Archive for the grâce (rendre grâce) Category

Romains 7,4-25

Posted in attributs divins, cheminement spirituel, convoitise (passions), Esprit-Saint, grâce (rendre grâce), humilité, justice (justification, juste), libération (délivrance), loi, mal (méchanceté, iniquité), messie (Christ, envoyé de Dieu), mort (source de vie), péché, péché originel, porter du fruit, résurrection, shéol (hades), vices with tags on 1 août 2012 by JL
Ainsi, mes frères, vous de même vous avez été mis à mort à l’égard de la Loi par le corps du Christ pour appartenir à un autre, à Celui qui est ressuscité d’entre les morts, afin que nous fructifiions pour Dieu.5 De fait, quand nous étions dans la chair, les passions pécheresses qui se servent de la Loi opéraient en nos membres afin que nous fructifiions pour la mort.6 Mais à présent nous avons été dégagés de la Loi, étant morts à ce qui nous tenait prisonniers, de manière à servir dans la nouveauté de l’esprit et non plus dans la vétusté de la lettre.7 Qu’est-ce à dire ? Que la Loi est péché ? Certes non ! Seulement je n’ai connu le péché que par la Loi. Et, de fait, j’aurais ignoré la convoitise si la Loi n’avait dit : Tu ne convoiteras pas !8 Mais, saisissant l’occasion, le péché par le moyen du précepte produisit en moi toute espèce de convoitise : car sans la Loi le péché n’est qu’un mort.9 Ah ! je vivais jadis sans la Loi ; mais quand le précepte est survenu, le péché a pris vie10 tandis que moi je suis mort, et il s’est trouvé que le précepte fait pour la vie me conduisit à la mort.11 Car le péché saisit l’occasion et, utilisant le précepte, me séduisit et par son moyen me tua.12 La Loi, elle, est donc sainte, et saint le précepte, et juste et bon.13 Une chose bonne serait-elle donc devenue mort pour moi ? Certes non ! Mais c’est le péché, lui, qui, afin de paraître péché, se servit d’une chose bonne pour me procurer la mort, afin que le péché exerçât toute sa puissance de péché par le moyen du précepte.14 En effet, nous savons que la Loi est spirituelle ; mais moi je suis un être de chair, vendu au pouvoir du péché.15 Vraiment ce que je fais je ne le comprends pas : car je ne fais pas ce que je veux, mais je fais ce que je hais.16 Or si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais, d’accord avec la Loi, qu’elle est bonne ;17 en réalité ce n’est plus moi qui accomplis l’action, mais le péché qui habite en moi.18 Car je sais que nul bien n’habite en moi, je veux dire dans ma chair ; en effet, vouloir le bien est à ma portée, mais non pas l’accomplir :19 puisque je ne fais pas le bien que je veux et commets le mal que je ne veux pas.20 Or si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui accomplis l’action, mais le péché qui habite en moi.21 Je trouve donc une loi s’imposant à moi, quand je veux faire le bien ; le mal seul se présente à moi.22 Car je me complais dans la loi de Dieu du point de vue de l’homme intérieur ;23 mais j’aperçois une autre loi dans mes membres qui lutte contre la loi de ma raison et m’enchaîne à la loi du péché qui est dans mes membres.24 Malheureux homme que je suis ! Qui me délivrera de ce corps qui me voue à la mort ?25 Grâces soient à Dieu par Jésus Christ notre Seigneur ! C’est donc bien moi qui par la raison sers une loi de Dieu et par la chair une loi de péché.

Romains 6,1-23

Posted in adultère (fornication), attributs divins, baptême, confiance en Dieu (dans l'Église), convoitise (passions), crucifixion, don de Dieu, don de soi (donner sa vie), eternité (vie éternelle), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), hérésie (secte), homme nouveau, justice (justification, juste), libération (délivrance), loi, messie (Christ, envoyé de Dieu), mort (source de vie), obéissance (désobéissance), passage de la mort, Père - Fils, péché, porter du fruit, prière d'offrande, pureté du coeur (purification), résurrection, sainteté (saints), sanctification (sanctifié), unité divine (union, communion), vices with tags on 1 août 2012 by JL
Que dire alors ? Qu’il nous faut rester dans le péché, pour que la grâce se multiplie ? Certes non !2 Si nous sommes morts au péché, comment continuer de vivre en lui ?3 Ou bien ignorez-vous que, baptisés dans le Christ Jésus, c’est dans sa mort que tous nous avons été baptisés ?4 Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême dans la mort, afin que, comme le Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, nous vivions nous aussi dans une vie nouvelle.5 Car si c’est un même être avec le Christ que nous sommes devenus par une mort semblable à la sienne, nous le serons aussi par une résurrection semblable ;6 comprenons-le, notre vieil homme a été crucifié avec lui, pour que fût réduit à l’impuissance ce corps de péché, afin que nous cessions d’être asservis au péché.7 Car celui qui est mort est affranchi du péché.8 Mais si nous sommes morts avec le Christ, nous croyons que nous vivons aussi avec lui,9 sachant que le Christ une fois ressuscité des morts ne meurt plus, que la mort n’exerce plus de pouvoir sur lui.10 Sa mort fut une mort au péché, une fois pour toutes ; mais sa vie est une vie à Dieu.11 Et vous de même, considérez que vous êtes morts au péché et vivants à Dieu dans le Christ Jésus.12 Que le péché ne règne donc plus dans votre corps mortel de manière à vous plier à ses convoitises.13 Ne faites plus de vos membres des armes d’injustice au service du péché ; mais offrez-vous à Dieu comme des vivants revenus de la mort et faites de vos membres des armes de justice au service de Dieu.14 Car le péché ne dominera pas sur vous : vous n’êtes pas sous la Loi, mais sous la grâce.15 Quoi donc ? Allons-nous pécher parce que nous ne sommes pas sous la Loi, mais sous la grâce ? Certes non !16 Ne savez-vous pas qu’en vous offrant à quelqu’un comme esclaves pour obéir, vous devenez les esclaves du maître à qui vous obéissez, soit du péché pour la mort, soit de l’obéissance pour la justice ?17 Mais grâces soient rendues à Dieu ; jadis esclaves du péché, vous vous êtes soumis cordialement à la règle de doctrine à laquelle vous avez été confiés,18 et, affranchis du péché, vous avez été asservis à la justice. —19 J’emploie une comparaison humaine en raison de votre faiblesse naturelle. — Car si vous avez jadis offert vos membres comme esclaves à l’impureté et au désordre de manière à vous désordonner, offrez-les de même aujourd’hui à la justice pour sanctifier.20 Quand vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l’égard de la justice.21 Quel fruit recueilliez-vous alors d’actions dont aujourd’hui vous rougissez ? Car leur aboutissement, c’est la mort.22 Mais aujourd’hui, libérés du péché et asservis à Dieu, vous fructifiez pour la sainteté, et l’aboutissement, c’est la vie éternelle.23 Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle dans le Christ Jésus notre Seigneur.

