Mathieu 21,23-32

Il était entré dans le Temple et il enseignait, quand les grands prêtres et les anciens du peuple s’approchèrent et lui dirent : « Par quelle autorité fais-tu cela ? Et qui t’a donné cette autorité ? « 24 Jésus leur répondit : « De mon côté, je vais vous poser une question, une seule ; si vous m’y répondez, moi aussi je vous dirai par quelle autorité je fais cela.25 Le baptême de Jean, d’où était-il ? Du Ciel ou des hommes ?  » Mais ils se faisaient en eux-mêmes ce raisonnement : « Si nous disons : Du Ciel’, il nous dira : Pourquoi donc n’avez-vous pas cru en lui ?26 Et si nous disons : Des hommes, nous avons à craindre la foule, car tous tiennent Jean pour un prophète. »27 Et ils firent à Jésus cette réponse : « Nous ne savons pas. » De son côté il répliqua : « Moi non plus, je ne vous dis pas par quelle autorité je fais cela. »28 « Mais dites-moi votre avis. Un homme avait deux enfants. S’adressant au premier, il dit : Mon enfant, va-t’en aujourd’hui travailler à la vigne. —29 Je ne veux pas, répondit-il ; ensuite pris de remords, il y alla.30 S’adressant au second, il dit la même chose ; l’autre répondit : Entendu, Seigneur, et il n’y alla point.31 Lequel des deux a fait la volonté du père » – « Le premier », disent-ils. Jésus leur dit : « En vérité je vous le dis, les publicains et les prostituées arrivent avant vous au Royaume de Dieu.32 En effet, Jean est venu à vous dans la voie de la justice, et vous n’avez pas cru en lui ; les publicains, eux, et les prostituées ont cru en lui ; et vous, devant cet exemple, vous n’avez même pas eu un remords tardif qui vous fît croire en lui. »

Advertisements

Les commentaires sont fermés.