Archive for the phariséisme Category

Luc 11,37-54

Posted in adoration de Dieu, allégories et analogies, attributs divins, bénédiction (malédiction), charité (générosité), connaissance (intelligence de la foi), conscience (examen), justice (justification, juste), mal (méchanceté, iniquité), parole de Dieu (vivante), phariséisme, prophète, pur et impur (souillure), pureté du coeur (purification), reniement (rejet, mépris), sagesse, sang, transcendance de Dieu (commencement du monde, genèse) with tags on 3 juillet 2012 by JL
Tandis qu’il parlait, un Pharisien l’invite à déjeuner chez lui. Il entra et se mit à table.38 Ce que voyant, le Pharisien s’étonna de ce qu’il n’eût pas fait d’abord les ablutions avant le déjeuner.39 Mais le Seigneur lui dit : « Vous voilà bien, vous, les Pharisiens ! L’extérieur de la coupe et du plat, vous le purifiez, alors que votre intérieur à vous est plein de rapine et de méchanceté !40 Insensés ! Celui qui a fait l’extérieur n’a-t-il pas fait aussi l’intérieur ?41 Donnez plutôt en aumône ce que vous avez, et alors tout sera pur pour vous.42 Mais malheur à vous, les Pharisiens, qui acquittez la dîme de la menthe, de la rue et de toute plante potagère, et qui délaissez la justice et l’amour de Dieu ! Il fallait pratiquer ceci, sans omettre cela.43 Malheur à vous, les Pharisiens, qui aimez le premier siège dans les synagogues et les salutations sur les places publiques !44 Malheur à vous, qui êtes comme les tombeaux que rien ne signale et sur lesquels on marche sans le savoir ! « 45 Alors un docteur de la Loi prit la parole et lui dit : « Maître, en parlant ainsi, c’est nous aussi que tu insultes. »
46 Jésus reprit : « Vous aussi, les docteurs de la Loi, malheureux êtes-vous, parce que vous chargez les gens de fardeaux impossibles à porter, et vous-mêmes, vous ne touchez même pas ces fardeaux d’un seul doigt.
47 Quel malheur pour vous, parce que vous bâtissez les tombeaux des prophètes, alors que vos pères les ont tués.
48 Ainsi vous témoignez que vous approuvez les actes de vos pères, puisque eux-mêmes ont tué les prophètes, et vous, vous bâtissez leurs tombeaux.
49 C’est pourquoi la Sagesse de Dieu elle-même a dit : Je leur enverrai des prophètes et des apôtres ; parmi eux, ils en tueront et en persécuteront.
50 Ainsi cette génération devra rendre compte du sang de tous les prophètes qui a été versé depuis la fondation du monde,
51 depuis le sang d’Abel jusqu’au sang de Zacharie, qui a péri entre l’autel et le sanctuaire. Oui, je vous le déclare : on en demandera compte à cette génération.
52 Quel malheur pour vous, docteurs de la Loi, parce que vous avez enlevé la clé de la connaissance ; vous-mêmes n’êtes pas entrés, et ceux qui voulaient entrer, vous les en avez empêchés. »
53 Quand Jésus fut sorti de la maison, les scribes et les pharisiens commencèrent à s’acharner contre lui et à le harceler de questions ;
54 ils lui tendaient des pièges pour traquer la moindre de ses paroles.
Publicités

Luc 7,36-50

Posted in allégories et analogies, conversion (faire retour, repentir), divinité du Christ, foi (adhérence, profession), paix (soulagement), pardon (miséricorde, rémission), péché, phariséisme, prophète, salut (rédemption) with tags on 28 juin 2012 by JL

