Jacques 2,14-26

A quoi cela sert-il, mes frères, que quelqu’un dise : « J’ai la foi », s’il n’a pas les oeuvres ? La foi peut-elle le sauver ?15 Si un frère ou une soeur sont nus, s’ils manquent de leur nourriture quotidienne,16 et que l’un d’entre vous leur dise : « Allez en paix, chauffez-vous, rassasiez-vous », sans leur donner ce qui est nécessaire à leur corps, à quoi cela sert-il ?17 Ainsi en est-il de la foi : si elle n’a pas les oeuvres, elle est tout à fait morte.18 Au contraire, on dira : « Toi, tu as la foi, et moi, j’ai les oeuvres ? Montre-moi ta foi sans les oeuvres ; moi, c’est par les oeuvres que je te montrerai ma foi.19 Toi, tu crois qu’il y a un seul Dieu ? Tu fais bien. Les démons le croient aussi, et ils tremblent.20 Veux-tu savoir, homme insensé, que la foi sans les oeuvres est stérile ?21 Abraham, notre père, ne fut-il pas justifié par les oeuvres quand il offrit Isaac, son fils, sur l’autel ?22 Tu le vois : la foi coopérait à ses oeuvres et par les oeuvres sa foi fut rendue parfaite.23 Ainsi fut accomplie cette parole de l’Ecriture : Abraham crut à Dieu, cela lui fut compté comme justice et il fut appelé ami de Dieu. »24 Vous le voyez : c’est par les oeuvres que l’homme est justifié et non par la foi seule.25 De même, Rahab, la prostituée, n’est-ce pas par les oeuvres qu’elle fut justifiée quand elle reçut les messagers et les fit partir par un autre chemin ?26 Comme le corps sans l’âme est mort, de même la foi sans les oeuvres est-elle morte.
Advertisements

Les commentaires sont fermés.