Luc 15,1-10

Cependant tous les publicains et les pécheurs s’approchaient de lui pour l’entendre.2 Et les Pharisiens et les scribes de murmurer : « Cet homme, disaient-ils, fait bon accueil aux pécheurs et mange avec eux ! « 3 Il leur dit alors cette parabole :4 « Lequel d’entre vous, s’il a cent brebis et vient à en perdre une, n’abandonne les 89 autres dans le désert pour s’en aller après celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il l’ait retrouvée ?5 Et, quand il l’a retrouvée, il la met, tout joyeux, sur ses épaules6 et, de retour chez lui, il assemble amis et voisins et leur dit : Réjouissez-vous avec moi, car je l’ai retrouvée, ma brebis qui était perdue !7 C’est ainsi, je vous le dis, qu’il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent que pour 99 justes, qui n’ont pas besoin de repentir.8 « Ou bien, quelle est la femme qui, si elle a dix drachmes et vient à en perdre une, n’allume une lampe, ne balaie la maison et ne cherche avec soin, jusqu’à ce qu’elle l’ait retrouvée ?9 Et, quand elle l’a retrouvée, elle assemble amies et voisines et leur dit : Réjouissez-vous avec moi, car je l’ai retrouvée, la drachme que j’avais perdue !10 C’est ainsi, je vous le dis, qu’il naît de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se repent. »
Advertisements

Les commentaires sont fermés.