Romains 5,12-21

Posted in attributs divins, crucifixion, don de Dieu, eternité (vie éternelle), grâce (rendre grâce), jugement, justice (justification, juste), loi, messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, obéissance du Christ, péché, péché originel, salut (rédemption), shéol (hades) with tags on 1 août 2012 by JL
Voilà pourquoi, de même que par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort a passé en tous les hommes, du fait que tous ont péché ; —13 car jusqu’à la Loi il y avait du péché dans le monde, mais le péché n’est pas imputé quand il n’y a pas de loi ;14 cependant la mort a régné d’Adam à Moïse même sur ceux qui n’avaient point péché d’une transgression semblable à celle d’Adam, figure de celui qui devait venir…15 Mais il n’en va pas du don comme de la faute. Si, par la faute d’un seul, la multitude est morte, combien plus la grâce de Dieu et le don conféré par la grâce d’un seul homme, Jésus Christ, se sont-ils répandus à profusion sur la multitude.16 Et il n’en va pas du don comme des conséquences du péché d’un seul : le jugement venant après un seul péché aboutit à une condamnation, l’oeuvre de grâce à la suite d’un grand nombre de fautes aboutit à une justification.17 Si, en effet, par la faute d’un seul, la mort a régné du fait de ce seul homme, combien plus ceux qui reçoivent avec profusion la grâce et le don de la justice régneront-ils dans la vie par le seul Jésus Christ.18 Ainsi donc, comme la faute d’un seul a entraîné sur tous les hommes une condamnation, de même l’oeuvre de justice d’un seul procure à tous une justification qui donne la vie.19 Comme en effet par la désobéissance d’un seul homme la multitude a été constituée pécheresse, ainsi par l’obéissance d’un seul la multitude sera-t-elle constituée juste.20 La Loi, elle, est intervenue pour que se multipliât la faute ; mais où le péché s’est multiplié, la grâce a surabondé :21 ainsi, de même que le péché a régné dans la mort, de même la grâce régnerait par la justice pour la vie éternelle par Jésus Christ notre Seigneur.

Romains 5,1-5

Posted in adversité (tribulations, épreuve), attributs divins, bonté divine (Amour), espérance, Esprit-Saint, foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), inhabitation divine, justice (justification, juste), messie (Christ, envoyé de Dieu), paix (soulagement), persévérance (constance), pureté du coeur (purification), Trinité, vertus with tags on 29 juillet 2012 by JL
Ayant donc reçu notre justification de la foi, nous sommes en paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ,2 lui qui nous a donné d’avoir accès par la foi à cette grâce en laquelle nous sommes établis et nous nous glorifions dans l’espérance de la gloire de Dieu.3 Que dis-je ? Nous nous glorifions encore des tribulations, sachant bien que la tribulation produit la constance,4 la constance une vertu éprouvée, la vertu éprouvée l’espérance.5 Et l’espérance ne déçoit point, parce que l’amour de Dieu a été répandu dans nos coeurs par le Saint Esprit qui nous fut donné.

Romains 4,1-25

Posted in attributs divins, béatitude, circoncision, colère de Dieu, création (créateur), espérance, fidélité, foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), héritage (de Dieu, le nôtre), justice (justification, juste), loi, monde, païens (gentils), pardon (miséricorde, rémission), péché, piété (impiété, incrédulité), prière de louange (cantique), promesse divine (serment), prophétie (oracle), résurrection, shéol (hades) with tags on 29 juillet 2012 by JL

Que dirons-nous donc d’Abraham, notre ancêtre selon la chair ?2 Si Abraham tint sa justice des oeuvres, il a de quoi se glorifier. Mais non au regard de Dieu !3 Que dit en effet l’Ecriture ? Abraham crut à Dieu, et ce lui fut compté comme justice.4 A qui fournit un travail on ne compte pas le salaire à titre gracieux : c’est un dû ;5 mais à qui, au lieu de travailler, croit en celui qui justifie l’impie, on compte sa foi comme justice.6 Exactement comme David proclame heureux l’homme à qui Dieu attribue la justice indépendamment des oeuvres :7 Heureux ceux dont les offenses ont été remises, et les péchés couverts.8 Heureux l’homme à qui le Seigneur n’impute aucun péché.9 Cette déclaration de bonheur s’adresse-t-elle donc aux circoncis ou bien également aux incirconcis ? Nous disons, en effet, que la foi d’Abraham lui fut comptée comme justice.10 Comment donc fut-elle comptée ? Quand il était circoncis ou avant qu’il le fût ? Non pas après, mais avant ;11 et il reçut le signe de la circoncision comme sceau de la justice de la foi qu’il possédait quand il était incirconcis ; ainsi devint-il à la fois le père de tous ceux qui croiraient sans avoir la circoncision, pour que la justice leur fût également comptée,12 et le père des circoncis, qui ne se contentent pas d’être circoncis, mais marchent sur les traces de la foi qu’avant la circoncision eut notre père Abraham.13 De fait ce n’est point par l’intermédiaire d’une loi qu’agit la promesse faite à Abraham ou à sa descendance de recevoir le monde en héritage, mais par le moyen de la justice de la foi.14 Car si l’héritage appartient à ceux qui relèvent de la Loi, la foi est sans objet, et la promesse sans valeur ;15 la Loi en effet produit la colère, tandis qu’en l’absence de loi il n’y a pas non plus de transgression.16 Aussi dépend-il de la foi, afin d’être don gracieux, et qu’ainsi la promesse soit assurée à toute la descendance, qui se réclame non de la Loi seulement, mais encore de la foi d’Abraham, notre père à tous,17 comme il est écrit : Je t’ai établi père d’une multitude de peuples — notre père devant Celui auquel il a cru, le Dieu qui donne la vie aux morts et appelle le néant à l’existence.18 Espérant contre toute espérance, il crut et devint ainsi père d’une multitude de peuples, selon qu’il fut dit : Telle sera ta descendance.19 C’est d’une foi sans défaillance qu’il considéra son corps déjà mort — il avait quelque cent ans — et le sein de Sara, mort également ;20 appuyé sur la promesse de Dieu, sans hésitation ni incrédulité, mais avec une foi puissante, il rendit gloire à Dieu,21 certain que tout ce que Dieu a promis, il est assez puissant ensuite pour l’accomplir.22 Voilà pourquoi ce lui fut compté comme justice.23 Or quand l’Ecriture dit que sa foi lui fut comptée, ce n’est point pour lui seul ; elle nous visait également,24 nous à qui la foi doit être comptée, nous qui croyons en celui qui ressuscita d’entre les morts Jésus notre Seigneur,25 livré pour nos fautes et ressuscité pour notre justification.

