathieu 22,23-33

Posted in ange, attributs divins, charismes, ciel (cieux), fécondité (prospérité, postérité), prophétie (oracle), puissance divine, résurrection with tags on 28 mai 2012 by JL

Ce jour-là, des Sadducéens, gens qui disent qu’il n’y a pas de résurrection, s’approchèrent de lui et l’interrogèrent en disant :24 « Maître, Moïse a dit : Si quelqu’un meurt sans avoir d’enfants, son frère épousera la femme, sa belle-soeur, et suscitera une postérité à son frère.25 Or il y avait chez nous sept frères. Le premier se maria, puis mourut sans postérité, laissant sa femme à son frère.26 Pareillement le deuxième, puis le troisième, jusqu’au septième.27 Finalement, après eux tous, la femme mourut.28 A la résurrection, duquel des sept sera-t-elle donc la femme ? Car tous l’auront eue. »29 Jésus leur répondit : « Vous êtes dans l’erreur, en ne connaissant ni les Ecritures ni la puissance de Dieu.30 A la résurrection, en effet, on ne prend ni femme ni mari, mais on est comme des anges dans le ciel.31 Quant à ce qui est de la résurrection des morts, n’avez-vous pas lu l’oracle dans lequel Dieu vous dit :32 Je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob ? Ce n’est pas de morts mais de vivants qu’il est le Dieu ! « 33 Et les foules, qui avaient entendu, étaient frappées de son enseignement.

Mathieu 19,16-26

Posted in adultère (fornication), amour du prochain, attestation (testament), attributs divins, calomnie (médisance, langue), ciel (cieux), commandements, eternité (vie éternelle), grâce (rendre grâce), parole de Dieu (vivante), pauvre (pauvreté en esprit), puissance divine, rétribution (couronne de gloire), richesse (danger de la richesse), royaume de Dieu (des cieux), salut (rédemption), suivre Jésus, vérité (vrai, véritable) with tags on 28 mai 2012 by JL

Et voici qu’un homme s’approcha et lui dit : « Maître, que dois-je faire de bon pour obtenir la vie éternelle ? « 17 Il lui dit : « Qu’as-tu à m’interroger sur ce qui est bon ? Un seul est le Bon. Que si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements » —18 « Lesquels ?  » Lui dit-il. Jésus reprit : « Tu ne tueras pas, tu ne commettras pas d’adultère, tu ne voleras pas, tu ne porteras pas de faux témoignage,19 honore ton père et ta mère, et tu aimeras ton prochain comme toi-même » —20 « Tout cela, lui dit le jeune homme, je l’ai observé ; que me manque-t-il encore ? « 21 Jésus lui déclara : « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes et donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux ; puis viens, suis-moi. »22 Entendant cette parole, le jeune homme s’en alla contristé, car il avait de grands biens.23 Jésus dit alors à ses disciples : « En vérité, je vous le dis, il sera difficile à un riche d’entrer dans le Royaume des Cieux.24 Oui, je vous le répète, il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le Royaume des Cieux. »25 Entendant cela, les disciples restèrent tout interdits : « Qui donc peut être sauvé ?  » Disaient-ils.26 Fixant son regard, Jésus leur dit : « Pour les hommes c’est impossible, mais pour Dieu tout est possible. »

Mathieu 19,3-12

Posted in adultère (fornication), allégories et analogies, attributs divins, chasteté (célibat), création (créateur), dureté du coeur (endurcissement), mariage, mettre à l'épreuve (tenter), phariséisme, royaume de Dieu (des cieux) with tags on 28 mai 2012 by JL

03 Des Pharisiens s’approchèrent de lui et lui dirent, pour le mettre à l’épreuve : « Est-il permis de répudier sa femme pour n’importe quel motif ? « 4 Il répondit : « N’avez-vous pas lu que le Créateur, dès l’origine, les fit homme et femme,5 et qu’il a dit : Ainsi donc l’homme quittera son père et sa mère pour s’attacher à sa femme, et les deux ne feront qu’une seule chair ?6 Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Eh bien ! ce que Dieu a uni, l’homme ne doit point le séparer » —7 « Pourquoi donc, lui disent-ils, Moïse a-t-il prescrit de donner un acte de divorce quand on répudie » —8 « C’est, leur dit-il, en raison de votre dureté de coeur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes ; mais dès l’origine il n’en fut pas ainsi.9 Or je vous le dis : quiconque répudie sa femme – pas pour « prostitution » – et en épouse une autre, commet un adultère. »10 Les disciples lui disent : « Si telle est la condition de l’homme envers la femme, il n’est pas expédient de se marier. »11 Il leur dit : « Tous ne comprennent pas ce langage, mais ceux-là à qui c’est donné.12 Il y a, en effet, des eunuques qui sont nés ainsi du sein de leur mère, il y a des eunuques qui le sont devenus par l’action des hommes, et il y a des eunuques qui se sont eux-mêmes rendus tels à cause du Royaume des Cieux. Qui peut comprendre, qu’il comprenne ! « 