Un Pharisien l’invita à manger avec lui ; il entra dans la maison du Pharisien et se mit à table.37 Et voici une femme, qui dans la ville était une pécheresse. Ayant appris qu’il était à table dans la maison du Pharisien, elle avait apporté un vase de parfum.38 Et se plaçant par derrière, à ses pieds, tout en pleurs, elle se mit à lui arroser les pieds de ses larmes ; et elle les essuyait avec ses cheveux, les couvrait de baisers, les oignait de parfum.39 A cette vue, le Pharisien qui l’avait convié se dit en lui-même : « Si cet homme était prophète, il saurait qui est cette femme qui le touche, et ce qu’elle est : une pécheresse ! « 40 Mais, prenant la parole, Jésus lui dit : « Simon, j’ai quelque chose à te dire » – « Parle, maître », répond-il. —41 « Un créancier avait deux débiteurs ; l’un devait 500 deniers, l’autre 50.42 Comme ils n’avaient pas de quoi rembourser, il fit grâce à tous deux. Lequel des deux l’en aimera le plus ? « 43 Simon répondit : « Celui-là, je pense, auquel il a fait grâce de plus. » Il lui dit : « Tu as bien jugé. »44 Et, se tournant vers la femme : « Tu vois cette femme ? Dit-il à Simon. Je suis entré dans ta maison, et tu ne m’as pas versé d’eau sur les pieds ; elle, au contraire, m’a arrosé les pieds de ses larmes et les a essuyés avec ses cheveux.45 Tu ne m’as pas donné de baiser ; elle, au contraire, depuis que je suis entré, n’a cessé de me couvrir les pieds de baisers.46 Tu n’as pas répandu d’huile sur ma tête ; elle, au contraire, a répandu du parfum sur mes pieds.47 A cause de cela, je te le dis, ses péchés, ses nombreux péchés, lui sont remis parce qu’elle a montré beaucoup d’amour. Mais celui à qui on remet peu montre peu d’amour. »48 Puis il dit à la femme : « Tes péchés sont remis. »49 Et ceux qui étaient à table avec lui se mirent à dire en eux-mêmes : « Qui est-il celui-là qui va jusqu’à remettre les péchés ? « 50 Mais il dit à la femme : « Ta foi t’a sauvée ; va en paix. »

Luc 7,24-35

Posted in attributs divins, écouter (voix du Seigneur), baptême, fils de l'homme, justice (justification, juste), mystère (plan de Dieu, Voie, révélation), phariséisme, prophète, prophétie (oracle), royaume de Dieu (des cieux), sagesse with tags on 28 juin 2012 by JL

Quand les envoyés de Jean furent partis, il se mit à dire aux foules au sujet de Jean : « Qu’êtes-vous allés contempler au désert ? Un roseau agité par le vent ?25 Alors qu’êtes-vous allés voir ? Un homme vêtu d’habits délicats ? Mais ceux qui ont des habits magnifiques et vivent dans les délices sont dans les palais royaux.26 Alors qu’êtes-vous allés voir ? Un prophète ? Oui, je vous le dis, et plus qu’un prophète.27 C’est celui dont il est écrit : Voici que j’envoie mon messager en avant de toi pour préparer ta route devant toi.28 « Je vous le dis : de plus grand que Jean parmi les enfants des femmes, il n’y en a pas ; et cependant le plus petit dans le Royaume de Dieu est plus grand que lui.29 Tout le peuple qui a écouté, et même les publicains, ont justifié Dieu en se faisant baptiser du baptême de Jean ;30 mais les Pharisiens et les légistes ont annulé pour eux le dessein de Dieu en ne se faisant pas baptiser par lui.31 « A qui donc vais-je comparer les hommes de cette génération ? A qui ressemblent-ils ?32 Ils ressemblent à ces gamins qui sont assis sur une place et s’interpellent les uns les autres, en disant : Nous vous avons joué de la flûte, et vous n’avez pas dansé ! Nous avons entonné un chant funèbre, et vous n’avez pas pleuré !33 « Jean le Baptiste est venu en effet, ne mangeant pas de pain ni ne buvant de vin, et vous dites : Il est possédé !34 Le Fils de l’homme est venu, mangeant et buvant, et vous dites : Voilà un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs !35 Et la Sagesse a été justifiée par tous ses enfants. »

Luc 6,1-11

Posted in charismes, fils de l'homme, maison du Seigneur (demeure), miracle (guérison, signe), phariséisme, prêtre (ordre de Levi), sabbat, science divine et infuse with tags on 27 juin 2012 by JL

Or il advint, un sabbat, qu’il traversait des moissons, et ses disciples arrachaient et mangeaient des épis en les froissant de leurs mains.2 Mais quelques Pharisiens dirent : « Pourquoi faites-vous ce qui n’est pas permis le jour du sabbat ? « 3 Jésus leur répondit : « Vous n’avez donc pas lu ce que fit David, lorsqu’il eut faim, lui et ses compagnons,4 comment il entra dans la demeure de Dieu, prit les pains d’oblation, en mangea et en donna à ses compagnons, ces pains qu’il n’est permis de manger qu’aux seuls prêtres ? « 5 Et il leur disait : « Le Fils de l’homme est maître du sabbat. »6 Or il advint, un autre sabbat, qu’il entra dans la synagogue, et il enseignait. Il y avait là un homme dont la main droite était sèche.7 Les scribes et les Pharisiens l’épiaient pour voir s’il allait guérir, le sabbat, afin de trouver à l’accuser.8 Mais lui connaissait leurs pensées. Il dit donc à l’homme qui avait la main sèche : « Lève-toi et tiens-toi debout au milieu. » Il se leva et se tint debout.9 Puis Jésus leur dit : « Je vous le demande : est-il permis, le sabbat, de faire le bien plutôt que de faire le mal, de sauver une vie plutôt que de la perdre ? « 10 Promenant alors son regard sur eux tous, il lui dit : « Etends ta main. » L’autre le fit, et sa main fut remise en état.11 Mais eux furent remplis de rage, et ils se concertaient sur ce qu’ils pourraient bien faire à Jésus.