Romains 3,19-31

Posted in attestation (testament), attributs divins, connaissance (intelligence de la foi), foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), justice (justification, juste), loi, messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, païens (gentils), patience, péché, péché originel, prophète, salut (rédemption), sang with tags on 24 juillet 2012 by JL
Or, nous le savons, tout ce que dit la Loi, elle le dit pour ceux qui sont sous la Loi, afin que toute bouche soit fermée, et le monde entier reconnu coupable devant Dieu,20 puisque personne ne sera justifié devant lui par la pratique de la Loi : la Loi ne fait que donner la connaissance du péché.21 Mais maintenant, sans la Loi, la justice de Dieu s’est manifestée, attestée par la Loi et les Prophètes,22 justice de Dieu par la foi en Jésus Christ, à l’adresse de tous ceux qui croient — car il n’y a pas de différence :23 tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu —24 et ils sont justifiés par la faveur de sa grâce en vertu de la rédemption accomplie dans le Christ Jésus :25 Dieu l’a exposé, instrument de propitiation par son propre sang moyennant la foi ; il voulait montrer sa justice, du fait qu’il avait passé condamnation sur les péchés commis jadis26 au temps de la patience de Dieu ; il voulait montrer sa justice au temps présent, afin d’être juste et de justifier celui qui se réclame de la foi en Jésus.27 Où donc est le droit de se glorifier ? Il est exclu. Par quel genre de loi ? Celle des oeuvres ? Non, par une loi de foi.28 Car nous estimons que l’homme est justifié par la foi sans la pratique de la Loi.29 Ou alors Dieu est-il le Dieu des Juifs seulement, et non point des païens ? Certes, également des païens ;30 puisqu’il n’y a qu’un seul Dieu, qui justifiera les circoncis en vertu de la foi comme les incirconcis par le moyen de cette foi.31 Alors, par la foi nous privons la Loi de sa valeur ? Certes non ! Nous la lui conférons.

Romains 1,18-32

Posted in action divine, adultère (fornication), attributs divins, bénédiction (malédiction), ciel (cieux), colère de Dieu, connaissance (intelligence de la foi), conscience (examen), convoitise (passions), création (créateur), discernement, enfer (damnation, perdition), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), idolâtrie, Immuabilité divine (incorruptibilité), invisibilité divine, justice (justification, juste), mal (méchanceté, iniquité), mensonge, monde, omniscience divine (prescience), orgueil (se glorifier), piété (impiété, incrédulité), prière de louange (cantique), pureté du coeur (purification), sagesse, ténèbre (obscurité), transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse), vérité (vrai, véritable), vices with tags on 16 juillet 2012 by JL
En effet, la colère de Dieu se révèle du haut du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes, qui tiennent la vérité captive dans l’injustice ;19 car ce qu’on peut connaître de Dieu est pour eux manifeste : Dieu en effet le leur a manifesté.20 Ce qu’il a d’invisible depuis la création du monde se laisse voir à l’intelligence à travers ses oeuvres, son éternelle puissance et sa divinité, en sorte qu’ils sont inexcusables ;21 puisque, ayant connu Dieu, ils ne lui ont pas rendu comme à un Dieu gloire ou actions de grâces, mais ils ont perdu le sens dans leurs raisonnements et leur coeur inintelligent s’est enténébré :22 dans leur prétention à la sagesse, ils sont devenus fous23 et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible contre une représentation, simple image d’hommes corruptibles, d’oiseaux, de quadrupèdes, de reptiles.24 Aussi Dieu les a-t-il livrés selon les convoitises de leur coeur à une impureté où ils avilissent eux-mêmes leurs propres corps ;25 eux qui ont échangé la vérité de Dieu contre le mensonge, adoré et servi la créature de préférence au Créateur, qui est béni éternellement ! Amen.26 Aussi Dieu les a-t-il livrés à des passions avilissantes : car leurs femmes ont échangé les rapports naturels pour des rapports contre nature ;27 pareillement les hommes, délaissant l’usage naturel de la femme, ont brûlé de désir les uns pour les autres, perpétrant l’infamie d’homme à homme et recevant en leurs personnes l’inévitable salaire de leur égarement.28 Et comme ils n’ont pas jugé bon de garder la vraie connaissance de Dieu, Dieu les a livrés à leur esprit sans jugement, pour faire ce qui ne convient pas :29 remplis de toute injustice, de perversité, de cupidité, de malice ; ne respirant qu’envie, meurtre, dispute, fourberie, malignité ; diffamateurs,30 détracteurs, ennemis de Dieu, insulteurs, orgueilleux, fanfarons, ingénieux au mal, rebelles à leurs parents,31 insensés, déloyaux, sans coeur, sans pitié ;32 connaissant bien pourtant le verdict de Dieu qui déclare dignes de mort les auteurs de pareilles actions, non seulement ils les font, mais ils approuvent encore ceux qui les commettent.

Romains 1,1-7

Posted in attributs divins, disciple, divinité du Christ, Esprit-Saint, evangéliser (bonne nouvelle), foi (adhérence, profession), grâce (rendre grâce), humanité du Christ, magistère (ministère, Tradition), messie (Christ, envoyé de Dieu), obéissance (désobéissance), païens (gentils), paix (soulagement), parole de Dieu (vivante), Père - Fils, prophète, résurrection, sainteté (saints), Trinité, volonté divine, Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 15 juillet 2012 by JL
Paul, serviteur du Christ Jésus, apôtre par vocation, mis à part pour annoncer l’Evangile de Dieu,2 que d’avance il avait promis par ses prophètes dans les saintes Ecritures,3 concernant son Fils, issu de la lignée de David selon la chair,4 établi Fils de Dieu avec puissance selon l’Esprit de sainteté, par sa résurrection des morts, Jésus Christ notre Seigneur,5 par qui nous avons reçu grâce et apostolat pour prêcher, à l’honneur de son nom, l’obéissance de la foi parmi tous les païens,6 dont vous faites partie, vous aussi, appelés de Jésus Christ,7 à tous les bien-aimés de Dieu qui sont à Rome, aux saints par vocation, à vous grâce et paix de par Dieu notre Père et le Seigneur Jésus Christ.