Mathieu 18,21-35

Posted in allégories et analogies, attributs divins, ciel (cieux), pardon (miséricorde, rémission), Père - Fils, péché, pureté du coeur (purification), purgatoire, royaume de Dieu (des cieux) with tags on 27 mai 2012 by JL

Alors Pierre, s’avançant, lui dit : « Seigneur, combien de fois mon frère pourra-t-il pécher contre moi et devrai-je lui pardonner ? Irai-je jusqu’à sept fois ? « 22 Jésus lui dit : « Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à 77 fois.23 « A ce propos, il en va du Royaume des Cieux comme d’un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs.24 L’opération commencée, on lui en amena un qui devait 10.000 talents.25 Cet homme n’ayant pas de quoi rendre, le maître donna l’ordre de le vendre, avec sa femme, ses enfants et tous ses biens, et d’éteindre ainsi la dette.26 Le serviteur alors se jeta à ses pieds et il s’y tenait prosterné en disant : Consens-moi un délai, et je te rendrai tout.27 Apitoyé, le maître de ce serviteur le relâcha et lui fit remise de sa dette.28 En sortant, ce serviteur rencontra un de ses compagnons, qui lui devait cent deniers ; il le prit à la gorge et le serrait à l’étrangler, en lui disant : Rends tout ce que tu dois.29 Son compagnon alors se jeta à ses pieds et il le suppliait en disant : Consens-moi un délai, et je te rendrai.30 Mais l’autre n’y consentit pas ; au contraire, il s’en alla le faire jeter en prison, en attendant qu’il eût remboursé son dû.31 Voyant ce qui s’était passé, ses compagnons en furent navrés, et ils allèrent raconter toute l’affaire à leur maître.32 Alors celui-ci le fit venir et lui dit : Serviteur méchant, toute cette somme que tu me devais, je t’en ai fait remise, parce que tu m’as supplié ;33 ne devais-tu pas, toi aussi, avoir pitié de ton compagnon comme moi j’ai eu pitié de toi ?34 Et dans son courroux son maître le livra aux tortionnaires, jusqu’à ce qu’il eût remboursé tout son dû.35 C’est ainsi que vous traitera aussi mon Père céleste, si chacun de vous ne pardonne pas à son frère du fond du coeur. »

Mathieu 16,13-23

Posted in attestation (testament), attributs divins, béatitude, ciel (cieux), crucifixion, diable (démon, Satan, Lucifer), divinité du Christ, Eglise (assemblé, communauté), fils de l'homme, foi (adhérence, profession), Jérusalem (Sion), messie (Christ, envoyé de Dieu), mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), Père - Fils, persécution, prêtre (ordre de Levi), primauté de Pierre, prophète, résurrection, royaume de Dieu (des cieux), shéol (hades) with tags on 23 mai 2012 by JL