Luc 5,27-35

Posted in conversion (faire retour, repentir), jeûne, justice (justification, juste), phariséisme, suivre Jésus with tags on 27 juin 2012 by JL

Après cela il sortit, remarqua un publicain du nom de Lévi assis au bureau de la douane, et il lui dit : « Suis-moi. »28 Et, quittant tout et se levant, il le suivait.29 Lévi lui fit un grand festin dans sa maison, et il y avait une foule nombreuse de publicains et d’autres gens qui se trouvaient à table avec eux.30 Les Pharisiens et leurs scribes murmuraient et disaient à ses disciples : « Pourquoi mangez-vous et buvez-vous avec les publicains et les pécheurs ? « 31 Et, prenant la parole, Jésus leur dit : « Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin de médecin, mais les malades ;32 je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs, au repentir. » 33 Ils lui dirent alors : « Les disciples de Jean le Baptiste jeûnent souvent et font des prières ; de même ceux des pharisiens. Au contraire, les tiens mangent et boivent ! »
34 Jésus leur dit : « Pouvez-vous faire jeûner les invités de la noce, pendant que l’Époux est avec eux ?
35 Mais des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ; alors, en ces jours-là, ils jeûneront. »

Luc 5,17-26

Posted in attributs divins, blasphème, charismes, crainte de Dieu, divinité du Christ, fils de l'homme, foi (adhérence, profession), gloire de Dieu (glorifier), miracle (guérison, signe), omniscience divine (prescience), pardon (miséricorde, rémission), péché, phariséisme, prière de louange (cantique), puissance divine, science divine et infuse with tags on 27 juin 2012 by JL

Et il advint, un jour qu’il était en train d’enseigner, qu’il y avait, assis, des Pharisiens et des docteurs de la Loi venus de tous les villages de Galilée, de Judée, et de Jérusalem ; et la puissance du Seigneur lui faisait opérer des guérisons.18 Et voici des gens portant sur un lit un homme qui était paralysé, et ils cherchaient à l’introduire et à le placer devant lui.19 Et comme ils ne savaient par où l’introduire à cause de la foule, ils montèrent sur le toit et, à travers les tuiles, ils le descendirent avec sa civière, au milieu, devant Jésus.20 Voyant leur foi, il dit : « Homme, tes péchés te sont remis. »21 Les scribes et les Pharisiens se mirent à penser : « Qui est-il celui-là, qui profère des blasphèmes ? Qui peut remettre les péchés, sinon Dieu seul ? « 22 Mais, percevant leurs pensées, Jésus prit la parole et leur dit : « Pourquoi ces pensées dans vos coeurs ?23 Quel est le plus facile, de dire : Tes péchés te sont remis, ou de dire : Lève-toi et marche ?24 Eh bien ! pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a le pouvoir sur la terre de remettre les péchés, je te l’ordonne, dit-il au paralysé, lève-toi et, prenant ta civière, va chez toi. »25 Et, à l’instant même, se levant devant eux, et prenant ce sur quoi il gisait, il s’en alla chez lui en glorifiant Dieu.26 Tous furent alors saisis de stupeur et ils glorifiaient Dieu. Ils furent remplis de crainte et ils disaient : « Nous avons vu d’étranges choses aujourd’hui ! « 

Marc 12,13-17

Posted in adoration de Dieu, chemin (voies du Seigneur), mal (méchanceté, iniquité), parole de Dieu (vivante), phariséisme with tags on 25 juin 2012 by JL

Ils lui envoient alors quelques-uns des Pharisiens et des Hérodiens pour le prendre au piège dans sa parole.14 Ils viennent et lui disent : « Maître, nous savons que tu es véridique et que tu ne te préoccupes pas de qui que ce soit ; car tu ne regardes pas au rang des personnes, mais tu enseignes en toute vérité la voie de Dieu. Est-il permis ou non de payer l’impôt à César ? Devons-nous payer, oui ou non ? « 15 Mais lui, sachant leur hypocrisie, leur dit : « Pourquoi me tendez-vous un piège ? Apportez-moi un denier, que je le voie. »16 Ils en apportèrent un et il leur dit : « De qui est l’effigie que voici ? Et l’inscription ?  » Ils lui dirent : « De César. »17 Alors Jésus leur dit : « Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. » Et ils étaient fort surpris à son sujet.