Luc 22,14-20

Posted in alliance (ancienne et nouvelle), attributs divins, crucifixion, don de soi (donner sa vie), eucharistie, faire mémoire, grâce (rendre grâce), pâque, résurrection, royaume de Dieu (des cieux), sang with tags on 12 juillet 2012 by JL
Lorsque l’heure fut venue, il se mit à table, et les apôtres avec lui.15 Et il leur dit : « J’ai ardemment désiré manger cette pâque avec vous avant de souffrir ;16 car je vous le dis, jamais plus je ne la mangerai jusqu’à ce qu’elle s’accomplisse dans le Royaume de Dieu. »17 Puis, ayant reçu une coupe, il rendit grâces et dit : « Prenez ceci et partagez entre vous ;18 car, je vous le dis, je ne boirai plus désormais du produit de la vigne jusqu’à ce que le Royaume de Dieu soit venu. »19 Puis, prenant du pain, il rendit grâces, le rompit et le leur donna, en disant : « Ceci est mon corps, donné pour vous ; faites cela en mémoire de moi. »20 Il fit de même pour la coupe après le repas, disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang, versé pour vous.

Luc 10,25-37

Posted in adoration de Dieu, allégories et analogies, amour du prochain, attributs divins, âme (demeure de Dieu), chemin (voies du Seigneur), courage (force), eternité (vie éternelle), grâce (rendre grâce), héritage (de Dieu, le nôtre), mettre à l'épreuve (tenter), pardon (miséricorde, rémission), prêtre (ordre de Levi), prophétie (oracle), pureté du coeur (purification) with tags on 3 juillet 2012 by JL
Et voici qu’un légiste se leva, et lui dit pour l’éprouver : Maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? « 26 Il lui dit : « Dans la Loi, qu’y-a-t-il d’écrit ? Comment lis-tu ? « 27 Celui-ci répondit : « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta force et de tout ton esprit ; et ton prochain comme toi-même » —28 « Tu as bien répondu, lui dit Jésus ; fais cela et tu vivras. »29 Mais lui, voulant se justifier, dit à Jésus : « Et qui est mon prochain ? « 30 Jésus reprit : « Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, et il tomba au milieu de brigands qui, après l’avoir dépouillé et roué de coups, s’en allèrent, le laissant à demi mort.31 Un prêtre vint à descendre par ce chemin-là ; il le vit et passa outre.32 Pareillement un lévite, survenant en ce lieu, le vit et passa outre.33 Mais un Samaritain, qui était en voyage, arriva près de lui, le vit et fut pris de pitié.34 Il s’approcha, banda ses plaies, y versant de l’huile et du vin, puis le chargea sur sa propre monture, le mena à l’hôtellerie et prit soin de lui.35 Le lendemain, il tira deux deniers et les donna à l’hôtelier, en disant : Prends soin de lui, et ce que tu auras dépensé en plus, je te le rembourserai, moi, à mon retour.36 Lequel de ces trois, à ton avis, s’est montré le prochain de l’homme tombé aux mains des brigands ? « 37 Il dit : « Celui-là qui a exercé la miséricorde envers lui. » Et Jésus lui dit : « Va, et toi aussi, fais de même. »

Luc 5,36-39

Posted in conversion (faire retour, repentir), grâce (rendre grâce), homme nouveau, paraboles with tags on 27 juin 2012 by JL

Il leur disait encore une parabole : « Personne ne déchire une pièce d’un vêtement neuf pour la rajouter à un vieux vêtement ; autrement, on aura déchiré le neuf, et la pièce prise au neuf jurera avec le vieux.37 « Personne non plus ne met du vin nouveau dans des outres vieilles ; autrement, le vin nouveau fera éclater les outres, et il se répandra et les outres seront perdues.38 Mais du vin nouveau, il le faut mettre en des outres neuves.39 Et personne, après avoir bu du vin vieux, n’en veut du nouveau. On dit en effet : C’est le vieux qui est bon. »

Luc 4,14-30

Posted in charismes, chemin (voies du Seigneur), consacré (consécration), Esprit-Saint, evangéliser (bonne nouvelle), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), libération (délivrance), messie (Christ, envoyé de Dieu), onction (oindre), opprimé (oppression), parole de Dieu (vivante), pauvre (pauvreté en esprit), prophète, prophétie (oracle), sabbat, témoignage (témoin), vérité (vrai, véritable) with tags on 27 juin 2012 by JL

Jésus retourna en Galilée, avec la puissance de l’Esprit, et une rumeur se répandit par toute la région à son sujet.15 Il enseignait dans leurs synagogues, glorifié par tous.16 Il vint à Nazara où il avait été élevé, entra, selon sa coutume le jour du sabbat, dans la synagogue, et se leva pour faire la lecture.17 On lui remit le livre du prophète Isaïe et, déroulant le livre, il trouva le passage où il était écrit :18 L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a consacré par l’onction, pour porter la bonne nouvelle aux pauvres. Il m’a envoyé annoncer aux captifs la délivrance et aux aveugles le retour à la vue, renvoyer en liberté les opprimés,19 proclamer une année de grâce du Seigneur.20 Il replia le livre, le rendit au servant et s’assit. Tous dans la synagogue tenaient les yeux fixés sur lui.21 Alors il se mit à leur dire : « Aujourd’hui s’accomplit à vos oreilles ce passage de l’Ecriture. »22 Et tous lui rendaient témoignage et étaient en admiration devant les paroles pleines de grâce qui sortaient de sa bouche. Et ils disaient : « N’est-il pas le fils de Joseph, celui-là ? « 23 Et il leur dit : « A coup sûr, vous allez me citer ce dicton : Médecin, guéris-toi toi-même. Tout ce qu’on nous a dit être arrivé à Capharnaüm, fais-le de même ici dans ta patrie. »24 Et il dit : « En vérité, je vous le dis, aucun prophète n’est bien reçu dans sa patrie.25 « Assurément, je vous le dis, il y avait beaucoup de veuves en Israël aux jours d’Elie, lorsque le ciel fut fermé pour trois ans et six mois, quand survint une grande famine sur tout le pays ;26 et ce n’est à aucune d’elles que fut envoyé Elie, mais bien à une veuve de Sarepta, au pays de Sidon.27 Il y avait aussi beaucoup de lépreux en Israël au temps du prophète Elisée ; et aucun d’eux ne fut purifié, mais bien Naaman, le Syrien. »28 Entendant cela, tous dans la synagogue furent remplis de fureur.29 Et, se levant, ils le poussèrent hors de la ville et le menèrent jusqu’à un escarpement de la colline sur laquelle leur ville était bâtie, pour l’en précipiter.30 Mais lui, passant au milieu d’eux, allait son chemin…