Arrivé dans la région de Césarée de Philippe, Jésus posa à ses disciples cette question : « Au dire des gens, qu’est le Fils de l’homme ? « 14 Ils dirent : « Pour les uns, Jean le Baptiste ; pour d’autres, Elie ; pour d’autres encore, Jérémie ou quelqu’un des prophètes » —15 « Mais pour vous, leur dit-il, qui suis-je ? « 16 Simon-Pierre répondit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. »17 En réponse, Jésus lui dit : « Tu es heureux, Simon fils de Jonas, car cette révélation t’est venue, non de la chair et du sang, mais de mon Père qui est dans les cieux.18 Eh bien ! moi je te dis : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et les Portes de l’Hadès ne tiendront pas contre elle.19 Je te donnerai les clefs du Royaume des Cieux : quoi que tu lies sur la terre, ce sera tenu dans les cieux pour lié, et quoi que tu délies sur la terre, ce sera tenu dans les cieux pour délié. »20 Alors il ordonna aux disciples de ne dire à personne qu’il était le Christ.21 A dater de ce jour, Jésus commença de montrer à ses disciples qu’il lui fallait s’en aller à Jérusalem, y souffrir beaucoup de la part des anciens, des grands prêtres et des scribes, être tué et, le troisième jour, ressusciter.22 Pierre, le tirant à lui, se mit à le morigéner en disant : « Dieu t’en préserve, Seigneur ! Non, cela ne t’arrivera point ! « 23 Mais lui, se retournant, dit à Pierre : « Passe derrière moi, Satan ! tu me fais obstacle, car tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes ! « 

Mathieu 15,1-20

Posted in adultère (fornication), allégories et analogies, attestation (testament), attributs divins, aveuglement, écouter (voix du Seigneur), calomnie (médisance, langue), commandements, connaissance (intelligence de la foi), conscience (examen), culte spirituel, initiative divine, loi, paraboles, parole de Dieu (vivante), Père - Fils, péché, peuple de Dieu (Israël), phariséisme, prophétie (oracle), pur et impur (souillure), pureté du coeur (purification), tomber (succomber, reniement), vanité (futilité), volonté divine with tags on 23 mai 2012 by JL

Alors des Pharisiens et des scribes de Jérusalem s’approchent de Jésus et lui disent :2 « Pourquoi tes disciples transgressent-ils la tradition des anciens ? En effet, ils ne se lavent pas les mains au moment de prendre leur repas » —3 « Et vous, répliqua-t-il, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au nom de votre tradition ?4 En effet, Dieu a dit : Honore ton père et ta mère, et Que celui qui maudit son père ou sa mère soit puni de mort.5 Mais vous, vous dites : Quiconque dira à son père ou à sa mère : « Les biens dont j’aurais pu t’assister, je les consacre »,6 celui-là sera quitte de ses devoirs envers son père ou sa mère. Et vous avez annulé la parole de Dieu au nom de votre tradition.7 Hypocrites ! Isaïe a bien prophétisé de vous, quand il a dit :8 Ce peuple m’honore des lèvres, mais leur coeur est loin de moi.9 Vain est le culte qu’ils me rendent : les doctrines qu’ils enseignent ne sont que préceptes humains. »10 Et ayant appelé la foule près de lui, il leur dit : « Ecoutez et comprenez !11 Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l’homme ; mais ce qui sort de sa bouche, voilà ce qui souille l’homme. »12 Alors s’approchant les disciples lui disent : « Sais-tu que les Pharisiens se sont choqués de t’entendre parler ainsi ? « 13 Il répondit : « Tout plant que n’a point planté mon Père céleste sera arraché.14 Laissez-les : ce sont des aveugles qui guident des aveugles ! Or si un aveugle guide un aveugle, tous les deux tomberont dans un trou. »15 Pierre, prenant la parole, lui dit : « Explique-nous la parabole. »16 Il dit : « Vous aussi, maintenant encore, vous êtes sans intelligence ?17 Ne comprenez-vous pas que tout ce qui pénètre dans la bouche passe dans le ventre, puis s’évacue aux lieux d’aisance,18 tandis que ce qui sort de la bouche procède du coeur, et c’est cela qui souille l’homme ?19 Du coeur en effet procèdent mauvais desseins, meurtres, adultères, débauches, vols, faux témoignages, diffamations.20 Voilà les choses qui souillent l’homme ; mais manger sans s’être lavé les mains, cela ne souille pas l’homme. »

Mathieu 11,25-30

Posted in attributs divins, autorité du Christ, âme (demeure de Dieu), bénédiction (malédiction), ciel (cieux), connaissance (intelligence de la foi), divinité du Christ, douceur (tendresse), humilité, mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), opprimé (oppression), orgueil (se glorifier), paix (soulagement), Père - Fils, pureté du coeur (purification), science divine et infuse, souffrance (douleur), suivre Jésus, terre promise (repos du Seigneur), transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse) with tags on 16 mai 2012 by JL

En ce temps-là Jésus prit la parole et dit : « Je te bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l’avoir révélé aux tout-petits.26 Oui, Père, car tel a été ton bon plaisir.27 Tout m’a été remis par mon Père, et nul ne connaît le Fils si ce n’est le Père, et nul ne connaît le Père si ce n’est le Fils, et celui à qui le Fils veut bien le révéler.28 « Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et moi je vous soulagerai.29 Chargez-vous de mon joug et mettez-vous à mon école, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez soulagement pour vos âmes.30 Oui, mon joug est aisé et mon fardeau léger. »

Mathieu 6,24-34

Posted in allégories et analogies, attachement, attributs divins, cheminement spirituel, confiance en Dieu (dans l'Église), foi (adhérence, profession), justice (justification, juste), païens (gentils), Père - Fils, providence (abandon), richesse (danger de la richesse), royaume de Dieu (des cieux) with tags on 13 mai 2012 by JL

« Nul ne peut servir deux maîtres : ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et l’Argent.25 « Voilà pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous le vêtirez. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ?26 Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent ni ne recueillent en des greniers, et votre Père céleste les nourrit ! Ne valez-vous pas plus qu’eux ?27 Qui d’entre vous d’ailleurs peut, en s’en inquiétant, ajouter une seule coudée à la longueur de sa vie ?28 Et du vêtement, pourquoi vous inquiéter ? Observez les lis des champs, comme ils poussent : ils ne peinent ni ne filent.29 Or je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux.30 Que si Dieu habille de la sorte l’herbe des champs, qui est aujourd’hui et demain sera jetée au four, ne fera-t-il pas bien plus pour vous, gens de peu de foi !31 Ne vous inquiétez donc pas en disant : Qu’allons-nous manger ? Qu’allons-nous boire ? De quoi allons-nous nous vêtir ?32 Ce sont là toutes choses dont les païens sont en quête. Or votre Père céleste sait que vous avez besoin de tout cela.33 Cherchez d’abord son Royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît.34 Ne vous inquiétez donc pas du lendemain : demain s’inquiétera de lui-même. A chaque jour suffit sa peine.

Mathieu 5,38-48

Posted in amour du prochain, attributs divins, ciel (cieux), commandements, don de soi (donner sa vie), justice (justification, juste), païens (gentils), pardon (miséricorde, rémission), Père - Fils, persécution, prière d'intercession, rétribution (couronne de gloire) with tags on 10 mai 2012 by JL

« Vous avez entendu qu’il a été dit : oeil pour oeil et dent pour dent.39 Eh bien ! moi je vous dis de ne pas tenir tête au méchant : au contraire, quelqu’un te donne-t-il un soufflet sur la joue droite, tends-lui encore l’autre ;40 veut-il te faire un procès et prendre ta tunique, laisse-lui même ton manteau ;41 te requiert-il pour une course d’un mille, fais-en deux avec lui.42 A qui te demande, donne ; à qui veut t’emprunter, ne tourne pas le dos.43 « Vous avez entendu qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi.44 Eh bien ! moi je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour vos persécuteurs,45 afin de devenir fils de votre Père qui est aux cieux, car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes.46 Car si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense aurez-vous ? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?47 Et si vous réservez vos saluts à vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?48 Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait.

Mathieu 5,33-37

Posted in attributs divins, ciel (cieux), diable (démon, Satan, Lucifer), Jérusalem (Sion), promesse divine (serment), terre promise (repos du Seigneur) with tags on 10 mai 2012 by JL

« Vous avez encore entendu qu’il a été dit aux ancêtres : Tu ne te parjureras pas, mais tu t’acquitteras envers le Seigneur de tes serments.34 Eh bien ! moi je vous dis de ne pas jurer du tout : ni par le Ciel, car c’est le trône de Dieu ;35 ni par la Terre, car c’est l’escabeau de ses pieds ; ni par Jérusalem, car c’est la Ville du grand Roi.36 Ne jure pas non plus par ta tête, car tu ne peux en rendre un seul cheveu blanc ou noir.37 Que votre parole soit “oui”, si c’est “oui”, “non”, si c’est “non”. Ce qui est en plus vient du Mauvais.