Luc 2,39-52

Posted in attributs divins, connaissance (intelligence de la foi), fidélité, grâce (rendre grâce), humanité du Christ, loi, maison du Seigneur (demeure), Marie, parole de Dieu (vivante), Père - Fils, pureté du coeur (purification), sagesse, science divine et infuse, temple de Dieu (sanctuaire, tente) with tags on 26 juin 2012 by JL

Et quand ils eurent accompli tout ce qui était conforme à la Loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, à Nazareth, leur ville.40 Cependant l’enfant grandissait, se fortifiait et se remplissait de sagesse. Et la grâce de Dieu était sur lui.41 Ses parents se rendaient chaque année à Jérusalem pour la fête de la Pâque.42 Et lorsqu’il eut douze ans, ils y montèrent, comme c’était la coutume pour la fête.43 Une fois les jours écoulés, alors qu’ils s’en retournaient, l’enfant Jésus resta à Jérusalem à l’insu de ses parents.44 Le croyant dans la caravane, ils firent une journée de chemin, puis ils se mirent à le rechercher parmi leurs parents et connaissances.45 Ne l’ayant pas trouvé, ils revinrent, toujours à sa recherche, à Jérusalem.46 Et il advint, au bout de trois jours, qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les interrogeant ;47 et tous ceux qui l’entendaient étaient stupéfaits de son intelligence et de ses réponses.48 A sa vue, ils furent saisis d’émotion, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois ! ton père et moi, nous te cherchons, angoissés. »49 Et il leur dit : « Pourquoi donc me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas que je dois être dans la maison de mon Père ? « 50 Mais eux ne comprirent pas la parole qu’il venait de leur dire.51 Il redescendit alors avec eux et revint à Nazareth ; et il leur était soumis. Et sa mère gardait fidèlement toutes ces choses en son coeur.52 Quant à Jésus, il croissait en sagesse, en taille et en grâce devant Dieu et devant les hommes.

Luc 1,26-38

Posted in ange, annonciation, attributs divins, divinité du Christ, don de soi (donner sa vie), Esprit-Saint, eternité (vie éternelle), grâce (rendre grâce), humilité, Marie, mission (envoyé), parole de Dieu (vivante), puissance divine, royauté du Christ, Yahvé (nom de Dieu, du Christ) with tags on 25 juin 2012 by JL

Le sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, du nom de Nazareth,27 à une vierge fiancée à un homme du nom de Joseph, de la maison de David ; et le nom de la vierge était Marie.28 Il entra et lui dit : « Réjouis-toi, comblée de grâce, le Seigneur est avec toi. »29 A cette parole elle fut toute troublée, et elle se demandait ce que signifiait cette salutation.30 Et l’ange lui dit : « Sois sans crainte, Marie ; car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.31 Voici que tu concevras dans ton sein et enfanteras un fils, et tu l’appelleras du nom de Jésus.32 Il sera grand, et sera appelé Fils du Très-Haut. Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père ;33 il régnera sur la maison de Jacob pour les siècles et son règne n’aura pas de fin. »34 Mais Marie dit à l’ange : « Comment cela sera-t-il, puisque je ne connais pas d’homme ? « 35 L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi l’être saint qui naîtra sera appelé Fils de Dieu.36 Et voici qu’Elisabeth, ta parente, vient, elle aussi, de concevoir un fils dans sa vieillesse, et elle en est à son sixième mois, elle qu’on appelait la stérile ;37 car rien n’est impossible à Dieu. »38 Marie dit alors : « Je suis la servante du Seigneur ; qu’il m’advienne selon ta parole !  » Et l’ange la quitta?

Marc 14,22-25

Posted in alliance (ancienne et nouvelle), bénédiction (malédiction), crucifixion, don de soi (donner sa vie), eucharistie, grâce (rendre grâce), royaume de Dieu (des cieux), sang, vérité (vrai, véritable) with tags on 25 juin 2012 by JL

Et tandis qu’ils mangeaient, il prit du pain, le bénit, le rompit et le leur donna en disant : « Prenez, ceci est mon corps. »23 Puis, prenant une coupe, il rendit grâces et la leur donna, et ils en burent tous.24 Et il leur dit : « Ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui va être répandu pour une multitude.25 En vérité, je vous le dis, je ne boirai plus du produit de la vigne jusqu’au jour où je boirai le vin nouveau dans le Royaume de Dieu. »

Marc 10,17-27

Posted in adultère (fornication), attestation (testament), calomnie (médisance, langue), ciel (cieux), commandements, disciple, eternité (vie éternelle), grâce (rendre grâce), héritage (de Dieu, le nôtre), humanité du Christ, parole de Dieu (vivante), pauvre (pauvreté en esprit), puissance divine, rétribution (couronne de gloire), renoncement, richesse (danger de la richesse), royaume de Dieu (des cieux), salut (rédemption), suivre Jésus with tags on 25 juin 2012 by JL

Il se mettait en route quand un homme accourut et, s’agenouillant devant lui, il l’interrogeait : « Bon maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? « 18 Jésus lui dit : « Pourquoi m’appelles-tu bon ? Nul n’est bon que Dieu seul.19 Tu connais les commandements : Ne tue pas, ne commets pas d’adultère, ne vole pas, ne porte pas de faux témoignage, ne fais pas de tort, honore ton père et ta mère. »20 « Maître –, lui dit-il, tout cela, je l’ai observé dès ma jeunesse. »21 Alors Jésus fixa sur lui son regard et l’aima. Et il lui dit : « Une seule chose te manque : va, ce que tu as, vends-le et donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel ; puis, viens, suis-moi. »22 Mais lui, à ces mots, s’assombrit et il s’en alla contristé, car il avait de grands biens.23 Alors Jésus, regardant autour de lui, dit à ses disciples : « Comme il sera difficile à ceux qui ont des richesses d’entrer dans le Royaume de Dieu ! « 24 Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles. Mais Jésus reprit et leur dit : « Mes enfants, comme il est difficile d’entrer dans le Royaume de Dieu !25 Il est plus facile à un chameau de passer par le trou de l’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le Royaume de Dieu ! « 26 Ils restèrent interdits à l’excès et se disaient les uns aux autres : « Et qui peut être sauvé ? « 27 Fixant sur eux son regard, Jésus dit : « Pour les hommes, impossible, mais non pour Dieu : car tout est possible pour Dieu. »