Mathieu 5,1-12

Posted in attributs divins, âme (demeure de Dieu), béatitude, calomnie (médisance, langue), charismes, ciel (cieux), consolation, douceur (tendresse), enfant de Dieu (adoption divine), evangéliser (bonne nouvelle), face de Dieu, joie divine, justice (justification, juste), montagne du Seigneur (théophanie), opprimé (oppression), paix (soulagement), pardon (miséricorde, rémission), pauvre (pauvreté en esprit), persécution, prophète, pureté du coeur (purification), rétribution (couronne de gloire), royaume de Dieu (des cieux), terre promise (repos du Seigneur) with tags on 10 mai 2012 by JL

Voyant les foules, il gravit la montagne, et quand il fut assis, ses disciples s’approchèrent de lui.2 Et prenant la parole, il les enseignait en disant :3 « Heureux ceux qui ont une âme de pauvre, car le Royaume des Cieux est à eux.4 Heureux les doux, car ils posséderont la terre.5 Heureux les affligés, car ils seront consolés.6 Heureux les affamés et assoiffés de la justice, car ils seront rassasiés.7 Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.8 Heureux les coeurs purs, car ils verront Dieu.9 Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu.10 Heureux les persécutés pour la justice, car le Royaume des Cieux est à eux.11 Heureux êtes-vous quand on vous insultera, qu’on vous persécutera, et qu’on dira faussement contre vous toute sorte d’infamie à cause de moi.12 Soyez dans la joie et l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux : c’est bien ainsi qu’on a persécuté les prophètes, vos devanciers.

Mathieu 4,1-11

Posted in adoration de Dieu, ange, attributs divins, culte spirituel, désert, diable (démon, Satan, Lucifer), divinité du Christ, Esprit-Saint, jeûne, mettre à l'épreuve (tenter), monde, orgueil (se glorifier), parole de Dieu (vivante), prophétie (oracle), tentation (filet) with tags on 10 mai 2012 by JL

Alors Jésus fut emmené au désert par l’Esprit, pour être tenté par le diable.2 Il jeûna durant 40 jours et 40 nuits, après quoi il eut faim.3 Et, s’approchant, le tentateur lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, dis que ces pierres deviennent des pains. »4 Mais il répondit : « Il est écrit : Ce n’est pas de pain seul que vivra l’homme, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu »5 Alors le diable le prend avec lui dans la Ville Sainte, et il le plaça sur le pinacle du Temple6 et lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera pour toi des ordres à ses anges, et sur leurs mains ils te porteront, de peur que tu ne heurtes du pied quelque pierre. »7 Jésus lui dit : « Il est encore écrit : Tu ne tenteras pas le Seigneur, ton Dieu. »8 De nouveau le diable le prend avec lui sur une très haute montagne, lui montre tous les royaumes du monde avec leur gloire9 et lui dit : « Tout cela, je te le donnerai, si, te prosternant, tu me rends hommage. »10 Alors Jésus lui dit : « Retire-toi, Satan ! Car il est écrit : C’est le Seigneur ton Dieu que tu adoreras, et à Lui seul tu rendras un culte. »11 Alors le diable le quitte. Et voici que des anges s’approchèrent, et ils le servaient.

Mathieu 3,11-17

Posted in allégories et analogies, attributs divins, écouter (voix du Seigneur), baptême, bonté divine (Amour), ciel (cieux), conversion (faire retour, repentir), divinité du Christ, enfer (damnation, perdition), Esprit-Saint, justice (justification, juste), moissonner (récolte), parole de Dieu (vivante), Père - Fils, purgatoire with tags on 10 mai 2012 by JL

Pour moi, je vous baptise dans de l’eau en vue du repentir ; mais celui qui vient derrière moi est plus fort que moi, dont je ne suis pas digne d’enlever les sandales ; lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu.12 Il tient en sa main la pelle à vanner et va nettoyer son aire ; il recueillera son blé dans le grenier ; quant aux bales, il les consumera au feu qui ne s’éteint pas. »13 Alors Jésus arrive de la Galilée au Jourdain, vers Jean, pour être baptisé par lui.14 Celui-ci l’en détournait, en disant : « C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et toi, tu viens à moi ! « 15 Mais Jésus lui répondit : « Laisse faire pour l’instant : car c’est ainsi qu’il nous convient d’accomplir toute justice. » Alors il le laisse faire.16 Ayant été baptisé, Jésus aussitôt remonta de l’eau ; et voici que les cieux s’ouvrirent : il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui.17 Et voici qu’une voix venue des cieux disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute ma faveur. »