Marc 8,1-9

Posted in bénédiction (malédiction), désert, grâce (rendre grâce), humanité du Christ, manne (pain quotidien), miracle (guérison, signe) with tags on 24 juin 2012 by JL

En ces jours-là, comme il y avait de nouveau une foule nombreuse et qu’ils n’avaient pas de quoi manger, il appela à lui ses disciples et leur dit :2 « J’ai pitié de la foule, car voilà déjà trois jours qu’ils restent auprès de moi et ils n’ont pas de quoi manger.3 Si je les renvoie à jeun chez eux, ils vont défaillir en route, et il y en a parmi eux qui sont venus de loin. »4 Ses disciples lui répondirent : « Où prendre de quoi rassasier de pains ces gens, ici, dans un désert ? « 5 Et il leur demandait : « Combien avez-vous de pains » – « Sept », dirent-ils.6 Et il ordonne à la foule de s’étendre à terre ; et, prenant les sept pains, il rendit grâces, les rompit et il les donnait à ses disciples pour les servir, et ils les servirent à la foule.7 Ils avaient encore quelques petits poissons ; après les avoir bénis, il dit de les servir aussi.8 Ils mangèrent et furent rassasiés, et l’on emporta les restes des morceaux : sept corbeilles !9 Or ils étaient environ 4.000. Et il les renvoya ;

Marc 2,21-22

Posted in allégories et analogies, grâce (rendre grâce), homme nouveau with tags on 2 juin 2012 by JL

Personne ne coud une pièce de drap non foulé à un vieux vêtement ; autrement, la pièce neuve tire sur le vieux vêtement, et la déchirure s’aggrave.22 Personne non plus ne met du vin nouveau dans des outres vieilles ; autrement, le vin fera éclater les outres, et le vin est perdu aussi bien que les outres. Mais du vin nouveau dans des outres neuves ! « 

Mathieu 26,26-29

Posted in alliance (ancienne et nouvelle), bénédiction (malédiction), crucifixion, don de soi (donner sa vie), eternité (vie éternelle), eucharistie, grâce (rendre grâce), pardon (miséricorde, rémission), Père - Fils, péché, royaume de Dieu (des cieux), sang with tags on 30 mai 2012 by JL

Or, tandis qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain, le bénit, le rompit et le donna aux disciples en disant : « Prenez, mangez, ceci est mon corps. »27 Puis, prenant une coupe, il rendit grâces et la leur donna en disant : « Buvez-en tous ;28 car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui va être répandu pour une multitude en rémission des péchés.29 Je vous le dis, je ne boirai plus désormais de ce produit de la vigne jusqu’au jour où je le boirai avec vous, nouveau, dans le Royaume de mon Père. »

Mathieu 25,1-13

Posted in allégories et analogies, cheminement spirituel, grâce (rendre grâce), lumière (lampe), noces spirituelles, royaume de Dieu (des cieux), vérité (vrai, véritable), vigilance (veiller) with tags on 30 mai 2012 by JL

« Alors il en sera du Royaume des Cieux comme de dix vierges qui s’en allèrent, munies de leurs lampes, à la rencontre de l’époux.2 Or cinq d’entre elles étaient sottes et cinq étaient sensées.3 Les sottes, en effet, prirent leurs lampes, mais sans se munir d’huile ;4 tandis que les sensées, en même temps que leurs lampes, prirent de l’huile dans les fioles.5 Comme l’époux se faisait attendre, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent.6 Mais à minuit un cri retentit : Voici l’époux ! sortez à sa rencontre !7 Alors toutes ces vierges se réveillèrent et apprêtèrent leurs lampes.8 Et les sottes de dire aux sensées : Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.9 Mais celles-ci leur répondirent : Il n’y en aurait sans doute pas assez pour nous et pour vous ; allez plutôt chez les marchands et achetez-en pour vous.10 Elles étaient parties en acheter quand arriva l’époux : celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte se referma.11 Finalement les autres vierges arrivèrent aussi et dirent : Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !12 Mais il répondit : En vérité je vous le dis, je ne vous connais pas !13 Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure.

Mathieu 19,16-26

Posted in adultère (fornication), amour du prochain, attestation (testament), attributs divins, calomnie (médisance, langue), ciel (cieux), commandements, eternité (vie éternelle), grâce (rendre grâce), parole de Dieu (vivante), pauvre (pauvreté en esprit), puissance divine, rétribution (couronne de gloire), richesse (danger de la richesse), royaume de Dieu (des cieux), salut (rédemption), suivre Jésus, vérité (vrai, véritable) with tags on 28 mai 2012 by JL

Et voici qu’un homme s’approcha et lui dit : « Maître, que dois-je faire de bon pour obtenir la vie éternelle ? « 17 Il lui dit : « Qu’as-tu à m’interroger sur ce qui est bon ? Un seul est le Bon. Que si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements » —18 « Lesquels ?  » Lui dit-il. Jésus reprit : « Tu ne tueras pas, tu ne commettras pas d’adultère, tu ne voleras pas, tu ne porteras pas de faux témoignage,19 honore ton père et ta mère, et tu aimeras ton prochain comme toi-même » —20 « Tout cela, lui dit le jeune homme, je l’ai observé ; que me manque-t-il encore ? « 21 Jésus lui déclara : « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes et donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux ; puis viens, suis-moi. »22 Entendant cette parole, le jeune homme s’en alla contristé, car il avait de grands biens.23 Jésus dit alors à ses disciples : « En vérité, je vous le dis, il sera difficile à un riche d’entrer dans le Royaume des Cieux.24 Oui, je vous le répète, il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le Royaume des Cieux. »25 Entendant cela, les disciples restèrent tout interdits : « Qui donc peut être sauvé ?  » Disaient-ils.26 Fixant son regard, Jésus leur dit : « Pour les hommes c’est impossible, mais pour Dieu tout est possible. »

Mathieu 15,29-39

Posted in désert, evangéliser (bonne nouvelle), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), humanité du Christ, manne (pain quotidien), miracle (guérison, signe), montagne du Seigneur (théophanie), peuple de Dieu (Israël), prière de Jésus with tags on 23 mai 2012 by JL

Etant parti de là, Jésus vint au bord de la mer de Galilée. Il gravit la montagne, et là il s’assit.30 Et des foules nombreuses s’approchèrent de lui, ayant avec elles des boiteux, des estropiés, des aveugles, des muets et bien d’autres encore, qu’ils déposèrent à ses pieds ; et il les guérit.31 Et les foules de s’émerveiller en voyant ces muets qui parlaient, ces estropiés qui redevenaient valides, ces boiteux qui marchaient et ces aveugles qui recouvraient la vue ; et ils rendirent gloire au Dieu d’Israël.32 Jésus, cependant, appela à lui ses disciples et leur dit : « J’ai pitié de la foule, car voilà déjà trois jours qu’ils restent auprès de moi et ils n’ont pas de quoi manger. Les renvoyer à jeun, je ne le veux pas : ils pourraient défaillir en route. »33 Les disciples lui disent : « Où prendrons-nous, dans un désert, assez de pains pour rassasier une telle foule ? « 34 Jésus leur dit : « Combien de pains avez-vous » – « Sept, dirent-ils, et quelques petits poissons. »35 Alors il ordonna à la foule de s’étendre à terre ;36 puis il prit les sept pains et les poissons, rendit grâces, les rompit et il les donnait à ses disciples, qui les donnaient à la foule.37 Tous mangèrent et furent rassasiés, et des morceaux qui restaient on ramassa sept pleines corbeilles !38 Or ceux qui mangèrent étaient 4.000 hommes, sans compter les femmes et les enfants. 39 Après avoir renvoyé la foule, Jésus monta dans la barque et alla dans le territoire de Magadane.

Mathieu 12,30

Posted in grâce (rendre grâce), porter du fruit, suivre Jésus with tags on 17 mai 2012 by JL

« Qui n’est pas avec moi est contre moi, et qui n’amasse pas avec moi dissipe.

Jean 15,1-8

Posted in allégories et analogies, âme (demeure de Dieu), cheminement spirituel, disciple, enfer (damnation, perdition), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), inhabitation divine, initiative divine, parole de Dieu (vivante), Père - Fils, porter du fruit, prière de demande, pureté du coeur (purification), purgatoire, vérité (vrai, véritable), vigne with tags on 4 mai 2012 by JL

« Je suis la vigne véritable et mon Père est le vigneron.2 Tout sarment en moi qui ne porte pas de fruit, il l’enlève, et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde, pour qu’il porte encore plus de fruit.3 Déjà vous êtes purs grâce à la parole que je vous ai fait entendre.4 Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut de lui-même porter du fruit s’il ne demeure pas sur la vigne, ainsi vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi.5 Je suis la vigne ; vous, les sarments. Celui qui demeure en moi, et moi en lui, celui-là porte beaucoup de fruit ; car hors de moi vous ne pouvez rien faire.6 Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors comme le sarment et il se dessèche ; on les ramasse et on les jette au feu et ils brûlent.7 Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et vous l’aurez.8 C’est la gloire de mon Père que vous portiez beaucoup de fruit et deveniez mes disciples.

Jean 14,15-21

Posted in âme (demeure de Dieu), bonté divine (Amour), commandements, connaissance (intelligence de la foi), divinité du Christ, Esprit-Saint, grâce (rendre grâce), inhabitation divine, monde, Père - Fils, prière de Jésus, résurrection, Trinité, vérité (vrai, véritable), veuve (orphelin) with tags on 4 mai 2012 by JL

Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements ;16 et je prierai le Père et il vous donnera un autre Paraclet, pour qu’il soit avec vous à jamais,17 l’Esprit de Vérité, que le monde ne peut pas recevoir, parce qu’il ne le voit pas ni ne le reconnaît. Vous, vous le connaissez, parce qu’il demeure auprès de vous.18 Je ne vous laisserai pas orphelins. Je viendrai vers vous.19 Encore un peu de temps et le monde ne me verra plus. Mais vous, vous verrez que je vis et vous aussi, vous vivrez.20 Ce jour-là, vous reconnaîtrez que je suis en mon Père et vous en moi et moi en vous.21 Celui qui a mes commandements et qui les garde, c’est celui-là qui m’aime ; or celui qui m’aime sera aimé de mon Père ; et je l’aimerai et je me manifesterai à lui. »

Jean 11,11-44

Posted in attributs divins, écouter (voix du Seigneur), divinité du Christ, foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), humanité du Christ, libération (délivrance), messie (Christ, envoyé de Dieu), monde, Père - Fils, prière de demande, résurrection with tags on 2 mai 2012 by JL

Notre ami Lazare repose, leur dit-il ; mais je vais aller le réveiller. »12 Les disciples lui dirent : « Seigneur, s’il repose, il sera sauvé. »13 Jésus avait parlé de sa mort, mais eux pensèrent qu’il parlait du repos du sommeil.14 Alors Jésus leur dit ouvertement : « Lazare est mort,15 et je me réjouis pour vous de n’avoir pas été là-bas, afin que vous croyiez. Mais allons auprès de lui ! « 16 Alors Thomas, appelé Didyme, dit aux autres disciples : « Allons, nous aussi, pour mourir avec lui ! « 17 A son arrivée, Jésus trouva Lazare dans le tombeau depuis quatre jours déjà.18 Béthanie était près de Jérusalem, distant d’environ quinze stades,19 et beaucoup d’entre les Juifs étaient venus auprès de Marthe et de Marie pour les consoler au sujet de leur frère.20 Quand Marthe apprit que Jésus arrivait, elle alla à sa rencontre, tandis que Marie restait assise à la maison.21 Marthe dit à Jésus : « Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort.22 Mais maintenant encore, je sais que tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera. »23 Jésus lui dit : « Ton frère ressuscitera » —24 « Je sais, dit Marthe, qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour. »25 Jésus lui dit : « Je suis la résurrection. Qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ;26 et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Le crois-tu ? « 27 Elle lui dit : « Oui, Seigneur, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, qui vient dans le monde. »28 Ayant dit cela, elle s’en alla appeler sa soeur Marie, lui disant en secret : « Le Maître est là et il t’appelle. »29 Celle-ci, à cette nouvelle, se leva bien vite et alla vers lui.30 Jésus n’était pas encore arrivé au village, mais il se trouvait toujours à l’endroit où Marthe était venue à sa rencontre.31 Quand les Juifs qui étaient avec Marie dans la maison et la consolaient la virent se lever bien vite et sortir, ils la suivirent, pensant qu’elle allait au tombeau pour y pleurer.32 Arrivée là où était Jésus, Marie, en le voyant, tomba à ses pieds et lui dit : « Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort ! « 33 Lorsqu’il la vit pleurer, et pleurer aussi les Juifs qui l’avaient accompagnée, Jésus frémit en son esprit et se troubla.34 Il dit : « Où l’avez-vous mis ?  » Ils lui dirent : « Seigneur, viens et vois. »35 Jésus pleura.36 Les Juifs dirent alors : « Voyez comme il l’aimait ! « 37 Mais quelques-uns d’entre eux dirent : « Ne pouvait-il pas, lui qui a ouvert les yeux de l’aveugle, faire aussi que celui-ci ne mourût pas ? « 38 Alors Jésus, frémissant à nouveau en lui-même, se rend au tombeau. C’était une grotte, avec une pierre placée par-dessus.39 Jésus dit : « Enlevez la pierre !  » Marthe, la soeur du mort, lui dit : « Seigneur, il sent déjà : c’est le quatrième jour. »40 Jésus lui dit : « Ne t’ai-je pas dit que si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ? « 41 On enleva donc la pierre. Jésus leva les yeux en haut et dit : « Père, je te rends grâces de m’avoir écouté.42 Je savais que tu m’écoutes toujours ; mais c’est à cause de la foule qui m’entoure que j’ai parlé, afin qu’ils croient que tu m’as envoyé. »43 Cela dit, il s’écria d’une voix forte : « Lazare, viens dehors ! « 44 Le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandelettes, et son visage était enveloppé d’un suaire. Jésus leur dit : « Déliez-le et laissez-le aller. »

Jean 7,37-39

Posted in allégories et analogies, Esprit-Saint, foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), soif de Dieu, source d'eau vive with tags on 29 avril 2012 by JL

Le dernier jour de la fête, le grand jour, Jésus, debout, s’écria : « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive,38 celui qui croit en moi !  » selon le mot de l’Ecriture : De son sein couleront des fleuves d’eau vive.39 Il parlait de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui avaient cru en lui ; car il n’y avait pas encore d’Esprit, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié.

Jean 6,24-27

Posted in attributs divins, eucharistie, fils de l'homme, grâce (rendre grâce), messie (Christ, envoyé de Dieu), Père - Fils, vérité (vrai, véritable) with tags on 27 avril 2012 by JL

 

22 Le lendemain, la foule restée sur l’autre rive se rendit compte qu’il n’y avait eu là qu’une seule barque, et que Jésus n’y était pas monté avec ses disciples, qui étaient partis sans lui.
23 Cependant, d’autres barques, venant de Tibériade, étaient arrivées près de l’endroit où l’on avait mangé le pain après que le Seigneur eut rendu grâce.

Quand donc la foule vit que Jésus n’était pas là, ni ses disciples non plus, les gens s’embarquèrent et vinrent à Capharnaüm à la recherche de Jésus.25 L’ayant trouvé de l’autre côté de la mer, ils lui dirent : « Rabbi, quand es-tu arrivé ici ? « 26 Jésus leur répondit : « En vérité, en vérité, je vous le dis, vous me cherchez, non pas parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé du pain et avez été rassasiés.27 Travaillez non pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui demeure en vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l’homme, car c’est lui que le Père, Dieu, a marqué de son sceau. »

Jean 6,1-15

Posted in grâce (rendre grâce), manne (pain quotidien), messie (Christ, envoyé de Dieu), mettre à l'épreuve (tenter), miracle (guérison, signe), montagne du Seigneur (théophanie), prophète, royauté du Christ, vérité (vrai, véritable) with tags on 27 avril 2012 by JL

Après cela, Jésus s’en alla de l’autre côté de la mer de Galilée ou de Tibériade.2 Une grande foule le suivait, à la vue des signes qu’il opérait sur les malades.3 Jésus gravit la montagne et là, il s’assit avec ses disciples.4 Or la Pâque, la fête des Juifs, était proche.5 Levant alors les yeux et voyant qu’une grande foule venait à lui, Jésus dit à Philippe : « Où achèterons-nous des pains pour que mangent ces gens ? « 6 Il disait cela pour le mettre à l’épreuve, car lui-même savait ce qu’il allait faire.7 Philippe lui répondit : « Deux deniers de pain ne suffisent pas pour que chacun en reçoive un petit morceau. »8 Un de ses disciples, André, le frère de Simon-Pierre, lui dit :9 « Il y a ici un enfant, qui a cinq pains d’orge et deux poissons ; mais qu’est-ce que cela pour tant de monde ? « 10 Jésus leur dit : « Faites s’étendre les gens. » Il y avait beaucoup d’herbe en ce lieu. Ils s’étendirent donc, au nombre d’environ 5.000 hommes.11 Alors Jésus prit les pains et, ayant rendu grâces, il les distribua aux convives, de même aussi pour les poissons, autant qu’ils en voulaient.12 Quand ils furent repus, il dit à ses disciples : « Rassemblez les morceaux en surplus, afin que rien ne soit perdu. »13 Ils les rassemblèrent donc et remplirent douze couffins avec les morceaux qui, des cinq pains d’orge, se trouvaient en surplus à ceux qui avaient mangé.
14 À la vue du signe que Jésus avait accompli, les gens disaient : « C’est vraiment lui le Prophète annoncé, celui qui vient dans le monde. »
15 Mais Jésus savait qu’ils allaient venir l’enlever pour faire de lui leur roi ; alors de nouveau il se retira dans la montagne, lui seul.

Jean1,15-18

Posted in attributs divins, cheminement spirituel, connaissance (intelligence de la foi), divinité du Christ, grâce (rendre grâce), loi, messie (Christ, envoyé de Dieu), Père - Fils, témoignage (témoin), Trinité, unité divine (union, communion), vérité (vrai, véritable), verbe (logos, alpha et omega) with tags on 15 avril 2012 by JL

Jean lui rend témoignage et il clame : « C’est de lui que j’ai dit : Celui qui vient derrière moi, le voilà passé devant moi, parce qu’avant moi il était. Oui, de sa plénitude nous avons tous reçu, et grâce pour grâce.17 Car la Loi fut donnée par Moïse ; la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ.18 Nul n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est tourné vers le sein du Père, lui, l’a fait connaître.

Jean 1,14

Posted in gloire de Dieu (glorifier), grâce (rendre grâce), incarnation, Père - Fils, Trinité, unité divine (union, communion), vérité (vrai, véritable), verbe (logos, alpha et omega) with tags on 15 avril 2012 by JL

Et le Verbe s’est fait chair et il a habité parmi nous, et nous avons contemplé sa gloire, gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité.